Amoureux de mon meilleur ami

Amour et intimité


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Amoureux de mon meilleur ami

Bonjour/bonsoir,

Je sais très bien que de nombreuses personnes ont eu le même problème mais malheureusement chaque cas est vraiment unique et appelle des solutions différentes, c'est pourquoi je crée ce sujet.

Pour bien comprendre le fond du problème, je me dois de contextualiser la situation. Il y a 5 ans, quand personne encore ne connaissait mon homosexualité, je suis devenu ami avec un camarade classe. En réalité, je l'avais remarqué dès le premier jour de la rentrée en Première et je l'avais trouvé très mignon. Je me suis rapproché de lui en me disant que peut-être, avec un peu de chance, il serait sympa et gay.

Bref, le fait est que je lui ai avoué mon homosexualité quelques mois plus tard et il l'a très bien pris.

Au début j'avais une attirance physique envers lui mais pas vraiment de sentiment amoureux, juste de l'amitié surtout que j'étais quasiment certains qu'il était hétéro.

Néanmoins avec le temps mes sentiments ont commencé à évoluer, je suis devenu assez jaloux des filles avec qui il voulait sortir ou avec qui il sortait. Au final, c'est ce qui m'a poussé à couper les ponts avec lui après le lycée pendant 1 an, en me disant qu'au moins mes sentiments disparaîtraient et que je pourrais avancé (ce n'était pas la seule raison, il faut noté que je ne lui avais jamais vraiment pardonné d'avoir révélé mon orientation sexuelle à mon prof principal, lui-même homosexuel, et qui au final était à la limite du harcèlement avec moi, mais c'est une autre histoire).

1 an plus tard, on s'est retrouvé avec d'autres amis du lycée. Notre relation n'était plus vraiment la même et mes sentiments avaient disparu. Du moins c'est ce que je pensais. En effet, depuis on s'est de nouveau rapproché et mes sentiments se sont ravivés. Je me rends compte que je suis véritablement amoureux. J'essaye de passer outre en me disant qu'il ne se passera jamais rien car il est hétéro, mais c'est assez difficile pour deux raisons.

La première, c'est qu'il est parfois assez tactile. Il me prend parfois par la taille, il m'a déjà mis la main aux fesses, et ce comportement s'accentue lorsqu'il a bu. A la dernière soirée, (j'avais bu aussi donc mes souvenirs sont assez flous) il a essayé de me faire des bisous (du moins j'ai pas très bien compris son but). Je l'ai stoppé en lui disant d'arrêter, ce à quoi il a répondu "pourquoi ? C'est gentil des bisous partout" (vive l'alcool ....). A ce moment là, j'ai voulu lui avouer mes sentiments et lui dire qu'il fallait qu'il arrête ce genre de comportement car ça m'empêchait de passer à autre chose mais je n'ai pas réussi. On en vient donc à la deuxième raison.
Cette deuxième raison c'est qu'au fond je n'ai pas envie de lui avouer mes sentiments parce que paradoxalement j'espère toujours qu'il y ait quelque chose entre nous. Le fait de lui avouer, ce serait être fixé une bonne fois pour toute.


Voilà, donc au final je ne sais pas du tout quoi faire. J'envisageais d'attendre la prochaine soirée pour lui avouer s'il se remettait à être tactile, mais je ne sais pas si je vais y arriver.

Si vous avez des conseils, je suis preneur.

Merci d'avoir lu ma petite histoire :)
0

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
S@lut !

De deux choses l'une...

Soit cette situation d’ambiguïté te convient dans ce qu'elle te permet de profiter de ces gestes de tendresse et d'espérer que cela puisse déraper auquel cas il faut que tu ne sois pas uniquement réceptif mais aussi qu'à chacun de ses élans d'affection tu répondes par les tiens et voir où ça vous mène.

Soit tu es intimement et pleinement convaincu qu'il n'y a aucune perspective d'amour réciproque entre vous et tu ne veux pas entretenir ce sentiment chez toi car il te fait souffrir - d'une délicieuse souffrance bien sûr ! - et là il faut te dévoiler et le mettre en garde de ne pas "jouer avec toi" dans tous les sens du terme.

La plupart du temps, quand je lis des messages de demande d'avis ou de conseil, je me dis que la meilleure solution serait que ces messages qui décrivent si bien les tenants et les aboutissants d'une situation difficile mériteraient d'être directement envoyés, tel quel, à la tierce personne dont il y est question, comme envoyé sciemment par erreur.
Ce serait de fait opter pour la révélation de tes sentiments, mais sur un plan "second degré".

Ce n'est évidemment qu'un avis parmi d'autres... l'avis d'un garçon qui a trop longtemps vécu, entretenu, s'est complu dans des amour à sens unique avec des garçons pas concernés.
0

photo de l'auteur Gargantua
Gargantua
Homme de 53 ans
Bordeaux

3 remerciements
Modérateur
Bonjour,

La limite entre amitié et amour est parfois aussi fine qu’un fil de soie et toutes les relations étant différentes je ne m’hasarderai qu’à un seul conseil :
- éviter d’aborder cette discussion en soirée notamment si il y a eu prise d’alcool. L’alcool est certes un désinhibiteur puissant mais il fausse aussi la compréhension et il majore les réactions. Profitez plutôt de votre soirée pour faire la fête.

Il me semble que ce type de conversation doit se faire en tête à tête au calme et à jeun. Ton ami a accepté ton homosexualité, il doit pouvoir entendre que certains gestes trop affectifs te troublent en lien avec tes sentiments profonds pour lui.

Bon courage et j’espère qu’il mesurera la chance qu’il a d’avoir un ami comme toi.

Bien à toi.

Xavier
0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit