Où est passé le Macron progressiste ?

Publié le 19/06/2024 à 10:36 - Édité le 19/06/2024 à 10:45
Où est passé le Macron progressiste ?
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • Emmanuel Macron s'est opposé à la proposition du Nouveau Front Populaire qui vise à simplifier le changement d'état civil pour les personnes transgenres devant la mairie, générant ainsi des discussions animées.
  • Ces remarques sont en contradiction flagrante avec ses positions antérieures, favorables à une simplification du processus de transition de genre.
  • Les critiques ont explosé, provenant du camp opposant, du camp présidentiel, ainsi que de figures LGBT+ frappantes comme Marie Cau, première maire trans de France.
  • SOS Homophobie et Clément Beaune, figure clé du parti du président, se sont tous deux abstenu de mâcher leurs mots, condamnant sévèrement les propos de Macron.
  • Les propos récents de Macron contrastent avec ses engagements pris dans une interview accordée au magazine Têtu en 2022, suscitant de l'incertitude quant à sa position réelle sur la question.

Dans un échange chorégraphique récent très controversé, l'actuel Président de la République, Emmanuel Macron, a balayé du revers de la main une proposition clé du Nouveau Front Populaire sur l'automatisation du changement de genre dans les mairies. Ces commentaires contrastent nettement avec ses positions progressistes préalablement affirmées sur les questions de transition de genre, créant ainsi une dissonance générale marquée par des cris de trahison et une inquiétude grandissante.

Au centre de cette querelle se trouve la proposition du Nouveau Front Populaire visant à autoriser "le changement d’état-civil libre et gratuit devant un officier d'état-civil". Actuellement, cette modification est déjà réalisable, mais elle nécessite un parcours juridique potentiellement long et épineux devant un tribunal, contrairement au schéma plus fluide que le Nouveau Front Populaire envisage.


Des critiques se font entendre, pas seulement depuis l'opposition

D'une voix commune, les partis du Nouveau Front populaire ont rejeté vigoureusement les déclarations de Macron. De plus, des critiques similaires émanent également de son propre camp. L’ancien ministre et candidat du camp présidentiel, Clément Beaune, a véhémenté: "Pour les personnes trans, pour les personnes LGBT, pour toutes et tous... Nous devons rejeter toute stigmatisation dans le discours politique et faire avancer les droits!"

Parallèlement, SOS Homophobie - une association de premier plan dans la lutte contre l'homophobie - s'est insurgée contre l'attitude de Macron en affirmant: "Emmanuel Macron convoque la transphobie pour attaquer les programmes de ses opposant•e•s politiques". Pour Clémence Guetté, députée LFI sortante du Val-de-Marne, Macron facilite la campagne pour les factions de droite en attaquant la gauche.

Les réprimandes ne sont pas venues exclusivement du monde politique. La première maire trans de France, Marie Cau, a exhorté Macron à ne pas céder aux stéréotypes de l'extrême droite et à respecter les principes de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité.

En réponse à l’indignation générale, plusieurs internautes se sont souvenus que Macron s’était engagé à simplifier le processus de changement de genre lors d’une interview avec le magazine Têtu en 2022. "Les personnes qui s’engagent dans un processus de transition doivent être respectées dans leur choix et leur vie ne doit pas être rendue plus complexe par des procédures administratives si elles sont inutiles", avait-il alors déclaré.

Ces commentaires tranchent clairement avec ses remarques récentes, alimentant la remise en cause de sa position actuelle par la communauté LGBT+. Il reste à voir comment il va gérer cette controverse alors que les législatives se profilent à l’horizon.

"Il convient de laisser Marseille résonner dans votre esprit : la liberté de transition, est-elle une passerelle vers une égalité plus grande ou un piège politique inutile ? N’hésitez pas à ajouter votre voix au chœur de discussions.🌈 Êtes-vous pour ou contre ces formalités simplifiées ? #LibertéTransition 👈 Prenons la parole et ouvrons le débat. "

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Xavier Espot, premier ministre de la principauté d'Andorre, fait son coming-out
Xavier Espot, premier ministre de la principauté d'Andorre, fait son coming-out

12/09/2023 - Le Premier ministre d'Andorre, Xavier Espot, fait son coming out et secoue la sphère politique. L'article aborde la législation andorrane en matière d'égalité, le mariage pour tous et les défis qui restent à relever en termes de droits LGBT. Ne manquez pas cette analyse approfondie

Football & Homophobie : Mohamed Camara, joueur de ligue 1, cache son logo arc-en-ciel
Football & Homophobie : Mohamed Camara, joueur de ligue 1, cache son logo arc-en-ciel

20/05/2024 - Journée contre l'homophobie marquée par des gestes troublants dans la Ligue 1. Que cachent ces incidents ? Le match n'est pas seulement sur le terrain. #homophobie #football  #mohamedcamara

La chanteuse Hoshi (encore) harcelée en ligne
La chanteuse Hoshi (encore) harcelée en ligne

24/05/2024 - Haro sur l'intolérance! Hoshi, célèbre chanteuse, est la cible de menaces inquiétantes. Que cache cet effroyable harcèlement pour la communauté LGBT ? #hoshi  #homophobie



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr