Témoignage : « Homosexuel et asexuel, ma vie amoureuse est un désert »

Publié le 23/04/2024 à 11:08 - Édité le 23/04/2024 à 11:15
Témoignage : « Homosexuel et asexuel, ma vie amoureuse est un désert »
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Témoignage d'une membre anonyme âgé de 30 ans vivant à Paris, inscrit sur betolerant.fr

Je m'appelle Maxime, j'ai 30 ans et je vis à Paris. Je suis gay et asexuel, ce qui signifie que je suis attiré par les hommes, mais que je ne ressens pas le besoin ou l'envie d'avoir des relations sexuelles. Depuis toujours, j'ai du mal à trouver ma place dans une société où l’hyper-sexualisation est omniprésente.

Je me souviens encore de mon premier amour, au lycée. J'étais fou amoureux de lui, mais je ne comprenais pas pourquoi je n'avais pas envie de coucher avec lui. Je me sentais différent, anormal, et j'avais honte de moi. J'ai mis des années à comprendre que j'étais asexuel, et à accepter cette partie de moi-même.

Mais même si j'ai appris à m'accepter tel que je suis, je galère toujours pour trouver un compagnon. Dans la communauté gay, l’hyper sexualisation est encore plus présente qu'ailleurs. Sur les applications de rencontre, la plupart des hommes ne cherchent que des plans d'un soir, et ne comprennent pas que je puisse être attiré par eux sans vouloir coucher avec eux.

Je me souviens encore de ce rendez-vous galant, où j'ai expliqué à mon rencard que j'étais asexuel. Il m'a regardé avec des yeux ronds, comme si je venais de lui annoncer que j'étais un extraterrestre. Il m'a demandé si j'avais des problèmes de santé, ou si j'avais été victime d'abus sexuels. Je me suis senti humilié, comme si mon identité était remise en question.

Mais même si je suis confronté à l'incompréhension et au rejet, je continue de chercher l'amour. Je continue de croire qu'il existe quelqu'un pour moi, quelqu'un qui m'aimera pour qui je suis, et non pour ce que je peux lui apporter au lit. Je continue de croire que l'amour n'est pas qu'une question de sexe, mais qu'il s'agit avant tout de complicité, de respect, de tendresse.

Je sais que le chemin sera long et difficile, mais je ne perds pas espoir. Je sais que je devrai affronter les préjugés et les stéréotypes, que je devrai expliquer encore et encore ce qu'est l'asexualité, et que je devrai peut-être essuyer des refus et des déceptions. Mais je suis prêt à me battre pour mon bonheur, et pour le bonheur de celui qui partagera ma vie.

Je veux que les gens comprennent que l'asexualité n'est pas une anomalie, mais une orientation sexuelle comme les autres. Je veux que les gens comprennent que l'on peut être attiré par quelqu'un sans vouloir coucher avec lui, et que cela ne fait pas de nous des êtres inférieurs ou anormaux. Je veux que les gens comprennent que l'amour ne se résume pas au sexe, et que l'on peut être heureux et épanoui sans avoir une vie sexuelle active.

Je sais que je ne suis pas seul dans ce combat. Je sais qu'il existe d'autres personnes asexuelles qui galèrent comme moi pour trouver leur place dans une société hyper sexualisée. Je sais qu'il existe des associations et des communautés qui luttent pour la reconnaissance et la visibilité de l'asexualité. Et je sais que, petit à petit, les mentalités évoluent, et que l'on commence à parler de l'asexualité dans les médias et dans la société.

Alors j'espère qu'un jour, je pourrai trouver l'amour sans avoir à me justifier ou à m'excuser. J'espère qu'un jour, je pourrai vivre ma vie sans avoir à subir le regard des autres ou les préjugés. J'espère qu'un jour, je pourrai être moi-même, sans honte ni peur. Car je suis gay et asexuel, et je suis fier de l'être.

Vous souhaitez témoigner anonymement ? Contactez-nous. Chaque voix compte.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Docteur Love

Docteur Love
Votre expert en relation humaines, passionné par les interactions sociales j'offre des conseils et des astuces.



Publicité

Commentaires de la communauté

avatar de Skyquiver
Skyquiver
24/04/2024 à 20:45

Personnellement, je ne suis pas asexuel, mais je n'ai pas besoin de l'être pour partager ton ressenti et pour rencontrer les mêmes difficultés à faire des rencontres. Parce que, bien que j'aime le sexe avec la personne aimée dont je ne peux que rêver, j'ai tout autant de mal à trouver une personne qui ne me demande pas d'entrée si je suis actif ou passif ou qui me donne sa taille et ses mensurations quand je lui demande de me parler d'elle, ce qui me coupe directement l'envie de faire connaissance, ayant l'impression d'être un simple bétail à étiqueter parmi d'autres. L'hypersexualisation nuit à TOUS ceux qui cherchent une relation basée sur ces mêmes valeurs qui te tiennent à cœur.

avatar de Fabienne H
Fabienne H
24/04/2024 à 14:45

C'est très bien écrit et exprimé. Malgré tes difficultés, tu restes plein d'espoir et tu as raison. Tu es jeune, tu n'es pas seul dans ton cas. Je suis asexuelle moi- même, je comprends la galère, mais je n'ai plus ta jeunesse. Les mentalités évoluent, cela peut changer vite maintenant. Tu mérites amplement de trouver une personne digne de toi.

avatar de Phoenix73
Phoenix73
23/04/2024 à 22:26

Très beau témoignage.

avatar de Phèdre
Phèdre
23/04/2024 à 12:02

Etant asexuelle, je comprends et compatis totalement. Je me doute que c'est encore plus difficile pour un homme gay car tu subis encore davantage l'hypersexualisation que moi, j'en suis totalement consciente. Bon courage à toi et bonne chance. J'espère que tu finiras par trouver l'amour que tu mérites.


Un modérateur contrôlera votre commentaire.

Rencontrer des femmes bisexuelles : Témoignage d'une femme bi en couple avec un homme hétéro
Rencontrer des femmes bisexuelles : Témoignage d'une femme bi en couple avec un homme hétéro

27/05/2024 - Témoignage de Camille, une femme bisexuelle en couple avec un homme, déchirée entre son amour et son besoin d'authenticité. #Bisexualité #couple #témoignage

17 mai : Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie
17 mai : Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie

17/05/2024 - Le 17 mai, journée mondiale de lutte contre l'homophobie et transphobie. Une journée de sensibilisation incontournable. #17mai #homophobie #transphobie  #biphobie

Témoignage : « Vivre cachée : le double visage d'une lesbienne Parisienne »
Témoignage : « Vivre cachée : le double visage d'une lesbienne Parisienne »

02/05/2024 - Témoignage de Claire, une femme mariée et mère vivant à Paris, qui partage en toute intimité le poids de cacher sa véritable identité lesbienne. #témoignage  #lesbienne



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr