Violence croissante envers la communauté LGBT+ en Europe: Analyse du rapport de la FRA

Publié le 14/05/2024 à 10:46 - Édité le 14/05/2024 à 10:56
Violence croissante envers la communauté LGBT+ en Europe: Analyse du rapport de la FRA
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Points clés à retenir :

  • Le plus récent rapport de la l'Agence européenne de droits fondamentaux (FRA) met en exergue le taux alarmant de violences et d'intimidations envers la communauté LGBT+ en Europe.
  • Sur une période de cinq ans, un sentiment de peur grandissante a été souligné par les personnes LGBT+. Cela se traduit par le fait d'éviter des démonstrations d'affection en public, par crainte des agressions.
  • Les personnes intersexes, trans, non binaires, les personnes présentant une variance de genre, ou encore les personnes LGBTIQ en situation de précarité ou issues de minorités ethniques et raciales, sont quant à elles encore plus exposées aux discriminations.
  • Le rapport de la FRA recense une augmentation de la violence physique et du harcèlement envers les membres de la communauté LGBT+.
  • En milieu scolaire, les comportements discriminatoires sont aussi présents. Seulement 11% des actes d'intimidations subis sont signalés aux autorités.
  • Le rôle des gouvernements est essentiel dans la lutte contre les préjugés et l'intolérance. Cependant, seuls 26% des personnes sondées estiment que leur gouvernement prend des mesures dans ce sens.
  • Face à cette situation, la FRA appelle à une tolérance zéro face à la violence anti-LGBT+ et à une régulation plus sévère de la haine en ligne.


Les tendances alarmantes de la violence anti-LGBT+ en Europe

Le dernier rapport de l'Agence européenne de droits fondamentaux (FRA) dépeint un tableau sombre de la condition des minorités sexuelles et de genre en Europe. Au fil de cinq ans, c'est une réalité alarmante qui est maintenant impossible d'ignorer : l'augmentation de la violence et de l'intimidation envers la communauté LGBT+.

Exprimer son orientation sexuelle devient plus simple qu'auparavant, mais les taux de violence concomitants sont loin de reculer. Dans le quotidien, c'est la peur d'une agression qui pousse la majorité des individus LGBT+ à éviter d'afficher de l'amour en public.

En France, par exemple, on estime qu'environ 60% des personnes interrogées évitent de tenir la main de leur partenaire à la vue de tous, un chiffre largement supérieur à la moyenne des 53% enregistrée dans l'UE.


Des populations encore plus exposées

Il ne fait aucun doute que les personnes trans, non binaires, personnes présentant une variance de genre, ou les personnes LGBTIQ avec un handicap, en situation précaire ou issues de minorités ethniques ou raciales, subissent encore plus de discrimination.

Elles font face à un harcèlement continu, à des niveaux de violence accrus, sans parler des problèmes de santé mentale, du taux de pensées suicidaires élevé, du risque accru de se retrouver sans-abri et des obstacles pour accéder aux soins médicaux.

Selon ce même rapport de la FRA, la violence physique est bien réelle : 14% des personnes interrogées déclarent en avoir été victimes, soit une augmentation par rapport à l'année dernière. Le harcèlement, quant à lui, touche désormais plus de la moitié des répondants, un bond considérable par rapport aux 37% précédemment recensés.


Le milieu scolaire incriminé

Le milieu scolaire n'est pas exempt de ces comportements discriminatoires : 66% des élèves répondants ont subi des actes d'intimidation, un pourcentage bien plus élevé qu'en 2019 (46%). Pourtant, seulement 11% d'entre eux ont osé signaler un incident aux autorités.

Le rôle des gouvernements dans la lutte contre ces préjugés et cette intolérance est également mis en lumière. En Hongrie par exemple, seuls 3% des personnes sondées estiment que leur gouvernement prend des mesures pour lutter contre cette intolérance.

Dans l'UE, ce chiffre grimpe à 26%. La FRA appelle à l'implantation d'une culture de tolérance zéro face à la violence anti-LGBT+ et à une régulation plus sévère de la haine en ligne. Sa voix se joint à celles de plusieurs activistes et organisations qui militent pour la même cause, pour mettre fin à cette vague de violence et d'intolérance.

Ainsi va notre réalité, une réalité à repenser. Et vous, que pensez-vous de cette situation alarmante? Que pouvons-nous faire ensemble pour contrer ce courant de violence et d'intolérance? 🌈🌍#tolerance #lgbtqrights #StopLaHaine 💪🏼

Source : fra.europe.eu

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de DamienLge
DamienLge
15/05/2024 à 15:03

irrationnel qui en fait bien évidemment toute la dangerosité.

avatar de DamienLge
DamienLge
15/05/2024 à 15:02

Et le souci est bien évidemment la forte proportion d'irrationnel dans un comportement phobique, irrationnel auquel aucun discours rationnel de tolérance ne peut avoir accès.... Seul espoir ? le temps, et je parle là en générations, peut etre même plus, tout comme, sur d'autres sujets, nous sommes en train de réagir collectivement aux abus de la libération sexuelle de 1968....

avatar de DamienLge
DamienLge
14/05/2024 à 19:08

Nous sommes bien confrontés à une phobie.... donc: en termes psychiatrique: un comportement "iraisonné et irrépressible", pouvant mener à une violence très forte. C'est le cas de toutes les phobies... à partir de là, plus il a de visibilité, plus les comportements phobiques seront présents... rien à faire. Ne jamais oublier que ces comportements, si ils font de nsu des victimes, sont d'abord et avant tout des comportements relevant de la maladie mentale....


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

L'Église catholique autorise la bénédiction des couples gays et lesbiens
L'Église catholique autorise la bénédiction des couples gays et lesbiens

19/12/2023 - Le Vatican franchit une étape historique en autorisant la bénédiction des couples homosexuels, reflétant l'approche plus inclusive du pape François envers la communauté LGBT+.

Le Pape François veut la bénédiction des LGBT+ sauf en Afrique voici pourquoi
Le Pape François veut la bénédiction des LGBT+ sauf en Afrique voici pourquoi

15/01/2024 - Étude du discours controversé du Pape François sur la bénédiction des personnes LGBT+ et la peur de colonisations idéologiques.

Un député brésilien prétend que des forces maléfiques contrôleraient les homosexuels
Un député brésilien prétend que des forces maléfiques contrôleraient les homosexuels

21/10/2023 - Brésil : Un député compare l'homosexualité à une force maléfique, suscitant un tollé. Comment la politique est-elle devenue un champ de bataille pour les droits LGBT+ ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr