Merci France 2 pour cette soirée du 17 mai 2017

Publiée le 18/05/2017 à 10:24 - Mise à jour : 18/05/2017 à 11:00 - Note : 5/5 (basée sur 4 avis) - 1007 vues

france 2, prévention, homophobie, soirée spéciale

Pour la journée internationale contre l'homophobie France 2 a organisé une soirée spéciale en diffusant un téléfilm ainsi qu'un débat sur l'homophobie en France. Une soirée qui réchauffe le coeur pour beaucoup d'homos.

Merci France Télévision ! Quelle surprise de voir une programmation aussi militante pour les droits des LGBTi+ sur la chaîne France 2 qui rassemble une large audience. La télévision publique marque un énorme bon point et a le mérite de parler de l'homophobie surtout pendant une période où l'augmentation des agressions homophobes est d'actualité.

Début de soirée avec : "Baisers cachés"

Le téléfilm mettant en scène un amour homosexuel de deux jeunes adolescents, âgés de 16 ans avec le célèbre acteur Patrick Timsit, dénonce avec virulence la difficulté que traversent les jeunes gays et lesbiennes lors de leurs premiers amours.

Ce film français met en exergue l'intolérance des camarades de classe, mais aussi au sein du milieu familial. L'impuissance du système éducatif à apporter du soutien et de l'aide aux jeunes LGBTi+ est mis en évidence. La violence que certains jeunes gays ou lesbiennes vivent pousse parfois au suicide. Pour rappel un jeune gay ou une jeune lesbienne se suicide 4 à 7 fois plus qu'un jeune hétérosexuel.

Humiliation, remarques désobligeantes, violence, insultes, pression psychologique. Voici l'aperçu de ce dont les homos peuvent être victimes dans la découverte et l'affirmation de leur orientation amoureuse.

Après le téléfilm LGBTi+ le débat sur l'homophobie en France

De la fiction à la réalité il n'y a qu'un pas. Un jeune gay victime des brimades et d'intolérance a témoigné pour raconter son histoire. Toujours le même schéma, des violences morales aux physiques tout y passe, les intervenants sont tous d'accord : l'homophobie est désinhibée et les agressions homophobes augmentent comparé aux années 2000.

La violence des "manifs pour tous", passant par l'influence des groupuscules homophobes comme "sens commun" sont les responsables de cette homophobie décomplexée. 

L'acteur Patrick Timsit très engagé contre l'homophobie a dit quelque chose de très juste. La responsabilité du système éductif doit être engagée. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 30 pour cent des jeunes lgbt passent par la case suicide. C'est très grave, il faut renforcer la sensibilisation des lycéens et collégiens. 

Des associations qui se battent contre l'homophobie

Si toi aussi tu es victime d'homophobie au quotidien, si ta situation familiale est désastreuse tu n'es pas seul(e) voici quelques associations qui peuvent t'aider :

https://www.le-refuge.org - la plus célèbre elle accompagne les jeunes gays et lesbiennes afin qu'ils puissent retrouver une vie "normale", en dehors des violences physiques et morales qu'ils peuvent subir quotidiennement.

https://www.sos-homophobie.org - l'association nationale de lutte contre l'homophobie, véritable mastodonte indispensable pour contrer la montée des intolérances et de la discrimination liée au genre e tà l'orientation.

Illustration propriété de France 2 "Baisers cachés"


Exprimer mon opinion
Pour partager son opinion il faut être obligatoirement inscrit.


Les opinions
Commentateur absolutmusic

téléfilm touchant poignant et extremement bien joué ; bruno putzulu détestable à souhait, patrick timsit touchant et dans le rôle de la mère prise en étau, barbara schulz parfaite et que dire de la prof sympa jouée par catherine jacob. Seul bémol : l'homophobie qui n'est pas une fiction mais bien une réalité triste et affligeante. La dureté des élèves malgré le temps qui passe et toujours cette stigmatisation des gars et des filles que l'on juge différents mais qui sont tout simplement normaux.

  • il y a 1 mois
  • 5 / 5
Commentateur benoit75007

J'aurais aime voir ce film a 15 ans... avec mes amis ! Que de honte, d'occasions manquees, de convictions sociales erronnees et de temps perdu entre 15 et 30 ans ou je me suis enfin compris comme bi et accepte mon homosexualite.

  • il y a 4 mois
  • 5 / 5
Commentateur Hortense

Le téléfilm était touchant et "juste" dans sa description des violences physiques et morales subies par les homosexuels. En ce qui concerne le débat, j'ai un avis mitigé.
Certains intervenants étaient touchants parce qu'ils employaient des termes clairs et précis (le père qui a perdu son fils, le psychiatre, la mère qui n'est pas reconnue comme telle aux yeux de la loi...) tandis que d'autres récitaient leur leçon (l'assistante sociale).
Le système éducatif ne sait pas comment aborder le sujet. Il y a bien des cours d'éducation sexuelle mais l'homosexualité et l'homophobie ne sont pas beaucoup abordés, voire pas du tout dans certains établissements. Les circulaires, textes de loi internes à l'éducation nationale, ne servent qu'à noyer le poisson. La preuve en est que le discours de l'assistante sociale m'a fait penser à mes récitations de poésie en primaire. Elle était perdue dans ses propos et, de ce fait, son discours était sans queue ni tête. Patrick Timsit l'a d'ailleurs souligné subtilement en invitant le système éducatif à relever le niveau sur ces questions là, encore d'actualité malheureusement.
On discernait donc les intervenants qui parlaient avec leur coeur, de ceux missionés par leur hiérarchie...
Pour ce qui se passe en Tchétchénie, c'est bien un crime contre l'humanité!
Merci pour cet article. En espérant que cette soirée aura ouvert les yeux à certains.

  • il y a 4 mois
  • 5 / 5
Commentateur Jerem69008

C'est vrai que ce téléfilm est très émouvant je l'ai regardé et je le regarde encore et encore car cette histoire me touche beaucoup.

Il y a beaucoup de jeunes gay et lesbiennes qui se font rejetées par leurs parents et qui peuvent être pousser au suicide.

Et ce téléfilm m'a fait comprendre à quel point j'ai eu de la chance que mes parents l'ont bien pris malgré ma mère qui as mit du temps avant de l'accepter.

J'ai pleuré pendant toute la matinée à penser le contraire de ce qui aurait pu se passer si mes parents m'avait rejeté.

Vraiment très beau téléfilm merci à France 2 et plus que jamais : Il faut se battre ...

  • il y a 4 mois
  • 5 / 5