J.K. Rowling : la transphobie obsessionnelle et décomplexée

Publié le 30/06/2023 à 10:27 - Édité le 30/06/2023 à 10:37
J.K. Rowling : la transphobie obsessionnelle et décomplexée
Vous aimez cet article ? Partagez-le:

Depuis quelques années, J.K. Rowling, l'auteure mondialement connue de la saga Harry Potter, est au cœur d'une vive polémique pour ses positions sur la question transgenre. Les déclarations de Rowling ont suscité de nombreuses réactions, tant dans le public que dans la communauté LGBT+. Nous allons tenter de comprendre ce qui a fait de J.K. Rowling une figure si controversée.

L'auteure britannique a exprimé à plusieurs reprises des opinions que beaucoup jugent transphobes. Elle a notamment déclaré que la définition du sexe est une réalité biologique et non une construction sociale. Une affirmation qui nie l'identité de nombreuses personnes trans et qui est fortement critiquée par les spécialistes des études de genre.


Petit florilège de sa transphobie (obsessionnelle)

Voici un joli florilège des positions plus que douteuse de la mère spirituelle d'Harry Porter :

  • 2014 : Dans son roman "The Silkworm", Rowling a dépeint une femme transgenre comme évidente et incapable de passer inaperçue. Le livre comprend une scène où le personnage principal menace joyeusement ce personnage de viol en prison​.
  • Octobre 2017 : Rowling a "aimé" un tweet faisant référence à une femme transgenre théorique dans un espace féminin comme "un étranger avec un pénis", ce qui a soulevé des questions sur le fait qu'elle soit ou non anti-trans​.
  • Mars 2018 : Rowling a "aimé" (puis n'a plus aimé) un tweet désignant les femmes trans comme "des hommes en robes" et laissant entendre que les droits des trans sont une forme de "misogynie"​.
  • Septembre 2018 : Rowling a "aimé" un tweet reliant à une colonne d'opinion de Janice Turner, qui soutient que les femmes transgenres sont intrinsèquement des prédatrices sexuelles​.
  • Décembre 2019 : Rowling a exprimé son soutien à Maya Forstater, qui avait fait l'objet d'un procès pour discrimination au travail au Royaume-Uni après avoir publié de nombreux tweets anti-trans​.
  • Juin 2020 : Rowling se moque de l'expression inclusive "les personnes qui ont leurs règles" dans un article sur la santé menstruelle en temps de pandémie, laissant entendre que cette expression efface, éclipse ou obscurcit le mot "femmes"​.
  • Juin 2020 : Rowling publie une discussion de 3 600 mots sur son site web en réponse à "la nouvelle activisme trans". Le post est rempli de mythes et de stéréotypes transphobes faux, en particulier autour des récits selon lesquels le genre et la biologie sont inextricables et que les femmes transgenres sont dangereuses​.


Les conséquences de ses déclarations

Les propos de J.K. Rowling ont des conséquences dévastatrices. Elle a une plateforme massive, ses mots ont du poids. Ses commentaires peuvent causer du tort aux personnes transgenres, qui sont déjà une population vulnérable. Ils peuvent aussi renforcer les stéréotypes et les préjugés, ce qui peut conduire à plus de discrimination et de violence.

Les réactions à ses déclarations ont été vives. Beaucoup de ses anciens fans se sont détournés d'elle. De plus, plusieurs acteurs de la saga Harry Potter, comme Daniel Radcliffe et Emma Watson, ont publiquement exprimé leur désaccord avec elle.


Le devoir de dénoncer la transphobie

En tant que société, nous avons le devoir de dénoncer la transphobie, qu'elle vienne d'une célébrité ou non. Les personnes trans méritent le respect et l'acceptation, tout comme n'importe qui d'autre. Les discours haineux et discriminatoires ne devraient pas être tolérés, et encore moins quand ils proviennent de personnes influentes.

Nous devons faire preuve d'empathie et de compréhension envers les hommes, femmes et non-binaire transgenres. Il est important de s'éduquer sur ces questions et de lutter contre les idées reçues. La transphobie est une forme de discrimination qui doit être combattue, et nous avons tous un rôle à jouer dans cette lutte.

En conclusion, les déclarations de J.K. Rowling sur les personnes transgenres sont non seulement offensantes, mais aussi dangereuses. Elles contribuent à un climat de peur et d'oppression envers une communauté déjà marginalisée. Il est temps de prendre position et de dire non à la transphobie.

Vous aimez cet article ? Partagez-le:

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Recevez nos articles, nos actualités et nos dossiers toutes les semaines. Restez éveillés ! 🏳️‍🌈


Auteur portrait de Carbonell Wilfried

Carbonell Wilfried
Je suis le fondateur de cette communauté. Je suis amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.



Publicité

Commentaires de la communauté

Un modérateur contrôlera votre commentaire.

En Floride, les personnes trans ne peuvent plus changer de genre sur leurs permis
En Floride, les personnes trans ne peuvent plus changer de genre sur leurs permis

31/01/2024 - Un nouvel amendement interdit aux hommes et femmes trans le changement de genre pour le permis de conduire.

Les dessous de la prétendue pénurie d'HRT causée par les femmes transgenres
Les dessous de la prétendue pénurie d'HRT causée par les femmes transgenres

13/01/2024 - Démystification des théories de complot : la communauté transgenre est-elle vraiment le facteur de pénurie de l'HRT au Royaume-Uni ?

Pourquoi Ripcurl fait polémique avec une surfeuse transgenre ?
Pourquoi Ripcurl fait polémique avec une surfeuse transgenre ?

03/02/2024 - Controverse suite à une publicité Ripcurl avec une surfeuse transgenre: polémique, réaction de la marque, enjeux d'inclusion, à lire.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr