L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous. N'oubliez pas de nous laisser un avis =)
BeTolerant application sur Google Playstore

Les minorités qui excluent d'autres minorités

Place aux débats


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les minorités qui excluent d'autres minorités

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Les minorités de nos jours regroupent tous les groupes éthniques, linguistiques, religieuses, nationales, sexuelles et j'en passe.

Chaque minorité souffre à sa manière du rejet de son groupe par la société. Nos capacités semblent être remises en cause selon d'où l'on vient, à quoi nous ressemblons, ce que nous faisons dans la vie. À croire que l'humain juge les autres humains par rapport à un stéréotype universelle. L'homme parfait doit-il être blanc, hétéro, mince, aux yeux bleus et riche.

Notre société a oublié que c'est la diversité qui a crée les fondations de ce monde et non le mimétisme de nos voisins.

Alors je suis toujours surprise de découvrir des minorités rejetant d'autres minorités. La population utilise un rapport de force pour se  valoriser elle-même au prix de rabaisser un autre et nous finissons par tous nous rejeter les uns les autres. Ce qui amène à trouver des communautés se lynchants sans raison, oubliant qu'avant tout, eux aussi ont connu cet instant humiliant où ils se sont aussi fait rejeté.

Vivre en étant noir, homosexuelle et par dessus tout une femme, relève du défis chaque jour. Il faut s'affirmer dans une société qui décrète que vous n'êtes sexuellement pas compétantes pour faire une métier d'homme, que vous êtes ethniquement inférieur à vos confrères et que vous êtes anormales dans vos attirances personnelles.

Nous aurions donc oublié ce qu'est un véritable Humain au sens scientifique. L'homme a donc perdu son pouvoir de réflexion et devient donc le mouton d'une société qui divise pour mieux régner. Qui instaure la discorde pour contrôler chaque groupe séparé plus facilement. Car un seul et même groupe uni est bien plus difficile à manipuler que plusieurs groupes faibles d'esprit et déjà influençable.

Qu'en pensez-vous ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
D'une certaine manière je subis une forme de discrimination dans "ma" communauté. En effet je suis homo mais je suis fleure bleue, romantique, et sexuellement peu demandeur et seulement "versa". Mes amis gays (bien que gentils, adorables) se moquent de moi j'ai ainsi droit à quelque clichés dont je vous fais grâce... mais lorsque je leur dis: "si je fais venir une bande de bons hétéros "de base" biens homophobes et qui se moquent de vous en vous traitant de tafiolles et autres vulgarités est ce que vous n'aurez pas envie de leur expliquer que vous n'avez pas choisi d'etre tel que vous l'êtes? Alors arrêtez de me dire que je ne suis pas normal parce que je finis par y croire et je suis malheureux". Est ça la loi de la nature? " y en a toujours un plus gros pour bouffer l'autre". J'avoue que ce n'est pas toujours facile de ne pas faire parti de la "masse". "La différence est une chance" tu parles! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il est à noter aussi que contrairement à ce que laissent suggérer certaines associations les Lesbiennes et les gays ne s'entendent pas toujours. Inversement je me suis souvent dit que quitte à être homo j'aurais préféré être lesbienne parce que j'ai le sentiment que vous êtes un peu plus tendres (j'en vois déjà qui vont me traiter d'homophobe parce que j'ai fait une réflexion négative...). Un autre problème aussi ce de ne pas pouvoir faire l'auto-critique (lorsqu'on en fait parti) d'une minorité sous peine de violentes attaques.    

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
je vous comprend tous les deux, je ne subis pas vos discriminations respectives au quotidien mais j'y ai goûté chacune d'entre elle, je suis homo pas du style doux ou autre (bref des qualités qui ferait féminin) du tout et je susi blanc mais j'ai subis le racisme 2 ans d'une manière violente étant le seul "blanc" de ma classe au collège et puis par exemple et j'ai un caractère plutôt doux moi aussi.
mais je suis content d'avoir subis ça, j'aurais pu naître comme tu dis homme blanc aux yeux bleus mince et hetero mais je suis né homo et j'ai vu ce que c'était le racisme, ça m'a rendu meilleur, je pense (même si c'est loin d'être toujours le cas) que ça fait de vous des gens très tolérants aussi.
Tu dois avoir raison Alexbd, nous avons construit autour de nous au fur et à mesure que nous construisions nos société et ce qui la compose, un espèce de mur illusoire brique par brique (religions, guerres, haines entre ethnies origines pays etc découlant des guerres, elles même découlant de conflits crées par des gens qui ne nous concernaient pas, société reposant sur l'argent et la supériorité donné par ces bouts de métal appelés pièces ou de papier appelés billets, etc...) en fait on a crée tout ça et beaucoup ne sont pas assez intelligent pour se tirer de cette "grande illusion" que le livre "les 4 accords toltèques" appelle "le rêve de la planète" et ne sont pas assez intelligents et éveillés pour voir au delà de tout ça l'être humain originel.

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
personnellement je n'ai pas l'impression qu'il y a plus de douceur chez les lesbiennes, mais parfois et c'est étrange de le constater il y a un certain mépris que les femmes ont notamment les homo pour les hommes XD 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En revanche je peux comprendre que les différences du voisin proche par exemple dérangent un peu mais il faut aussi accepter que les nôtres auront le même effet sur ce même voisin. Par exemple un homo peut ne pas apprécier de voir une femme voilée dans son quartier mais une musulmane peut être choquée de subir le passage d'une gay-pride devant sa fenêtre. Je pense qu'a trop vouloir être tolèrent en en oubli une règle toute simple de bon sens qui nous dit que on ne peut pas plaire à tout le monde et que parfois fermons les yeux sur certaines choses et acceptons d'etre critiqué sans méchanceté. Nous ne sommes que des être vivants primaires à peine évolué et devons accepter le regard des autres parfois gentil parfois un peu moqueur.  

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
bien parlé Sebygo c'est très sage ce que tu dis là x)  mais bon qu'une femme soit voilée je ne lui reprocherais
pas si elle ne me reproche pas d'être homo ou bi

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Intéressant ce sujet.

J'ajouterais qu'il peut y avoir des discriminations au sein d'une même minorité, chez les homosexuels, on peut aisément remarquer le rejet des personnes jugées trop effeminées par d'autres plus "virils". Bref, c'est sans fin, les gens se servent de la moindre différence qu'ils ont avec leur voisin pour s'exclure et se sélectionner.

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
y avait une théorie là dessus : tout ce qui fait, est ou existe dans ce monde est fait pour la survie, pour dominer car la domination est perçue comme amenant à la survie, racisme homophobie, sexisme et même discriminations au sein de même communautés comme efféminé/viril c'est de la domination visant à la survie, l'humain n'utilisera que ce dont il a besoin pour sa survie et donc sa domination alors toute ces conneries c'est que du pratique qui nous sert, encore plus infâme donc. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
On peut avoir des avis tranchés, des préférences et même des rejets. Mais il faut savoir en discuter et aller vers l'autre mais c'est souvent sur des détails tout simples que les gens sont choquants. Un ex: j'envoie un "bonsoir j'ai lu sur ton profil que tu étais amateur de musique je le suis aussi" et je suis black-listé et la conversation supprimée... Waouh qu'est ce que j'ai dit??? On est sur un site qui s'appelle BeTolerant!!! Et bien je me console en me disant bon ben j'ai une sale gueule et il s'est senti agressé tant pis. Mais si je croise cette même personne sur un forum qui me dit: "tu ne défend pas la cause homo tu es homophobe" je pense que là je deviendrais moins sympa avec lui... d'un côté on me snob froidement en me signifiant que je ne suis ni à son goût, ni intéressant sans prendre de gants... donc il est presque amusant de voir cette même personne vouloir défendre la cause gay en me condamnant pour mes propos après m'avoir snobé pour rien... Ce qu'on pense être le bien ou la vérité n'est que son ressenti, sa position mais fait on attention à être irréprochable quand on prétend détenir le vrai, le juste?    

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
moi une fois j'ai dis à quelqu'un qui me plaisais pas sur betolerant : désolé je ne ressens pas de feeling c'est mal partit je préfère qu'on arrête de discuter, il a fermé la discuté et pam bon j'ignore si j'ai été correcte mais...

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
tu a raison on voit par exemple beaucoup de gens de communauté subissant et décriant le racisme se plaindre du racismes (et ils ont raison) puis se montrer homophobes à côté....parce que comme je l'ai dis en parlant de la théorie du filtre à survie/domination, on ne gardera que ce qui nous arrange : chacun voit midi à sa porte

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu as répondu et c'est génial de le faire, la politesse concerne aussi les gays. Un homo qui se fait rejeter par un collègue hétéro par exemple se vengera peut être en snobant d'autres homos plutôt que de se dire: aujourd'hui une personne m'a signifié son mépris en plus rejetant et bien je vais faire tout l'inverse et m'ouvrir à une autre personne. Ça fait plaisir à l'autre et c'est personnellement gratifiant donc pourquoi s'en priver!   

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
oui c'est la bonne solution mais faut la maturité intellectuelle pour ça peu l'ont pour avoir cette réaction 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hé oui, c'est pourtant tellement simple d'etre gratuitement gentil à travers un petit message. Moi je trouve les homos (beaucoup mais pas tous sinon je vais me faire taxer d'homophobe...) très souvent cruels. C'est dommage parce que je pense que plutôt que de nous snober on devrait plutôt s'aimer. 

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
hmm je crois qu'ils paraissent cruels car on s'attend plus à de la compassion venant d'eux, je ne dirais pas que c'est de la cruauté personnellement 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'en connais des kilomètres qui sont piquant et franchement cruels dans leur propos bien sur pas dans leurs actes.  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Nous sommes rejetés par beaucoup d'heteros et plutôt que de s'aimer entre nous et de ce fait montrer une image positive on se (beaucoup pas tous) méprise.   En plus pour moi qui suis un coeur d'artichaut, un fleur bleue, un tendre c'est encore plus difficile à vivre :( 

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
oui c'est vrai je pense qu'entre personne de même sexe y'a déjà une barrière qui saute beaucoup de barrières même et comme on est dans un milieu fermé très communautaire on se permet tout et on se gêne pour rien 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mon idée (manichéenne j'en conviens) c'est: "tu es homo? Moi aussi, tu es beau comme l'amour moi je ne le suis pas mais peut être sur un site comme celui-ci pouvons nous échanger quelques anecdotes, conseils, histoires parce qu'on a tout de même un lien qui nous uni" mais il est vrai que (d'après mon expérience de 38 ans) le sex, la performance, le physique compte un peu trop...   

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
oui évidemment :( d'ailleurs je suis obsédé moi même par la chirurgie esthétique alors que pourtant je réalise bien que c'est une erreur...... XD 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai beaucoup aimé l'idée de cette théorie Survie/Domination Simonydidi, merci d'en avoir fait part.

Tout n'est qu'une confiance en soi en réalité. En rabaissant les autres, les gens se donnent une importance et en oublie leur propre complexe et leur frustration.

Notre société se trouve continuellement un bouquet misère, c'est un moyen dérivé de camoufler ce qui ne va pas initialement dans leur vie.

Et comme tu dis dans cette théorie de survie/Domination, rentrer dans le moule est un moyen de se protéger et de survivre. Un troupeau a plus de chance de survivre, qu'une brebis s'égarant sur son propre chemin de pensée. Alors la société se fit à une seule et même pensée (malheureusement imposé par un gouvernement manipulateur).

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Malheureusement, je me dis surtout que les gens en oublient la simplicité d'une véritable attirance. Nous finissons par prendre de l'intérêt sur le physique avant de primer l'intellectuel.

Certes, une relation sans attirance ne peut mener nulle part, je le conçois. Mais nous sommes arrivés dans une société qui préfère parler aux gens uniquement en étant attiré dès le départ. Lorsque nous sommes sur Betolérant, même si l'idée est de trouvé un partenaire, rien ne nous empêche de parler juste pour faire connaissance. Dès lors, couper court à une conversation juste parce que physiquement la personne ne nous plait pas est déjà une erreur monumentale qui mène à toutes ces discriminations, car c'est là que commence les dissociations entre ethnie.

Les gens ont oublié ce qu'est la tolérance. Pourquoi portons-nous autant d'importance à des détails aussi futile que mépriser un homme efféminé, une femme voilée, une personne noire, jaune, rouge, blanche, une personne stupide, handicapée, ou d'un quelconque défaut.

Nous sommes arrivés à ce point où nous souhaitons un monde identique à nous. Nous ne tolérons plus les différences qui, au fond, ne sont pas des inconvénients.

Où est la sagesse, la patience et la tolérance ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
1Maxime
?J'avais très envie d'en parler des banques. Je me suis retenue pour ne pas aller trop loin. Mais cela fait effectivement un moment que je me dis qu'au lieu de s'opposer les uns les autres, si nous allions au coeur même du problème nous serions déjà libéré d'un poids. Car les banques contrôles notre pays et ce sont elle-même qui le font couler. Nous ne sommes libre de rien, travaillant à la sueur de nos fronts pour engraisser des banques qui profitent de nous.
Enfin j'aimerai développer davantage dessus, mais sans doute ne trouverais-je pas les bons moments et là n'est pas le sujet, mais je serais ravie d'ouvrir un débat là dessus après m'être davantage documentée.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
« Vivre en étant noir, homosexuelle et par dessus tout une femme, relève du défis chaque jour. Il faut s'affirmer dans une société qui décrète que vous n'êtes sexuellement pas compétentes pour faire une métier d'homme, que vous êtes ethniquement inférieur à vos confrères et que vous êtes anormales dans vos attirances personnelles. »
Je suis d'accord dans certains cas précis là. Mais il faut toujours chercher et trouver un moyen de s'en sortir, et le plus possible autre que l'aide d'autrui, ou la complainte. C'est ça la vitalité. La force. La vie c'est aussi lutter. Je préfère acclamer sous un Arc de triomphe plutôt que de pleurer devant un Mur des Lamentations. C'est plus constructif, ça va plus dans le sens de la Vie. Il faut savoir travailler puis prouver, démontrer sa force autrement que par la complainte, même si c'est parfois nécessaire. Et certes au bout d'un moment constituer un réseau peut-être nécessaire ou un communautarisme intégré (ça paraît contradictoire, mais pas tant, si on regarde par exemple les musulmans de Russie ou les Asiatiques en France).

Je ne me contente pas de me plaindre sans agir, je disais juste que ce n'est pas facile tous les jours. Bien au contraire, je n'ai jamais abandonné mes objectifs juste parce que je suis une lesbienne noire. Bien au contraire, je me suis toujours investie dans mes projets et comme ma mère disait, je pars déjà avec un handicape alors je devrais être encore meilleure que les autres, c'est exactement ce que j'ai fait. Je ne me suis pas contentée d'être juste une élève, je devais être la meilleure.
Là où je voulais en venir, c'est constater, c'est la prouesse qu'on nous demande tous les jours. Lorsqu'on a un souhait, qu'on se donne à 100 % et qu'on est l'équivalent voir supérieur à un autre, mais qu'on nous rabaisse dans une catégorie de personne et qu'on ne nous juge pas à notre juste valeur. C'est quelque peu épuisant de toujours devoir encaisser ne serait que des blagues racistes, des blagues misogynes, des blagues homophobes. On doit faire avec, supporter, tolérer. Passer au delà, être plus fort que ces gens et prouver notre force et exhiger un respect.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En tout cas, j'aime beaucoup ton commentaire 1Maxime, à méditer.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
1maxime être snobé ne me pose aucun problème si on prend 2 minutes pour m'envoyer un: "non merci" j'ai fait ça dès centaines de fois lorsque j'avais ton âge. Mais la nouvelle génération (que je ne fréquente pas je préfère les gens de 5 ans plus au moins que moi) semble être plus dure et cruelle encore, rien de grave mais pour les ultras-sensible comme moi ça va les faire souffrir. Qu'est ce qu'on se dit? "Bah on s'en fout c'est la loi de la nature, il faut l'accepter, ah zut à force d'etre rejeté il s'est suicidé, ben c'est qu'il était faible tant pis (j'ai 3 cas dans ma famille et j'ai posté un sujet sur le suicide). Sinon il y a les emoticones ou les les petites réponses mais bon ça prend du temps, ça fait faible, ça bouffe de la batterie, et puis on a pas qu'ca à foutre de répondre aux vieux qu'on aime pas, aux blacks qu'on aime pas, aux colleuses de timbre qu'on aime pas ou autres mecs à lunettes. C'est dommage parce qu'ils ont peut être eu un sentiment sincère et pure et une simple réponse positive ou négative aurait suffit à illuminer leur journée :)   

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Encore une fois le site sur lequel on partage nos idées, nos sentiments s'appelle "BeTolerant" pas "venez mettre votre plus belle photo a poils, faire votre marché et choisir ce qu'il y a de mieux"    

photo de l'auteur Helmor
Helmor
Homme de 30 ans
Saint Etienne

4 remerciements
Sujet plus qu'intéressant, je me ramène pour faire mon modo et participer aussi au passage.

Citation de Alexbd On doit faire avec, supporter, tolérer. Passer au delà, être plus fort que ces gens et prouver notre force et exhiger un respect.

J'aime beaucoup cette phrase car elle s'adapte à tous. En effet, ces mêmes personnes doivent, en leur fort intérieur, se dire la même chose "On doit faire avec (nous), supporter (nous), tolérer (nous)." Oui, chaque être humain est différent, chaque être jugera forcément de par son vécu, son ressenti, son corps, sera effrayé de cette différence qu'est l'autre. L'être humain a à la fois ce besoin de l'autre tout en ayant peur de cer dernier. Alors quoi de plus simple de se rapprocher de ceux qui sont plus ou moins pareil, ça rassure. Ceux trop différents, bouuuh, qu'ils s'en aillent et loin...
Je tire exprès le trait, mais je crois que c'est nécessaire. NOUS avons une force incroyable (à double tranchant) : avoir une différence qui nous est rappelée en permanence. Mais cette différence que cette majorité nous rappelle [in]consciemment tous les jours, nous permet de développer une tout autre réflexion : minorité, majorité, qu'est-ce que c'est ? Ethnie, langue, culture sont toutes des illustrations parfaites des différences et des richesses que font l'Homme. Et c'est dans ce sens que nous devons aller. Nous devrions vivre que par les différences (Oui car par défaut nous sommes TOUS différent quoiqu'on en dise, et légalité, je lui défèque gentiment dessus). Comme me disait un ami il n'y a pas longtemps, nous devons avancer, non pas comme une course à la verticale où nous essayons tous d'être au-dessus de l'autre, mais à l'horizontale, où chacun avance ensemble, avec ces différences et ces points communs ! Bref.

Pour le côté modération, je vous demanderai, s'il-vous plaît, de rassembler vos messages et d'éviter les double-posts (c'est-à-dire d'enchaîner 2 à 3 messages de la même personne). cela facilite réellement la lecture et en terme de forme cela permet de rassembler toutes les idées en un message. Merci beaucoup par avance !!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ceci est posté spécialement (mais pas exclusivement) à l'intention de Maxime (qui veux dire grand...ce pourquoi sans doute son post est aussi long...lol) 

il y a donc beaucoup de poncifs dans ton post, et beaucoup de choses qui semblerait être du bon sens si elles reposaient sur une connaissance exact de l'argumentation utilisée pour les soutenir ...
juste un exemple quant tu semble affirmer que l'espèce humaine s'en sort par trop mal en comparaison d'autres animaux et je te cite :"Quant à être snobé, faites avec. La nature c'est pas sympa. Il y a des animaux qui tuent régulièrement leurs congénères. Dans l'espèce humaine seul 1% de la population meurt de meurtresC'est miraculeux, tout simplement." 
comment peut-on écrire sérieusement une telle phrase puisque vous sous-entendez que les animaux tuent leur congénères pour une finalité comparable au meurtre chez les humains ! 
alors qu'il le font pour se nourrir et rarement pour d'autres raisons que de  s'imposer sexuellement dans un groupe ! l'espèce humaine à inventé tellement d'autres raisons de s'entre-tuer ou de laisser les ces semblables mourir que l'on ne peux vraiment pas le mettre en parallèle  !!! comme cela est évident je ne développe pas ...
j'ai apprécié par contre les développements des posts de Alexbd,  Simonydidi, Sebygo,..qui ouvrent à une connaissance personnelle et porteuse de futur entre les minorités ...
il y aura sans doute une ligne de front entre les tenants de l'assimilation des minorités dans une unité nationale et ceux qui ne voient pas comment ils resteraient ce qu'ils sont "comme minorité spécifique" si ils devaientse fondre dans la masse......et surtout pourquoi ils le feraient  ! 

...reste que si déjà les minorités sont en guerre entre membres et avec d'autres minorités, leur visibilité ne pourra être revendiquée à part entière, la notion de conflit n'étant pas un prédicat à l'unité évidement !

pour conclure au risque d'être aussi long que maxime, n'oublions pas que la nation n'est qu'une des formes administratives possibles d'une communauté de personnes qui, bien qu'ayant des points de convergences, doivent atteindre par et pour elles même leur finalité !
la vision d'un avenir commun est pour moi  
un tout, mais reste relatif aubonheur de chaque personne...ce qui ne contredit pas la vision Aristotélicienne de l’organisation de la cité ...puisque la première doit suivre un ordre génétique (nation) alors que la deuxième tend vers un ordre de perfection  (personne singulière )...

tout à fait d'accord avec Helmor pas parcequ'il est modérateur, mais qu'il en à dans le slip comme on dit ...lol

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
 Maxime dit :
"En tout cas je veux croire à une unité nationale, et tolérance à la fois. La France est le premier pays au monde qui est devenu France avec plusieurs ethnies présentes et déjà mélangées. Un des pays les moins homophobes du monde, voire le premier des pays monothéistes à dépénaliser l'homosexualité après la Révolution."

l'histoire lui répond:
" (le 27 juillet 1982, après deux votes négatifs du Sénat à majoritairement à droite). C’est la fin d’une discrimination pénale et légale."
Maxime dit :
"Sinon pour le meurtre par les humains et les animaux qui tuent (ou des animaux qui agressent sexuellement aussi, ça existe hors-reproduction), ça dépend. Les humains tuent beaucoup quand même par envie, ce n'est pas toujours directement (lié à ?)de la survie mais ça reste de l'ordre de 'se nourrir' ou autre. De même pour les guerres. Donc pour moi il y a des choses comparables."
l'histoire lui répond:
ethnocide  
génocide
inventivité des moyens de tuer en masse
tyrannie
racisme 
esclavage
etc...
 Maxime dit :
D'ailleurs vous ne l'aimez sans doute pas, mais je vous invite à vous renseigner sur Kémi Séba, qui organise une sorte d'entorse à celle-ci, à son échelle, mais c'est l'idée qui compte. )
je lui répond:
et là tout est dit vous avez choisi votre camps ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
bon je vous avais répondu point par point mais une coupure de courant à tout annulé ...je vous donnerais donc une suite dès demain...car la je suis trop fâché pour le faire...
donc à la différence d'hier, je trouve plus à propos de reprendre les points qui semblent développer l'intitulé du sujet plutôt que de vous donner la réplique sur le constat de nos divergences, puisque d'autres personnes pouvant lire ces posts auraient bien envie de voir une réelle avancée DE CE SUJET...

P          R           E          A         M           B        U         L        E
comme je suis en accord avec votre dernier développement sur l'harmonisation indispensable autour de la notion de "confort" et de sécurisation d'un milieu de vie où l'évolution des consciences soit partie prenante de l'organisation concrète des moyens en vue d'une fin réaliste, c'est là que je resituerais la place des minorités, non pas en l'imposant dans un fractionnement sociale, mais comme garantie vitale de la géo-diversité...

en effet il se trouve que la mondialisation opère comme révélateur, négatif et positif,  de tellement de lieux sociaux, culturels, civilisationnels même, qu'elle nous permet de reprendre une lecture unifié du "monde" plus lucide sur nos limites, non plus personnelles mais trans-personnelles et même trans-objectives avec "le monde des machines"!
pour cela je me réfère entre autre, sur le travail philosophique de Gilbert Simondon, (qui était à l'honneur sur france culture la semaine dernière au N.C.De la connaissance),

...pour moi, la vision d'unification culturelle et politique doit être portée par la diversité réelle des spécifications de la personne humaine, puis de ses modes d'adaptabilités existentielles et enfin sur son projet de vie commune,  l'ordre de ces trois dimensions est aussi important que ces dimensions même, puisque la formation des limites personnelles, via une éducation modulable, aboutie à la conscience de la citoyenneté.

ainsi la reconnaissance politique des minorités comme regroupement de sujets d'une géo-diversité active, signale que les personnes singulières sont enracinées dans un quotidien relationnel qui doit garder légalement une délimitation comme minorité ce que d'autres appelleraient identité culturelle, si elle était vraiment l'expression d'une spécification, et pas uniquement d'une spécificité, puisque c'est bien dans l'activité conforme à une nature délimitée que nous pouvons réellement nous distinguer les uns des autres ! 

A         P        A       R       T        E
le mode d'uniformisation des masse se faisant actuellement comme vous le soulignez par l'aliénation au pouvoir d'un confort d'artifice et je vous cite :"Maintenant la difficulté, c'est de savoir retrouver l'harmonie à l'échelle d'une seule vie. C'est très difficile quand on est aliéné par tout un tas de choses."pose bien aussi la question d'une résistance active et passive de chaque humain sur cette terre !


et donc pour conclure la réorganisation politique et économique du monde ne pourra pas faire l'impasse sur la spécificité des minorités, car elles sont comme une peau et sur cette peau les traits représentatifs du vivant communautaire, tous les modes d’incorporation, d'intégration, d'assimilation, doivent respecter la qualité dans la quantité et la quantité quant elle est qualitative ! reste à savoir si vous les jeunes saurez mettre la qualité avant la quantité dans votre projet de vie commune ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai remarqué que même au sein de la communauté LGBT, il arrive parfois que les Bi soient exclus car "Quand ils sont avec une personne de genre opposé, ils n'ont rien à faire là". Ce que je trouve parfaitement idiot.
Tant que les personnes sont conscientes et consentantes, qu'est-ce qu'on s'en balance de leur orientation...tant qu'ils/elles sont heureux/ses.

Je déplore que des conflits, quels qu'ils soient, continuent sans cesse. Que ce soit pour une orientation amoureuse, sexuelle, religieuse, politique ou même idéologique.
Ce que je veux dire, c'est qu'il faudrait que l'être humain puisse supporter un autre être humain différent de lui. On en est encore à un stade un peu "animal" qui veut garder son territoire. 

C'est pour ça que, parfois, je me dis qu'élever des chèvres en campagne et être coupée du monde, ça ne ferait pas de mal.

Prenez soin de vous et des autres !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Moi je suis noir et moche.

J'en veux aux plus noirs et aux plus moches que moi.

Na!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Samou moi je te trouve pas si noir et pas moche du tout mais un peu méchant parfois (en tous cas avec moi) mais en fait j't'adore :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Polemic is coming:

mic.com/articles/144985/here-s-one-brutal-truth-every-white-gay-man-needs-to-hear#.nR8SvgR1E

digital.lib.washington.edu/researchworks/handle/1773/9181

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit