avatar de Sylphide
Sylphide @sylphide
il y a 5 jours

Voici la mosquée de Nasir al-Mulk dans la ville de Chiraz, regardez cette liberté de teintes, comment ce pays si beau est-il si dépourvu de liberté. Lors du confinement, ce qui m'a sauvé la vie, c'est la spiritualité, la religion, la dévotion.
Je suis polythéiste, mais je ne peux pas, je n'ai pas le droit d'embrasser la religion musulmane, elle fait trop de mal à l'être humain.

illustration du blabla #220825 de Sylphide
7

9 blablas

avatar de Sylphide
Sylphide @sylphide
il y a 4 jours

@dodornmi si le soufisme prône le vivre ensemble, la paix, l'amour du prochain, la purification de l'âme, c'est profondément triste de savoir que cette population représente qu'à peine 1/4 des musulmans, cette religion est bien plus complexe qu'elle n'y paraît.


1
avatar de Stepharte
Stepharte @stepharte
il y a 4 jours

@dodornmi +1 Merci pour ton ouverture d'esprit ! C'est vraiment plaisant et apaisant à lire. Tout le monde devrait s'en inspirer. ?


1
Publicité
avatar de Sylphide
Sylphide @sylphide
il y a 4 jours

il n'existe qu'une seule religion qui possède la charia, c'est l'islam, si elle brûlait, le mal serait déjà bien écarté.


0
avatar de DodoRéMi
DodoRéMi @dodornmi
il y a 5 jours

@sylphide Dans tous les courants, et pas seulement religieux, les problèmes viennent toujours des extrémistes (qui ne sont pas plus de 1 à 5 %): les gens paisibles (comme par exemples dans les courants soufis) sont aussi chouettes que le reste des gens chouettes ??


3
avatar de Jstophe
Jstophe @jstophe
il y a 5 jours

Architecturalement, c'est très beau.
Religieusement, je refuse de me prononcer.


1
avatar de Sylphide
Sylphide @sylphide
il y a 5 jours

Dans le bouddhisme, les cheveux sont un masque. Et les raser permet de se montrer tel que l'on est à la face du monde. C'est également un signe de renoncement au monde matériel.

Le Hidjab, ce voile, ce foulard, lui, il emprisonne, il étouffe, il tue !


0
Publicité
avatar de Sylphide
Sylphide @sylphide
il y a 5 jours

Ce qui s'est passé à Téhéran le 13 septembre 2022, jamais je ne l'oublierais. Pour cette femme, pour tous les Iraniens qui sont emprisonné(e)s un jour, je sortirais de l'ombre. Je n'ai plus le droit de vivre caché(e), j'ai le choix, ces gens ne l'ont pas.


1

Publicité


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr