vivre son homosexualité dans un pays qui l'interdi

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Comment vivre son homosexualité dans un pays qui le condamne d'une peine de 6 mois à 5 ans d'emprisonnement, comment trouver un partenaire dans ces conditions, bâtir une relation, sans courir le risque de mettre sa vie en danger ou celle de son partenaire??
Comment vivre dans une communauté qui vous condamne par sa loi à une vie sans partenaire et de solitude du fait qu'elle est entièrement homophobe et la violence sur les communauté LBGT est ouvertement encouragé par les politiques??


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Si j'étais dans une telle situation je pense que je partirais. Quitte à militer depuis mon pays d'accueil pour une amélioration dans mon pays natal. Ce n'est que mon point de vue conditionnel car je n'ai pas vécu cette situation.
Cela dit il y a peut être des espoirs d'évolution car le monde est en mouvement sur les questions de droits des LGBT.
Ton français est impeccable, ça pourrait être bien pour toi de contacter des ambassades ou consulats de pays francophones pour obtenir des informations sur les conditions de l'asile. S'informer aussi sur les ONG ou associations LGBT présentes dans ton pays. Peut être n'es tu pas aussi isolé que tu le penses.
Si tu veux m'en dire plus en MP, j'essaierai de t'aider de mon mieux ☺️

photo de l'auteur 4460iann
4460iann
Homme de 58 ans
Nantes
Bonjour,

Je ne peux que te souhaitez beaucoup de courage. Et sois prudent surtout!

Sinon, cela dépend bien-sûr de la culture politique du pays où tu es; la loi peut interdire, mais la police ne chercher à interpeller... ou au contraire, la police des moeurs ou la police religieuse peut traquer très activement. Dans quel cas, peut-être il y aurait des possibilités d'asile dans d'autres pays. Il y a des infos sur: http://www.adheos.org/droit-asile-refugie-lgbt-homosexuels-transgenres.

Bon courage!

Iann

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que je partirai également et militerai pour espérer voir évoluer mon pays.

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Salut
A ta place, je change de pays. Je ne sais pas comment tu fais, mais je te souhaite beaucoup de courage.

L'autre jour je regardais une émission sur l'Ouganda, le pays le plus homophobe du monde. Non seulement l'homosexualité est passible de 12 ans d'emprisonnement, mais en plus l'état incite au lynchage, en publiant chaque semaine les photos et adresses d'homosexuels, dans le journal.
La journaliste suivait un couple de lesbiennes. L'une d'elle a été agressée une nuit et le comble, c'est elle qui est parti en prison.
C'est juste hallucinant.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
6 mois à 5 ans, tu parles un français impeccable, probablement le Cameroun ?

Extrait d'un article de Paris-Match du 30-04-2016:
"Il aura fallu trois jours pour que ses proches, inquiets de son silence, se rendent chez lui et découvrent son corps supplicié. En juillet 2013, le militant a subi l’enfer et n’y a pas survécu. « On lui a tiré la langue avec une tenaille, crevé les yeux, brisé des membres, et son corps a été entièrement brûlé au fer à repasser, jusqu’à la plante des pieds, énumère lentement Marc Lambert [son pote]. Il savait qu’il était menacé, mais pas au point d’être abattu de façon aussi ignominieuse. Il ­s’attendait plutôt à des insultes, à des ­passages à tabac… » Au Cameroun, ­l’homophobie tue. Elle emprisonne aussi. Selon l’article 347 bis du Code pénal, « toute ­personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe » risque de six mois à cinq ans de prison ferme et une amende de 20 000 à 200 000 francs CFA, soit de 30 à 300 euros."

Je ne sais pas quoi dire, je trouve que la situation se dégrade vite dans la plupart des pays où les religions sont très présentes.

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Citation de Lindos
6 mois à 5 ans, tu parles un français impeccable, probablement le Cameroun ?

Extrait d un article de Paris-Match du 30-04-2016:
Il aura fallu trois jours pour que ses proches, inquiets de son silence, se rendent chez lui et découvrent son corps supplicié. En juillet 2013, le militant a subi l’enfer et n’y a pas survécu. « On lui a tiré la langue avec une tenaille, crevé les yeux, brisé des membres, et son corps a été entièrement brûlé au fer à repasser, jusqu’à la plante des pieds, énumère lentement Marc Lambert [son pote]. Il savait qu’il était menacé, mais pas au point d’être abattu de façon aussi ignominieuse. Il ­s’attendait plutôt à des insultes, à des ­passages à tabac… » Au Cameroun, ­l’homophobie tue. Elle emprisonne aussi. Selon l’article 347 bis du Code pénal, « toute ­personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe » risque de six mois à cinq ans de prison ferme et une amende de 20 000 à 200 000 francs CFA, soit de 30 à 300 euros.

Je ne sais pas quoi dire, je trouve que la situation se dégrade vite dans la plupart des pays où les religions sont très présentes.


C'est juste inhumain, il n'y même pas de mot assez fort pour d'écrire ces gens.
Comment peut-on être aussi haineux ??

photo de l'auteur 4460iann
4460iann
Homme de 58 ans
Nantes
Anonyme, je ne sais pas si ce que les dernières personnes ont écrit sur ce forum va beaucoup t'aider. Je crains que cela n'augmentera que ta peur. Alors, oui, sois prudent. Mais si tu ressens l'amour pour quelqu'un, tu ne peux pas le renier que par peur.... Enfin, on ne peut rien faire pour toi d'ici. Prends soin de toi et j'espère que tu t'en sors le mieux possible.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En effet, que dire quand on n'est pas dans la situation. Je te souhaite beaucoup de courage. Prend soin de toi.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Prendre soin de soi est un bon conseil en ces temps de fermeture des bars aux gays, guet appens, dénonciations, rafles, jugements sans défense, tabassages, emprisonnements, persécutions, lynchages à mort.
Et incitations à cette violence sur les réseaux sociaux par des gens bien pensants.
Du style de notre extrême droite qui était à deux doigt de prendre le pouvoir chez nous.

Si j’avais un conseil à te donner Anonyme, si tu ne peux faire autrement que de vivre dans ton pays, et si tu es encore assez jeune, c’est de tenter de séduire un bon ami très discrètement, « à l’ancienne », sans les réseaux sociaux, téléphones, et autres lieux de rencontres ou prostitution surveillés, comme faisaient les africains avant que tout ça parte en vrille.

photo de l'auteur WeDoNotSow
WeDoNotSow
Homme de 26 ans
Nantes

4 remerciements
Si tu as envie de vivre ton homosexualité avec une personne, je ne te recommande pas de rester où tu es. Tu cours des risques qui peuvent être aggravants, loin que juste la solitude.
Les ambassades ne t'aideront pas vraiment. Un asile est difficile à obtenir surtout avec la crise migratoire qu'a causé la guerre civile en Syrie. Il faut construire un dossier et faire preuve d'une persécution active et directe à ta personne, comme une recherche active par les autorités, ou comme un certificat d'hospitalisation et/ou une lettre de la part de ton avocat suite à des agressions, sinon t'as vraiment peu de chances, et on peut te dire posément que tu n'as qu'à te cacher et ne pas chercher les ennuis. Pour prouver ton homosexualité, on arrivera même à te poser des questions intimes voire intrusives, comme "y'a-t-il des gens qui vous voient embrasser des mecs" ou "combien de fois avez vous fait l'amour avec un mec?"... Si tu es dans un cas grave et tu te sens activement en menace, tu peux tenter de parler (discrètement) à des organisations LGBT.
La manière la plus simple est de changer de pays: aller dans un pays plus tolérant pour des études ou un travail et faire un effort pour pouvoir y rester. Je sais que ça prend du temps, mais crois-moi ça vaut le coup. Les pays européens sont plus accessibles pour les étudiants et pour ceux qui viennent travailler. J'éviterais tout ce qui a à voir avec un mariage (blanc ou pas) pour accéder au séjour régulier. C'est risqué, c'est inutile pour beaucoup de cas, puisque la personne peut se sentir que tu ne l'aimes que pour les papiers.
Je sais que je m'exprime un peu de façon brutale mais il est important d'être franc dans ces situations.



Citation de Desiles54
C est juste inhumain, il n y même pas de mot assez fort pour d écrire ces gens.
Comment peut-on être aussi haineux ??

On va me dire peut-être que la religion n'est pas la cause, mais dans ces cas, la religion est à cette hystérie sociale contre l'homosexualité ce que les conduites de gaz sont à l'incendie. La religion donne la légitimité au puritanisme influencé par le complotisme et le conservatisme social (exemple de l'homosexualité inventée par les colons pour détériorer les sociétés pieuses et les éloigner de leurs croyances très profondes). Ce puritanisme commence avec la normalisation de l'autorité religieuse, à la fois d'un caste religieux et d'une interprétation religieuse choisie. Après vient le complexe de persécution qui n'est qu'une manifestation de la dissonance chez les gens qui évitent de constater que la religion est la cause de leur faillite intellectuelle et économique. Ce complexe installe une hostilité envers ceux qui n'appartiennent pas au groupe social interne. Ceci dégénère finalement vers une hystérie sociale qui mène à la chasse aux sorcières, à la censure et à la persécution active des dissidents. Les homos sont souvent un bouc émissaire très facile à attaquer, vu que même dans les pays où la défense des droits LGBT est avancée, aucune mesure de combat de l'homophobie n'est retenue à l'échelle globale et de façon insistante. Les pays qui sont largement homophobes et qui envoient leur leader défendre cette homophobie ont déjà normalisé le discours puéril autour les droits LGBT en mettant en avant leur souveraineté et le devoir de respecter leur exceptionnalisme culturel, et beaucoup de nos leaders évitent la question en acceptant ce relativisme culturel qui veut que l'on respecte les croyances et la culture de chacun de façon égale.
En 2010, deux cours britanniques ont pris la décision de refuser l'asile à deux personnes camerounaise et iranienne. Le premier a été dit de retourner à son pays et l'autre de rester discret pour éviter les représailles. Ces décisions ont été contestées et ont passé à la cour suprême (je ne sais pas ce qui s'est passé après).
https://www.theguardian.com/world/2010/may/09/supreme-court-gay-lesbian-asylum-seekers
Les

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit