L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.

Bretagne, déménagement, projets et questionnements.


Talarp
Publiée le 08/02/2020 à 10:13
Auteur du sujet

Bonjour!

Je ne savais pas trop où poster ce sujet alors si jamais c'est au mauvais endroit, dites-moi que je le repost où il faut, merci.

Je vis actuellement en Bourgogne, et j'ai très envie d'en partir. Etrangement, depuis au moins trois ans, la Bretagne revient beaucoup... Je n'y suis jamais allé mais malgré tout, je suis très attiré par cette région.

J'ai aussi eu plusieurs fois envie d'apprendre le breton, mais seul, c'est assez compliqué. J'ai pourtant l'habitude des nouvelles langues, mais le norvégien à des liens avec l'anglais que je maîtrise plutôt bien, avec le français aussi, alors que le breton reste très très différent des autres langues, étant une langue celtique-britonnique.

Je songe de plus en plus à aller m'y installer, mais je dois encore y rélféchir pour essayer de ne pas me mettre dans le caca.

J'aimerais donc échanger avec des bretonnes et des bretons, déjà pour en apprendre plus sur la culture locale, mais aussi sur la mentalité, peut-être les expressions (tant qu'à faire), etc.

J'ai envie de me renseigner quoi, mais aussi de découvrir de nouvelles personnes. Après tout, c'est toujours plus intéressant en échangeant avec des êtres sentients qu'en cherchant sur un ordinateur... même si je le fais.

Au plaisir d'échanger!

Tala


#323807

Juliemedit
Publiée le 08/02/2020 à 10:21

J'ai des origines bretonnes par la famille de ma mère, c'est un peu lointain !

Sur la culture bretonne, il y a le livre : "Le cheval d'orgueil" - il faut que je vérifie.

On en parle de toute façon !

Julie


 1 vote #323808
Sociable30
Publiée le 08/02/2020 à 11:54

La Bretagne a une place particulière dans mon cœur, Tala…

J'y ai passé quinze ans parce que, comme toi, cette région (tout particulièrement le pays Bigouden) m'avait pris sous son charme et je n'en suis parti que contraint et forcé par ma santé incompatible avec le climat et un choix logistique vis à vis des études supérieures d'un de mes enfants.

Au delà des clichés de cartes postales, ce sont les gens qui y vivent qui ont constitués le ciment de mon attache finistèrienne.

Pour le décrire en peu de mots, les gens du coin sont souvent des "taiseux".

L'acceuil de l'arrivant est dans la reserve; tu es observé, évalué.

Si tu te comportes en "Parisien", tu peux rester trente ans ici, cela ne changera rien" m'avait dit un agriculteur pur Breton en guise d'avertissement bienveillant.

Et la suite lui a donné raison: Notre greffe avec les locaux s'est faite en quelques mois, sans grande difficulté, et ma femme et moi-même avons pu nous intégrer au tissus local.

Mais, effectivement, des gens installés depuis des decennies étaient toujours vu comme des étrangers parce que jugés indésirables…

Le Breton est un être frontal, qui ne tourne pas autour du pot.

S'il a envie de t'envoyer balader, il ne prend pas de gants et tu sais facilement où tu en es dans ta relation avec les autres.

C'est une caractèristique humaine qui m'a fait sentir comme un poisson dans l'eau.

Mais cela peut aussi être un frein majeur à une greffe locale.

Tu es donc face à un espèce de quitte ou double où, en fonction de ta propre mentalité, tu vas t'accorder ou pas avec les gens du crû.

Je vis la même situation dans le Gard: La compatibilité avec la mentalité locale.

Ici, c'est la mentalité provençale, toute en amabilité superficielle.

On te tape très facilement sur l'épaule mais cela ne préjuge pas d'une réelle proximité.

Si bien que l'essentiel des liens locaux que j'entretien par chez moi, j'ai constaté que c'était des gens qui, comme moi, venaient d'autres régions françaises…

Le Breton ne te tape pas sur l'épaule en signe d'amité mais, quand tu lui téléphone à 2h du mat parce que tu es en difficulté, il est là 20mn plus tard.

Tu vas avoir un carnet d'adresse petit mais la qualité compense largement la quantité…

Bien sûr, je confine à la caricature en écrivant cela, mais c'est aussi du vécu.

Je te le dis parce que cela illustre à mon sens l'importance du conseil que je vais te donner: Va sur place y passer quelques temps pour te faire une idée précise et surtout te frotter à la réalité humaine locale.

Cette réalité humaine est en fait une variable parce que tu peux très bien sentir des difficultés dans une localité alors que cela va bien mieux se passer ailleurs.

J'ai vécu à deux endroits différents sans souci personnel mais ma femme a mal vécu la première destination alors qu'elle a adoré le seconde.

Pourtant, 20km entre les deux endroits et effectivement une mentalité contrasté entre ce village de 400 âmes et la petite ville de 5000 habitants qui avait fait le bonheur de Madame.

Bref, il ne s'agit pas de définir si le tissu local serait mieux ou moins bien qu'ailleurs mais de considèrer une compatibilité facile ou difficile avec lui.

Si ça passe, tu t'y sentira vite chez toi, en parlant Breton ou pas.

Si ça coince, apprendre le Breton n'y changera rien…


 1 vote #323814
Talarp
Publiée le 08/02/2020 à 15:08
Auteur du sujet

Merci beaucoup pour ta réponse! Elle m'aidera certainement.

Pour ce qui est de l'apprentissage du breton, ce n'est pas pour une question d'intégration. Les langues celtiques m'ont toujours attirées.


 0 vote #323830
Lairds
Publiée le 08/02/2020 à 18:31

Demat!!!

Je te comprends totalement. Le jour, où je peux partir, la Bretagne est en haut de ma liste (pour la France). J'y ai vécu 2 ans. J'ai adoré. Les gens sont vraiment super sympas. Il y a des paysages magnifiques et variés.

Pour le breton, il faut aller plus après la ligne ST Brieuc- Vannes, où ils parlent le breton. Avant cette ligne, c'est le gallo.

Si, tu peux le faire. Fais le. Tu ne le regretteras pas

Bevet Breizh

Kenavo 🙂


 1 vote #323835
Talarp
Publiée le 08/02/2020 à 18:44
Auteur du sujet

Merci !


 0 vote #323836
Tazsud
Publiée le 08/02/2020 à 19:02

je ne suis pas du tout breton mais la Bretagne, que je connais un peu, est une région plaisante à mon sens. A toi d'y trouver ce que tu recherches. Pour ce qui est des mentalités : si tu as dans l'idée qu'ils ont des chapeaux ronds tu en trouveras avec des chapeaux ronds sans problème, ... Comme pour le sud ; forcément la plupart viennent dans le sud en vacances avec un état d'esprit de vacances et c'est super mais la vie de tous les jours n'est pas les vacances (non les cigales ne chantent pas toute l'année, ...). Et j'aime à dire qu'aucune région n'a l'exclusivité des cons ! Je crois surtout que l'on reporte facilement ses propres tabous ou limites sur les autres. Non l'enfer c'est pas les autres, l'enfer c'est soi même ...


 1 vote #323839
Louarnig
Publiée le 08/02/2020 à 19:06

Moi je suis bretonne, si ça peut aider (en privé c'est plus simple). Si y a des questions, faut pas hésiter !


 2 votes #323840
Talarp
Publiée le 08/02/2020 à 19:25
Auteur du sujet

Je note! Merci. :)


 0 vote #323842
ArnoBZH
Publiée le 09/02/2020 à 18:07

Demat Talarp,

Je suis Breton et je vis depuis toujours dans la région Lorientaise.

Egalement très investi dans associatif autour de la "culture bretonne"... le Morbihan comme toute la Bretagne est très riche à ce niveau et nous ouvrons sans problème les bras aux "non bretons" où au "bretons en devenir"... Nous avons coutume de dire qu'il y a deux façons d'être Breton : soit on naît Breton, soit on le devient !

Possibilité d'échange en privé si tu le souhaites

Keno

Arno


 0 vote #323892