Nantes : Le Petit Marais cible d'attaques homophobes à cause de sa soirée 'Ma sœur'

Publié le 11/05/2024 à 09:42 - Édité le 11/05/2024 à 09:55
Nantes : Le Petit Marais cible d'attaques homophobes à cause de sa soirée 'Ma sœur'
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • L'annulation de l'événement LGBT+ intitulé "Ma sœur" suite à des attaques homophobes en ligne.
  • Le bar-club "Le Petit Marais" à Nantes a été contraint de stopper l'événement à cause des menaces et des commentaires homophobes sur le web.
  • La plainte déposée par les propriétaires du bar contre ces attaques homophobes.
  • La transformation de l'événement initialement prévu en un rassemblement de lutte contre l'homophobie, soutenu par des associations locales.
  • L'importance de l'esprit d'unité, de résistance et du respect des différences mise en avant suite à cette affaire.
  • Le maintien du drapeau arc-en-ciel, symbole de la fierté LGBT+, bien en vue malgré tout.


Annulation du "Ma sœur" : Lorsque la fierté se heurte à l'intolérance

C’était une soirée comme tant d'autres dans la riche culture queer, prévue pour célébrer le "mois des fiertés", mais la haine l'a fait taire. Le bar-club "Le Petit Marais" à Nantes, a été contraint d'abandonner un événement en bisbille avec le monde LGBT+ après une série d'attaques homophobes sur la toile.

L'événement humoristiquement surnommé "Ma sœur" touchait la scène drag avec une touche d'imagerie religieuse. Toutefois, hélas, l’humour et la diversité n’ont pas été interprétés de la même manière par tout le monde, déclenchant la fureur d'une tranche de population fermement ancrée dans ses préjugés.

Un utilisateur d'Instagram à la notoriété plutôt conséquente, avec ses 70000 abonnés, s'est insurgé contre l'événement. Son indignation a déclenché une cascade de réactions hostiles, à tel point que les propriétaires du bar ont déposé plainte contre ces menaces et commentaires à teneur homophobe. Le conservatisme religieux a encore gagné, ceci est le résultat dramatique de l'intersectionnalité des luttes, où la complaisance avec les religions monothéistes n'est plus acceptable ! Les religions monothéistes sont un danger pour la communauté LGBT.


Des strass et paillettes à la résistance : Un virage nécessaire

Les reines du drag Sylvia Lovelace et Britany Hart devaient enflammer la scène, répandant la joie et l'acceptation. Au lieu de cela, elles se retrouvent à devoir combattre l’intolérance. Malgré cette averse de haine, l'équipe de "Le Petit Marais" ne baisse pas les bras.

Dans une ingénieuse conversion, l'événement déprogrammé se transformera en une soirée de lutte contre l'homophobie. Une réaction glorifiant l'esprit d'unité, de résistance, avec l'appui des associations locales pour mieux défendre la communauté LGBTQIA+.

Alors, oui, l'événement original n'a pas eu lieu, mais toute cette affaire met sur le devant de la scène la question même de l'intolérance et du respect des différences. Et à travers tout cela, le drapeau arc-en-ciel, symbole de la fierté LGBT+, continuera de s'élever, toujours aussi vibrant et indompté.

Et vous, que pensez-vous de tout cela ? ✨

Exprimez-vous en commentaires, parlez-en autour de vous.  💪

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de DamienLge
DamienLge
12/05/2024 à 09:07

décridibiliser est exactement le mot. Comment voulez vous être respecté si vous vous décridibilisez vous même ?

avatar de SabrinaPS
SabrinaPS
11/05/2024 à 18:55

Je suis lesbienne et antithéiste. Je sais le danger que représente toutes les religions et pas seulement les monothéistes, pour les LGBT, les femmes et les libertés individuelles. Pour autant, je trouve cette affiche ridicule et inutilement provocante voire insultante. Ce n'est pas ce type de détournement des religions qui permettra de les décrédibiliser, c'est nous que ça décrédibilise. Élevez le niveau. En plus, dire que cette affiche a "une touche d'imagerie religieuse" et exprime de "l'humour" est d'une mauvaise foi absolue, ce n'est pas une touche d'imagerie religieuse, toute l'affiche reprend des codes religieux et elle n'a rien de drôle, personne ne rigolerait en la regardant.

avatar de DamienLge
DamienLge
11/05/2024 à 10:43

Le respect, va, comme chacun le sait, dans les DEUX sens.... Et la provocation vu la région ne servait pas la cause LGBT etc. Les LGBT en Bretagne souffrent déjà suffisamment au jour le jour de ce conservatisme regilieux. Il n'était pas utile d'en rajouter de manière aussi provoquante et fracassante. Il y a combat à mener, certes, contre ce conservatisme religieux doublé des croyances Celtes encore bien ancrées. Nul besoin de provoquer la confrontation directe ni l'escandre: c'est contre productif. Ceci est mon point de vue après 10 ans de vie en Bretagne.

avatar de DamienLge
DamienLge
11/05/2024 à 10:37

"Conservatisme religieux" est bien le mot, surtout en Bretagne (Nantes en est l'extrème Sud) région où le catholiscime se vit de manière très extrémiste dans la plupart des cas, et même souvent de manière encore moins ouverte que l'Eglise elle même. Et oui, encore en France en 2024, il y a des régions, où, à part peut être dans les grandes villes, il ne fait pas bon d'être "différent". Néanmoins: en raison de cela: à Nantes, ou à Rennes, mêler religion et LGBT même avec un grand sourire, est encore à l'heure actuelle une erreur. C'est clairement mettre la poudre à coté des allumettes. Dommage certes, mais la réaction était hautement prévisible.


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Nord : Inscriptions homophobes et symboles nazis découverts sur un monument commémoratif
Nord : Inscriptions homophobes et symboles nazis découverts sur un monument commémoratif

09/05/2024 - Vandalisme homophobe à Escautpont : point de vue et réactions sur cet acte de haine violent qui enflamme le débat autour de l’acceptation LGBTQ+.

Les sapeurs-pompiers de l'Eure font barrage à la discrimination
Les sapeurs-pompiers de l'Eure font barrage à la discrimination

25/04/2024 - Une journée de sensibilisation contre la discrimination, axée tout particulièrement sur la question LGBT, a été organisée par la brigade des pompiers de l'Eure

Les entreprises sont-elles devenues plus bienveillantes envers la communauté LGBT+ ?
Les entreprises sont-elles devenues plus bienveillantes envers la communauté LGBT+ ?

25/04/2024 - Évolution positive des attitudes professionnelles envers la communauté LGBT+ ! Appréciez le paysage d'un environnement de travail plus inclusif qui se dessine.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr