L'amour au sein de la communauté LGBT : c'était mieux avant ?

Publié le 11/10/2022 à 11:54 - Édité le 17/10/2022 à 13:43
L'amour au sein de la communauté LGBT : c'était mieux avant ?

Publicité


L'amour au sein de la communauté LGBT : c'était mieux avant ?

En 2022, qui n’a pas entendu parler des applications de rencontre phares soutenant la communauté LGBT : Grindr, Her ou même Zoe. L’amour est désormais guidé par la sphère numérique d’internet, où les chats, vidéos et emojis pullulent pour encore plus de rencontres. Mais, cette course à la rencontre sous toutes ses formes et dématérialisée aurait elle laissée pour compte nos traditionnelles pratiques de flirt ?


L'amour avant internet

Pas d’application, de vidéos, ni de messages, oubliez les pratiques modernes, avant internet les foulards distinctifs et rencontres spontanées dans des clubs étaient de mise Au début de la conquête de l’Ouest, les traditionnels cow-boys utilisaient les foulards comme moyen de représenter le rôle de femme ou d'un homme, dans les bals manquant cruellement de femmes. En 1970, à New York les membres de la communauté LGBT gay utilisent tout d’abord des trousseaux de clé pour signifier s’ils préfèrent être au-dessus ou en dessous lors d’un rapport sexuel. Ce n’est que par la suite qu'à San Francisco où un journaliste suggère d’utiliser des bandanas attachés au pantalon pour démontrer si l’homme est actif ou passif, par exemple. Voici quelques exemples du code couleur utilisé :

  • Bleu clair : fellation
  • Bleu foncé : sexe anal
  • Carreaux : sexe protégé
  • Rouge : fisting

Des signes bien connus de la communauté ayant permis de développer des rencontres plus spontanées basées sur des critères, de la même façon que pour le système de “match”, finalement. Florian Winkler-Ohm, propriétaire d’un club berlinois explique que ce système permettait notamment de proposer des rencontres bien plus spontanées et plus “vraies”, en étant directement confronté à la personne. Des pratiques quelque peu en perdition au profit des applications et sites en ligne…


L'amour à l'ère d'internet

A l’ère d’internet, de nombreuses applications et sites ont vu le jour comme Betolerant.fr, il existe : Grindr, Tinder ou même Her et Zoe, permettant des relations et flirts entre membres de la communauté LGBT. En l’espace de quelques minutes, vous pouvez :

  1. Tchatter
  2. Echanger des photos
  3. Se rencontrer physiquement

Une rencontre pouvant être sexuelle, amicale ou amoureuse, qui a l’avantage de vous laisser choisir parmi de nombreux critères. Apparence physique, centre d’intérêts, goûts musicaux, vous savez désormais tout sur la personne avec laquelle vous souhaitez interagir. Un bon point pour le digital, qui permet à des personnes vivant dans des zones plus isolées de rencontrer rapidement des hommes et des femmes de la communauté LGBT et ceci partout en France, voire même dans le monde.


Plutôt pour ou contre la digitalisation de l'amour ?

Alors, plutôt nostalgique de l’ancien temps ou en paix avec l’époque actuelle ? Il n’y a finalement pas de réponse exacte, les deux méthodes pouvant parfaitement fonctionner. La rencontre en ligne peut parfaitement être utilisée dans la mesure où certains membres LGBT n’ont pas forcément la possibilité de se rendre dans des clubs et espaces physiques. Là où les clubs pourront parfaitement convenir à des hommes et femmes homosexuels vivant davantage dans des métropoles ou villes en phase avec la communauté LGBT comme Madrid et son quartier LGBT : Chueca. Pour conclure, les deux modes de rencontres sont parfaitement compatibles dans la mesure où ils sont réalisés en respectant les règles établies implicitement pour chacun d’eux.


Sources

  • ARTE : " LGBT : La séduction avant l'arrivée des sites de rencontre | Gymnastique, la culture en s'amusant. ", https://www.youtube.com/watch?v=EDoLFTrRszs, vidéo Youtube
  • Seloger : " Madrid en tête du classement des villes les plus accueillantes pour la communauté LGBT ! ", article de Seloger. https://edito.seloger.com/actualites/monde/madrid-en-tete-du-classement-des-villes-les-plus-accueillantes-pour-la-communaute-lgbt-article-19446.html


Publicité

Auteur avatar de Wilfried Carbonell

Mon pseudo est Wiloooo, je suis le fondateur de cette communauté. Je suis un amoureux de mon chat Joseph et j'adore l'odeur du Whisky. J'essaie de temps à autre d'écrire des petites chroniques afin de tenter d'égayer le monde LGBT.

N'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter ou instagram.

Publicité



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr