L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.

Votre genre ou votre orientation influencent-ils vos opinions politiques ?


Jstophe
Publiée le 21/01/2020 à 21:31 - Modification par Wiloooo le 17/02/2020 - 11:21:59
Auteur du sujet

Bonjour. Il est une question que je me pose depuis longtemps. En fait depuis l'arrivée de la "gauche" au pouvoir en 1981. Je mets ce sujet sur la table à l'occasion des prochaines - et proches - élections municipales. Rappels pour les amnésiques :

  • Dépénalisation de l'homosexualité : François Mitterrand (1981)
  • Ouverture du mariage pour 2 personnes de même sexe : François Holland (2013 ou 2014) A cette occasion seuls 2 députés de droite ont voté oui, dont un homo, je ne citerai pas les noms, vous êtes sensés les connaître. Je vous demande si votre genre/sexe intime et/ou votre orientation sexuelle influe sur vos opinions politiques, consciemment ou inconsciemment (dans le 2ème cas, vous ne le savez pas ou peu). Bien entendu, a priori, les deux notions n'ont rien à voir. Quoique ... Les manifs pour tous étaient représentées par des gens de gauche ou de droite ? Poser la question, c'est déjà y répondre. Les gayprides ou marches des fiertés doivent être multi...ou non politisées. Je vous en supplie, je vous en conjure, discutons calmement et pas d'engueulades. Ce lieu amical et convivial n'est pas propice à des polémiques vipérines. Je vous adresse mes cordiales salutations betolérandiennes.

#322137

Otentik
Publiée le 21/01/2020 à 21:40

Bonsoir Jstophe.

Personnellement mes orientations et pratiques sexuelles ne guident pas mes choix politiques.

Pour cela, j'écoute mes sensibilités et opinions sur notre société.

Je suis principalement écolo donc je vote les verts ou un autre tendance vert selon les proqrammes.

Dans tous les cas je ne vote pas à droite et pas plus à gauche non plus.

Les manifs pour tous je considère que cela représente le retour de l'inquisition donc pas super fan. Ils en parlent tellement de l'enfer he bien qu'ils y aillent.

Pour la gaypride je n'aimerais pas la voir se politiser.

mais tous ceci ne sont que mes opinions.


 0 vote #322138
Reglisse
Publiée le 22/01/2020 à 00:31

Coucou,

Pour les élections locales, je regarde ce que la personne propose à ce niveau.

Pour les élections nationales, je suis principalement attentive à la vision sociétale et à l'écologie. Je n'aime pas le néo-libéralisme ou les politiques sécuritaires.

J'ai une pensée écolo, avec une tendance anarchiste.

À mon avis, les mouvements comme la gaypride doivent rester apolitiques, afin de n'exclure personne et de ne pas être instrumentalisés par un parti.

Mon sexe féminin et ma pilosité font que je me sens proche des féministes radicales (radical dans le sens de "racine"), comme celles qui luttent pour le droit à choisir de garder ou non ses poils. Après tout, les hommes ont cette liberté…

Mon orientation, plutôt hétérosexuelle (par rapport à mon sexe) dans la pratique, n'a aucune incidence sur ma pensée politique.

Mon genre, qui est une fusion du masculin et du féminin, n'a pas non plus d'incidence.

Par contre, je suis défavorable aux politiques iniques et intolérantes.

Bonne nuit ! Réglisse


 0 vote #322147
LouRrr
Publiée le 22/01/2020 à 11:31

A une époque j'etais plutot de droite, pas la droite libérale, plutot la droite nationaliste.

Je n'avais pas d'avis sur le mariage gay. En revanche je n'aimais pas beaucoup les maghrebins, les noirs et les arabes.

Puis mes chemins de vie et scolaire ont fait que j'ai rencontré des "hippies", des gens de gauche, des zadistes voir des punks à chiens, que je suis allé au Togo pour faire un stage agricole... bref que j'ai découvert de nouveaux univers. Et c'est aussi durant cette periode de découvertes que je suis tombé pour la première fois sous le charme d'un gars (malheuresement pour moi hétero).

Mes idées politiques n'ont pas tout de suite changés mais toutes ces découvertes, conjointes à l'étude de la philosophie morale -en particulier de l'utilitarisme- m'ont fait acquerir une nouvelle sensibilité. Je ne voyais plus les humains de la mème façon, et je me suis mis à mettre sur un pied d'égalité les souffrances et joies du Malien de celle du Français.

En fait je suis devenu plus sensible, peut ètre le fait de me sentir plus vulnérable du fait de ce bouleversement de ma sexualité m'a permis d'avoir plus d'empathie pour les autres personnes vulnérables, pas que celles en raison de leur genre ou sexualité mais aussi celles vulnérables en raison de leur pauvreté, de leurs origines, de leurs handicaps... Je suis devenu beaucoup plus inclusifs dans mes rapports aux autres.

Cette tolérance et cette inclusivité étant d'avantages l'apanage de la gauche, je dirais que oui mon orientation sexuelle a influencé mes idées politiques, mais ce n'est qu'un facteur parmis d'autres, le plus important reste je pense les rencontres, qu'elles soient avec des personnes, des livres, des idées...


 4 votes #322155
Jstophe
Publiée le 22/01/2020 à 12:05
Auteur du sujet

Merci à LouRrr pour ce témoignage. Comme quoi la nature humaine n'est pas figée. Le genre et l'orientation sont dans le coeur, l'esprit, le corps. Les opinions politiques ou convictions philosophiques ou foi religieuse ne sont que dans l'esprit. On peut changer de genre, d'orientation, plus difficilement, mais cela existe, quant à changer son bord ou sa couleur politique, c'est monnaie courante chez certaines personnes.


 0 vote #322156
Juliemedit
Publiée le 22/01/2020 à 17:53

ma réponse est globalement non

Je suis attentive à ce qui est fait ou non dans tous les domaines qui touchent la liberté d'être, l'orientation sexuelle et les singularités en faisant partie.

Je suis sensible à tout ce qui touche la condition humaine de par le monde, cela fait beaucoup de sujets : les minorités, les populations déplacées, exterminées, ce qui se passe dans nos foyers : les violences faites aux enfants, aux femmes. Il y a tant à faire.

Des personnes politiques on fait avancer notre société – qui ne le souhaitait pas toujours, ou n'avait pas conscience de ces inégalités, ou avaient peur des différences.

On nomme souvent cela "courage politique", à chacune, chacun de l'apprécier.

Ce courage, je pense que Simone Weil le personnifie à merveille.


 0 vote #322201
Jstophe
Publiée le 22/01/2020 à 19:27
Auteur du sujet

Simone Weil était une très grande dame. Que tous les hommages lui soient rendus dignement.


 0 vote #322217
Membre désinscrit
Publiée le 22/01/2020 à 21:00

C'est souvent problématique la politique quand on est gay, beaucoup de lbgt te méprise si tu ne votes pas à gauche en mode bienpensant

#322225
Otentik
Publiée le 22/01/2020 à 21:03

Il suffit de ne pas dire pour qui tu vote


 0 vote #322227
Membre désinscrit
Publiée le 22/01/2020 à 21:05

j'assume ce que je suis et j'ai envie qu'on respecte mon choix puisque ça ne regarde que moi

Je ne suis pas en faveur de la pensée unique qu'on peut hélas beaucoup retrouver dans le milieu gay hardcore

#322228
LouRrr
Publiée le 22/01/2020 à 23:48 - modifié par LouRrr le 22/01/2020 - 23:59:56

Hmm

Voila qui fait réflechir,

Parce que j'avoue qu'il y a une certaine forme de liberté d'expression qui est maintenant presque exclusive à la droite des droites. Et qu'à part Charlie Hebdo, les discours ambiants de gauche s'autocensure de plus en plus, certains deviennent incritiquables et d'autres "à critiquer", ce qui est dommage car on devrait pouvoir critiquer tout le monde pour avancer.

Si c'est cette auto-censure des discours de gauches -allant parfois jusqu'a l'incohérence vis à vis de principes de gauches fondamentaux- que tu appelles bien-pensance alors je te comprends un peu, sans pour autant souhaiter un programme politique de droite.

Mais bon il faut bien que chaque courant politique et ses petits chéris intouchables j'imagine, les incritiquables pour la gauche étant ceux à critiquer pour la droite et inversement.

N'empèche qu'une gauche sans censure et sans démagogie ça serait beau


 1 vote #322242
Membre désinscrit
Publiée le 23/01/2020 à 00:16

oui enfin si tu dis que tu es gay et que tu votes front nationnal, on te considère directement comme l'engeance du diable dans le milieu lbgt, je la vois plutôt là la bienpensance qui t'oblige à rentrer dans un pseudo moule de gauche humaniste alors qu'elle ne l'est plus du tout

#322249
Eol29
Publiée le 23/01/2020 à 00:39 - modifié par Eol29 le 23/01/2020 - 00:40:13

En aucun cas ce que je suis m'oriente politiquement ou autre suivant ce que je suis.

étant apolitique, Je pense pas que cela ai un quelconque rapport x)


 0 vote #322251
Socracotte
Publiée le 23/01/2020 à 08:36

En sociologie des rapports entre sexes on sait que le caracteristiques dites "naturelles et biologiques" ( stéréotypes de sexes: homme fort, dur , insensible/ femme à l'ecoute, sensible, minutieuse etc) sont en réalité des constructions sociales. dès notre plus jeune age en fonction de notre sexe notre 1 ere institution socialisatrice (la famille) influence nos comportements futurs. Nous savons que par exemple les parents inconsciemment offrent une plus large palette de mimiques et d'emotions, et laisse davantage pleurer la petite fille. (apprentissage de la patience ) .

La fille est conditionnée à etre mere avec la poupée tandis que le garcon construit , fait la guerre. les jeux sont genrés. voir P.Bourdieu la domination masculine. le deuxieme sexe de S de beauvoir.

bref pour en revenir au choix politique nous savons que pour les elections de 2017. Une majorité de sans emploi et ouvrier ont eu tendance à voté RN. les 18-24 ans ont majoritairement voté France insoumise, la droite plutot par les retraités. voir etudes insee age / sexe/ categorie socio professionnelle et élections présidentielles. Apres si une personne assume son homosexualité par exemple elle va donc entrer dans une sphère d'invidivus qui lui ressemble, tolérant ( plus ouvert selon moi à la variété des genres) et ainsi va avoir une ideologie plutot pour le mariage pour tous etc. Dans tout cela il faut aussi prendre en compte la force mediatique, la culture, le cinema, des series qui montrent des personnages variés aide à accepter , à se projetter dans la multiplicité. internet, puis entre urbain/rural.


 0 vote #322258
Lindos
Publiée le 23/01/2020 à 08:51

Il ne faut pas oublier que le conservatisme, c'est ça :

"Le Sénat vote la PMA pour toutes, pas le remboursement pour toutes"

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-senat-vote-l-ouverture-de-la-pma-a-toutes-les-femmes-20200123

C'est une posture de principe et pas très intellectuellement honnète, peut-être même pas constitutionnelle, à vérifier, de pointer un vrai problème de société : les gens font de plus en plus reposer les conséquences de leurs prises de risque sur l'état, autrement dit sur les autres. Problème de société car l'état est de moins en moins solidaire, en a de moins en moins les moyens, et s'endète.


 1 vote #322260
Socracotte
Publiée le 23/01/2020 à 09:37

Je suis d'accord pour le fait qu'il faille s'impliquer. Mais l.etat ce n'est pas censé etre l'autre c'est censé etre Nous. Les manifestations qui dures depuis 1an montrent bien qu'une solidarité se créée entre differentes classes " convergence des luttes". mais je comprend se que tu veux dire, sous des aires d'égalité de procréation, finalement si ca coute cher pas toutes ne pourrons y avoir accès... C'est comme l'égalité des chances à l'ecole entre l'élève de cité et l'élève issu d'une famille bourgeoise, meme si les deux vont dans un lycee publique, la richesse permet la poursuite d'etudes.. bref

L'etat , les entreprises, ne redistribuent pas assez, c'est sourtout l'ideologie neoliberale, qui isole les individus entre eux, concurrence entre chacun..etc


 1 vote #322264
Juliemedit
Publiée le 23/01/2020 à 12:00 - modifié par juliemedit le 23/01/2020 - 14:04:37

Socracotte, très belle analyse, et qui évite des critiques qui, si elles sont justifiées, sont un peu faciles (je ne vise personne sur le forum en écrivant cela) - ceci dit sans orientation ... politique.

Julie


 0 vote #322271
PetiteCore
Publiée le 23/01/2020 à 12:17

J'aimerai que dans ce pays, les personnes LGBTI+ soient des citoyen-ne-s comme les autre, hélas, nous sommes des citoyen-ne-s de seconde zone.

Alors oui, par nécéssité plus que par choix, êtres trans et lesbienne influe sur mes engagement politique, bien que ce ne soit pas la seule chose qui guide mes choix.


 0 vote #322272
Jstophe
Publiée le 23/01/2020 à 12:40
Auteur du sujet

Seconde zone ? est-ce vraiment le cas des personnalités du spectacle, des médias, du journalisme, de la politique, justement, bref des "stars" renommées des médias dont leur coming out est derrière elles, soient de seconde zone ?


 0 vote #322275
PetiteCore
Publiée le 23/01/2020 à 12:46

Prendre en exemple une minaurité de personnes LGBTI+ relativement privilégiées par par rapport à l'ensemble est très biaisé.

Ce n'est que la face visible de l'iceberg. On voit bien avec les vote récent du sénat sur la PMA pour toutes mais non-remboursé et dont les personnes trans sont exclu-e-s que nous n'avons pas les même droits que les autres. C'est factuel.

🤷‍♀️


 2 votes #322276
Jstophe
Publiée le 23/01/2020 à 14:18
Auteur du sujet

Ok, je reconnais que mon commentaire était "biaisé", donc faussé. Je reconnais une relative erreur et je te rejoins sur ton second paragraphe.


 0 vote #322279
Sociable30
Publiée le 23/01/2020 à 15:44

Je suis encarté à l'UPR, par rapport aux idées de ce parti, de sa vision des choses, de son projet d'unité nationale face à une UE ultralibérale.

Cela n'a rien à voir avec ma sexualité qui n'attend rien des politiques.

Je sui bi mais si je n'étais pas grand père mais en âge de fonder une famille et avec la volonté de le faire tout en étant homo je n'attendrai rien non plus de la politique.

J'irai voir du coté d'une gentille lesbienne en quête de matérnité et on trouverait le moyen de faire un enfant, malgré notre sexualité divergente.

Quand aux droits spécifiques LGBT, je suis globalement contre et ne veux pas être traité autrement que mes semblables au sens large.

Je pense que les législations spécifiques sont un piège qui se retournent tôt ou tard contre ceux qui en profitent.

Par exemple, je ne suis pas favorable au mariage homo et pense que le pacs suffisait sans heurter la conscience du commun peuple.

Ce gain politique me semble quelque part empoisonné parce qu'il monte une partie de la population autrement silencieuse contre les couples ainsi formés.

On peut faire avancer la société dans le sens du vivre ensemble et faire des lois dans ce sens.

Mais ce mimétisme que voudrait que les non hétéros soient comme les hétéros me semble finalement contreproductif.


 2 votes #322284
Membre désinscrit
Publiée le 23/01/2020 à 16:25

Bonjour Sociable30,

Je suis assez d'accord avec toi pour qu'il n'y ait pas de distinction légale basée sur l'homosexualité, qui concerne la vie privée. Ainsi, j'étais contre le mariage pour tous et pour le pacs, car, pour moi, le mariage pour les homos était une copie du monde hétéro. De plus, je ne concevais le mariage qu'entre un homme et une femme. Il était hors de question que l'homme que j'aimerais soit moi mari (qu'aurais-je été à mes yeux, son épouse ?) et que je sois le sien (qu'aurait-il été à mes yeux, mon épouse ?). Et puis, la mode des demandes en mariage plus ou moins publiques, apparue aux Etats-Unis, m'a fait comprendre l'importance émotionnelle du mariage à laquelle le pacs ne parviendra probablemnt jamais. Depuis, j'ai accepté le mariage entre hommes et j'en rêve même !

De toutes façons, il s'agit maintenant du mariage pour tous, et pas du mariage pour les homos ; donc, on retrouve une insttution identique pour tous les citoyens. De plus, un couple d'hommes, n'est qu'un couple, marié ou pas ; il ne suscitera pas plus de haine que les autres couples homos.

Donc, notre orientation sexuelle influence notre vision de la société et nous amène à faire évoluer nos idées sur la celle-ci, c'est-à-dire à faire évoluer nos idées politiques.

#322286
Sociable30
Publiée le 23/01/2020 à 17:46

"Donc, notre orientation sexuelle influence notre vision de la société et nous amène à faire évoluer nos idées sur la celle-ci, c'est-à-dire à faire évoluer nos idées politiques."

J'ai du mal à relier ta phrase ci-dessus au reste de ton discours.

Tu me donnes à penser que c'est l'influence médiatique des mariages outre-atlantique qui t'on influencé avant ton orientation sexuelle et la politique française.

De plus, vu du coté des politiques, c'est une aubaine que de se dire que telle mesure en faveur de telle minorité va rapporter potentiellement X voix.

Cela devient un calcul à faire pour eux que de savoir jusqu'où aller en faveur d'une minorité sans aller trop loin pour ne pas effrayer des masses plus importantes d'électeurs.

On s'éloigne du bon sens terrien que je voudrais voir en œuvre plus souvent sur la scène politique…

De mon coté, ma bisexualité a joué sur ma façon de voir les choses comme ton orientation sexuelle.

Mais je ne la sens pas partie prenante dans ma vision de la politique.

Il y a tellement de problème qui touchent l'ensemble de la population, lgbt compris, que je ne fais de nos petits problèmes une priorité.

Pour moi, la politique doit s'occuper des citoyens, avec des retombées positives du coté des minorités mais pas parce que ce sont des minorités.

La politique doit s'occuper de tout le monde parce que c'est le fait que tout le monde se sent pris en compte qui fait une nation.


 1 vote #322298
PetiteCore
Publiée le 23/01/2020 à 18:04

@PhilPhil et Sociable30

Vous avez un discours assez incohérent, d'un côté vous affirmez qu'en France les LGBTI ont les mêmes droits que les autres, et dans le même temps vous justifiez les inégalité de droits entre LGBTI et non-LGBTI notament sur le droit au mariage et l'accès à la parentalité.


 0 vote #322300
Scipio
Publiée le 23/01/2020 à 18:09 - modifié par Scipio le 23/01/2020 - 18:13:32

Mon orientation sexuelle ne guide pas mon vote car ce n'est qu'une composante accessoire - parmi tant d'autres - de ma personne. Je préfère voter en fonction de l'intérêt général même si cela va à l'encontre de mon propre intérêt.


 0 vote #322301
Membre désinscrit
Publiée le 23/01/2020 à 21:25 - modifié par PhilPhil le 24/01/2020 - 09:56:09

@PetiteCore

Bonsoir,

Les homosexuels français ont maintenant le même droit au mariage que les hétérosexuels, me semble-t-il. Je n'ai pas justifié l'état actuel de la législation, mais l'évolution de mon opinion sur le mariage entre hommes.

@Sociable30

La médiatisation des fiançailles et des mariages gays anglo-saxons m'a effectivement mené à reconsidérer mon point de vue, avec l'émotion pour point de départ. Mon orientation sexuelle m'a rendu plus sensible à une illustration très concrète de ces questions ; ma réflexion m'a conduit à ne plus voir de raisons valables de s'opposer au mariage de deux hommes. Mais, entendons-nous bien, mon orientation sexuelle n'est susceptible de m'influencer que sur les sujets qui concernent directement les aspects publics de mon existence, comme le mariage. Cette orientation ne m'empêche nullement d'avoir des opinions que certains, les militants LGBTIxyz... , jugeraient incohérentes, notamment sur la PMA étendue hors du cadre de la nécessité médicale.

#322368
Yotuel
Publiée le 25/01/2020 à 00:44 - modifié par yotuel le 25/01/2020 - 00:45:43

Je pense que c'est pas tant le genre ou l'orientation sexuelle en tant que tels qui ont une influence sur les opinions politiques mais plutôt la manière de "vivre" son genre ou son orientation sexuelle ou sa vision de ces deux choses. Un homo qui vivra son homosexualité de façon "discrète" tiendra peu compte de son orientation sexuelle dans ses choix politiques par exemple. Une femme avec une vision "traditionnelle" de la place de la femme votera très peu en fonction des droits des femmes.

Après, consciemment ou inconsciemment, l'orientation sexuelle et le genre ont une incidence sur les opinions politiques au même titre que l'âge, le statut social, la religion, l'origine ethnique, le lieu de résidence, le niveau d'étude ou le type de métier. C'est pas pour rien que les instituts de sondage font des analyses sur la base de ces différents critères.

Dans mon cas personnel, mon orientation sexuelle doit surement avoir une influence sur mes opinions politiques même si j'ai baigné depuis très jeune dans le bain politique pour différentes raisons familiales donc ma "conscience" politique est antérieure à ma "conscience" sexuelle.

A l'époque de Sarkozy (lorsque le mariage pour tous n'était pas encore autorisé), c'était la grande mode d'interviewer des gays de droite fan de Sarkozy. Les gays de droite était assez visibles et avaient du mal à défendre la position de Sarkozy sur le mariage pour tous d'ailleurs

Ensuite, sous Hollande, les gays de droite ont disparu du paysage et on s'est mis à parler beaucoup des gays d'extrême droite supporters de Marine Le Pen ou membres du RN. Une partie des LGBT considère que la LGBTphobie qui vient des blancs et des chrétiens est devenu "secondaire" et soft par rapport à celle qui vient des populations noire ou arabe.

Les grandes avancées au niveau des droits LGBT ont été faite par la gauche mais tous les LGBT ne votent pas à gauche. Ca rejoint ce que j'ai dit en début de contribution. Pour certains LGBT, les droits LGBT ne sont pas prioritaires et pour d'autres oui. C'est comme ça.


 0 vote #322517