L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


COMMENT ON PEUT DEVENIR UN CORPS-OBJET

Jstophe
Homme de 62 ans
09/01/2020 à 18:24
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour. Je voudrais vous faire part de mon parcours par rapport à ma libido. Rassurez-vous, je ne vais pas me déshabiller sur 50 pages. Quand j’étais adolescent, je me sentais uniquement actif, quand je me masturbais (oui, cela arrive chez les ados), je m’imaginais faire l’amour avec un copain de classe qui me plaisait beaucoup. Lors de mes premières expériences amoureuses et sexuelles, jeune adulte, j’ai eu l’occasion d’être actif ou passif (masturbation, fellation, et même sodomie ; même si cela n’a jamais été ma tasse de thé). Ce qui m’arrive depuis quelques années et de plus en plus, je me sens plutôt passif. Le sujet de mon propos est le suivant : j’ai des fantasmes et des pulsions qui peuvent sembler … bizarres. Je m’explique : je ressens une volonté de me donner à un homme, de lui offrir mon corps, qu’il « utilise » mon corps comme un sex-toy, un objet de désir et de plaisir, je serai prêt à accepter tous ses désirs et à obéir à toutes ses demandes. Je suis conscient que cela fait un peu « pute », mais je ne pense pas en avoir l’esprit. Ce ne serait que par amour. Oui je dis bien Amour. La question de consentement mutuel ne se pose donc pas. Peut-être me conseillerez-vous d’aller consulter un psy. Peut-être est-ce dû à mon âge avancé ou à ma solitude affective. Si c’est aussi la grève des transports … amoureux ? Je ne demande pas de l’aide, mais votre avis.

Je vous adresse toute ma sympathie.


Date de publication : 09/01/2020 à 18:24
#321456
Meilleure réponse

Juliemedit
Non binaire de 70 ans
09/01/2020 à 18:42

Jean-Christophe, par amour et dans l'amour, on peut beaucoup, pour ne pas dire tout.

Les questions, il arrive qu'on s'en pose ou qu'on éprouve le besoin de se les poser après.

Pourquoi avant si c'est dans l'amour ?

Julie


 2 votes #321459
Mimoza
Homme de 47 ans
09/01/2020 à 18:52

BienditJulie.

Jstophe, c'est un phantasme ultra répandu, en particulier chez les femmes et les homos (et chez les héteros males aussi). Nul besoin d'aller payer un psy pour ça (sauf si tu en as envie bien-sur, pour d'autres sujets).

Mais c'est courageux de ta part d'en parler en tout cas.


 0 vote #321463
Jstophe
Homme de 62 ans
09/01/2020 à 18:57

J'ignorais que cela était très répandu. Je pensais être un cas ... disons particulier. Merci.


 0 vote #321466
PhilPhil
Homme de 54 ans
09/01/2020 à 19:50

Bonsoir JStophe,

C'est un désir très banal, en effet.

Cependant, vous dites que la question du consentement mutuel ne se poserait pas. Si c'est par amour que vous voulez vous donner ainsi, votre consentement semble évident puisque c'est votre désir, mais seriez-vous prêt, pour autant, à accepter vraiment qu'il fasse de vous ce qu'il voudrait ? Et lui même, consentirait-il à vous faire n'importe quoi ? Je pense que la question du consentement implicite mutuel se pose toujours dans une sexualité harmonieuse, non ?


 1 vote #321474
Reglisse
Intersexe de 32 ans
09/01/2020 à 20:24

Coucou Jstophe,

Je rejoins Mimoza sur le fait que ce fantasme est très répandu (chez les femmes cela semble sûrement plus "normal" à cause de la vision patriarcale de la sexualité).

Par contre, tu n'es pas obligé de réaliser ce fantasme en vrai. D'ailleurs, tous les fantasmes ne sont pas bons à réaliser car il y a un monde entre l'imagination et la réalité. Et puis, ils sont souvent symboliques car ils émanent de l'inconscient. Ils peuvent représenter quelque chose au-delà de la sexualité.

Il est possible que cela illustre simplement ton besoin d'amour, que quelqu'un d'autre t'apporte l'affection dont tu manques. En effet, celui qui se soumet attent que l'autre comble ses besoins (c'est au fond la première relation qu'un nourrisson connaît avec ses parents).

Je souhaite juste revenir sur le consentement mutuel. Même lorsqu'on est dans une relation amoureuse sérieuse, ou en couple, la question du consentement se pose toujours, puisque la base de l'amour c'est le respect.

Voilà, en bref, tu n'es pas particulier 😄 . Tu es juste dans une solitude affective… Mais ça, tu le sais déjà !

Amicalement, Réglisse


 2 votes #321479
Jstophe
Homme de 62 ans
10/01/2020 à 00:00

Merci pour tous vos commentaires, comme toujours très sympathiques (un des fondements de ce site). Ce que je n'ai pas dit, et cela relève plus de la psychiatrie (décidément cela m'obsède), c'est que quelque part dans ma tête, je me sens inférieur, infériorisé. Par rapport aux gens en général et en particulier par rapport aux gays. Désir - refoulé - de soumission, altruisme exacerbé, que sais-je ? J'étais le dernier-né d'une fratrie de 3 enfants, cela m'a marqué durant mon enfance. Oui, quelque part, mes souvenirs d'enfance retransparaissent (retour d'âge ?) C'est peut-être classique quand on se sent à l'hiver de sa vie.


 0 vote #321499
Krikri
Femme de 27 ans
10/01/2020 à 00:17

Tant que vous êtes à l'aise dans ces pratiques sexuelles ainsi que votre partenaire, je ne vois pas où est le mal ! Par ailleurs, beaucoup de femmes fantasment sur le fait de simuler un viol pendant l'acte. Cela peut paraître barbare, mais tant que les limites sont clairement posées et que vous estimez respecter votre corps et votre intimité, ainsi que celui de l'autre, il n'y a pas de problème :)

Je suis hétérosexuelle et en couple depuis 6 ans avec un garçon, je fanstame de le sodomiser ou de lui enfoncer des tiges dans l'urètre... A vrai dire, il ne s'agit que d'un fantasme purement sadique et non sexuel, je veux juste asseoir une domination extrême sur les hommes en raison de mon passé. Donc, je ne le pratiquerai pas, mais cela reste dans ma petite tête, et l'imaginaire chez les femmes, fonctionne très très bien ^^

Courage à vous !


 0 vote #321501
Gael3592
Homme de 35 ans
10/01/2020 à 07:08

Hello,

Time changes, people change, change is good.


 0 vote #321513
Organ
Homme de 21 ans
10/01/2020 à 09:56

C'est un fantasme banal, ça a rien à voir avec le fait d'être "une" pute, tu te poses trop de questions.

Les goûts changent tout au long de la vie, c'est normal.


 2 votes #321518
Sociable30
Homme de 58 ans
10/01/2020 à 10:24

Tu sembles dans une logique de "lâcher prise", Jstophe.

J'ai été principalement actif mais, dans mes deux expériences en tant que passif, j'ai apprécié le détachement que cela me donnait.

Pas d'impératif de bandaison, plus de soucis d'éjaculation précoce ou tardive,

Tu peux te laisser aller à ton plaisir et à la relation sans grande contrainte d'éfficience, de performance.

En plus, si ton partenaire est directif, tu n'as même plus à t'occuper du scénario, ce qui a le double avantage de la surprise éventuelle et de t'affranchir d'initative de ton coté et de la perspective éventuelle qu'elle ne soit pas bienvenue.

Bien sûr, il y a plein de façon d'être passif et cela ne veux pas forcément dire inactif mais je réagis dans le cadre de ton fantasme à toi et de ce que j'avais trouvé agréable de mon coté dans mes rapports en tant que passif.

Attention tout de même à un point qui me semble important: Le laisser aller ne doit pas te faire prendre des risques sanitaires que tu refuserais en temps normal.

Les maladies se moquent bien que tu sois actif ou passif…


 0 vote #321519
Reglisse
Intersexe de 32 ans
10/01/2020 à 10:27

Citation de Jstophe #321499

Si tu te sens inférieur / infériorisé, cela est sans doute l'une des conséquenses de ton mal-être et de ton isolement affectif. Cela explique aussi ta vision du consentement, du rapport à l'autre. En tout cas, cela transparaît en filigrane dans tes différents messages.

L'enfance marque tout le monde. Ce n'est pas parce que tu "vieillis" que cela ressort davantage. Par contre, plus le temps passe, et/ou plus une dépression s'installe, plus la mémoire enfouie dans les profondeurs du cerveau et la mémoire cellulaire s'activent. Tu pourrais être hétéro, ce serait pareil.

Bref, je te conseille de parler de tout cela (sentiment d'infériorité, frustrations passées, etc.) avec un professionnel pouvant t'accompagner. Ne reste pas sans agir, car je ne suis pas certaine que tu parviennes à surmonter tes difficultés tout seul.

Tu peux aussi lire les divers écrits d'Alice Miller (c'est très positif et instructif). Le site internet www.alice-miller.com est déjà une bonne source d'information et de réflexion.

Au minimum, trouve une personne empathique (et pas de ta famille, sinon la communication va être "faussée", non objective) auprès de qui tu puisses "déballer" ton passé d'enfant et d'adulte (à l'oral ou à l'écrit – peu importe), et qui n'ait pas peur de fouiller en profondeur et de te "bousculer" un peu (mais avec beaucoup de compréhension et d'écoute).

Tu sembles vouloir trouver des solutions pour te sentir mieux, alors il te reste à agir.

Amicalement, Réglisse


 2 votes #321520
Sociable30
Homme de 58 ans
10/01/2020 à 10:41

Citation de Krikri #321501

Je trouve très saine, ta lucidité et je salue ta franchise au sujet de choses que l'on garde en général pour soi.

Peut-être, te manque t'il, Jstophe, cette bienveillance avec soi-même qui permet de s'observer comme si on était quelqu'un d'autre, de se percevoir au lieu d'intellectualiser et, sans se juger aucunement, faire les relations de cause à effet en acceptant sans réserve ce que l'on voit.

Ce n'est pas à prendre comme un reproche mais comme une piste.

S'observer quelque part comme son propre sujet d'intérêt avec la curiosité de sa découverte et sans les poids de l'éducation et des convenances.

Se voir tel qu'on est et s'accompagner dans le voyage de la vie.

Tu es dans l'hiver de ta vie, selon ta déclaration; possiblement brûles tu une étape: Celle de l'automne avec ses belles lumières, ses belles couleurs, ses langueurs agréables et la chaleur de son intérieur, comme un oasis qui fera affronter l'hiver sereinement…


 2 votes #321523
Jstophe
Homme de 62 ans
10/01/2020 à 12:13

Bonjour, j'ai fait la connaissance d'un membre sur ce site, peut importe son pseudo. Il - ou plutôt elle - et moi nous nous écrivons tous les jours comme 2 amis. A propos de mon sujet sur le forum, cette personne m'a écrit ceci : *" Tout d'abord, j'aime que tu ne perdes pas ton humour : bien trouvé : la grève des transports ... amoureux !!

Même si çà se dit de diverses façons : un fantasme ne correspond pas forcément à un désir réel, ce n'est bien souvent qu'un stimulant sexuel (ou de la libido si tu préfères) qu'on peut d'ailleurs réprouver "moralement", ne pas correspondre à notre éthique humaine, c'est en cela que souvent il n'est pas fait pour être réalisé.

Ou, c'est un désir, et là, il n'y a pas de question à se poser si cela reste dans le domaine du respect de l'intégrité de l'autre (et de sa propre intégrité aussi, il ne faut pas l'oublier) ".*

Je trouve ces mots très justes et me font chaud au coeur.


 0 vote #321529
SuzanneTD
Femme de 57 ans
11/01/2020 à 16:23

Citation de Jstophe #321499

Hey Jstophe ^^

C'est très normal - à certaines périodes de sa vie - de scanner ce qu'elle a été jusque là . On peut attendre "sa fin imminente" pour le faire , comme on peut aussi se questionner avant , comme tu le fais .

Preuve s'il en fallait que tu demeures dans le monde des vivants :)


 0 vote #321629



Rejoindre beTolerant