Comment avez vous fait votre coming out ? - Page : 2


Toul50
Toul50 - 25 ans
De Liévin
  il y a 13 jours


Citation de Jinhyun
Vivre pour des tiers je n ai jamais compris le concept, que ce soit par amour filial ou religion quel intérêt de se nier soi même ?! Autant être une machine si ce n est pas vivre pour soi.

Il vaut mieux être prudent avec ces phrases. Certes, il vaut mieux vivre pour soi, mais il existe des personnes qui veulent dédier leur vie entièrement aux autres, ceci en opposition à ceux qui affirment "mon bonheur avant celui des autres". Lorsque vous vivez seul dans un milieu urbain ce n'est pas pareil que de vivre en famille dans un village ou dans une zone dense et conservatrice. Par conséquent dans ces deux derniers milieux pré-cités il y a un véritable tissu de personnes ou tout le monde vit en connexion, chaque écart de comportement pouvant être sanctionné.
Ca ne veut pas dire qu'il faille légitimer les sanctions dû à l'écart de comportement. Ce que je veux montrer c'est d'abord qu'il ne faut pas renier cette réalité. Ca explique aussi la disparité entre les coming-outs, pourquoi certains se passent très bien, et d'autres sont tétanisés à l'idée d'en faire un.

TristanP
TristanP - 24 ans
De Plaisir
  il y a 13 jours


Personnellement je n'ai pas fait de vrai coming out. C'est mon père qui m'a demandé d'assumer car il voyait que je n'étais pas "sexuellement" heureux. D'ailleurs il était indigné que je me cache, un de ses meilleurs ami est homo et c'est quelque chose qui ne le dérange pas. C'est après un jour de réflexion que j'ai finis pas donner raison à mon père qui m'a gratifié d'un "Bah oui je l'savais, je suis ton père.". Le lendemain j'en parlais à ma mère qui me rassurait : "Je t'aime tel que tu es.". Ma sœur et mon frère l'ont également bien pris et par la suite c'est ma sœur qui faisait son coming out.

Pour mes "amis", c'était plutôt drôle : Pendant un cours de math, et fidèle à nos habitudes, on bavardait sans se soucier du cours menant un débat hyper important : T'en pense quoi d'elle ? Tu préfère qui ? Ce à quoi je répondis, le cœur en chamade : C'est pas mon genre mais je préfère tel mec. L'info fit le tour de la classe et les réactions fusèrent. Notre pauvre prof de math réclamait le silence en se demandant comment il va poursuivre son cours... Les jours qui virent, les débats sur le sujet s'enchaînèrent au sein de ma classe et j'ai eu le chance de bénéficier du plus beau soutient qu'une classe peut offrir : la tolérance ! Car même ceux et celles qui se sont ouvertement dit homophobe ont été respectueux envers moi et n'ont pas changé d'un iota leur attitude avec moi.

J'ai eu beaucoup de chance car j'ai été soutenu, sans problème, par mon entourage. Mais je déconseille de cacher son homosexualité car c'est ce que j'ai fais pendant 14 ans et j'en ai beaucoup souffert (j'ai poussé le vice jusqu'à avoir des copines). Il vaut mieux en parler plus qu'attendre qu'on nous démasque, c'est plus honnête envers soi et les autres. Le tout est de se considérer normal car nous sommes normal.
VanilleXena
VanilleXena - 28 ans
De Sivry
  il y a 13 jours


Moi c'était plus "simple", je n'allais pas bien et j'ai dis que j'allais chez une amie. Il m'ont demandé pourquoi je n'allais pas chez mon petit ami... du coup bah j'ai sorti "Justement"...
Bon mes parents sont ouvert donc c'est passé crème....

Mes amis ont été au courant en premier avec "Bon je suis avec une fille" ... bizarrement personne n'a été étonné...
Pour le reste bah euh quand on me demande quel est ton genre "l'être humain"
Je n'ai eu qu'une seule réaction négative, un gars que j'ai viré qui était déjà bien trop emmerdant pour pas dire autre chose.
Sinon j'ai eu de la chance d'avoir toujours beaucoup de tolérance autour de moi autant dans mes différentes études que dans mon village bien que certains posent des questions, cherchent à savoir comment, pourquoi mais c'est pas méchant ou malsain c'est juste l'ignorance...

Oui de l'autre côté, je suis bisexuelle... pas totalement homo... mais bon
Fandarel
Fandarel - 23 ans
De Roubaix
  il y a 11 jours


J'ai personnellement écrit une lettre à mes deux parents pour parler de pas mal de choses et mettre tout a plat et j'ai conclus par ca. Du coup c'etait la, c'etait dit mais c'etait noyé dans la masse d'infos. Ils ne l'ont pas mal pris mais du coup on en a plus jamais parlé depuis. Donc bien dans un sens mauvais dans un autre.
Mes amies la plupart savent depuis qu'on s'est rencontrées. Il y en avait qu'une vraiment que je connais depuis longtemps, j'avais l'impression de lui mentir a rien lui dire (mais je m'assumais tellement pas au debut que voila) donc pendant des mois j'ai tenté des approches subtiles sur les sujets LGBT+ en me disant "si elle dit ca ou un truc sur ca je lui avoue" et bon elle a jamais dit le bon truc ahah donc au final je lui ai dit que j'avais besoin qu'elle lise la lettre que j'avais ecrit a mon pere pour voir si elle etait bien et donc je lui ai fait lire et elle a decouvert ca comme ca :)
BzH3120
BzH3120 - 20 ans
De Bretagne, Finistère/Morbihan
  il y a 11 jours


Hey! 😄

Le coming out s'est fait naturellement pour ma part. Je m'assume de plus en plus depuis mes 15 ans. Avant, j'étais Bi et le temps me forge (comme toute personne).
Je n'ai pas de conseil miracle. Le plus important à mes yeux est de rester soi-même et de franchir ce cap quand l'audace est là.

Ecrire une lettre est un bon moyen de se poser tranquillement. J'adore écrire et je dois avouer que j'ai un peu de lettres dans mes compteurs. Je trouve que la communication mérite du courage, que ce soi par lettre, en face à face, en phoning. La compréhension se fait naturellement.

Le faite que les parents peuvent ne plus échanger avec la personne qui a fait son coming out se comprend, par rapport à un état de "choc". Losque je l'ai fait avec mon entourage (parents, amis), je me suis d’abord mis à leur place, pour ensuite prendre du recul sur leur réaction. J'ai perdu quelques "amis", et je suis moi.

Restons nous même.

Haneki
Haneki - 18 ans
De Le Mans
  il y a 10 jours


Salut,

Perso je n'en ferais pas. Je trouve ça inutile de le dire, soit ils sont homophobes et ça créera des tensions, soit ils ne le sont pas et tout reste comme avant. Si ils devinent, tant mieux pour eux, sinon ils le sauront quand j'aurais un copain (ou pas).

Et sinon pour ceux qui veulent le faire je conseille d'essayer d'apporter le sujet discrètement au détour d'une discussion si vous voulez éviter les mauvaises surprises. Après la manière de l'apporter importe peu si ça ne les dérange pas ils comprendront :)

VanilleXena
VanilleXena - 28 ans
De Sivry
  il y a 9 jours


Citation de Haneki
Perso je n en ferais pas. Je trouve ça inutile de le dire, soit ils sont homophobes et ça créera des tensions, soit ils ne le sont pas et tout reste comme avant. Si ils devinent, tant mieux pour eux, sinon ils le sauront quand j aurais un copain (ou pas).

Et sinon pour ceux qui veulent le faire je conseille d'essayer d'apporter le sujet discrètement au détour d'une discussion si vous voulez éviter les mauvaises surprises. Après la manière de l'apporter importe peu si ça ne les dérange pas ils comprendront :)


Pour certaines personnes ce n'est pas inutile c'est comme un mensonge sur eux faces à des personnes très proches ! Cela dépend aussi de la personnalité. Et parfois la discrétion et les sous-entendu ne marche ou font pire.... De nouveau en fonction de la personnalité des personnes à qui ont veut le dire. Preuve par essai...
Haneki
Haneki - 18 ans
De Le Mans
  il y a 9 jours


Citation de VanilleXena

Pour certaines personnes ce n est pas inutile c est comme un mensonge sur eux faces à des personnes très proches ! Cela dépend aussi de la personnalité. Et parfois la discrétion et les sous-entendu ne marche ou font pire.... De nouveau en fonction de la personnalité des personnes à qui ont veut le dire. Preuve par essai...


C'est vrai mais je pense qu'il ne faut pas voir ça comme un mensonge, on n'est pas obligé de tout dire, il y a certaines choses que personne ne saura jamais quoi qu'il arrive, et je pense que vouloir absolument faire son comming out n'est pas forcément bon pour les raisons que j'ai déjà donné. En général ceux qui n'apportent pas d'importance à la sexualité de leurs amis/famille n'en voudront pas de l'avoir caché.

Après moi je ne le cache pas comme je l'ai dit, si ils devinent tant mieux pour eux mais je ne fais rien pour le cacher, tout comme je ne fais rien pour les mettre sur la piste. S'ils ont des doutes et qu'ils veulent me demander ils peuvent et je pense que tous mes proches le savent, même si honnêtement je n'ai aucune idée de l'avis de la plupart sur ce sujet.
Loupiote
Loupiote - 18 ans
De Saint Étienne
  il y a 9 jours


À ma soeur: accidentellement jetais bourree
A mes tantes: elles avait déjà deviné
A mes parents: le 1er janvier pour bien démarrer tranquillement dans une conversation. Ils ont toujours pas digéré :')
Nenuphar9
Nenuphar9 - 20 ans
De Chambéry
  il y a 9 jours


Alors perso avec les amis et même avec les nouvelles rencontres c'est assez cash. Soit je fais une blague à propos de mon homosexualité et tout le monde rigole bien, soit c'est quelqu'un qui me demande et la je m'amuse un peu avec lui en mode "Non enfin oui enfin peut-être qui sait ... Et toi t'es hétéro ?". Donc en sommes tout le monde est au courant mis à part ma famille.

Là, pour le coup c'est l'un des plus grand mystère de ma vie. Je ne leur ai toujours pas dis que je suis gay alors que je sais pertinemment qu'ils vont bien le prendre. Mes parents me parlent toujours d'un oncle gay qui est mort avec qui ils passaient de super soirée à boire et à rire de tout. Ma sœur serait trop contente de ne pas à avoir à chercher un meilleur ami gay elle aurait un frère gay c'est plus simple. Mon frère, lui, s'en bats les couilles comme il aime si bien le dire...
Alors bon. C'est peut-être le fait d'admettre avoir une sexualité qui m'empêche de leur dire ou simplement que je ne sais pas comment le dire, mais en tout cas c'est toujours pas fait XD
VanilleXena
VanilleXena - 28 ans
De Sivry
  il y a 9 jours


Citation de Haneki

C est vrai mais je pense qu il ne faut pas voir ça comme un mensonge, on n est pas obligé de tout dire, il y a certaines choses que personne ne saura jamais quoi qu il arrive, et je pense que vouloir absolument faire son comming out n est pas forcément bon pour les raisons que j ai déjà donné. En général ceux qui n apportent pas d importance à la sexualité de leurs amis/famille n en voudront pas de l avoir caché.

Après moi je ne le cache pas comme je l ai dit, si ils devinent tant mieux pour eux mais je ne fais rien pour le cacher, tout comme je ne fais rien pour les mettre sur la piste. S ils ont des doutes et qu ils veulent me demander ils peuvent et je pense que tous mes proches le savent, même si honnêtement je n ai aucune idée de l avis de la plupart sur ce sujet.


Certaines personnes le pense. Personnellement, je ne vois pas l'intérêt de le cacher, après je ne le crie pas sous tout les toit mais pourquoi je n'aurais pas le droit de dire qui je suis? Parce que c'est ce qui fait qui je suis avec mes croyances. Je l'ai dit à des ami(e)s parce que j'avais envie d'être naturelle avec eux et qu'ils comprenne pourquoi je matte une meuf quand elle passe. Je l'ai dis à mes ex (mecs essentiellement), surtout parce que je matais avec eux.
Et je me sens mieux depuis que mes parents le savent parce que c'est déjà arriver "Ho cette émission c'est du matage de seins, c'est le seul intérêt." ou "Non il y a une belle gosse dedans quand même", même dans des phrases anodines, parce que c'est ce que je suis, je m'empêche pas de parler, alors oui pour moi je le vivrais comme un mensonge parce que je pourrais pas dire que j'ai envie de regarder tel émission quand il y a rien rien que pour baver sur une meuf...

Chacun à le droit à sa vision et son droit à le dire ou pas en fonction de comment il le vit. Sur les premiers mois, j'me suis cachée.... Quand j'ai compris, j'osais même pas dire comme avant que je réalise qu'une fille était jolie. T'imagine même pas comment je me sentais mal... Et tu voudrais que tout le monde le fasse? Si toi tu te sens bien en te cachant alors OK mais ne le conseille pas à tout le monde.
Seyan24
Seyan24 - 25 ans
De Pau
  il y a 6 jours


Pour ma part :

Mon pére n'a pas eu le temps de l'apprendre mais je penses qu'il aurait bien réagis.

Ma mére, je lui ai dit en direct le jour de mes 18 ans ( étant déja indépendant ).. elle m'a craché dessus, en me disant que je la dégoutté et elle est partie hurler dans toute la résidence que j'étais un "PD" selon elle.
Insultes, rejets etc.. on étaient mon quotidien .. puis en vacances elle m'a dit qu'elle l'acceptait... pour me dire à nouveau que je suis un monstre, un déchet etc.. la base quoi.

Ma soeur, je lui ai dit dans la voiture en direct, elle m'a dit je t'accepterais toujours peu importe tes choix de vies, mais j'ai peur pour toi que tu ne sois jamais en paix ( les insultes, les agressions etc..)

Résultat : j'ai renié ma mère depuis des années .. et je m'entends très bien avec ma soeur.

 12 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

TristanP
TristanP - 24 ans
De Plaisir
  il y a 6 jours


Citation de Seyan24
Ma soeur, je lui ai dit dans la voiture en direct, elle m a dit je t accepterais toujours peu importe tes choix de vies, mais j ai peur pour toi que tu ne sois jamais en paix ( les insultes, les agressions etc..)


Le discours de ta soeur me fait penser à celui d'une de mes tantes qui a dit à ma soeur que les homosexuels sont des gens malheureux.
Seyan24
Seyan24 - 25 ans
De Pau
  il y a 6 jours


Citation de TristanP
Citation de Seyan24
Ma soeur, je lui ai dit dans la voiture en direct, elle m a dit je t accepterais toujours peu importe tes choix de vies, mais j ai peur pour toi que tu ne sois jamais en paix ( les insultes, les agressions etc..)


Le discours de ta soeur me fait penser à celui d une de mes tantes qui a dit à ma soeur que les homosexuels sont des gens malheureux.


C'est ce qu'elle pense en effet..

 12 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Haneki
Haneki - 18 ans
De Le Mans
  il y a 5 jours


Citation de VanilleXena
Citation de Haneki

C est vrai mais je pense qu il ne faut pas voir ça comme un mensonge, on n est pas obligé de tout dire, il y a certaines choses que personne ne saura jamais quoi qu il arrive, et je pense que vouloir absolument faire son comming out n est pas forcément bon pour les raisons que j ai déjà donné. En général ceux qui n apportent pas d importance à la sexualité de leurs amis/famille n en voudront pas de l avoir caché.

Après moi je ne le cache pas comme je l ai dit, si ils devinent tant mieux pour eux mais je ne fais rien pour le cacher, tout comme je ne fais rien pour les mettre sur la piste. S ils ont des doutes et qu ils veulent me demander ils peuvent et je pense que tous mes proches le savent, même si honnêtement je n ai aucune idée de l avis de la plupart sur ce sujet.


Certaines personnes le pense. Personnellement, je ne vois pas l intérêt de le cacher, après je ne le crie pas sous tout les toit mais pourquoi je n aurais pas le droit de dire qui je suis? Parce que c est ce qui fait qui je suis avec mes croyances. Je l ai dit à des ami(e)s parce que j avais envie d être naturelle avec eux et qu ils comprenne pourquoi je matte une meuf quand elle passe. Je l ai dis à mes ex (mecs essentiellement), surtout parce que je matais avec eux.
Et je me sens mieux depuis que mes parents le savent parce que c est déjà arriver Ho cette émission c est du matage de seins, c est le seul intérêt. ou Non il y a une belle gosse dedans quand même , même dans des phrases anodines, parce que c est ce que je suis, je m empêche pas de parler, alors oui pour moi je le vivrais comme un mensonge parce que je pourrais pas dire que j ai envie de regarder tel émission quand il y a rien rien que pour baver sur une meuf...

Chacun à le droit à sa vision et son droit à le dire ou pas en fonction de comment il le vit. Sur les premiers mois, j me suis cachée.... Quand j ai compris, j osais même pas dire comme avant que je réalise qu une fille était jolie. T imagine même pas comment je me sentais mal... Et tu voudrais que tout le monde le fasse? Si toi tu te sens bien en te cachant alors OK mais ne le conseille pas à tout le monde.

Déjà je ne me cache pas et je n'ai jamais conseillé de se cacher. Je matte des mecs même quand il y a mes amis ou ma famille, ce que je veux dire c'est que je ne vais pas le crier sur tous les toits mais si quelqu'un me demande si je le suis ou si le devine je m'en fiche. Après si certains se sentent obligés de le dire ils peuvent je ne vais pas leur empêcher mais selon l'entourage ça peut être mieux de ne pas le dire pendant un moment (certains parents notamment sont intolérants malheureusement).
VanilleXena
VanilleXena - 28 ans
De Sivry
  il y a 5 jours


Je ne dis pas que tout les parents sont tolérant (malheureusement) ou la famille... Ou autre...

Mais je pense que c'est libre à chacun d'en parler comme il le sent et surtout ressent. Et dans ce genre de situation on est jamais sûr de connaître même ses plus proches....
FrenchAzazel
FrenchAzazel - 19 ans
De Orléans
  il y a 5 jours


Citation de Seyan24
Citation de TristanP
Citation de Seyan24
Ma soeur, je lui ai dit dans la voiture en direct, elle m a dit je t accepterais toujours peu importe tes choix de vies, mais j ai peur pour toi que tu ne sois jamais en paix ( les insultes, les agressions etc..)


Le discours de ta soeur me fait penser à celui d une de mes tantes qui a dit à ma soeur que les homosexuels sont des gens malheureux.


C est ce qu elle pense en effet..


perso c'est ce que ma mere pense. Il semblerait que ca soit commun. La faute au taux de suicide anormalement élevé ? Grinder ? VIH ? Bref... Mais en soit rien de méchant, c'est qu'ils s'inquietent pour nous (meme si ici en locurance y'a pas de quoi)

Citation de VanilleXena
Je ne dis pas que tout les parents sont tolérant (malheureusement) ou la famille... Ou autre...

Mais je pense que c est libre à chacun d en parler comme il le sent et surtout ressent. Et dans ce genre de situation on est jamais sûr de connaître même ses plus proches....


effectivement tout les parents ne sont pas tolérant, loin de la. Apres faut juger si on a envie de le dire ou pas, c'est un choix personnel que personne ne peut nous imposer

 4 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
VanilleXena
VanilleXena - 28 ans
De Sivry
  il y a 5 jours


C'est là où je veux en venir. Les réactions de mes parents ont été très différentes que celles que je pensais bien que tolérante.

Maintenant je sais que d'autre ne le sont pas. C'est à chacun de faire comme il le sent.

Après certains pensent que le plus dur c'est le regard des gens et ça l'est pour certains. Je crois pas qu'on pense que les homos ou même bi soit malheureux mais que le regard qui brise et qui blessent.

Sachant que le principal taux de suicide est dû au regard des gens sur une personne (pour résumer les stats)
FrenchAzazel
FrenchAzazel - 19 ans
De Orléans
  il y a 5 jours


Oui c'est exact, le fait d'etre homo ne rend pas malheureux en soit mais entendre a longueur de journée des insultes, subir les regards plein de mépris et cassant, le harcelement dans la rue et bien sur les choses qu'on peut entendre dans les médias, c'est ca qui peut rendre malheureux et faire mal. Sans compter certaines familles qui ne sont pas tolérantes du tout. C'est aussi toutes ces raisons qui rendent le coming out si difficile pour certains

 4 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
VanilleXena
VanilleXena - 28 ans
De Sivry
  il y a 5 jours


Et ce qui peut expliquer l'inquiétude d'être malheureux face au regard des proches. (ou pas si proche)

Je sais que tout le monde n'a pas la chance que j'ai : Dans mon village, perdu, où tout le monde connait tout le monde, ma bisexualité passe très bien, comme l'homosexualité (aussi pour les hommes) et les quelques "folies" que je fais. Je sais que dans certains villages, c'est une horreur si ce n'est pas de la violence (actes), ce sont les paroles, les dos tourner, les regards, parfois les mots "trouver"



Pour participer à [ Comment avez vous fait votre coming out ? - Page : 2 ] il faut être obligatoirement inscrit