La nouvelle tendance à Rennes qui pourrait transformer les relations police et LGBT+

Publié le 24/05/2024 à 10:46 - Édité le 24/05/2024 à 11:05
La nouvelle tendance à Rennes qui pourrait transformer les relations police et LGBT+
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • La ville de Rennes instaure une formation spécifique aux enjeux LGBT+ pour les forces de l'ordre du syndicat Alliance.
  • Alain Parmentier, référent national LGBT+ pour le syndicat Alliance, est à l'origine de ce projet visant à améliorer les relations entre la police et les publics LGBT+.
  • Le besoin urgent de sensibilisation aux spécificités du public LGBT+ est mis en relief par l'augmentation exponentielle des demandes de changement de genre.
  • Ces formations abordent des questions pratiques, comme l'identification correcte des personnes transgenres et leur traitement lors d'une garde à vue.
  • En l'absence d'une prise en charge institutionnelle adéquate, le syndicat Alliance a créé un poste dédié aux questions LGBT+ et propose des formations à ses délégués.


Un vent de changement à Rennes : Formation LGBT+ pour les forces de l'ordre

Récemment, une nouveauté est apparue dans la ville de Rennes. Les forces de l'ordre du syndicat Alliance bénéficient désormais d'une formation spécifique aux enjeux et aux réalités des personnes LGBT+. Cette action proactive vise à améliorer les relations entre la police et les publics LGBT+, en approfondissant la connaissance de cette communauté par les gardiens de la paix.

Alain Parmentier, référent national LGBT+ pour le syndicat Alliance, est l'instigateur de ces formations. Convaincu que l'éducation et la sensibilisation sont des outils privilégiés pour engendrer un changement d'attitudes et de pratiques, il a impulsé ce projet, porteur d'espoir pour la communauté LGBT+.


Un changement nécessaire face à une réalité évolutive

Un phénomène particulièrement marquant illustre l'intérêt de ces initiatives : la multiplication des changements de genre. En effet, sur le ressort de la cour d'appel de Rennes, le nombre de demandes est passé de 15 en 2018 à 202 en 2023. Une augmentation exponentielle qui confirme l'importance de la sensibilisation aux spécificités du public LGBT+. Mais cet accroissement se heurte à des réalités plus prosaïques.

Comment identifier correctement une personne transgenre ? Quelle cellule choisir lors d'une garde à vue ? Comment concilier la binarité imposée par le logiciel de signalement policier avec la réalité plurielle des genres ? Des défis pratiques existent et ce, sans parler de la lutte contre les préjugés et les stéréotypes de genre que ces formations visent également à combattre.

Dans un monde idéal, c'est l'administration qui devrait prendre en charge ces formations. Mais face à une absence remarquée, le syndicat Alliance a pris les devants en créant un poste dédié à ces questions et en proposant des formations à tous ses délégués.

Une initiative louable, aux retombées potentiellement très bénéfiques pour l'accueil et le respect de la communauté LGBT+ par les forces de l'ordre. Alors, chers lecteurs, que pensez-vous de cette démarche pionnière des forces de l'ordre rennaises ? 💭

Ne pourrait-elle pas être un modèle à suivre ? Participez à la conversation ! 🗨️🌈

Source : letelegram

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de DamienLge
DamienLge
24/05/2024 à 14:00

Génial ! Et en plus surtout à Rennes, que je connais fort bien, lieu essentiel et quasi "de refuge" pour les LGBT... etc de Bretagne !!!!!


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Paris: Chars supprimés pour la marche des fiertés édition 2023
Paris: Chars supprimés pour la marche des fiertés édition 2023

21/04/2023 - L'inter-LGBT fait parler d'elle (association organisatrice de la marche des fiertés parisienne) en supprimant les chars du défilé pour plusieurs raisons.

L'association Civitas au relent d'intégrisme et d'homophobie n'est plus. Champagne ! 🍾
L'association Civitas au relent d'intégrisme et d'homophobie n'est plus. Champagne ! 🍾

06/10/2023 - Le gouvernement frappe fort en dissolvant un mouvement intégriste catholique. Quelles sont les implications pour la communauté LGBT+ et la lutte contre la discrimination ?

Jean-Christophe Gruau acquitté : Les raisons qui choquent la communauté LGBT+
Jean-Christophe Gruau acquitté : Les raisons qui choquent la communauté LGBT+

11/01/2024 - Verdict surprenant à Angers : l'homophobie déguisé derrière le voile de la liberté d'expression ? Analyse d'un cas qui fait réfléchir.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr