Assumer son homosexualité et vivre bien

Forum Gay - Créé le - 2 Participations

Assumer son homosexualité et vivre bien

bonjour.

il y a 4 ans tout allait bien pour moi, il y a 10 ans j'ai changé de pays avec mes parents , de l'italie nous sommes venu en suisse. j'ai vecu mal la chose car j'etait en pleine adolescence et c'est la que j'ai commencé a m'interrogé sur ma sexualité, j'ai pas vrm donné de l'importance a ca et j'ai continué ma vie. a l'ecole je subissait un peu du harcelement car des gars me traité de gay mais je ne me suis jamais vrm senti mal ca passait par dessus. je commence un apprentissage la je plonge dans le monde de la pornographie et j'ai commencé a me masturber chaque jour. je me suis fait des amis et des que j'ai fini l'apprentissage 2 amis qui etait dans ma classe sont devenu mes meilleurs amis , une fille , un gars. apres 7 ans d'amitié avec mon meilleur ami il y a une année ou je me suis rapproché de lui et eprouvé des sentiments mais il est hetero, je lui ai dit apres 1 année qu'on se parlait plus car j'etait perdu. des qu'il c'est mis en couple avec une fille j'ai commencé a ressentir de la jalousie, c'etait plus fort que moi. j'ai eu le besoin d'en parler , en premier a ma meilleure amie qui l'a tres bien pris, ensuite ma tante qui elle aussi pas de souci ma cousine egalment. j'ai fait des rencontrer sur des sites j'ai vu des gars toujours en ayant peur de cette homosexualité j'ai eu des relations et voila. faut savoir qu'au debut j'ai été mal , tres mal je ne sortais plus milles questions dans la tete je ne suis pas religieux mais cela me fesais terriblement peur. j'ai continué ma vie je fesais des choses mais je n'etait plus comme avant du genre joyeux . j'ai toujours été quelcun de hyper positif joyeux con aussi a faire des blagues mais j'avais l'impression que si j'etait gay je devais forcement changer. j'en ai aussi parlé avec mes parents en leur disant que le corps d'une fille ne m'attirais pas plus que ca , que je n'arrivais pas a trouver quelqun mais que j'avais non plus pas testé les garcons et notre discussion c'est arreté la. je me suis beaucoup eloigné de mes parents car je me protegais le jours ou ils n'auraient pas accepter j'aurais eu assez de force pour continuer. je dois dire que les discussions autour de mon homosexualité avec ma tente ont toujours existé . elle etait tj la a me demander comment ca allais si j'avancais .

je me mefiais bcp des garcons j'ai peur d'attraper le sida et je sais que c'est stupide comme reponse. j'ai changé mon travail, j'etait dans une autre ville, et la j'ai pas eu besoin de dire aux gens que j'etait gay. ca c'est fait tres naturellement et biensur personne m'a rejeté. je travaillais avec un gay et une lesbienne.j'ai connu par la suite un garcon, un italien, super beau avec qui sa matchais. On c'est vu plusieurs fois j'aimais bien passer du temps avec lui et de plus en plus je me voyais avec lui enfin une relation. il m'a embrassé plusieurs fois jusqu'a quand il m'a dit qu'il n'etait pas pret a qqch de plus car ca fesais pas langtemps qu'il etait celibataire. entre temps j'en ai parlé a ma mere. je lui ai simplement dit si ca la derangeais si j'etait en couple avec un gars plutot qu'avec une fille. elle a pleuré mais voila il n'y avais rien de negatif .a mon frere aussi, c'etait plus compliqué mais je le lui ai dit. avec ce garcons voila on a continué a se voir, moin qu'avant avec du coup un autre registre quand on s'ecrivait. j'ai appris qu'il c'etait remis avec son ex qui lui etait en italie mais ca a duré 4 jours. du jours au landemain il ne m'a plus recrit, j'y suis resté mal et apres 2 semaines sans nouvees c'est moi qui lui a ecrit. on c'est revu , discuté , il est celibataire je le suis aussi mais il n'y a rien entre nous. du moment qu'il m'a dit je suis avec mon ex je ne suis pas pret pour qqch de plus il c'est passé quelque chose dans ma tete presque impossible a decrire. j'etait mal mais mal , j'ai jamais souffert autant . c'etait aussi une periode de stress, faut savoir que tout les jours je fesais 45 min pour aller travailler. mes journée etait longue. debout a 4h30 et retour chez moi a 20h20. donc le boulot , le faite que le gars me dise ca operation de mes dents de sagesse et prises de sang pour quelque probleme de santé. j'avais perdu 6 kg en 1 mois plus rien evie de faire perte d'appetit. c'etait les signes de la depression. un mal de crane avec des pensées que je ruminais a longueur de journée. je suis allé au medecin et j'ai pris un psy 4 seances et j'ai arreté car j'ai changé d'emplacement de travail. donc voila mon histoire j'etait convencu avoir accepté plus mon homosexualité mais avec ce qui c'est passé j'ai l'impression d'avoir fait que des pats en arriere. j'ai eu des phobies qui se sont installés comme celle de faire du mal aux autres car j'ai plus eu de sentiments envers ma famille ou amis , comme si je me suis mis des barrieres. cette phobie est partie mais 2 sont resté celle de la mort, le faite d'avoir peur de rester seul et en plus quand j'ai commencé a aller mal je me suis bcp documenté sur la depression en regardant des temoignages et tout le monde parlais d'une phase. (la phase des envies suicidaires) j'ai pas eu envie de mourir ou de me suicider c'est vrai que des soirs je me disait j'aimerais m'endormir et me reveiller avec un autre cerveaux qui fonctionne differamment du mien . du coup cette phobie c'est installé chez moi!

merci de la lecture si quelun a des temoignages a me donner surtout dans l'acceptation de son homosexualité , comment il a fait et tout.

merci


Rencontre gay   |   Rencontre gay Besançon
0 vote

Meilleure réponse

Bonjour,

Je te conseille d'aérer beaucoup plus ton texte car c'est pas facile à lire !

Je comprends ta souffrance, tu as beaucoup de choses à dire visiblement, et en effet voir un psychothérapeute peut être bien pour t'aider à déméler tout ça. Il n'y a pas de honte à consulter un psychologue et/ou un psychiatre, perso je suis pas fan des psychiatres et des médicaments qu'ils prescrivent, mais parfois cela peut aider certaine personnes qui en ont vraiment besoin. Le plus important c'est de parler, et d'être écouté et compris.

Je préfère me soigner avec les plantes, lire des bouquins positifs, et surtout pouvoir échanger avec des personnes ayant vécu des situations similaires. Tu es au bon endroit.

A mon avis ton cerveau fonctionne très bien, inutile d'en souhaiter un autre, tu as seulement besoin de parler et y voir plus clair dans tes angoisses. J'ai un peu de mal à relire ton texte mais je rajouterai quelque chose quand l'inspiration me viendra.

Tu as bien fait de venir parler ici, tu vas voir il y a plein de gens cool et bienveillants pour te conseiller. Ne t'inquiète pas et crois en l'avenir, je suis sur que tu as la capacité de te sortir la tête de l'eau.


1 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit