Chasse aux homos

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Salut les gens, depuis un certain temps, j'entends à la radio que beaucoup de pays se mettent à la chasse aux personnes homosexuelles.
Cela me choque, car c'est comme si on revenait à l'époque des sorcières du Moyen-Âge.
Je me demande ce que font les Droits de l'Homme !


photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
C'est vraiment effrayant j'en ai parlé dans un de mes article : Maroc chasse aux homosexuels?
Je sais pas ce qu'il se passe mais ça se radicalise partout ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ceci est un débat ? On va donc débattre. :p
Je ne connais pas exactement les pays concernés par cette politique mais pour la plupart leur doctrine homophobe a quand même été installée par nous, européens, à l'époque de la colonisation !
Je ne dis pas que c'est bien, hein, c'est évidemment tout le contraire, mais c'est là un exemple concret des problèmes post-colonisation et on a beau, nous, simples citoyens, en être consternés, il serait peut être temps aux politiques de prendre des mesures diplomatiques pour rattraper le tir !

Voilà mon avis. :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui, en effet, d'un côté les droits pour les LGBT augmentent (mariage pour tous en France, Irlande, USA, ...), mais de l'autre ça se dégrade (surtout dans les pays en développement, il me semble).
je suis d'accord avec Fred pour les "restes" de notre passage dans les anciens pays colonisé (quels barbares nous sommes !).
Je pense également que pour les pays occidentaux, le principal est de faire oublier la crise, donc on cherche un autre "symptôme", pour que les gouvernements ne se prennent pas une claque dans la tête;
Qui pense à s'e nerver contre les banques, les dettes, .... La concentration de haine envers une partie de la population est plus pratique que de régler les problèmes...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis scie des raies.
Quel monde absurde, j'ai pas de mots (15 mots tout juste).

photo de l'auteur Callimaque
Callimaque
Homme de 25 ans
Paris

1 remerciement
Vous semblez pointer du doigt la colonisation mais les homosexuels sont le plus sévèrement stigmatisés et punis dans des pays de confession musulmane et ce ne sont pas les Européens qui y ont apporté l'Islam... Si on prend un continent comme l'Amérique, pratiquement colonisé du Nord au Sud, on peut dire que les LGBT s'en sortent globalement pas trop mal. Au contraire j'ai vu un documentaire sur des pays d'Europe de l'Est (pays baltes, Hongrie, Biélorussie je crois) qui montrait que la situation y était peu enviable, à cause notamment du poids de la morale chrétienne, souvent orthodoxe. Je ne dis pas que la colonisation n'a pas laissé de traces, mais ce ne sont sûrement pas les colons qui ont apporté le climat d'homophobie nécessaire pour qu'un pays comme le Maroc se demande s'il faut "brûler les homos". La religion s'en charge très bien toute seule. C'est tout à fait possible que la colonisation ait pu aggraver le phénomène dans certains pays, et si vous avez des sources à ce sujet, je suis preneur ! :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Et qu'en dis-tu pour la Corée du nord, la Russie...? Ils ne sont pas musulmans !

photo de l'auteur Callimaque
Callimaque
Homme de 25 ans
Paris

1 remerciement
L'Eglise orthodoxe a encore beaucoup de poids en Russie. Si on regarde la carte des droits LGBT dans le monde, la plupart des pays d'Europe de l'Est paraît plutôt neutre. Pas d'unions reconnues, mais pas de peines non plus. Seule la Russie se détache avec une restriction de la liberté d'expression, sa fameuse loi anti-propagande. Dans les faits, la société est encore hostile à tout ce qui s'écarte des traditions, justement parce que la morale chrétienne (principalement orthodoxe, parfois catholique et/ou protestante) est encore très présente dans les esprits. Se promener main dans la main avec son/sa chéri(e) dans certains de ces pays, c'est presque de la folie ; voilà pourquoi les LGBT se cachent, sous peine, comme en Russie, d'être passés à tabac. Arte avait diffusé un reportage là-dessus cette année, à l'occasion de la journée contre l'homophobie. 
Quant à la Corée du Nord, je ne connaissais pas vraiment le statut des LGBT dans ce pays. D'après wikipédia, l'homosexualité "n'est pas réprimée, mais la culture gay renvoie pour la Corée du nord au modèle capitaliste". Elle "n'est officiellement pas autorisée en Corée du Nord". Le pays est donc tellement fermé qu'il est difficile de savoir ce qu'il en est réellement, même s'il y a fort à parier que les homosexuels sont contraints de se cacher. D'ailleurs la Corée du Sud, pays ouvert, développé et majoritairement chrétien, accepte encore très mal l'homosexualité qui reste un sujet tabou dans une société aux moeurs puritaines (il y a quelques mois un petit bisou lesbien à la télé a provoqué un tollé...). Hélas je ne pense pas que la situation soit beaucoup plus favorable au nord, mais c'est davantage la folie du régime que la religion qui est en cause. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"Avec l'Islam et les conquêtes arabes, dans l'Espagne du VIIIe siècle l'homosexualité est mise sur le même
plan que l'adultère et la fornication mais avec l'existence des harems elle n'est plus clandestine. La société
est polygame et la femme est considérée comme inférieure, il est alors presque inévitable que les jeunes
gens soient utilisés pour le plaisir sexuel. L'islam est ici contre le célibat et prêche que le mariage incombe à
tout homme, mais l'homosexualité est approuvée ou laissée indifférente plus qu'elle ne suscite d'horreur."

(Extrait de mon article sur l'histoire du crime d'homosexualité, basé sur la lecture de plusieurs ouvrages sociologiques, historiques et socio-historiques)

photo de l'auteur magicalwaves
Magicalwaves
Homme de 44 ans
Paris

3 remerciements
Je ne peux plussoyer Callimaque et Fredreamer.

Le problème peut prendre plusieurs prétextes: religieux, anti-capitalistes ou anti-colonialistes. Les "motivations" anti-capitalistes ou anti-coloniales puisent leur source dans le rejet de la domination économique et militaire des pays nord-occidentaux et parfois dans le rejet des systèmes démocratiques. Les "motivations" religieuses sont avant tout guidées par une recherche de pouvoir par le biais de textes anciens sélectionnés à dessein. C'est un moyen pour un gouvernement en place de renforcer son contrôle du peuple. C'est un moyen pour des groupes ou des personnes extérieures à un gouvernement local non homophobe souhaitant avoir plus d'influence ou prendre le pouvoir.

Je sors un peu du sujet initial sur les raisons de la crispation de ces pays envers les homosexuels mais la raison pour laquelle l'homophobie est souvent utilisée comme arme de pouvoir vient du fait que nous vivons dans un monde globalement sous domination masculine (à quelques rares exceptions près). Car pour beaucoup ne pas être homosexuel revient à être un homme fort, combattif et pouvant assurer sa descendance. Donc selon la pression sociale ressentie, certains hommes auront tendance à exprimer plus ouvertement leur homophobie pour renforcer leur appartenance au groupe dominant. C'est d'ailleurs ce mécanisme qui fait qu'un certain nombre d'homophobes notoires étaient en réalités homosexuels. Aux US notamment, il y a eu quelques révélations amusantes dans le domaine: des pasteurs et des politiques (républicains) ultra-homophobes qui se sont fait surprendre avec des escort-boys ou sur des sites de rencontre gay.

Par cette logique sexiste de l'homme dominant, l'homophobie anti-gay et l'homophobie anti-lesbienne ne prennent pas tout à fait la même forme. Loin de moi l'idée de dire que l'homophobie anti-lesbienne est moindre. Les religieux se focalisent beaucoup plus sur la sexualité des hommes que celle des femmes, dont la sexualité est inexistante à leurs yeux puisque assujetties à l'homme dans leur schéma de croyances. Dans notre monde occidental, on observe une moyenne de salaire des lesbiennes légèrement supérieure à la moyenne des femmes hétérosexuelles et inversement une moyenne de salaire des gays inférieure à la moyenne des hommes hétérosexuels. Dans cette même intégration de clichés sur le rôle de l'homme dans les pays d'Amérique Latine, les choses évoluent ces temps-ci mais un homme qui a des rapports homosexuels "actifs" (pénétrant) n'est pas nécessairement perçu comme homosexuel, contrairement à un homme qui a des rapports homosexuels "passifs" (pénétré).

L'homophobie prend racine dans une construction sociale qui risque de perdurer encore longtemps et qui prend son essor comme outil facile de contrôle de la population lors de luttes pour le pouvoir.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit