La chasse aux drag-queen continue et réussie sur Mérignac

Publié le 12/02/2024 à 09:34 - Édité le 12/02/2024 à 09:55
La chasse aux drag-queen continue et réussie sur Mérignac
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

La ville de Mérignac a été le théâtre d'un débat houleux suite à l'annulation d'un stage de drag-queen prévu pour les jeunes âgés de 11 à 17 ans durant les vacances scolaires.

Initialement organisé par La Maison des jeunes et de la culture (MJC) en collaboration avec le centre LGBTI+ de Bordeaux, le Girofard, cet événement a du être abandonné suite à des protestations. Le programme de l’événement est disponible ici.


Des protestations virulentes

La décision d'annuler ce stage est survenue après la diffusion d'une pétition ayant recueilli plus de 7000 signatures (à ce jour 12 février 2024). Les organisateurs (Parents vigileants, une association de parents d'élèves proche D'Éric Zemmour) ont fait état de messages haineux, de menaces personnelles et de nombreux appels exprimant leur opposition.

Le programme offert par le stage se voulait libératoire et créatif. Proposant une réflexion sur le genre et les stéréotypes, les jeunes participants étaient invités à créer leur propre personnage en jouant sur les codes de genre. Le tout se déroulait dans un environnement respectueux et en adéquation avec leur âge. Les fausses informations sont un véritable fléau.


Hyper-sexualisation ou expression de soi ?

Une des controverses majeures a été l'accusation d'hyper-sexualisation des enfants. Mais examinons de plus près : le spectacle de drag-queen pour les jeunes se veut adapté à leur public. Ils sont avant tout un espace d'expression créative et ludique, sans aucune connotation sexuelle.

N'oublions pas que le genre et la sexualité sont deux concepts distincts. La Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) Chemin-Long animation loisirs (Clal) visait à créer un espace de discussion sur le genre, les stéréotypes et la façon dont nous pouvons briser les rôles traditionnels. Rappelons ici que parler de genre n'est pas synonyme de sexualisation.

Où trouvez-vous l'aspect sexualité en dessous de cette image ? 😒

programme pour drag queen à destination des enfants

Vers une remise en question des tabous

Il s'avère donc pertinent de se questionner sur les raisons réelles de l'opposition à ce stage. Serait-ce la peur de challenger les conceptions traditionnelles de genre ? De permettre à nos jeunes de questionner et d'explorer les stéréotypes de genre qui sont ancrés dans notre société ?

Cette annulation pourrait-elle cacher une résistance au changement, à la liberté d'expression et à la remise en question des stéréotypes ? Ces questions restent ouvertes et méritent une réflexion approfondie.

Bref total soutien aux drag-queens et autres créatures 🏳️‍🌈✊🏻💕

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

🚨 Grenoble sous le choc : un adolescent gay brutalement enlevé et séquestré par cinq mineurs
🚨 Grenoble sous le choc : un adolescent gay brutalement enlevé et séquestré par cinq mineurs

13/04/2024 - Nuit d'horreur à Grenoble pour un adolescent gay : une agression violente et une tragédie amplifiée par un scandale en ligne. Qui sont les coupables ?

Agression d'un ado gay de 15 ans à Grenoble : l'homophobie non prise en compte
Agression d'un ado gay de 15 ans à Grenoble : l'homophobie non prise en compte

17/04/2024 - Un ado gay victime d'une insoutenable attaque homophobe à Grenoble révèle les cicatrices invisibles de l'homophobie. Justice sera-t-elle servie ?

Marseille inaugure (enfin) son premier centre LGBT
Marseille inaugure (enfin) son premier centre LGBT

25/11/2023 - Marseille inaugure son premier centre LGBT+ en plein cœur de la ville, offrant un espace d'accueil et de soutien de 380 m². Situé rue Chevalier Roze, ce centre symbolise le progrès et l'unité, avec l'inauguration prévue le 9 décembre en présence de figures politiques importantes.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr