Aie : François Fillon et la cause LGBTi

Publiée le 21/11/2016 à 11:07 - Mise à jour : 17/01/2017 à 09:10 - Note : 3.67/5 (basée sur 3 avis) - 1993 vues

françois fillon, lgbt, lgbti, primaire 2016

François Fillon vient de faire un excellent score à la primaire de la droite républicaine française. Ce résultat est d'autant plus inquiétant au vu des prises de positions peu reluisantes pour les LGBTi français.

François Fillon, le troisième homme de la primaire républicaine d'après les (fabuleux) sondages a remporté haut la main la première place avec plus de 43% des voix. Conservateur, libéralisme exacerbé, François Fillon est une mauvaise nouvelle pour la cause LGBTi.

Rappel des faits et prises de positions de F. Fillon

On juge un homme politique par ses actions et ses prises de positions. Voici un petit rappel des faits peu glorieux de l'homme politique.

  • Contre la dépénalisation de l’homosexualité en 1981.
  • Contre le PACS en 1998.
  • Contre le mariage pour tous en 2013.
  • Soutien de La Manif Pour Tous en 2016.

La manif pour tous doit se réjouir de cette victoire (écrasante, il faut l'avouer) de Monsieur Fillon. C'est la France Catholique qui remporte une jolie manche. Tous les autres candidats ont apporté leur soutien au grand vainqueur du premier tour. Hormis la plus progressiste Nathalie Kosciusko-Morizet qui se rallie sans hésitation à Alain Juppé.

Dimanche 26 novembre il faut soutenir Juppé !

Pour éviter de se trouver dans un combat à la présidentielle : Marine Lepen contre François Fillon, il est important d'aller soutenir Alain Juppé qui est clairement en perte de vitesse malgré ce que tous les médias ont pu annoncer. On regrette (presque) la défaite de Nicolas Sarkozy qui est tout de même plus progressiste que Monsieur Fillon.

Les sujets sociétaux ont une place centrale dans cette présidentielle de 2017. Votre vote est primordial, le retour en arrière est dangereux et une perte de temps. Choisissez le progrès au conservatisme !


Exprimer mon opinion
Pour partager son opinion il faut être obligatoirement inscrit.


Les opinions
Commentateur Lindos

@MonsieurS,
"C'est de notre faute si nous en sommes là, nous aurions dû bien voter les fois précédentes!"

Sauf erreur de ma part, tes allusions répétées au FN sur le forum et apparemment tes responsabilités politiques, m'amènent la réflexion suivante tirée de l'Histoire : un parti extrémiste qui pour se faire élire s'appuie sur les minorités c'est fréquent, mais lorsque ces minorités sont fondamentalement méprisées par son soutient populaire, il est aussi fréquent qu'elle vivent sur un siège éjectable.

Bien sur cela ne se matérialise toujours par une nuit des longs couteaux comme en Allemagne, ou la rééducation dans des camps d'intellectuels pourtant sympathisants comme en extrême orient maoiste, mais le principe de la fable du scorpion et de la grenouille est difficilement évitable, extrémisme oblige.

Je dis cela je ne dis rien, si ce n'est qu'il vaut encore mieux avoir à faire à un conservateur, qu'à un ou une extrémiste.

  • il y a 2 mois
  • 4 / 5
Commentateur Anthony1992

Très belle chronique qui rappelle l'importance des enjeux sociétaux au sein des élections. On a en France tendance beaucoup trop tendance à n'accorder de l'importance à des sujets comme le pouvoir d'achat, l'économie. Comme si 0,1 % de pouvoir d'achat gagné, c'était plus important que vivre dans une société permettant l'égalité et l'épanouissement de tous (sous prétexte que comme c'est la crise, on n'avance pas sur les mêmes sujets alors que le président doit s'occuper de tous les sujets et sous prétexte que comme c'est dur financièrement on ne devrait pas permettre le bonheur en autorisant le mariage à tous). Et au passage les mêmes qui disait que la loi taubira faisait perdre du temps, sont prêt à en consacrer pour supprimer la filiation plénière.

Je pense qu'il est important quel que soit ses convictions politiques (droite, gauche, centre) d'utiliser tout les moyens à notre disposition pour préserver l'égalité des droits , surtout si cela ne coute que 2 euros. Cette primaire n'engage aucunement à voter pour le candidat au premier tour. Et la probabilité que le candidat de droite et du centre passe étant élevé, il est légitime de vouloir faire un choix.
Bien que criticable sur certain points, notamment économique, le quinquennat actuel a au moins le mérite d'avoir permis une égalité, après un grand nombre de mandats successifs sans action dans ce sens.

  • il y a 2 mois
  • 5 / 5
Commentateur MonsieurS

Appeler à voter pour François Fillon? Ce n'est pas notre affaire. On ne va payer 2€ pour enrichir le parti le plus mal géré de France. C'est de notre faute si nous en sommes là, nous aurions dû bien voter les fois précédentes!

  • il y a 2 mois
  • 2 / 5