Victime d'Agression Lesbophobe à Montpellier : le Combat de Laura pour la Justice

Publié le 12/06/2024 à 19:39 - Édité le 14/06/2024 à 10:53
Victime d'Agression Lesbophobe à Montpellier : le Combat de Laura pour la Justice
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • Laura, victime d'une agression lesbophobe n'attendait certainement pas à faire la une de l'actualité lorsqu'elle s'embrasse avec sa petite amie dans les rues de Montpellier.
  • Témoins de la scène, ses amis sont intervenus pour mettre fin à l'agression alors qu'elle était raillée par un groupe d'hommes.
  • Laura critique vivement la réaction de la police, qui selon elle, est restée immobile durant l'incident et l'a contrainte à "se calmer" quand elle a voulu déposer plainte.
  • En dépit de l'agression, le silence et l'inaction ont été la réaction principale de la police, ce qui a entraîné une autre forme d'attaque pour Laura.
  • Laura pousse un cri du cœur contre l'indifférence des forces de l’ordre et la restriction de la liberté de la communauté LGBT.
  • Son histoire a attiré l'attention de milliers d'internautes, ce qui a conduit à un fort soutien du maire de Montpellier et du préfet de l'Hérault, promettant une enquête sur cette affaire.
  • En dépit de l'incident, Laura reste déterminée à ne jamais se taire contre ce type d'agressions envers sa communauté.


Le cri du cœur de Laura, le drame d'une nuit de juin

Enlacée avec sa petite amie sur un trottoir dans les rues de Montpellier, Laura ne s'attendait pas à faire la une de l'actualité pour une raison aussi sinistre que troublante. Elle a vécu ce que certains qualifieraient d'absurde, alors que l'amour l'a menée à une violence violente, marquée par l'intolérance et l'injustice.

« Une attaque gratuite venue de nulle part », voilà comment Laura décrit ce qu'elle qualifie d'agression lesbophobe. Dans un moment d'intimité paisible avec sa partenaire, la raillerie d'un homme déclenche une spirale de violence. Selon le récit de Laura, elle est alors agressée par "quatre ou cinq hommes." Témoins de la scène, ses amis interviennent pour mettre fin à l'agression.

Dans le tourbillon de violence, les forces de l'ordre présentes sur les lieux sont, selon la victime, restées immobiles malgré leurs interpellations. Postant une photo de son visage meurtri, Laura souligne l'inertie policière : "La police n'a rien fait et c'est pourtant eux qui sont censés nous protéger." Les accusations de Laura contre la police ne s'arrêtent pas là : quand elle se dirige ensuite vers le poste pour déposer plainte, elle reçoit pour seule réponse un rejet incompréhensible et un ordre déconcertant de se calmer.


Aux cris du cœur, la réponse du silence

Laura ne trouve que silence et inaction là où elle espérait rencontrer écoute et intervention durant cette nuit difficile. De recevoir un certificat médical à la rédaction de sa plainte, le choc de l'agression physique est prolongé par une nouvelle attaque, cette fois-ci verbale.

Dans son récit poignant, elle souligne que même si elle a clairement spécifié qu'elle se trouvait avec sa "petite amie", le rapport de la police oblique vers un usage indifférencié et minimisant du terme "amie".

Poussant un cri de colère contre l'indifférence des forces de l'ordre et les limitations affectant la liberté de la communauté LGBT, Laura refuse le silence imposé et politisé. Le marasme de son histoire vient souligner l'urgence d'investir dans l'éducation publique et l'action politique pour lutter contre la haine aveugle.

Son combat, matérialisé à travers le soutien de milliers d'internautes, fait peu à peu entendre la voix du changement. Le préfet de l'Hérault et le maire de Montpellier ont maintenant manifesté leur soutien et promis une enquête sur le traitement de cette affaire. Face aux actions promises et aux réactions officielles, Laura réitère un message puissant après son agression : "On ne se taira jamais."

Source : leparisien.fr

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de DamienLge
DamienLge
14/06/2024 à 11:43

à Montpellier en plus.... Il serait urgent que les policiers y reçoivent une formation comme à Rennes ! Un agression devant leur yeux.. et RIEN ? (lesbienne ou autre peu importe..)


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Marseille a inauguré son premier centre LGBT
Marseille a inauguré son premier centre LGBT

12/12/2023 - Marseille célèbre l'inauguration de son premier centre LGBTQIA+, marquant un tournant historique pour la communauté locale. Un pas important vers plus d'inclusion et de soutien.

Seniors LGBT+ : découverte du futur habitat inclusif à la Croix-Rousse
Seniors LGBT+ : découverte du futur habitat inclusif à la Croix-Rousse

21/01/2024 - Détails du nouvel appel à candidatures au sein de la Maison de la Diversité. Une opportunité unique de cohabitation pour le public LGBTQIA+ français de plus de 65 ans.

En 2024, Couleur Champenoise dresse le bilan et plus encore
En 2024, Couleur Champenoise dresse le bilan et plus encore

12/04/2024 - Couleurs Champenoise à Epernay : bilan positif en 2023 avec de nombreux projets pour soutenir la communauté LGBTQI+ en 2024.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr