L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.

Maisons de retraite alternatives pour personnes âgées lgbtqi+, qu’en pensez-vous ?




Jstophe
Publiée le 26/01/2020 à 20:52 - Modification par Wiloooo le 17/02/2020 - 11:21:22
Auteur du sujet

Bonjour cher(e)s ami(e)s betolerandien(ne)s,

Bien que 99,99 pour cent des membres de BeTo soient des jeunes, je vous pose la question pour vos vieux jours, même si c’est bien au-delà de votre horizon.

Serait-ce un retour au placard de s’isoler dans une forme de ghetto. Isolement, précarité, sans famille proche, dépendants car en perte d’autonomie, « célibataires » entendez sans compagnon ou compagne.

Un telle structure existe aux Etats-Unis, à New-York (Brooklyn et Bronx), mais aussi d’autres, plus récentes, à Stockholm, Madrid, Berlin, Montréal, et même bientôt – peut-être – en France (résidence pavillonnaire en Languedoc-Roussillon), un projet pour Paris, ou dénommée « Maison de la Solidarité et/ou de la Diversité » pour, entre autre, lutter contre ce que l’on pourrait appeler « l’âgisme » ou toute autre forme de descrimination.

Cf. Stéphane Sauvé et son association Rainbold Society.

Une manière de rester invisible. Bonne ou mauvaise initiative ? Le débat est ouvert. A vos claviers.

Source : différents sites consultables sur Google ou autres moteurs de recherche.


#322601

Jstophe
Publiée le 26/01/2020 à 21:24
Auteur du sujet

Ce que tu dis est très grave. Tu parles d'euthanasie.


 0 vote #322605
Lindos
Publiée le 26/01/2020 à 22:01 - modifié par Lindos le 26/01/2020 - 22:03:11

Déjà, homme de 62 ans c’est jeune, si tu en doutes tu devrais poser la question à Macron.

Ensuite le maintient à domicile est à privilégier tant qu’on est valide, puis avec aide ménagère tant que l’invalidité le permet. Mais il y a aussi des gens qui préfèrent le collectif.

Ensuite les EHPAD lorsqu’on est dépendant, et que personne de proche peut prendre en charge cette dépendance.

S’ajoute le fait qu’en France on gère la pénurie, faut qu’une mémé meure pour qu’un papy prenne sa place, ça peut prendre du temps sur les listes d'attente...

Concernant la spécialisation des résidences puisque tu poses la question, il existe déjà des résidences pour personnes âgées catholiques, protestantes, de confession juive, musulmane je sais pas, mais je suppose qu'en Tunisie ou autres pays musulman francophone il y a sûrement des établissements. En principe je suppose qu'ils ne font pas d’apartheid, d'autant que les aides de médicales ne le permettent pas, mais en pratique si tu veux manger de la viande mixée hallal ou prendre des ascenseurs casher, ou réciter les prières qui vont bien pour le paradis qui va bien, il vaut mieux aller là où c’est possible, et où le voisin acariâtre n’y verra pas ombrage.

Donc une résidence homo pourquoi pas, le voisin aura les mêmes gouts (souvenirs) que nous. Généralement plus c'est spécialisé, plus cela nécessite d’avoir les moyens financiers, surtout s'il y a une piscine. J’espère qu’ils font bien les choses, en employant des aide-soignants jeunes et mignons, histoire d’agrémenter l’ordinaire visuel ^^ Ca devrait être possible car les résidences de retraite habituelles emploient volontiers des aides-soignantes jeunes et mignonnes qu’ils paient à coup de lance pierre avant qu’elle aient mal au dos… (ça aussi Macron a du en entendre parler, mais pas sur qu’il ait compris).

Globalement c’est vrai que le grand âge est une question, d’autant plus que les résidences peuvent coûter plusieurs fois la pension de retraite des gens, que ne compensent pas les aides.

Avant d’entendre crier à propos des aide-soignants jeunes et mignons, je rappelle à toutes fins utiles qu’il existe des promesses de paradis, ultérieurement aux résidences et autre EHPAD pour personnes âgées, peuplés de jeunes (serviteurs) beaux comme des perles et éternellement jeunes. A méditer...


 2 votes #322608
Gwendoe
Publiée le 26/01/2020 à 22:36

salut ,

ça ne me concerne pas ,parceque je ne vais pas vivre jusque la,

mais de nouveaux standard de vie tirent aux colocations intergenerationel ,

dans des immeubles tout amenagés ...ça va etre bien non ?

see you


 1 vote #322609
Caramany
Publiée le 27/01/2020 à 00:08

Pervers !


 2 votes #322613
Lindos
Publiée le 27/01/2020 à 08:32

Citation de gwendoe #322609

De prendre plaisir à rappeler l'hyprocrie humaine car cette publicité existe bien ainsi que l'exploitation des jeunes dans les services, sans doute un peu ^^

Citation de Caramany #322613

"mais de nouveaux standard de vie tirent aux colocations intergenerationel , dans des immeubles tout amenagés ...ça va etre bien non ?"

Les personnes âgées se retrouvent seules après le décès de leur compagnon, ou bien plus tôt par leur mode de vie les ayant conduit à vivre seules. J'écris souvent qu'un couple stable ce n'est pas que faire le poirier au lit tant qu'on a pas mal aux reins, c’est aussi mutualiser, et donc sécuriser l’avenir, aussi longtemps que la fatalité de l’âge permet de le faire. Ce n’est pas par hasard que les plus âgés de Beto, qui sont apparemment encore jeunes pour des seniors, s’inquiètent régulièrement de leur solitude, elle constitue un risque. Il faut bien admettre la liberté d’aimer et le jeunisme traditionnels des gays, leur individualisme forcé qui se propage d’ailleurs à l’ensemble de la société (pour différentes raisons notamment économiques), la solitude qui en résulte de plus en plus tôt et à fortiori en vieillissant, est un risque lorsque leur autonomie diminue.

Je lis ici et là, je ne vivrai pas si vieux. Dans certains cas il y a déjà une vraie anxiété voire dépression dernière, pouvant devenir mortifère en effet, mais dans d’autre il y a un déni de la réalité : plus les gens vieillissent, moins ils ont envie de partir. Il n’y a habituellement vraiment que lorsque leur corps n’a plus la force de lutter, ou lorsque leur souffrance physique ou morale devient insupportable, que les gens cessent de lutter et qu’un de leur organe vital jette l’éponge. Les infirmier(e)s expérimenté(e), plus proches des patients que les médecins, sont capables de le déceler aux jours voire aux heures près. Bref les gens n’ayant généralement pas envie de partir, même ceux qui fanfaronnaient plus jeunes, il vaut mieux trouver des solutions.

Pour en revenir aux colocations intergénérationnelles, pourquoi pas, il est dans l’ordre naturel que les seniors aident les plus jeunes avec leurs possibilités matérielles et d’écoute, quand les plus jeunes les aident avec leurs possibilités physiques. C’est le principe des familles. Cela maintient les seniors à flots en les encourageant à ne pas se laisser aller, ce qui ralentit leur dégradation physique et intellectuelle..

La limites c’est que les rythmes de vie ne sont pas les mêmes, et que cela nécessite aussi une attention et un sens des responsabilité pour les plus jeunes. Un étudient colombien ayant été élevé à l’ancienne le saura déjà, et en plus il est pauvre et le deal lui conviendra, mais qu’en est-il d’un étudiant français… ?


 0 vote #322617
Caramany
Publiée le 27/01/2020 à 10:29

Ne change pas de sujet, personne ne doute que les personnes âgées ont fort besoin d'être prises en charge. Mais est ce qu'ils sont là pour saliver des jeunes aide soignant (e) s mignon courbé ? ça c'était ton point de vue.

Quant à dire d'aller au delà et entouré des anges gardiens, ainsi qu'appelle à la médiation, tu incites les gens passent au delà pour la paix éternelle ? Ou c'est toi seul qui est pessimiste ? Les anges serviteur n'ont pas de genre, ont souvent l'image d'un enfant. Si c'est ça ton délire diabolique , tu réduis trop les personnes âgées. Qu'il soit lgbt+ ou hétéro ou asexuel.


 0 vote #322636
Lindos
Publiée le 27/01/2020 à 13:04

Tu crois que les thalassothérapies et autres services de bien être aux seniors attirent subliminalement comment les clients ? Tu ne dois pas regarder souvent les publicités. Il faut arrêter de s'offusquer de ce qui est drole.

Quant-aux textes sacrés qui reflètent sans complexe le patriarcat de leur époque, ils sont droles à la fois par leur anachronisme, et la réalité bien terrestre et presque intemporelle qu'ils véhiculent. Le sexe des anges est secondaire, et ils ne sont pas barbus ^^

Plaisanterie incomprise mise à part, les seniors ont besoin de plus jeunes pour rester jeunes, comme les jeunes auraient besoin des seniors s'ils étaient toujours éduqués pour.

C'est pour ça que je suis à la fois interessé, et interrogatif sur les colocations transgénérationnelles.

Traditionnellement plusieurs générations vivaient sous le même toit, et même à proximité de leurs animaux domestiques, cela existe encore dans les pays pauvres. Mais pour des raisons pratiques, les plus jeunes ayant besoin de vivre leur vie et les seniors plus âgés devenant plus fragiles et gênants, il y a toujours eu une distance intergénérationnelle, et bien souvent intersexe, ni trop proche ni trop éloignée pour assurer le bien-etre de chacun, et toujours eu un sens des responsabilités des plus jeunes pour assurer la securité des seniors (un peu vrai aussi dans l'autre sens, les seniors peuvant être de bon conseil pour assurer la sécurité des jeune).

Notamment il y a toujours besoin d'une personne de confiance, role habituellement dévolu aux enfants des seniors, enfants que les gays n'ont généralement pas. Je suppose que les organismes prevoient des dispositifs, y compris médicaux à minima.

Mais je pressens que si cela se développe si lentement c'est qu'il y a des freins, que je qualifie de culturels.

Il est possible que, l'économie poussant actuellement dans ce sens en paupérisant à la fois les jeunes et les retraités, l'offre pourrait créer le besoin, et la culture irai avec. A voir.


 0 vote #322647
Caramany
Publiée le 27/01/2020 à 14:31 - modifié par Caramany le 27/01/2020 - 14:36:47

Je trouve les pub ni drôles, ni provocatrices. Sur une publicité de service pour les personnes âgées , je vois souvent une personne âgée en plein forme ou satisfaction, ou un jeune garçon ou fille bien présenté, souriant et très professionnel. L'image transmise est plutôt la rassurance. Ça m'inspire pas l'attirance physique. J'ai pas vu dans les pubs où une fille twerké, devant des vieux .

Ceci dit ta plaisanterie est pas très saine. je ne trouve ça pas du tout drôle. l'aide soignant est un métier très dur, leur dos est cassé à 47 ans. ce sont les gens respectables. Et les personnes âgées aussi.

Ton complexe conformiste hétéro traditionnel on le connait bien . Le contraste entre ton point de vue lgbt+ et le monde hétéro parfait est tout de même choquant.


 1 vote #322658
Guy47
Publiée le 27/01/2020 à 14:51

oui j ai 72 ans apres 26 ans de banque j ai fait aide soignant metier utile et interressnt je l ai fini en 1/2 temps mes 26 ans de banque je touche 1500 € depuis 12 ans ... cela m aide aussi pour soins ... et connaissance des problemes actuels diabetique deprimé ... bon courage a tous guy


 0 vote #322659


SuzanneTD
Publiée le 27/01/2020 à 15:58

Vivre en collectivité n'est jamais simple - après il y a collectivités et collectivité .

Très jeune - en pleine adolescence et "par choix" (contrairement à mes congénères) - j'ai expérimenté cette "vie collective" où tu n'es plus une entité individuelle mais deviens une infime partie d'un groupe .

Comme ce groupe peut devenir étouffant , à force - peut-être que ma forte opposition aux effets de groupe/de meute me vient de là ?!

Finalement , un mal pour un bien ...

Bien des projets de vie peuvent être court-circuités pour X raisons .

Comme Steph , j'ai quelques réticences communes .

Pourtant , il me semble qu'il existe des possibilités pas si irréalisables .

Pouvoir se retrouver dans une structure où se cacher n'est pas/plus un impératif est un beau projet de fin de vie , pour beaucoup de ma génération et celles d'avant .

La vie en collectivité ne se vit pas de la même façon à 14 ou 65 ans .

Des exemples existent . (les Babayagas)

Ils fonctionnent bien souvent en mode associatif - pas en terme de rentabilité ou profit .

C'est tout un idéal de société qui est à repenser .

Les projets naissent de partout , fleurissent à foison .

Une fin de vie entourée de personnes qui ont dû être "combatives" toute leur existence n'est pas pour me déplaire .

Rien que l'idée esquisse un sourire rayonnant qui m'émeut ... :)

Il s'agit moins ici "d'entre-soi" que de volonté de rencontrer la Bienveillance .

(nb : je me suis sentie très heurtée par cette histoire d'une nonne refusée dans une maison de retraite au prétexte que - par laïcité - obligation lui était faite de déposer son voile - exemple très concret d'à quel point le monde marche sur la tête)^^


 1 vote #322668
Lindos
Publiée le 27/01/2020 à 17:57 - modifié par Lindos le 27/01/2020 - 18:03:20

Nous sommes d’accord, une personne jeune, magnifique, souriante et très professionnelle , pas une personne mature expérimentée, ni une masseuse thaïlandaise dont la poitrine menace d’exploser la blouse.

Au final on peut écrire, dans un sens ou un autre comme monsieur Jourdain : éternellement, la publicité vente un personnel jeune, professionnel, et beau.

C’est d’ailleurs un peu abuser, car il suffit d’entrer à l’improviste dans des EHPAD ou regarder une émission d’Envoyé spécial pour s’apercevoir que le personnel n’est pas toujours très professionnel, et tout à l’avenant ^^.

La seule chose qui soit toujours professionnelle est la facture à la fin du mois, dont l’essentiel est de l’hôtelerie, qui ne fonctionne pas toujours.

En parlant de senior expérimenté, il n’y a pas si longtemps en Extreme Orient notamment, un client et à fortiori un patient aurait toujours préféré bénéficier l’expérience d’un vieux, comme ils disent avec respect, pour avoir le meilleur service. Un peu comme lorsqu’on choisit encore un chirurgien de nos jours. Les époques se suivent et ne se ressemblent pas ^^

Bref, ça ne dit pas où on va finir nos vieux jours, ni si ce sera avec des jeunes ou des vieux...

.

SuzanneTD,

"Pouvoir se retrouver dans une structure où se cacher n'est pas/plus un impératif est un beau projet de fin de vie , pour beaucoup de ma génération et celles d'avant "

Tu mets le doigt sur le coeur de la question, pourra-t-on déballer les photos souvenirs comme tous les autres, et je ne parle même pas conter fleurette qui est plus fréquent qu'on ne croit chez les personnes âgées.

"je me suis sentie très heurtée par cette histoire d'une nonne refusée dans une maison de retraite au prétexte que - par laïcité - obligation lui était faite de déposer son voile - exemple très concret d'à quel point le monde marche sur la tête"

Je ne connaissais pas, merci du partage. En effet c'est très choquant. C'est du nivellement par le bas, qui conduira inévitablement au développement de résidences confessionnelles. Pour autant je comprends mal la posture du curé qui dit "Je ne pense pas que le voile d'une religieuse puisse nuire, car ce n'est pas le signe d'une soumission, mais d'une consécration". C'est une tradition en voie de disparition, comme le foulard des vieilles dames maghrébines qui ont gardé leurs traditions. Le souci est toujours le même, pour lutter contre les conversions communitaro-politiques, pour éviter les tensions, pour avoir la paix, les décideurs ont intéret à interdir tout.

Cela milite en faveur de résidences LBGT+ friendly tout ça....


 1 vote #322674
SuzanneTD
Publiée le 27/01/2020 à 18:05

Il fut un temps où on parlait plus de foulard que de voile ...

Changer les termes a aussi son incidence :)


 0 vote #322677
Caramany
Publiée le 27/01/2020 à 20:12

Je ne suis pas d'accord avec toi.

Les pubs sont les pubs, elle peut montrer ce qu'elle veut montrer au tour du produit ou service. L'enseigne montre suisse de très haut de gamme n'a même pas besoin de mannequin. Juste la marque, la montre et le prix.

Retourne sur la scène d'accueil personnes âgées. Si dans la pub elle montre l'équipe d'accueil des personnes âgées avec des jeunes et des moins jeunes dont les moins jeunes ont 20ans d'expérience, un visage banal mais qui inspiré le sérieux et la confiance . Je pense que pour moi c'est plus rassurant qu'une fille toute jeune avec un faux sourire. Quand tu lis les deux pubs en même temps, tu vas choisir lequel institut ? C'est ton argent, À toi de choisir ! Si tu préfères pour ton vieux jour un mec mignon avec ses gros paquets qui frottent tes épaules qui a rien à fxxtre de ton obsession pour lui, ou une fille bien foutue mais la cervelle est purée qui se trompe (exprès) la dose de ton antidépresseur, c'est ton choix. Perso, je préférerais une femme de 40aines d'année, l'âge equivalent de mon enfant, que je traite avec respect et bienveillance.

Tu regardes des émissions sur ce topic, faut garder l'idée en tête que ce genre d'établissement sont privés, ils sont là pour tes frics. En plus, c'est un travail très physique, les jeunes sont donc privilégiés. Les moins jeunes sont usés.

Si tu veux pas payer des factures, c'est ton choix. Si tu trouve que tu paie trop que ce que c'est, par manque de beau gosse et bonasse, fait ta réclamation, attends qu'elle soit traitée.

Perso, je compte pas ma retraite sur l'état.

La réputation joue un rôle important, elle est gagnée avec de l'expérience. Ce n'est pas réservé aux asiatiques, mais le monde entier, c'est humain . N'est ce pas ? Tu peux pas nier que tu regarde pas les avis d'un médecin ou institut ou une école ou un smartphone avant de choisir. En plus, tu voulais dire quoi par rapport à cela ? Que tu es d'accord avec l'expérience est plus important ?

Elle t'a pas fait un happy ending avec ? Oh dommage.


 0 vote #322701
Membre désinscrit
Publiée le 27/01/2020 à 20:24 - modifié par tonybeacon le 27/01/2020 - 20:27:21

Jamais de la vie personnellement, le communautarisme est l'un des cancers de cette société. Je ne comprends même pas que ça existe, c'est un peu comme les homos qui passent toute leur vie dans le milieu gay sans cotoyer un seul hétéro, je trouve ça assez risible mais bon ...

Et comme le disait Steph41190, je prefere mourir dignement grâce à l'euthanasie que de finir en ehpad à m'uriner et me déféquer dessus. Donc tout dépendra de mon état physique et surtout mental à ce moment là.

#322702
Jstophe
Publiée le 27/01/2020 à 21:09
Auteur du sujet

Pour Tonybeacon : Je cite ces propos tels quels : " Jamais de la vie personnellement, le communautarisme est l'un des cancers de cette société. Je ne comprends même pas que ça existe, c'est un peu comme les homos qui passent toute leur vie dans le milieu gay sans cotoyer un seul hétéro, je trouve ça assez risible mais bon ... " .

Bien entendu tu exploses dans l'exagération caricaturale. Quel que soit l'âge, il n'a jamais été question de vivre dans son cocon. Le communautarisme se fonde plus ou moins naturellement, comme les ghettos.

On est pour ou contre, qu'on le veuille ou non, mais c'est humain donc naturel. (ou l'inverse)

Pour Steph41190 : je suis en phase avec toi. on peut se souvenir d'un cas qui a tenu le suspens très longtemps dans les médias il y a quelques mois, un jeune homme en état de mort cérébrale ou végétatif (je ne suis pas médecin) durant onze ans.

Il est mort 2 fois, à 11 ans d'intervalle.

Cordiales pensées à vous deux.


 1 vote #322708
Membre désinscrit
Publiée le 27/01/2020 à 21:16 - modifié par tonybeacon le 27/01/2020 - 21:26:03

C'est pas parce que c'est naturel que c'est quelque chose de sain, on le voit bien actuellement que sur à peu près tous les sujets, le communautariste pose problème dans la société

Je n'ai personnellement pas envie de m'enfermer dans une maison de retraite avec uniquement des gays, mais c'est quoi ce délire bizarre. Encore quand on parle de religion, ok ils peuvent vouloir rester entre eux parce qu'ils ont un mode de vie spécifique (hallal, prière etc...) mais c'est parce qu'on est gay qu'on a le même mode de vie que quelqu'un ayant la même sexualité que nous

Alors pourquoi aller rester entre lbgt si ce n'est par pur communautarisme.

#322709
SuzanneTD
Publiée le 27/01/2020 à 21:20 - modifié par SuzanneTD le 27/01/2020 - 21:23:07

Quitte à pousser dans la caricature :

Les réunions de famille tous les dimanches (après la messe , accessoirement)^^ et devant un poulet/frites : communautarisme ou pas ?!


 0 vote #322710
W0nderwOOman
Modération
Publiée le 27/01/2020 à 21:22 - modifié par w0nderwOOman le 27/01/2020 - 21:22:55

Ce n'est pas si grave... si tu as Alzheimer, tu ne t'en rendras pas compte ;-) Des fois que, on ne sait jamais : comme pour les greffes, écris-le quelque part pour que tes proches ne prennent pas une décision contraire à ta volonté.


 3 votes #322711
Membre désinscrit
Publiée le 27/01/2020 à 21:27

ça serait la double peine quand même, ne parle pas de malheur!

#322712
SuzanneTD
Publiée le 27/01/2020 à 21:30

Du haut de tes 26 ans , je conçois qu'il soit difficile pour toi de comprendre le vécu de tes plus anciens .

Avec toute ma sympathie : When We Rise - http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19566556&cserie=20122.html :)


 0 vote #322713
Jstophe
Publiée le 27/01/2020 à 21:34 - modifié par Jstophe le 27/01/2020 - 21:35:19
Auteur du sujet

Pour Tonybeacon : Je prends un exemple, en apparence stupide mais pas tant que ça. Dans une chambre d'hôpital ou d'Ehpad, tu la partages avec une personne d'une autre orientation. Lui va parler de ses souvenirs avec des femmes, des jeunes femmes, des jeunes filles (majeures, s'entend). Et toi tu as des souvenirs avec des hommes, de jeunes hommes (majeurs, s'entend). Je vois d'ici le "séisme". Moi-même, dans ce cas, je me jetterai par la fenêtre. CQFD.


 0 vote #322714
Membre désinscrit
Publiée le 27/01/2020 à 21:40

C'est possible que le vécu joue beaucoup dans ma façon de voir les choses mais ça me parait important de se mélanger pour être réellement accepté. Ce n'est pas qu'en vivant et mourant entre gays que ça sera le cas.

Je n'ai quasiment que des amis hétéros et ça ne leur pose pas de problème que je parle des mes histoires sentimentales pourtant je les ai rencontré à la boxe. Un milieu qui pourrait paraitre intolérant mais ils ont bien vu que j'étais à l'opposé des clichés le jour ou je leur ai annoncé et ils l'ont accepté sans gros problèmes. Maintenant je peux discuter avec eux de ça sans me contenir.

Je ne vois donc pas le problème à échanger sa vie sentimentale gay avec un hétéro

#322716
SuzanneTD
Publiée le 27/01/2020 à 21:55

Ce qui était très "confidentiel" est devenu une réalité : allélouïa !

Dis-toi juste que pour en arriver là , tous ceux de "When We Rise" y ont participer .

A tous ceux là : il est impossible de dire qu'ils s'enferment dans un ghetto pour une fin de vie apaisée alors qu'ils ont tout fait pour en sortir .

Il y a un temps pour les luttes - un autre pour le repos .

Place aux jeunes ... :)


 0 vote #322717
Membre désinscrit
Publiée le 27/01/2020 à 21:57

Ca va justement dans mon sens alors vu que j'encourage à sortir du communautarisme et que leur lutte se basai sur ça!

C'est donc une insulte à leur combat, ces maisons de retraite lbgt:(

#322718
SuzanneTD
Publiée le 27/01/2020 à 21:59 - modifié par SuzanneTD le 27/01/2020 - 22:13:04

Non :)

Juste une revendication à finir ses jours en toute tranquillité , enfin - D'autant que personne n'impose à personne ce choix - Ce n'est même pas un acquis ...

Le communautarisme - pur et dur - se situe bien ailleurs : dans les certitudes des uns et convenances des autres .

Un registre où l'honnêteté n'a que peu de pouvoir .

Je suis attristée au point de rester en retrait .

Faire le choix d'une euthanasie lucide - ou de vivre en communauté - reste un choix personnel .

Je souhaite à tous les membres bienveillants ici de trouver cette solution qui permettra à tous de rester vivants , envers et contre tout :)


 0 vote #322719
Membre désinscrit
Publiée le 27/01/2020 à 22:04

Ca manque un peu de cohérence avec la lutte que tu as pris plaisir à me montrer pour m'éduquer. Moi jeune con qui n'ai rien vécu, mais bon!

#322720
SuzanneTD
Publiée le 27/01/2020 à 22:22

"Jeunes cons" Vs "Vieux cons" : un standard :)))


 1 vote #322721
Lindos
Publiée le 28/01/2020 à 09:59

Echange d’idées passionnant.

Le fond de l’affaire me semble-t-il, est que les vieux redevenant progressivement vulnérables, au point de redevenir des enfants dont les multiples maladies s’accélèrent (en moins turbulents mais plus têtu semble-t-il et plus lourds), ils ont besoin d’une parentelle pour se sécuriser, et besoins des plus jeunes. Et même de vraiment jeunes, il suffit de voir un papy ou une mamy avec des enfants pour s’en convaincre.

L’excellent film La ballade de Nayarama réalisé par Shohei Imamura en 1983, est repassé récemment sur Arte. Il rappelle que dans les cultures humaines très misérables les vieux pouvaient n’avoir d’autre choix de se suicider pour permettre à leur famille de survivre avec une bouche de moins à nourrir. Le tout aussi excellent film Soleil vert de Richard Fleischer en 1973, qui repasse aussi de temps de temps sur Arte, montrait une société plus très loin de l’Apocalypse climatique, qui avait poussé la cupidité à pousser les vieux à un suicide doux pour valoriser leur chair.

Ce sont des fictions, mais qui montrent que les humains comme tous les animaux sociaux ont à gérer l’éducation des enfants, les hiérarchies, collaborations, successions, ainsi que l’attachement nécessaire et la douleur des séparations. Que les humains sont montés au sommet de la chaine alimentaire en poussant très haut leur attachement et collaboration, et qu’ils « paient » plus cher les indignités à ces principes ce que cette dignité leur « coûte ». Si j’ai bien compris ils en ont conscience depuis longtemps, et rêvent de dieux immortels capables de les sortir de l’ornière ^^

Bref, je comprends le point de vue de SuzanneTD, qui me semble-t-il ne voit pas de contradiction à ce que des vétérans de la lutte pour l’égalité LGBT+ puissent trouver un peu de calme dans des structures gay-friendly. Comme je comprends l’intérêt de favoriser un peu la mixité générationnelles, même si je me doute bien que des seniors que la concurrence contraint à maintenir leur libido le plus longtemps possible, ne vont pas du jour au lendemain se désintéresser visuellement de leur aide-soignants. Cela fonctionne mieux que les médocs, et ça fait marcher le commerce.


 1 vote #322747
Caramany
Publiée le 28/01/2020 à 11:44

Chef Steph,

Tu sais très bien que j'aime pas la négativité, j'aime encore moins quand elle propage. J'ai presque la phobie de cela.

Je ne vois pas la vie en rose, et je pense que personne n'a une vie facile. Les gens qui ont réussi ne te diront jamais leur misère, les gens qui sont dans la misère ne te diront pas leur dessaroi par digneté.

Cependant, quand tu dis tu as vécu assez de misère dans ta vie, est- ce que tu te rappelle comment tu as réussi à franchir toutes ou certaines de ces difficultés ? avait - il un moment où tu as tout donné pour réussir ? question bête, surement il y en a. Que dirais- tu à ce steph ? Ou ce steph va te dire quoi quand il lit ce que tu as écris ?

La misère n'est pas une souffrance. dans ma philosophie. Si tu souffres de maladie incurable, oui, une injection te libère de cette souffrance, par contre, si tu vis dans la misère, cela ne veut dire que ton combat n'est pas fini, même si tu es épuisé. Macron te dit: aller mon gars, c'est pas fini, la mort est trop facile, tu as d'autre épreuves qui t'attendent pieds fermes.

Je suis pas pour location intergenerationnelle, je doute que chaque generation soit capable de faire quelques choses pour le commun. Le jeune qui paie pas son loyer, qui paie ? une personne agée qui n'hésite pas à soliciter les jeunes à chaque l'ocasion, meme à 4h du mat pour changer l'ampule. C'est beau à voir, mais, faut pas oublier la base: il faut que chacun soit bon locataire. En plus, un jeune bouge , ne s'arrête pas de bouger. une location, c'est pas permanant.

A coté, je pense que les personnes agées, de plusieurs d'origine et categorie sociale et au mieux ages, qui se regroupe ensemble ce serait la meilleurs solution. encore mieux , coproprio.


 1 vote #322753