Comment l'homophobie a encore frappé au Centre LGBT Côte d'Azur ?

Publié le 19/02/2024 à 09:49 - Édité le 19/02/2024 à 10:29
Comment l'homophobie a encore frappé au Centre LGBT Côte d'Azur ?
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

L'essentiel en bref

  • Centre LGBT Côte d'Azur victime d'une attaque haineuse le samedi 17 février.
  • Tags homophobes peints en rouge sur les murs par deux individus vêtus de noir.
  • Erwann Le Ho, directeur du centre, a réussi à appréhender un des agresseurs mais a été attaqué au gaz lacrymogène.
  • La police a été rapidement alertée et a maîtrisé les suspects.
  • Plainte portée pour "discrimination homophobe" et "agression armée en groupe".
  • Soutien du maire de Nice, Christian Estrosi et de son adjoint Anthony Borré.
  • Agression en plein jour, le dimanche 18 février à 14 heures.

Une odieuse attaque a été perpétrée contre le Centre LGBT Côte d'Azur, frappé au cœur par des tags haineux peints en rouge sur les murs extérieurs le samedi 17 février.


Une violence haineuse et inadmissible

Le directeur du centre, Erwann Le Ho, s'est confronté à une sinistre vision alors qu'il observait deux individus vêtus de noir, s'affairer à vandaliser le bâtiment. Un message haineux, "Nik les PD", souillait la vitrine de l'établissement, rappelant brutalement que l'homophobie est malheureusement toujours d'actualité.

Déterminé, Erwann Le Ho s'est lancé à la poursuite des suspects et a réussi à appréhender l'un d'entre eux. Sa bravoure lui a malheureusement coûté une attaque au gaz lacrymogène de la part du second assaillant.

Alertée rapidement, la police est intervenue et a réussi à maîtriser les suspects. Erwann Le Ho a porté plainte pour "discrimination homophobe" et "agression armée en groupe", des charges graves qui témoignent de la violence de cette attaque.

Le courage du responsable du centre est à saluer. Il a lui-même souligné à quel point son geste était nécessaire pour lutter contre de tels agissements. Anthony Borré, adjoint à la ville de Nice, et Christian Estrosi, le maire de cette même ville, ont fermement condamné cet acte et apporté leur soutien au centre.


Agression en plein jour

La barbarie de l'attaque est d'autant plus choquante qu'elle a eu lieu en plein jour, à 14 heures le dimanche 18 février, alors qu'Erwann Le Hô était en poste dans son bureau. Les malfaiteurs n'ont pas hésité à utiliser du gaz lacrymogène contre le coordinateur du centre, qui tentait simplement d'empêcher ce crime de haine.

Face à ces agressions, il est essentiel de rappeler que la haine et l'homophobie n'ont pas leur place dans notre société. Le Centre LGBT de Nice, malgré les attaques, demeure un espace de soutien et d'accueil pour la communauté LGBT, et continuera à se battre pour le respect des droits de chacun.

Source : FranceBleu

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Snapchat, le nouveau terrain de chasse des homophobes ?
Snapchat, le nouveau terrain de chasse des homophobes ?

14/02/2024 - Agression homophobe sur un lycéen à Reims : comment Snapchat a été utilisé comme piège ? Réaction des autorités et appel à vigilance.

Lyon : Un tramway aux couleurs LGBT pour le mois des fiertés
Lyon : Un tramway aux couleurs LGBT pour le mois des fiertés

04/06/2024 - Avez-vous déjà pris un métro arc-en-ciel ? Lyon l’a fait ! Suivez-nous dans un voyage coloré et engagé, fêtant l'inclusion LGBT+ dans le sport. #TCl #Lyon #Tramway

'Trop vulgaire pour les JO ?' Le tumulte autour de Minima Gesté, porteuse de la Flamme Olympique
'Trop vulgaire pour les JO ?' Le tumulte autour de Minima Gesté, porteuse de la Flamme Olympique

04/05/2024 - Une première : Minima Gesté, drag-queen, porteuse de la flamme olympique à Paris. La victoire pour la diversité éclipsée par la haine sur les réseaux.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr