La visibilité des personnes LGBTQ+ dans les media mainstream

photo de l'auteur NoeNoe
NoeNoe
Non binaire de 29 ans
Chambery

En 2014 j'habitais au USA.

Le 14 février de cette année là (pur hazard de date !), en "zappant" sur youtube, je tombe sur un discours d'Ellen Page qui se trouvera être son coming out publique lors d'une conference du HRC (Human Rights Campaign, une asso au Etats-Unis qui milite pour les droits des LGBTQ+). Dans la foulé, je tombe sur une autre vidéo publié par le HRC qui n'est autre que le premier discours publique de Lana Wachowski depuis plusieurs années.

Ellen Page est une de mes actrices préférée et Lana et sa soeur ont réalisé des films que j'aime beaucoup. Autant dire que ces deux discours ont été pour moi, à un moment de ma vie compliqué, d'un soutient énorme et certaines de leurs paroles prononcé m'accompagnent depuis.

Mais surtout, là bas, aujourd'hui (et c'est plus vieux que 2018...) les personnalitées publiques, notament dans le monde du cinéma/musique et showbusiness font de plus en plus leur 'coming out' et se cachent de moins en moins. La liste de ces dites personalités est longue et influensable. Bref, tout ça pour dire que aux Etats-Unis, les LGBTQ+ sont visible, en tout cas assez visible dans les media grand publique.

Et puis je suis rentré en France. Choc culturel !

Peut-être que je n'ai pas fait assez de recherche (mais si c'est le cas, celà supporte ce que je vais dire car dans un monde idéel, je n'aurais pas à faire de "recherche"), mais je ne trouve pas, je ne vois pas, je n'entend pas, assez à mon goût, de personnes LGBTQ+ dans les media grand publique.

j'ai la sensation qu'il y a un manque de visibilité en France. Et là où on peux avoir une Ellen Degeneres (icone et star de la télévision Americaine. Si si, c'est assez halusinant de voir à quel point elle est adulé) aux Etats-Unis, nous avons un Laurent Ruquier (que bien que ma famille regardai ses émission tout les jours dans mon enfance, je n'ai apris que très tard qu'il est homosexuel).

Loin de moi l'idée ici de mêtre les Etats-Unis sur un pied d'estale ou de porter un jugement sur les personalité qui n'utilise pas leur "pouvoir" de visibilité. Je fait seulement le triste constat que en France, il n'y a que trop peu de "role model" LGBTQ+ dans les media mainstream.

Alors, dans un soucis de besoin partage et de dialogue avec ma famille et mon entourage, j'ai traduit ces deux discours. Et dans un soucis de partager avec des gens qui peut-être s'y retrouverons aussi dans certaines de ces paroles, je voulais le partager avec un max de gens, d'où ce post à ralonge... :-D

Noé

Voici les liens vers les vidéos en VOSTFR :

-Ellen Page : https://www.youtube.com/watch?v=4Ps0U3ZGnzs

-Lana Wachowski : https://www.youtube.com/watch?v=Q1-hpOaaok0&t=1069s



photo de l'auteur AposJk
AposJk
Non binaire de 27 ans
Toulon

Bonjour,

Je pense que c'est aussi une question culturelle sur la vie privée en général plus qu'en soit la visibilité de la communauté LGBT+. On le sait bien, aux Etats-Unis il y a toujours des scandales sur des tromperies, ce genre de choses, où les personnes publiques sont quasi obligées de faire leurs excuses en public, alors qu'en France ce n'est pas plus que ça dans nos moeurs, même si on y tend de plus en plus j'ai l'impression. Ils ont beaucoup plus une culture dans laquelle il n'y a pas de "vie privée" : les personnes publiques doivent rendre leur vie publique.

Tu parles de Laurent Ruquier justement, que j'aime beaucoup pour ma part, totalement indépendamment du fait qu'il soit homosexuel, ça ne fait pas une personne. Il ne se cache pas particulièrement mais ne s'affiche pas particulièrement non plus en fait. Peut-être (probablement d'ailleurs) y a-t-il eu une époque à laquelle cette information prenait plus de place dans sa vie, c'est juste que cela fait bien longtemps qu'il est à la télévision. Et je trouve ça un peu normal en fait de ne pas vouloir mettre sa vie privée en premier plan, ou tout du moins je le comprends, malgré l'effet "exemple" que cela peut donner, ça je le comprends aussi.

Pour moi le gros problème qu'on a en France, c'est surtout déjà qu'on peut entendre de grosses co... bêtises hum hum dans des programmes familiaux et très populaires, pas seulement sur les LGBT+ mais notamment, et ça passe comme une lettre à la poste ou presque. Et aussi que, quasi les seuls du coup, à mettre leur homosexualité très en avant ne sont pas forcément les meilleurs exemples pour les jeunes LGBT+ parce que ce sont souvent des caricatures, et je pense notamment aux "célébrités" de télé-réalité, très populaires chez les jeunes, qui rendent très "branché" le fait d'être gay mais en mode "surjoué". Je te donne donc raison, il n'y a que peu de personnalités françaises qui incarnent ce "role model", je crois. J'aimerais pouvoir dire que dans un monde magnifique, cela n'aurait aucune utilité puisque cela ne paraîtrait sortir de l'ordinaire à personne, mais malheureusement on n'en est pas encore là et il est vrai qu'il se pourrait que cela ait une bonne influence sur les mentalités et participe à la lutte contre l'exclusion des personnes LGBT+.

Cela dit, merci pour les vidéos, très beaux discours 🙂


photo de l'auteur Modjo
Modjo
Homme de 24 ans
Fontainebleau

Je suis assez d'accord avec AposJk sur la différence de culture entre les USA et la France. En France on a quand même quelques personnalités ouvertement gay / lesbiennes, c'est juste qu'en général elles font leur coming-out... et c'est tout. :p En tout cas je n'ai pas d'exemple immédiat de personnalité gay française chez qui le fait d'être gay est un trait majeur dans son image publique (il y en a probablement mais elles ne me viennent pas à l'esprit).

Quelques personnalités un peu plus engagées pourraient faire progresser l'image LGBT en France. En même temps, j'aime bien aussi l'idée que le fait d'être gay ou lesbienne ne soit pas un sujet majeur non plus. Après tout, il me semble que l'objectif final c'est de faire en sorte que ce soit accepté au même titre que les orientations plus "traditionnelles". A défaut d'icône un peu emblématique du mouvement en France, on se reporte sur des icônes étrangères par contre. Je ne sais pas si c'est foncièrement une bonne ou une mauvaise chose. ^^


photo de l'auteur lauran
Lauran
Homme de 28 ans
Bruxelles

Je crois qu'aux Etats-Unis, la lutte des minorités fait prabablement partie de l'héritage du pays.

Je crois qu'on se fait souvent une image erronée des Etats-Unis. Certes, je crois que les Américains se voient comme une nation, mais composée de diverses identités et communautés.

Les afro-américains, les latinos, les indiens d'Amérique, les blancs (de plus en plus), les LGBT, les mormons, les KKK, les ultra-religieux, les libertaires, etc.

Tous d'une certaine manière tentent de rendre visible leur communauté.

Historiquement, la France se voit plutôt comme une nation homogène et uniforme, sans minorité ou ethnie (je caricature un peu). Peu de gens s'identifient, à mon avis, à une communauté si ce n'est la communauté (lire ici, la nationalité) française.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit