Je suis un peu perdu...

photo de l'auteur EliasSnow
EliasSnow
Homme de 32 ans
Lyon
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Je ne sais pas trop où je vais avec ce message, mais j'ai besoin d'exprimer ce que je ressens depuis un certain temps, et il n'y a personne dans mon entourage avec qui je me sens le courage de le faire.
Cela fait aujourd'hui plus de trois ans que je suis célibataire. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point le temps était passé vite. Je me suis marié assez jeune et j'ai été profondément amoureux pendant des années et il y a trois ans, ça a été la séparation.
C'était extrêmement difficile à vivre car j'avais toujours beaucoup d'affection pour ma femme mais en même temps il était devenu évident que nous n'allions plus nulle part et que nous ne pouvions plus nous projeter ensemble.
J'ai donc appris à vivre seul, j'ai découvert de nouvelles activités et je me suis forgé de nouvelles passions, bref j'ai fait ce qu'il fallait pour me reconstruire.
Le problème c'est qu'aujourd'hui je ne me sens toujours pas pleinement heureux, sans doute car je n'ai toujours pas retrouvé quelqu'un avec qui je me sente vraiment bien.
Ce qui est difficile c'est qu'avant de trouver quelqu'un il faut savoir qui l'on cherche, et dans ce domaine c'est la cata complète.
Pour mes amis et ma famille il n'y a pas de doutes, je retrouverai une fille bien qui saura me rendre heureux. 
Moi j'en doute complètement. Parce que si mon mariage a échoué, c'est en partie à cause de ce que je refoule en moi depuis des années.
J'ai l'impression de me mentir depuis toujours. Pendant les années où j'étais avec mon ex, cela s'est estompé car j'étais réellement amoureux et j'arrivais à oublier certaines émotions. 
Mais depuis que je suis seul, je me rends bien compte que la façon dont je regarde certains mecs est... différente de la façon dont mes potes me regardent.
Je crois qu'au fond de moi j'ai toujours eu une certaine attirance pour le même sexe mais j'ai refusé de le voir. Je l'ai refusé pendant si longtemps que j'ai pensé pouvoir vivre heureux comme ça.
La vérité c'est qu'aujourd'hui je sens bien que c'est impossible. Je ne sais pas vers qui me tourner pour en parler : tous mes amis et ma famille me considèrent comme complètement hétéro, leur dire que j'ai des doutes sur mon identité sexuelle ce serait comme leur avouer que je leur ai menti pendant des années.
Je me dis que ce n'est pas tout à fait vrai car comme je me suis menti à moi-même je ne pouvais pas faire autrement. Mais si je regarde les choses en face, j'ai accepté de me mentir, et donc de leur mentir également. 
J'ai tellement accepté ce mensonge que j'ai fait subir à la personne que j'aimais le plus au monde des mois ou des années de souffrance au lieu d'arrêter les frais. 
Elle a tous les droits de me haïr, mes amis ont tous les droits de m'en vouloir, car je suis le seul responsable dans l'histoire.
Alors je me retrouve face à un dilemme : continuer à me cacher ou un jour dire la vérité et risquer de perdre tout ce qu'il y a de plus précieux au monde pour moi.
Face à ça je me dis qu'avant de révéler quoique ce soit, il faut que je sois sûr de moi et de mes sentiments.
Je n'ai jamais eu d'aventure avec un homme, ni même de geste équivoque, même si parfois je me suis senti tout chose. Mais alors comment être sûr que tout cela n'est pas dans ma tête ? 
L'idée de concrétiser les choses me terrifie et pourtant j'ai l'impression que si je ne le tente pas je ne serai jamais sûr de moi et que je resterai coincé dans cet entre-deux qui m'étouffe.
J'ai plus de trente ans, il est temps que je me prenne en main, mais je ne sais tout simplement pas comment. Alors j'ai décidé de m'inscrire ici pour au moins déjà en parler car ça me semble être un premier pas...
 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Certains diront qu'il faut expérimenter sexuellement/sentimentalement avec une personne du même sexe pour pouvoir se qualifier d'homo/bi, mais la définition originelle du terme parle d'attirance. Donc tu peux très bien t'y tenir et en parler à tout le monde sans avoir eu une seule expérience. Parfois, c'est l'approbation, l'acceptation des autres qui nous libère. Quand bien même, la plus sage décision serait d'abord de réellement explorer avant de t'affirmer !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Dans la vie, tout n'est pas blanc, ni noir. La situation dans laquelle tu es, est  celle de l'incertitude.
Un mariage même raté, reste un lien avec une personne que l'on a choisi, sinon aimé.
Dire que l'épouse hait, est fort. Il faut se mettre à la place de l'Autre, pour comprendre, pareille situation.
Regarder ou, être attiré par les garçons, ne veut rien dire. Les garçons sont plus désirables que, certaines filles, en raison d'une apparence pus fine et plus vulnérable. Certaines femmes ont avec la parité, pris l'apparence et, la place des hommes.
Fait une introspection, et regarde en Toi, profondément avant de te "jeter' dans une relation, qui risque de te détruire !
Analyse bien tes aspirations profondes avant de te lancer sans filet. Et pour toutes relations :SSR  (préservatifs obligatoires, pour toutes relations intimes)....!
Bon courage et bonne chance et peut-être à bientôt, sois heureux et réfléchis !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que tu culpabilises un peu aussi de ne pas savoir où tu en es. Je te dirai d'arrêter ! Personne ne reste le même toute sa vie ! Avoir aimé une femme et être attiré par un homme ne te met pas nécessairement à la place du coupable si ce n'est que d'avoir aimé. Pardonne toi de ne pas te connaître et avant de présenter au monde la personne que tu pourrais être apprends à savoir qui tu es. Il y a autant de façon d'aimer que d'humain sur terre ! Trouve celle qui correspond à la personne que tu es aujourd'hui et si tu es en accord avec ça alors vis ta vie comme elle se présente à toi. Quand alors l'expérience te l'auras dit, tu pourras affirmer être une personne ayant une sexualité propre et en parler aux autres. J'ai entendu un jour quelqu'un dire que l'approbation n'est ni requise ni demandée mais que l'acceptation est acceptée en parlant de qui il est; long est le chemin vers une telle affirmation de soi mais je pense que pour être en connaissance de soi il faut se pardonner à soi même des fautes qui n'en sont pas et accepter qui l'ont est et que l'on peut changer avant d'être accepté par les autres. Se séparer d'êtres chers est douloureux et difficile mais être soi est si difficile et important qu'il me paraît évident que pour être heureux un jour en accord avec soi il faut parfois pleurer ensemble plutôt que rester dans la solitude de son cœur étouffé.

photo de l'auteur veluma
Veluma
Femme de 44 ans
Grenoble, Isère, France

9 remerciements
J'ai un pote gay qui apres 2 tentatives de suicide vers les 30 ans (1 femme et 2 enfants) a sauter le pas et a admis son attirance pour les hommes.

Il vit heureux avec son copain,et a la garde alterné de ses enfants.

Vit ce que tu es, ta famille s'y fera ou pas, mais toi tu vivra mieux ;)

photo de l'auteur EliasSnow
EliasSnow
Homme de 32 ans
Lyon
Wow déjà 7 mois que je ne suis pas passé...
Merci à tous pour vos messages et désolé de n'avoir répondu plus tôt !
Il faut croire que j'avais besoin de prendre un peu de recul...
J'ai décidé pour le moment de ne plus trop me prendre la tête et de voir ce qui vient.
Après tout vaut-il mieux être seul et triste toute sa vie ou faire avec ce qu'elle nous donne et qui est parfois merveilleux ?
Pour le moment je n'ai pas assez confiance en moi mais je m'autorise des choses nouvelles pour me sortir de ma stase sans fin.
Si je rencontre de nouvelles personnes tant mieux, si en plus cela mène à des amitiés ou un amour sincère c'est encore mieux.
Et si au final j'en viens à rencontrer un homme et non une femme, et bien soit. Je saurai à quoi m'en tenir (ou je penserai savoir ! )
Je me dis simplement que je resterai "discret" avec mon entourage tant que je n'y verrai pas plus clair. Avant de faire de grandes déclarations je veux me connaître...
En tout cas merci encore à tous pour vos conseils et vos messages attentionnés, je vais rester dans le coin :-)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit