logo BeTolerant.fr Applications et site de rencontres LGBT
avatar célibataire connecté
 Invité

Gaypride interdite à Moscou en Russie

photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur
Ce sujet est une actualité

Gaypride interdite à Moscou en Russie

J'entends beaucoup de personnes critiquer la "Gaypride", comme quoi c'est un rassemblement de "folles, de clichés"... Sachez tout de même que l'objectif premier d'une gaypride est la promotion de la tolérance.


C'est une manifestation certes festive mais qui a un sens. Il ne faut pas réduire ces évènements comme de vulgaires soirées. C'est un combat contre l'homophobie, la lesbophobie, la transphobie, la biphobie.


Moscou refuse encore l'organisation de la Gaypride


Pour ne pas changer la marie de Moscou, capitale de la Russie refuse encore une fois l'organisation d'une marche de fierté. Être homo et russe ne fait pas bon ménage. Il suffit juste de lire les déclarations abjectes de Vladimir Poutine pour s'en rendre compte.


Voici la déclaration d'Alexeï Maïorov , un responsable de la Maire de Moscou :



Nous avons averti les organisateurs que la manifestation ne sera pas autorisée » et « les avons mis en garde » sur les risques en cas de non-respect de cette interdiction.



Bref le pouvoir communal n'est pas tendre sur la question. Chaque année c'est le même combat pour les associations LGBT russes.


Les marches de fierté ont encore un sens


Pour tout ceux qui doutent encore de l'intérêt des "gayprides" ou "marches des fiertés", pensez qu'il existe encore des pays où l'intolérance est encore maître. Qu'il faut combattre l'homophobie par la non-violence en participant à ces manfestations. il y a encore trop d'injustices, trop de personnes qui souffrent de leur différence...


Illustration Manifestation pro-LGBT à Moscou (source : huffingtonpost)


Informations

Date de publication : 24/05/2015 à 14:00


photo de l'auteur Robot

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Totalement d'accord avec l'avis de Clementla. J'ajouterai que pour la plupart des jeunes Russes qui se posent des questions sur leur orientation, le fait d'être associé avec ce genre de gay-prides n'est pas susceptible de les aider à construire leur identité. Au contraire, cela va créer dans leur imaginaire l'idée qu'être homosexuel, c'est porter des culottes roses à plumes, ce qui n'est pas une perspective attrayante pour tout le monde – d'autant moins dans un contexte homophobe.

Les intentions sont très bonnes, mais je pense qu'en termes de résultats, on aboutit à l'exact opposé : cela renforce les clichés de la majorité silencieuse, endurcit les extrémistes homophobes, donne matière à ridiculiser les gays dans les collèges ou les lycées, et pousse les jeunes homos au déni.

Fondamentalement, est-ce que le fait de porter des culottes roses à plumes va plutôt normaliser ou marginaliser l'homosexualité au sein de la société russe ? Sans l'ombre d'un doute, j'opte pour la deuxième option.
Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit