L'if de Fortingall, le plus ancien arbre d'Écosse change de sexe

Publié le 06/01/2024 à 10:57 - Édité le 08/01/2024 à 17:44
L'if de Fortingall, le plus ancien arbre d'Écosse change de sexe
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Un des arbres les plus emblématiques d'Écosse, l'if de Fortingall, réputé comme l'arbre le plus ancien de ce royaume, fait actuellement l'objet d'une curiosité scientifique. Présumé entre 2000 et 5000 ans, cet arbre est en train d'accomplir ce qui pourrait être considéré comme un phénomène de changement de sexe. Focus sur ce végétal transgenre défiant toutes les normes. 🌱


Un changement de genre inattendu

Selon Max Coleman, un éminent botaniste du Jardin botanique royal d'Édimbourg, cet ancien arbre, jusqu'à récemment considéré comme masculin pour sa production de pollen, présente désormais une grappe de baies rouges sur l'une de ses branches. Pourtant, produire des baies est une caractéristique typiquement féminine chez le genre de ce spécimen. Ce phénomène suscite l'excitation parmi les botanistes du monde entier.

Pierre-Henri Gouyon, un expert botaniste au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, affirme que ce phénomène n'est en fait pas si exceptionnel pour le monde végétal. Selon lui, alors que les humains et les animaux ont généralement un genre défini, les plantes et les arbres sont souvent hermaphrodites.


Comprendre la sexualité et les identités chez les végétaux

De manière générale, les ifs, comme notre sujet d'Écosse, sont des arbres sexués. Contrairement à ce que nous avons tendance à percevoir, ils peuvent également changer de sexe tout au long de leur vie. Le déclencheur de ce phénomène peut être perçu comme réponse à divers facteurs de stress environnemental - sécheresse, modifications de l'environnement ou attaques parasitaires.

Ainsi, le cas de notre if de Fortingall débutant un voyage de transition peut nous servir d'exemple tangible sur la diversité de la nature. Il nous offre également une réflexion sur notre propre perception de la sexualité et du genre, surtout pour la communauté LGBT qui est constamment à la recherche de témoignages sur la fluidité des genres.

Cette situation nous donne l'opportunité de se pencher plus profondément sur les problématiques liées à l'identité de genre et à la diversité sexuelle. Utiliser les faits de la nature, comme le cas de notre cher if de Fortingall, peut offrir un angle de réflexion rafraîchissant et contribuer à une discussion ouverte et inclusive sur ces sujets.

Cette facétie de la nature est un rappel de la merveilleuse diversité biologique de notre planète. Ce vénérable arbre d’Écosse, en excitant notre curiosité scientifique, nous invite à embellir notre compréhension de la sexualité et du genre dans une perspective plus large - une leçon que nous devons tous prendre à cœur.

Source Sciencesetavenir.fr

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Seulement 39% Britanniques ont une image positive des personnes trans selon une récente étude
Seulement 39% Britanniques ont une image positive des personnes trans selon une récente étude

11/08/2023 - Évolution alarmante de la perception des transgenres au Royaume-Uni : une étude de YouGov dévoile une intolérance croissante, alimentée par la politique et les médias. Décryptage d'un recul sociétal inquiétant.

X/Twitter ferme les yeux sur la transphobie ? La nouvelle mise à jour fait des vagues
X/Twitter ferme les yeux sur la transphobie ? La nouvelle mise à jour fait des vagues

06/10/2023 - La nouvelle mise à jour de X/Twitter supprime la possibilité de signaler le harcèlement transphobe. Elon Musk est-il en train de fermer les yeux sur la transphobie sur sa plateforme ?

Une candidate transgenre de Miss Belgique submergée de haine et de propos violents
Une candidate transgenre de Miss Belgique submergée de haine et de propos violents

13/07/2023 - Face à l'hostilité en ligne, Lennie Blockmans, candidate transgenre à Miss Belgique, brise le silence sur la transphobie en 2023. Lisez son histoire et son combat pour le respect. #Belgique #Miss #LennieBlockMans #Transgenre



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr