Betolerant à un Incroyable talent (Concours)

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
Betolerant à un incryable talent

Concours : Divers

Thème : Postez  votre talent tout comme la vrai émission.
( Musique, dance, record, insolite, sport, théâtre, écriture, photo...)

Date de début : 28/04/2016
Date de fin : 10/07/2016
Créateur : Wilden

Description :

Participez seul ou en équipe pour défendre votre talent.

Volontaire Jury :

Khloroforme
RonOnlyHaye 
POzitivelif3 
Clorus

Participants :

Dincht : Texte
Ydob92 : Hypnose
Synapson : Texte
Shamanique : Texte
Tipanda : Texte
Santithur : Dessin
Gabiblue : Peinture
Xavie : Musique
EthanSun : Photo
Lheria : Couture
Wilden: Matelotage ( Travail sur cordage)
Gege95 : Contrebasse
Pentapox : Texte
Grivao : Texte
Manuellan : Dessin
Hasio : Peinture numérique
SunSinger : Texte
Mizusei : Texte
Natnat : Photo
Mike61 : Texte
Haydon : Musique
Marty92700  : Théâtre
 Sylfarme : Texte
BastienTsuki : Texte
Julesc : Montage vidéo
Brown41 : Texte
Louvinol : Dessin
Simiesque : Photo


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Si j'ai le temps, et surtout pas la flemme, peut-être que je tenterais une vidéo au sport mais bon pas sûr.

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
Avec grand plaisir, il ne faut pas hésiter ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je n'ai pas compris comment cela ce passait.
De mon côté, je suis magicien et hypnotiseur. :)

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
Tu peux poster une video de tes talents une vidéo de deux minutes comme dans l'émission

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'écris des poèmes... Un peu peur du ridicule personnellement.  

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
Citation de Dincht : J'écris des poèmes... Un peu peur du ridicule personnellement.  


il ne faut pas t'inquiéter , on ne se moque pas, c'est des concours conviviaux afin de partager des émotions ;)

un de tes poèmes est donc le bienvenue

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je verrais ça :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Une vidéo d'hypnose n'est pas trop faisable en deux minutes :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Donc voici un poème que j'écrivais au moment ou je voulais annoncer ma sexualité. J'ai essayer de le mettre sur papier mais je ne me voyais pas dire ça. :p 

Il n'as rien demander à cette infâme vie
Pourtant il naît dans une stupide coquille
Oppresser, enfermer, étouffer voilà comment il se sent
Oisillon aux couleurs fades, rêve de sa liberté absolument

Quelques jours passent, il doit déjà partir
Sa famille le poussant du nid, il doit agir
C'est l'heure fatidique, pourra-t-il réaliser son rêve ?
Ou la fin sera tragique, pour une vie si brève

Une chute interminable, les secondes paraissaient infinie,
Mais à l’éclat du crépuscule pour la première fois ses ailes s’étendirent
A lui s'ouvrait un nouveau monde, une nouvelle vie,
Malheureusement, sur sa route arriveraient des péripéties

Le cœur léger pour la première fois il s'envolait,
Tous ce qu'il voulait c'étais voyager,
Un voyage remplis d'incertitude,
Quand son seul ami fut solitude.

Pour camoufler sa tristesse, il voulut se cacher,
Il rechercher un endroit pour foyer,
Près du feuillage, un homme au triste regard l'observer,
Pour la première fois un homme l'avait captivé.

L'homme cherchant un nouveau model,
Leva son regard et aperçut cet être,
Vers cet oisillon il tendit son appareil,
Pour capturé cette merveille.

Voilà.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Test de réceptivité en hypnose. (Je préfère poster une vidéo où vous êtes acteurs plutôt que spectateurs car sinon dans les vidéos d'hypnose, on peut tout simplement penser que j'ai un complice, donc autant vous montrer du concret !)

Je tiens à signaler qu'être hypnotisable n'est pas un signe de faiblesse (bien au contraire!), et que cela fait appel à l’imagination. L'hypnotiseur n'a pas le contrôle sur la personne car le sujet est conscient, mais il lui donne des suggestions que l'inconscient réalisera (ou pas!) selon ces désirs. Si vous êtes curieux, intéressé de vivre l'expérience, regardez cette vidéo. Bon visionnage :)

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t43.1792-4/12927363_1294707977216647_1317538609_n.mp4?efg=eyJ2ZW5jb2RlX3RhZyI6InN2ZV9oZCJ9&oh=428fefe633734cec3c04ca372324b121&oe=5726434C

PS : je ne sais pas si vous avez accès au lien. Je ne sais pas si je peux poster une vidéo directement ?

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
c'est très bien ;) 

Merci les gars

photo de l'auteur Synapson
Synapson
Homme de 21 ans
Albi
Juste pour le "fun", je vais mettre un texte que j'ai écrit après avoir quitté la fac, j'étais pas vraiment bien et j'avais besoin d'en parler mais comme personne n'était là, c'est les touches de mon clavier qui ont pris cher. xD voilà. J'ai pas cherché à faire littéraire, je suis juste resté moi-même pour faire passer un message, pas forcément pour que ça soit joli. En fait, tout le contraire xD


"T'es encore au collège ou au lycée, et on te demande déjà ce que tu veux faire. Toi, tout ce à quoi tu penses c'est à jouer avec tes potes ou avoir au moins 12 de moyenne pour ne pas redoubler. T'as entre 13 et 17 ans, t'es même pas adulte, t'es même pas ou très peu mature, et on te demande de choisir ton chemin de vie. Tu t'en rends pas compte, tu te dis que t'as le temps. Mais le temps, c'est ton pire ennemi. Et ça, tu ne le sais pas encore parce que pour toi tu auras toujours moins de dix-huit ans. T'as une vague idée, tu te dis que tu feras prof au pire parce que t'es bon en anglais, et donc que tu partiras en fac d'anglais. Puis, en cours de philo tu vois un peu de droit, et tu regardes plein de trucs à la télé sur les avocats. Puis, dans ton caractère t'aimes aider les autres et en même temps tu veux que les mauvaises personnes soient punies. Et tu t'dis putain, ça serait cool d'être avocat en Angleterre ou en pays étranger. 

Et tu vas t'arrêter là-dessus, car t'as plus de temps pour réfléchir, et le temps presse. Il cogne sur ta montre. Il hurle à tes oreilles. Et la société grogne, prête à sauter à ta gorge à la moindre erreur que tu feras. C'est pourtant trop tard, t'as bloqué ton avenir et tu t'es inscrit en école de droit. Et t'es pris. Mais au final, tu réfléchis et tu réalises que tu arriveras pas à rester 5 ans le cul collé sur une chaise à étudier tranquillement. Tu veux bouger. Mais c'est trop tard. Tu peux changer, mais rien ne t'intéresse. Tu es perdu, tu sais pas quoi faire. Alors tu abandonnes et tu quittes la fac. Et maintenant tu fais rien. Et voilà que la société te mord, la société te griffe, la société t'insulte, la société t'engloutit et tu ne dis rien, car c'est ta faute d'avoir fait une erreur à 17 ans. C'est ta faute de pas être prêt, de ne pas avoir eu le temps de penser. Et de ne pas être mature, parce que tu pensais que t'avais encore le temps de jouer avec les copains. 

Voilà que la moitié de l'année est passée, tout le monde fait sa vie de son côté et réussit à la fac, et toi t'es chez tes parents et tu branles rien, tu peux pas, parce que t'as pas de bagages et personne recrute près de chez toi. Le monde te fait sentir comme un rejeton, t'es écarté du système, et tu réfléchis trop. La société, elle, elle continue te mordre et t'envenimer l'esprit. Le temps, lui, continue de frapper tes tympans et te niquer l'oreille interne. T'en es malade. Tu sais pas ce que t'es, tu sais pas ce que tu fais, et tes proches s'inquiètent. Leur meilleure manière d'exprimer leur inquiétude, c'est de te critiquer et de te stresser encore plus. Et pourtant tu sais bien que t'es dans la merde. Tu réfléchis, t'aimerais travailler dans le web mais t'es nul en informatique alors que t'adores les jeux vidéos. T'es encore perdu, et tu réfléchis toujours. 

Tout ce que tu sais, c'est que t'aimes les langues, voyager,  jouer, discuter, aimer, apprécier, informer, t'informer, et t'as besoin de bouger. Quand t'y réfléchis, c'est le bon profil pour les journalistes et les écrivains, non? Mais y'a un problème, dilemme, ouais car t'auras toujours quelque chose sur ton putain d'chemin. Et c'est quoi cette fois? C'est les places. Pour l'école de journalisme, t'as le choix entre passer un concours impossible pour 40 places en France ou payer 8000€ l'année pour au final quoi? T'être trompé à nouveau. Tu peux plus prendre de risques. Et pour écrire, faut quoi? Du talent, et le talent tu l'as pas. 

Et c'est toujours un cercle vicieux. Et maintenant, tu vas faire quoi? Postuler en journalisme et prier le bon dieu pour qu'il te garde une place? Ouais, parce que c'est la meilleure chose à faire. Mais eh, et si dans un an tu revenais à la case départ? Qu'au final, le journalisme te plaisait pas, c'était juste un délire comme le droit. Tu chuteras. Si ça marche, tu vivras et tu relèveras la tête pour de bon, et t'emmerderas ces 18 années pourries que tu viens de passer. En attendant t'es là, à rien foutre. A écrire avec un talent qu't'as pas, et tu penses déjà à faire le tour du monde. T'as même envie de réserver un billet d'avion pour partir aux States, à Londres, à Dublin, pendant au moins deux semaines. Mais le fric, putain le fric, tu le ponds d'où? De tes parents, premiers servants de la société qui te descend? Eux, proches, qui s'inquiètent et expriment mal leur inquiétude? Non. Ils ont trop peur, ils risqueront pas de payer. Résultat? Le cul sur ta chaise, tu te démontes le moral et tu tombes toujours plus bas que tu ne l'es déjà. 
T'es un échec. C'est ta faute, t'étais pas sûr de toi à 17 ans.
"

photo de l'auteur Hoctave
Hoctave
Homme de 25 ans
Paris/St Dizier

10 remerciements
@Ydo, je n'ai pas accès à ta vidéo, tu peux l'héberger sur youtube.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Jvais essayer de faire ça... :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
j'ai ce texte en improvisation totale : 
Lettre à ma Dame.
 
Autour de moi ce regroupait une foule.
Ma chère et tendre…
Je te parle de loin, au moment où tu ouvre cette lettre ce qui reste de ma poitrine s’est converti en amas de
cendre, je me sens las… un boulet se met à tout dévorer en moi…je l’enmerde si
tu savais…
Je pense à toi dans tout ce qui est matériel… je rencontre ton reflet jusque dans les tréfonds de la capitale.
Aujourd’hui est mon dernier jour.
J’aurais voulu te dire combien tu m’étais précieuse… Ils se sont tous ligué
contre moi, ce petit peuple.
En aucun cas ils ne sauraient comprendre… tu me manque…et ton regard de chienne… quand tu dansais sous les
saules…ma plume se prive bientôt d’encre… ma bougie ternit… ma substance
spirituelle s’efface à son tour.
Que savait tu de moi ? une riche bourgeoise qui passais ses journées à marcher sur les autres ? je ne
suis pas de ceux-là.
Me voilà seul, loin, si loin… dans peu de temps, encore plus loin de ton essence… qu’ils aillent se faire foutre tous,
la vie le leur rendra.        

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Atmosphère
 
Hô ! Charmes délaissés,
Agitez vos branches d’été,
Agitez vos feuilles séchées
Au doux vent chaud des prés.
 
Laissez la brume du matin,
Froid et glacial venin,
Délicatement se poser
Sur vos membres torturés.
 
Laissez le cycle des saisons
S’abattre sur vos troncs,
Laissez votre bois craquer
Au son du vent déchaîné.
 
Laissez l’orage blafard
Heurter votre corps épart,
Laissez le tonnerre faire vibrer
Toute cette nature enchantée.
 
Entendez-vous ces murmures
Clairs comme la dorure
S’échapper de ces êtres fouettés
Par le vent déchaîné ?
 
Entendez-vous murmurer
Ces êtres drainés
Ces animaux fantomatiques
Aux pensées oniriques ?
 
Sous l’averse clapotante,
Dans ces ondes envoûtantes,
Entendez-vous, voilé
Le cri des âmes enfermées ?


(sous le pseudonyme de William Drewitsh)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je propose un test de réceptivité à l'hypnose. Ce test fonctionnera statistiquement sur 10% de la population mais peut augmenter fortement quand c'est de l'hypnose direct et non à travers une vidéo :-)
Je tiens à signaler qu'être hypnotisable n'est pas un signe de faiblesse (bien au contraire!), et que cela fait appel à l’imagination. L'hypnotiseur n'a pas le contrôle sur la personne car le sujet est conscient, mais il lui donne des suggestions que l'inconscient réalisera (ou pas!) selon ces désirs. Si vous êtes curieux, intéressé de vivre l'expérience, regardez cette vidéo !



https://www.youtube.com/watch?v=onl9MFj62Qs

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est bizarre, mes doigts se collent sans que je le veuille de façon consciente mais je les décolle quand je veux.
Du coup je ne sais pas si je suis "hynoptisable".

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
c'est très sympa ;) 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit