L'Irak envisage de sanctionner l'homosexualité par la peine de mort

Publié le 11/09/2023 à 10:01 - Édité le 11/09/2023 à 10:03
L'Irak envisage de sanctionner l'homosexualité par la peine de mort
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Oui, oui, vous avez bien lu. Certains politiciens en Irak croient sérieusement que l'homosexualité est si menaçante qu'elle mérite la peine de mort. C'est une nouvelle tactique astucieuse pour détourner l'attention des problèmes politiques plus importants du pays, parce que, bien sûr, rien ne résout une crise économique ou sociale comme le fait de persécuter une minorité déjà marginalisée.

Raad al-Maliki, l'esprit éclairé derrière ce projet de loi, voudrait rendre illégaux les rapports entre personnes de même sexe et toute expression de l'identité de genre trans. La mesure propose également des sanctions contre ceux qui "imitent une femme", parce que, manifestement, le choix de votre rouge à lèvres pourrait mettre en péril la sécurité nationale.

"La diabolisation et la législation anti-LGBTQ pour mobiliser un public largement désinformé contre un groupe marginalisé est une stratégie d'État," a déclaré Rasha Younes, chercheuse senior sur les droits LGBTQ à Human Rights Watch.

Un terreau fertile pour l'impunité et la violence

Jusqu'à présent, l'Irak n'a pas de lois explicitement contre les relations entre personnes de même sexe, mais cela n'a pas empêché les attaques violentes contre la communauté LGBTQ. Amir Ashour, chef de l'une des rares organisations de droits LGBTQ du pays, déclare que cette loi serait contraire aux lois iraquiennes et internationales garantissant une protection égale pour tous, peu importe leur orientation sexuelle.

Human Rights Watch rapporte que la commission irakienne des communications et des médias a même ordonné à tous les médias de remplacer le terme "homosexualité" par "déviance sexuelle". Car rien ne dit mieux "progrès" que de légitimer la haine à travers la sémantique, n'est-ce pas ?


Un pas en arrière déguisé en faux pas en avant

Il semble que même les figures religieuses influentes comme Muqtada al-Sadr suggèrent que la "lutte" contre la communauté LGBTQ devrait être menée par l'éducation et la sensibilisation. Mais attendez, cela ne devrait-il pas s'appliquer à tout le monde ? Pourquoi cette focalisation obsessionnelle sur une communauté déjà persécutée ?

Alors voilà, chers lecteurs, nous sommes en 2023 et l'Irak envisage de prendre des mesures législatives qui nous ramèneraient au Moyen Âge. Parce qu'apparemment, dans un monde en proie à tant de problèmes, certains ont décidé que le grand méchant loup à abattre était l'amour et l'expression de soi. Ah, les priorités !

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

De la peine de mort à l'emprisonnement : le calvaire des homosexuels en Afrique
De la peine de mort à l'emprisonnement : le calvaire des homosexuels en Afrique

12/03/2024 - L'homosexualité face à justice en Afrique : un regard complet sur la situation critique. Comment réagissent les gouvernements et les queers d'Afrique ?

Thaïlande : Le mariage homosexuel sur le point de devenir réalité
Thaïlande : Le mariage homosexuel sur le point de devenir réalité

26/12/2023 - La Thaïlande pourrait bientôt faire l'histoire en reconnaissant le mariage entre personnes de même sexe, marquant un tournant majeur pour les droits LGBT+ en Asie. Un moment clé pour l'égalité!

Norvège : L'interdiction des thérapies de conversion entraîne des réactions mitigées
Norvège : L'interdiction des thérapies de conversion entraîne des réactions mitigées

16/12/2023 - Norvège adopte une loi interdisant les thérapies de conversion, suscitant applaudissements et controverses. Un débat animé entre la protection des droits LGBT+ et les libertés individuelles s'embrase.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr