Poème anonyme


Auteur : TheLifewired
TheLifewired - 29 ans
De Bondy
  il y a 1 an


Pendant longtemps j'ai cru, trouver la terre promise.
Qu'il suffisait de jouer pour remporter la mise.
Pendant longtemps j'ai cru qu'il suffisait d'efforts
Pour changer ce regard qui nous cause du tord. 
Outrepasser la loi qui fait des differences,
L'objet d'une haine sourde, aveugle, pleine de mefiance.
Qu'il suffisait d'amour pour la faire accepter.
L'idée qu'il y ait autant d'homme que de vérités.
Helas on apprends souvent à ses depends.
Qu'il est préférable de cacher ses sentiments.

Alors l'espoir se tait au profit du silence.
Et laisse place a un ego bien immense.
Au point d'en écarter les autres, de se croire supérieur.
Jusqu'au point où l'on comprend son erreur.
A toi, imbu du moi, imbu de ta personne.
Ouvre toi au monde avant que le glas ne sonne 
Car, Valar Morgulis, car on meurt tous un jour.
Car rien n'est  plus triste, qu'une vie sans amour.



Pour participer à [ Poème anonyme ] il faut être obligatoirement inscrit