Rejoindre BeTolerant

Forums LGBTi
Place aux débats
L'homosexualité et L'infidélité

L'homosexualité et L'infidélité

Drakouline
Femme de 23 ans
00225

5 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bjr tout le monde,

Alors c'est tres court: On dit que les homosexuel(le)s sont les plus jaloux(ses) mais SURTOUT les plus infidèl(e)s.

Dans mon entourage, on me dit que les homos ont tendance à etre plus infidèls dans leur relation amoureuse.

Combien pensent-ils que c'est vrai ou que c'est faut? (Soyons francs)



Moi je pense que c'est VRAI, il y a beaucoup d'infidélité dès que l'occasion se présente.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense pas qu'on puisse associer l'infidélité à une sexualité, je trouve ça même dangereux comme raisonnement de mettre tout le monde dans le même panier en disant " les homosexuels sont les plus jaloux ou les plus infidèles ", chaque individu est unique, la sexualité n'est qu'une caractéristique de plus qui n'a pas d'influence sur le reste.

Je ne comprends pas qu'on puisse faire de telles généralités encore aujourd'hui.

KrysFuller
Homme de 28 ans
Paris

2 remerciements
Pareil. 
Je pense qu'une fois en couple, il n'y a pas forcément plus d'infidélités chez les gays que chez les hétéros....mais je pense que les relations sérieuses (et c'est un à priori je le concède bien volontiers ) ne sont pas forcément le but de la plupart des gays (malheureusement) et j'espère me tromper. 

Personnellement, sur l'ensemble de mes relations sérieuses, je n'ai jamais été infidèle une seule fois. 
Et je ne pense pas avoir été trompé. 

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne pense pas forcement Que l'infidélité connaissent un genre plus qu'un autre. En revanche l'infidélité c'est pas toujours nulle n'ont plus.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C est stupide de dire ca, c est au meme niveau que les debilités sur FB du genre : top 10 prenom qui vont raté le bac , une personne infidele , qu elle soit homo, bi ou hetero le restera , en terme de chiffres , il y a surement plus d infidele hetero que homo ( oui c est vrai ca veut rien  dire mais bon)

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tout dépend du contexte et quand même beaucoup des envies personnelles. Il est vrai que le communautarisme y pousse, car quand on se trouve avec beaucoup de possibilités, tout à coup, après des années de solitude, il y a l'"effet cocotte-minute".

Après pour moi ça rejoint directement le projet qui porte sur la superficialité ici. Certains n'ont pas de projet plus constructif que de coucher à droite et à gauche jusqu'à que mort, ou impossibilité de susciter le désir s'en suive (ou d'avoir assez d'argent pour continuer).

Mais ça se trouve de plus en plus chez les hétérosexuels, car ceux-ci, ne suivent souvent plus le projet très facile qu'ils peuvent avoir ... à savoir avoir des enfants, fonder une famille et la faire prospérer ...

Ceci dit le couple est une construction très rare dans toute l'humanité et son histoire. Sur tous les continents, il y a des modèles plus tribaux (pas de famille bi-parentale et polygamie totale sans complexe), ... C'est uniquement européen et dans un contexte de manque de ressources pour partager ou se déplacer (et nécessité de protéger et abriter la progéniture). Les gens qui sont en couple et le restent maintenant le font très souvent pour s'assurer une aisance matérielle. Alors que d'autres même avec des enfants ne se gênent pas pour divorcer. (Et comme je dis souvent, le saumon du pacifique lui, meurt carrément après la reproduction ...  Le couple qui nous paraît sain, durable, fidèle n'a existé qu'au Moyen-Âge vers le 12ème siècle (encore, en ignorant les enfants dits bâtards et les viols).

Après il y a quand même une passion du couple qui parfois ne s'éteint pas totalement au fil des années et ressurgit de temps en temps. Il y a aussi l'envie de partager un maximum d'expérience avec la même personne, quand on est pas trop égo-centré (rare). Mais beaucoup ont tendance à zapper aujourd'hui, surtout avec les dernières technologies et cette volonté délétère de ne penser qu'à la jouissance que dans le présent.

Drakouline
Femme de 23 ans
00225

5 remerciements
Merci Maxime! Tu as bien géré la question.

Je voulais dire merci aux autres pour leurs réponses "très" spontanées.

Si la question se pose alors il y a peut etre probleme quelque part!

Les gars, ce n'est pas une histoire de questions débile ou incongrue ou encore idée arrêtée.
L'infidélité n'est pas une question de genre oui, MAIS le probleme est que la question est posée à NOUS. Vous voyez un peu? C'est juste un constat fait par certains.

Alors l'idée toute simple est de regarder un peu autour de nous, voir un peu nos vécu et autre, puis dire un oui ou un non avec justification si nécessaire! 
Je ne vois pas ce qui frustre là dedans :-)

N'ayez pas l'habitude de généraliser les questions quand elles sont précises les gars! (C'est comme ça que l'on peut faire comprendre son opinion à quelqu'un!)

Débile ou moins débile, la question est sans doute l'avis de beaucoup de personnes dans le monde. Sachez bien répondre pour faire comprendre le contraire à ces gens! :-)

Peace...love !

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
L'infidélité n'a pas de sexe bien évidemment. Il est peut être vrai que nous sommes plus touché par ce faite en raison dès questionnements hétérosexuels. Apres, je ne veux pas défendre les personnes infidèles mais je pense que l'infidélité à ses raisons. Est-ce moral ? Ça c'est une tout autre question. Certains ne sont plus amoureux de leur conjoint et veulent aller voir ailleurs, pour d'autre c'est le sexe qui les attirent . Je pense qu'être infidèle peut s'apparenter au fait de ne pas assumer ses choix, d'avoir peur ... Mais en tout cas, il est sûr que l'infidélité n'a pas de sexe. 

Drakouline
Femme de 23 ans
00225

5 remerciements
Ok bien! Merci pour la réponse :-)

Drakouline
Femme de 23 ans
00225

5 remerciements
Citation de KrysFuller : .... je pense que les relations sérieuses ... ne sont pas forcément le but de la plupart des gays (malheureusement) et j'espère me tromper... 


Voilà le hic! Et c'est peut etre même ça qui fait dire que les homos sont moins fidèls. Tout simplement

Cathyves
Homme de 40 ans
Villeneuve-la-garenne
L'infidélité concerne chaque personne et personne à la fois. Elle ne concerne pas les hétéros, les homos et en même temps elle les concerne tous. Ce que je veux dire par là c'est qu'il ne faut pas généraliser. Chaque personne est différente ainsi que chaque situation.

J'ai trouvé sur un forum de psychologue, 5 erreurs fréquentes à éviter :
1. L’infidélité est une question de sexualité.
2. L’infidélité est une question de personnalité.
3. L’infidélité est thérapeutique. 
4. L’adultère est sans danger.
5. L’infidélité se termine toujours par un divorce.

Toutes ces idées reçues qu'il faut combattre ...

Drakouline
Femme de 23 ans
00225

5 remerciements
Bien

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Faux,

Tout le monde est différent et l'infidélité n'est en rien lié au genre ou à l'orientation sexuelle.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Et il parait que les homos mangent plus de knacki que les hetéros, c'est vrai ou pas? lol 
Honnêtement.... pourquoi toujours vouloir définir des comportements stéréotypés liés au genre ou à l'orientation..... c'est ultra réducteur et ça définit un déterminisme complètement invraisemblable! On est toutes et toutes différent(e)s et heureusement ! 

Drakouline
Femme de 23 ans
00225

5 remerciements
Bien

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai survolé ce qui à été répondu en commentaire et rejoins mes compères : la fidélité n'a strictement rien à voir avec l'orientation sexuelle. Tu peux être gay et pour autant détestable. Est ce que de facto tous les gays sont détestables ? La réponse est évidement non. Si tu as entendu plusieurs histoires autour de toi c'est que tu as voulu les entendre . Essaie d'avoir des échos sur des couples gays fidèles qui durent ; il y en aura bien plus ! 

XerusInverti
Homme de 22 ans
Chambéry
On a une image des homos assez sulfureuse au final, infidèles, obsédés, superficiels... Peut-être que ça vient du fait qu'on ne connaît que les plus jeunes d'entre eux ? Des jeunes de notre âge. Et donc les plus fougueux. Je suis sûr que c'est une question de génération, et pas d'orientation. Et il existe même des gens calmes et posés de nôtre âge, il sont peut-être moins représentés. Je pouvais avoir ton ressenti auparavant (et surtout quand je baisse les bras...) mais je te promets qu'on retrouve les même penchants CHEZ TOUT LE MONDE, gay, bi, hétéro. 

Drakouline
Femme de 23 ans
00225

5 remerciements
Bien :-)

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'imagine que l'on parle plus volontiers de l'infidélité chez les homos en partie par homophobie, mais aussi peut-être en raison du fait qu'étant bien moins nombreux que les hétéros, ils attirent plus facilement l'attention, les regards et les remarques que les hétéros.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"Les homos ont une tendance à être plus infidèles" ?
Le seul moyen qui permet de confirmer ou non cette idée serait une étude statistique. Il ne faut surtout pas laisser la question au jugement personnel car cela ouvre la porte aux biais personnels. En absence de cette étude, on va retourner à l'hypothèse zéro, càd qu'il n'y a pas de corrélation entr l'orientation sexuelle et l'infidélité.

Si les gens se posent cette question, ceci en lui même ne la rend pas plus légitime. Certains disent toute sorte de connerie et confirment des préjugés sans avoir un sens critique.


Rejoindre BeTolerant