Est-ce l'attirance ou la sexualité qui nous définit ?


Metalgbt
Publiée le 06/01/2020 à 23:33 - Modification par metalgbt le 06/01/2020 - 23:39:56
Auteur du sujet

Bonjour,

Tout d'abord, je suis nouveau sur le site. J'espère pouvoir discuter de plein de choses ici et peut-être (j'espère !) faire de belles rencontres.

J'ai un petit souci (plusieurs, même !) et j'espère que vous pourrez m'aider.

En fait, depuis mes 15 ans à peu près, j'ai commencé à expérimenter seul des pratiques sexuelles qu'on pourrait dire assez "gay", même assez "gay passif". Sans faire de chichis, je testais la sodomie avec des objets divers ( qui n'étaient pas du tout faits pour ça, d'ailleurs !) Et, je ne sais pas si j'ai voulu me protéger ou quoi, mais, à ce moment-là, je n'envisageais pas que ça puisse faire de moi un gay. J'aimais juste bien faire ça. En parallèle, je regardais du porno (toujours hétérosexuel), et j'étais attiré par les filles.

A partir de la fac, j'ai acheté mes premiers godes (et c'était quand même mieux avec du bon matériel), et j'ai eu quelques expériences homosexuelles, sans plus. J'évitais de fréquenter le milieu, en fait. Je ne sais pas. J'étais certes moins stressé qu'avec les filles, et j'aimais bien la sexualité homosexuelle, mais je me disais que je ne trouverais "rien de sérieux" dans le milieu gay, et que je ne voulais pas avoir une vie dissolue, et vieillir seul comme certains "vieux gays" que je rencontrais. Je ne savais pas si leur isolement venait du fait qu'ils ne s'étaient pas rendus compte de leur homosexualité assez tôt, qu'ils n'avaient pas assumé leur sexualité assez tôt ou qu'ils n'avaient pas cherché à construire quelque chose de durable. Mais en tout cas, j'avais un peu peur de finir comme ça. Je voulais quelque chose de sérieux.

Et puis, j'ai eu des relations avec des femmes. Mais ça a été assez catastrophique. C'était stressant pour moi, je ne savais jamais vraiment ce qu'elles voulaient, ni si elles le savaient elles-mêmes, ça changeait en fonction des partenaires. Parfois, ça allait à l'inverse des messages que martelaient les médias pour l'émancipation. Bref, c'était compliqué et désagréable. Qui plus est, leurs vies semblaient tout aussi dissolues que celles des homos. En beaucoup plus compliqué quand même ! Mais pour le meilleur ou pour le pire, j'ai tenu le coup. J'ai réussi à avoir des relations sexuelles, mais... Que ce soit la première fois ou les suivantes, je me suis quand même assez ennuyé.

Alors voilà, c'est compliqué. Quand je regarde du porno, je ne regarde jamais du gay (est-ce que c'est parce que le porno hétéro est mieux produit, et que je suis sensible à ces choses-là - la lumière, le cadrage, les "dialogues" érotisants ? - est-ce parce que je trouve les filles plus jolies que les garçons ? -), je suis toujours attiré par les femmes dans mon entourage, mais aussi certains hommes (mais moins souvent, quand même. Et c'est souvent des hommes aux traits fins, donc un peu "féminins" ?), je m'ennuie dans la drague avec les femmes, ça ne se passe pas bien. Beaucoup de mensonges, de tromperies, de stress. Avec les hommes, tout est moins stressant, j'ai plus confiance en moi et je réussis mieux. Sexuellement, passé le sentiment d'accomplissement, je me suis globalement ennuyé avec les femmes. Et au contraire, avec les hommes (ou dans mes "pratiques solitaires homosexuelles", avec mes godes et ma fuck-machine, que j'ai acheté avec mon 1er salaire, je prends mon pied). Et j'ai de plus en plus de fantasmes de soumission (avec des hommes ou des femmes : j'ai un truc avec la domination féminine récemment. Sûrement parce que... ben, je suis attiré par les femmes ! Mais que la passivité et la soumission à l'homosexuelle me plaît.

Bref, j'y comprends plus rien. Est-ce que je suis un homo refoulé ? Est-ce que je suis fondamentalement un hétéro, mais qui aime des pratiques "homos" ? Pourrais-je être heureux dans cette hypothèse ? Est-ce que je devrais essayer de trouver une femme qui partage mes délires, sachant que ce n'est pas facile ? Est-ce que je devrais me rapprocher du milieu LGBT pour trouver l'âme soeur et être heureux ? Est-ce qu'il y a d'autres personnes comme moi ? Qu'en pensez-vous ?

Merci d'avance,


Lindos
Publiée le 07/01/2020 à 09:47 - modifié par Lindos le 07/01/2020 - 09:48:36

"Avec les hommes, tout est moins stressant, j'ai plus confiance en moi et je réussis mieux."

A mon avis tu ne serais pas le seul dans ce cas.

Le temps semblant révolu où les gens dissociaient leurs besoins (style c'était les familles qui assuraient la stabilisation des couples fragiles, hétéros bien entendu, et des relations extra conjugales qui assuraient la confiance en soi), et comme tu es encore suffisamment jeune pour avoir le temps de te décider, il me semble que tu devrais plutôt chercher une personne qui te rassurera, suffisamment féminine apparemment pour combler tes désirs masculins, et sufisamment masculine pour te rassurer et combler tes désirs plus féminins. Comme tu es coutumier des toys, le genre de la personne n'est peut-être pas important, par contre pour lui plaire elle devra être heureuse de ce que tu lui offres. J'admets que c'est un peu une réponse de normand. Mais si ta question de fond était de devoir aussi chercher parmi les LGBT+, probablement. Il faut aussi avoir conscience que le hasard a souvent plus d'imagination que nous, et on peut rencontrer une très différente de ce qu'on imaginait, qui nous rende plus heureux que ce l'on imaginait (mais à condition aussi d'être attentif à ses désirs et besoins, toute relation doit être réciproque....)

Nitromentis
Modération
Publiée le 07/01/2020 à 09:49

Deux choses:

L'une: La bisexualité existe, tu peux très bien être attiré par les hommes et par les femmes

La deuxième: Le plus important est de savoir si tu veux vraiment passer ta vie avec quelqu'un, et non par quelques petites baises sans sentiments, si tu vois passer ta vie avec un homme ou une femme, passer un moment intime qui n'est pas forcément sexuel

Tu as tes préférences sexuellement parlant, okay, mais si tu trouves une femme ouverte d'esprit et qui est prête à satisfaire tes envies, voudras-tu être avec elle?

Ou alors préfèrerai-tu être avec un homme juste parce qu'il a le bon matériel?

J'ai l'impression que tu te poses un peu les mauvaises questions parce que t'as peur d'être rejeté à cause de tes envies

LouRrr
Publiée le 07/01/2020 à 11:38 - modifié par LouRrr le 07/01/2020 - 12:16:56

Salut,

Bien que n'ayant pas acheté de gode, je me retrouve pas mal dans ce que tu dis,

Surtout sur le porno hétero, qui m'excite plus que le porno gay bien que dans la pratique j'ai eu légerement plus de rapport avec des hommes qu'avec des femmes,

Une de mes hypothèses la dessus c'est que lorsque je regarde du porno hétero je m'identifie inconsciemment au deux, à l'homme et à la femme, et donc double plaisir, plaisir de l'homme dans sa possession des onctueuses courbes de la femme, et plaisir de la femme dans le fait de pouvoir jouir de l'imposante dureté de l'homme. C'est n'est pas pour rien que les inuits du Natuvut décrivai les rapports gay comme "deux choses dures" et les lesbiens comme "deux choses douces".

Mais dans la pratique; a moins de rencontrer une femme un peu sauvage, presque archaique, un peu à la Fever Ray dans "when i grow up", avec des "désirs de femmes" et des "désirs d'homme"; je pense que je me dirigerais de plus en plus vers l'homo-versatilité. Enfin à voir, car les "filles spéciales" existent et se dévoilent progressivement j'ai l'impression.

Mais bon la on ne parle que de sexualité optimale sauf que l'attirance pour quelqu'un, la vrai, ne se laisse géneralement pas allé à ce genre de calcul.

En tout cas je vais te conseiller ce que l'on m'a conseillé; c'est d'aller à un rendez vous de Bi'cause. Je compte y aller prochainement, voila leur agenda: http://bicause.fr/lassociation-bicause/les-activites-de-lassociation-2/agenda/

PS: "Avec les hommes, tout est moins stressant, j'ai plus confiance en moi et je réussis mieux" peut ètre que tout est dit ici sinon. Parfois il faut se laisser aller et ètre heureux tout simplement ( dit-il alors qu'il est loin d'ètre le champion du laisser-aller)

Mimosa
Publiée le 07/01/2020 à 13:29

Salut jeune homme.

Tu sembles etre en proie aux affres de la bisexualité.

Situation difficile car on ne peut pas en parler à ses partenaires, sous peine de fuite plus ou moins immédiate de ces derniers. On vit donc avec une part d'ombre en soi, que l'autre ressentira forcément. De plus, tu as envie de te fixer, mais avec qui ? Tu ne sais pas trop quel sexe te procurera véritablement un équilibre.

Je n'ai guère de solution pour t'aider, si ce n'est d'accepter au mieux cette part d'ombre en toi, de globaliser ta personne d'une façon apaisée et non culpabilisante. Si tu cherches à te ranger d'un coté ou de l'autre, tu seras perpétuellement tiraillé, instable et angoissé.

L'avenir fixera de lui-meme tes rencontres et tes préférences.

Lindos
Publiée le 07/01/2020 à 14:24

Mimoza,

"Si tu cherches à te ranger d'un coté ou de l'autre, tu seras perpétuellement tiraillé, instable et angoissé."

Elle apparait loin, en tout cas en France, l'époque bénie où après le taffe les maris allaient discretement boire un verre dans un bar gay, avant de rentrer à la maison où les attendait une femme aimante, un dinner bien chaud, et des gentils enfants ayant terminés leurs devoir, sur le point de se coucher après un tendre bisou...

Membre anonyme
Publiée le 07/01/2020 à 15:01

Salut Metalgbt ,

Au moment de ta découverte de la sexualité (tes 15 ans) , tu sembles t'être enfermé dans un mode de fonctionnement - A te lire , je ressens surtout ton attirance pour les femmes - Sans cesse , tu y reviens - J'irai même jusqu'à dire que tu pars dans une certaine escalade (pourvu qu'elles y ont aussi une place) - La sodomie n'est pas une pratique exclusivement homosexuelle , hein^^

Choisir entre attirance et sexualité , un vrai challenge apparemment pour te définir .

Tu parles peu d'amour - La clé est peut-être là ... :)

AdrienR36
Publiée le 07/01/2020 à 17:18 - modifié par AdrienR36 le 07/01/2020 - 17:19:30

Moi je sais surtou que l'attirance vient de l'esprit et l'amour vient du coeur.

Mimosa
Publiée le 07/01/2020 à 17:59 - modifié par mimoza le 07/01/2020 - 18:01:04

Tu parles d'un temps que nous n'avons connu ni l'un ni l'autre je suppose. Mais je dirais qu'à des époques plus anciennes (19eme par ex), c'était plutot les bordels qui avaient le vent en poupe et non les bars gays. A chaque époque ses moeurs. Notre époque favorise l'homosexualité, car c'est la seule sexualité facile, immédiate et à peu de frais dont disposent actuellement les hommes. Tout comme le sapphisme se délecte d'une sexualité légère, non violente, romantique et surtout sans les tenants et aboutissants d'une sexualité hétéro (famille, enfants et devoirs en tous genre). (lol, je vais me faire huer..)

Jstophe
Publiée le 07/01/2020 à 18:17

"L'attirance vient de l'esprit et l'amour vient du coeur". Oui, sans conteste.

Petite précision quelque peu triviale mais authentique : il existe des femmes qui aiment la sodomie et des hommes hétéros aussi (avec des vrais sexes ou avec des sex-toys). Il existe aussi des bisexuels passifs avec les hommes et actifs avec les femmes. La nature humaine est ... je ne trouve pas le mot.

Pour les films pornos gays, j'ai cru comprendre que les acteurs étaient hétéros dans leur vie privée, mais j'ai du mal à comprendre. C'est du cinéma, certes, mais ces acteurs seraient des robots déshumanisés devant les caméras.

LouRrr
Publiée le 07/01/2020 à 21:29

"Pour les films pornos gays, j'ai cru comprendre que les acteurs étaient hétéros dans leur vie privée, mais j'ai du mal à comprendre. C'est du cinéma, certes, mais ces acteurs seraient des robots déshumanisés devant les caméras."

Jstophe, je te croyais pas et je tombe sur cet article: https://www.lesinrocks.com/2014/09/28/actualite/actualite/gay-for-pay-les-acteurs-heteros-du-porno-gay/

Ca parait un peu wtf mais c'est peut etre vrai... Pas en France apparement (fin de l'article)^^ Cocorico, on a encore de vrai homos dans le porno!

C'est peut ètre pour ça que les rares pornos gays que j'ai vu ne m'ont pas excité follement, parce qu'en fait je me paluchais devant des héteros en manque d'argent qui simulent! Trahison!

Reglisse
Publiée le 07/01/2020 à 21:36 - modifié par Reglisse le 07/01/2020 - 21:39:37

Salut Metalgbt,

Tu peux aimer la sodomie et être hétéro. Un certain nombre d'hommes homosexuels ne la pratiquent pas. Tu peux même t'amuser seul avec tes joujoux tout en ayant une relation sérieuse avec quelqu'un. Tu peux te sentir bien avec un homme "efféminé" ou avec une femme "masculine". Tu peux être bisexuel ou pansexuel. Tu peux même aimer une personne MtF non opérée.

Les femmes et les hommes sont tous différents. Quand tu n'as que des aventures, c'est compliqué de dialoguer efficacement avec le partenaire. Il faut aussi du temps pour découvrir le corps de l'autre. Il n'existe pas une recette type à appliquer à tous les coups pour s'amuser. Ce serait vraiment nul !

Dans tous les cas, la réalité est bien loin du porno. Ça, c'est du cinéma : des hommes (majoritairement) mettent en scène leurs fantasmes avec des acteurs et des actrices. Les scènes sont rejouées plusieurs fois et (en général) personne ne prend son pied (ce n'est pas le but). Je ne sais pas si on peut vraiment parler d'humanité dans cette industrie. Tout est simulé, surjoué… Les visages et les corps sont hyper maquillés et sélectionnés pour plaire. Il existe bien quelques productions qui sortent du schéma, des sentiers battus. Mais, en général, il faut prendre cela pour ce que c'est. C'est comme regarder les Experts Miami en s'imaginant que cela représente la vie dans cette ville (désolé pour la référence qui est sans doute un peu datée, mais je ne regarde plus la TV depuis 2011 ! ).

Enfin, je trouve cela assez étrange de juger la vie "dissolue" des hommes et des femmes avec qui tu as eu des aventures, alors que tu recherchais la même chose qu'elleux. Chacun fait ce qu'il veut de sa sexualité et cela évolue au cours de la vie.

Si j'avais un conseil à te donner ce serait de davantage laisser parler ton cœur si tu veux t'engager une relation sérieuse avec quelqu'un, au-delà du genre et du sexe.

Amicalement, Réglisse

Membre anonyme
Publiée le 08/01/2020 à 00:45 - modifié par gael3592 le 08/01/2020 - 00:47:18

Lindos,

Peux - tu s'il te plaît arrêter d'attacher tous les sujets avec ton "ce fut une époque où... ?" T'as d'autres sauces ? Ton truc d'hetero aller boire un verre dans un gay bar est fictif ou anodin ?

Mimosa,

Je suis d'accord avec toi. Perso, je ne sort jamais avec un bi, j'imagine bien au niveau sexuel, ça ne va pas être facile.

Mais niveau sentimental, je suis de même avis que Susanne TD, peut être l'amour peut le consoler s'il trouve la bonne personne, garçon ou fille, qui l'accorde et surtout le comprend.

Jstophe,

Les acteurs porno gay ne sont pas tous gays for pay. D'ailleurs, la nouvelle tendance est comme only fans, et film amateurs, les vrais gays qui se filment.

Sur ta question pourquoi il font ça, l'argent. Car c'est mieux payé que des acteurs dans film hétéro, le passif touche encore plus que l'actif. Le roi porno Peter North à commencé sa carrière entant que acteur gay, passif en plus. Comment il font ça, bah y a des pilules et d'autres choses.

  S'inscrire pour participer au sujet