Découvrez le pourcentage inattendu de français bisexuels !

Publié le 30/01/2024 à 09:02 - Édité le 30/01/2024 à 09:13
Découvrez le pourcentage inattendu de français bisexuels !
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Le spectre de l'orientation sexuelle, loin d'être un univers binaire, englobe de multiples identités. L'une d'entre elles est la bisexualité, qui se définit comme l'attirance émotionnelle, romantique ou sexuelle envers les deux genres : masculin et féminin.


Pourquoi la bisexualité déroute-t-elle toujours ?

En dépit d'une acceptation grandissante, les préjugés à l'encontre des hommes et femmes bisexuels persistent y compris, malheureusement, au sein même de la communauté LGBT+. En effet, les bisexuels peuvent se retrouver pris en étau entre deux formes d'invisibilité : souvent accusés "d'indécision" par la communauté hétérosexuelle, ils sont aussi parfois rejetés ou mal compris par certains segments de la communauté homosexuelle.

Dans ce contexte difficile, le rôle des figures publiques bisexuelles est considérable. Prenez par exemple la chanteuse Angèle. Par sa notoriété et son talent, elle représente un visage positif de la bisexualité dans le paysage médiatique français, contribuant ainsi à un changement de perspectives nécessaires.


3% des français se déclarent bisexuels

Qu'en est-il des chiffres ? Selon une enquête de Statista de 2023, 3% des Français se déclarent bisexuels, un chiffre qui témoigne d'une reconnaissance de plus en plus significative. Par ailleurs, la même étude révèle que 22% des Français de moins de 26 ans s'identifient comme LGBT+, un signe de l'évolution constante de notre perception des orientations sexuelles.

S'attarder sur les données de l'Institut national d'études démographiques (Ined) nous plonge dans une nouvelle dimension. En effet, leur étude de 2018 a montré que 0,9 % de femmes s'autodéfinissent comme bisexuelles contre 0,6% d'hommes. Ces données suggèrent qu'il existe une flexibilité plus grande dans l'identité sexuelle féminine, un sujet en soi qui mérite d'être plus largement exploré et compris.

Malgré ces préjugés, la visibilité croissante de la bisexualité est porteuse d'espoirs. Les efforts de figures publique affirmées et l'évolution des mentalités, particulièrement chez les jeunes, attestent que les idées reçues peuvent être déconstruites.

Il ne s'agit pas d'un idéal inatteignable, mais de l'étape vers laquelle notre société doit tendre : celle d'une reconnaissance et d'un respect sans condition de toutes les orientations sexuelles.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de Benkium
Benkium
02/02/2024 à 10:11

Concernant le chiffre de l'article, je ne comprends pas d'où vient le 22% qui s'identifie LGBT+. Le lien donné montre plutôt du 12%. Je pense que le lien résume un sondage plus sérieux et fournit mené par Ipsos sur un vaste panel mondial, en juin 2023 : https://www.ipsos.com/fr-fr/lgbt-pride-2023-10-des-francais-sidentifient-comme-lgbt Il y a un déclaratif LGBT+ beaucoup plus fort chez les jeunes générations qui élargit le spectre et la reconnaissance de la bisexualité, la pansexualité, la transidentité, tandis que l'homosexualité exclusive reste relativement stable au fil des générations ; sans doute par la popularisation des mots qui permets aux jeunes de mieux s'identifier eux-mêmes.

avatar de Benkium
Benkium
02/02/2024 à 10:00

Je tiens à mettre en garde le lecteur de ces sondages sur la faible fiabilité de la méthodologie de Statista. Le sérieux d'un sondage repose sur une explication claire de sa méthodologie, de la nature de son panel et des corrélations opérées (questions tierces sur les revenus, l'origine ethnique ou sociale, l'environnement géographique urbain ou rural, etc.). De plus, sur la question de l'orientation sexuelle, il y a souvent un écart cognitif entre le déclaratif de l'individu et son vécu. Le résultat du sondage dépend donc largement de la question posée.


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Un toast au Zanzybar : Le bar qui réveille l'esprit LGBT+ à Saint-Étienne
Un toast au Zanzybar : Le bar qui réveille l'esprit LGBT+ à Saint-Étienne

21/05/2024 - Le Zanzy bar, joyau de la vie nocturne LGBT+ de Saint-Étienne, prépare sa réouverture le 17 mai. Hervé Divet ravive cette légende locale. Plus d'info ici!   #france #lgbtqia #zanzybar #saintetienne

Sanctions dans le Football Français : Un Carton Rouge pour l'Homophobie
Sanctions dans le Football Français : Un Carton Rouge pour l'Homophobie

10/10/2023 - Sanctions dans le football français : Quand les chants injurieux deviennent un enjeu de société. Carton rouge pour l'homophobie pour le football français !

L'association Civitas au relent d'intégrisme et d'homophobie n'est plus. Champagne ! 🍾
L'association Civitas au relent d'intégrisme et d'homophobie n'est plus. Champagne ! 🍾

06/10/2023 - Le gouvernement frappe fort en dissolvant un mouvement intégriste catholique. Quelles sont les implications pour la communauté LGBT+ et la lutte contre la discrimination ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr