Bordeaux : Dérapages racistes et homophobes sur un groupe instagram à Science-Po

Publié le 15/12/2023 à 18:24 - Édité le 15/12/2023 à 18:27
Bordeaux : Dérapages racistes et homophobes sur un groupe instagram à Science-Po
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Un groupe sur Instagram tourne au vinaigre

À Sciences-Po Bordeaux, une situation alarmante a émergé suite à des échanges Instagram entre nouveaux étudiants. Ce qui a commencé comme une plateforme pour se connaître s'est transformé en un terrain fertile pour des messages haineux, incluant des commentaires racistes et homophobes. Ces dérapages ont poussé la direction de l'établissement à réagir fermement, avec le dépôt d'une plainte et l'ouverture d'une enquête administrative.

Dominique Darbon, le directeur de l'institut, a exprimé sa consternation face à la teneur des messages, variant de blagues de mauvais goût à des propos manifestant un racisme profond et une homophobie inacceptable. Des termes antisémites et négrophobes ont été particulièrement pointés du doigt, révélant un problème sérieux au sein de la communauté étudiante.


Réaction institutionnelle et mobilisation étudiante

Face à cette situation, la mobilisation n'a pas tardé. Bastien Ballet, élu UNEF au conseil d’administration, a souligné l'importance de traiter le problème de manière proactive. Un groupe de travail interassociatif et syndical a été mis en place pour recueillir des témoignages anonymes et des preuves, qui ont ensuite été transmis à la direction de l'école.

La réaction des étudiants montre une prise de conscience aiguë des enjeux de respect et de tolérance dans un environnement académique. Une membre de l'UNEF, également élève de première année, a souligné que l'humour contribuant aux oppressions n'est pas tolérable, surtout dans un contexte où les étudiants sont destinés à devenir les futurs décideurs. Cette affaire soulève des questions essentielles sur la culture du respect et l'éducation aux valeurs d'égalité et de diversité au sein des institutions éducatives.

Ce scandale à Sciences-Po Bordeaux n'est pas un cas isolé mais reflète des tensions plus larges dans la société française concernant le racisme, l'homophobie et d'autres formes de discrimination. Il met en lumière la nécessité de dialogues ouverts et d'actions concrètes pour combattre ces fléaux. La réponse de la direction de l'établissement, bien que nécessaire, soulève également des questions sur la manière dont les institutions éducatives peuvent et doivent gérer de tels incidents pour assurer un environnement d'apprentissage sûr et inclusif pour tous les étudiants.

La direction de Sciences-Po Bordeaux, en prenant des mesures fermes, envoie un message clair quant à l'inacceptabilité de tels comportements. Cependant, cette affaire souligne également l'importance de l'éducation et de la sensibilisation continues sur ces enjeux sociétaux critiques. Elle rappelle que les institutions éducatives doivent être des espaces de dialogue, de réflexion et de croissance, où les valeurs de respect, d'égalité et de diversité sont non seulement enseignées mais aussi vécues au quotidien.

Source : France3Régions

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Pourquoi Bruno Lemaire a-t-il changé d'avis sur la GPA ?
Pourquoi Bruno Lemaire a-t-il changé d'avis sur la GPA ?

19/01/2024 - Le virage de la perception de Bruno Le Maire sur la GPA : une évolution d'opinion suite à une expérience personnelle. À lire maintenant.

France : En retard sur la reconnaissance du genre non-binaire ?
France : En retard sur la reconnaissance du genre non-binaire ?

29/01/2024 - Enquête sur la reconnaissance de l'identité de genre en France et un mouvement mondial, où en sommes-nous ?

« Maire en rute », « travelot » : Gabriel Bremond, maire d’Eclans-Nenon victime de tags homophobes
« Maire en rute », « travelot » : Gabriel Bremond, maire d’Eclans-Nenon victime de tags homophobes

02/01/2024 - Haine dans le Jura : le maire d'Eclans-Nenon cible de tags homophobes réagit avec courage. Un élan de solidarité national soutient l'élu face à la discrimination !



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr