L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


asexualité et une certaine forme d'autisme...

Karoline
Femme de 41 ans
31/12/2019 à 13:33
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour,

En parcourant un peu les profils, je m'aperçois que beaucoup de personnes qui se définissent comme asexuelles ont des points communs...

un peu trop franches, sans tact, ne savent pas menir, ne comprennent pas qu'on mente, très attachées à leur "liberté", aiment être seules (en tout cas bien plus qu'avec des gens faux), maladroites (au propre comme au figuré...)

des traits qui me paraissent autistiques quoi...

J'y connais pas grand chose (en autisme comme en asexualité), mais je m'y retrouve...

Vous en pensez quoi ? ça m'éclairerait je crois d'avoir des avis...

Y a des études là-dessus ?

merci :)


Date de publication : 31/12/2019 à 13:33
#320733
Meilleure réponse

Lairds
Homme de 33 ans
31/12/2019 à 15:37

Oui, il y a des autistes qui sont asexuel. Mais c'est loin d'être une généralité. Il y a 80 000 naissances autistiques / an (selon les sondages). Il y a autant d'autisme différent.

Je suis autisme et je ne me reconnais pas dans tous les critères que tu mentionnes ci-dessus. Et plein de critère que tu ne nommes pas et qui me correspondent.

J'ai croisé des autistesavec une hypersexualité, comme avec une sexualité dite "classique". Comme j'ai croisé des neuro-typiques asexuels.

Alors, peut-être que les certains autistes ont une sexualité en dehors des schémas classiques. Mais j'irai pas sur l'image autiste=asexuel.

L'autisme est un élément très mal connu. Tu trouveras tout et son contraire sur le sujet. J'ai vu des livres sur l'autisme qui abordé le sujet de la sexualité des autistes (1/2 page sur 300 pages).


 3 votes #320737
DarkSideBoy
Homme de 28 ans
31/12/2019 à 16:28

Attention à ne pas confondre "asexuel" et "asexué", être asexué c'est ne pas avoir physiquement de sexe :

"En biologie, une espèce est dite asexuée si elle peut se reproduire sans l'existence d'individus de sexes distincts (antonyme : sexué). C'est le cas notamment de la plupart des micro-organismes."

C'est un peu réducteur d'inclure ce type de comportement à de l'autisme, je dirais que l'asexualité est plus un état d'esprit dans lequel l'individu se définit comme n'ayant pas d'attirances sexuelles ni d'envies de façon générale donc ne pouvant être qualifié d'autre chose.


 0 vote #320738
Lairds
Homme de 33 ans
31/12/2019 à 16:40

Citation de DarkSideBoy #320738

Merci pour la distinction. Je ne la connaissais pas. J'ai ajusté mon message.


 0 vote #320739
Dateus
Homme de 36 ans
31/12/2019 à 17:16

Tu sais quand tu dit @Karoline, trop franc, ne savent pas mentir et ne le comprennent pas, et aime la solitude,,,plus la maladresse

Je m y reconnais très bien et ces pas pour autant que je suis autiste ou alors je ne suis pas diagnostiqué.

Bref je pense que dans la diversité humaine comme dit @Lairds il ne faut pas faire d amalgame et ne pas généralisé des comportement dans une reconnaissance des difficulté de chacun aussi légitime soit elle

Je te le dit ici ça fait 18 ans que je suis seul je ne me considère que peu asexuel

C est comme un sens a non sens, une perception d idéalisme et non idéalisé, ce mouvoir dans un jeu qui n est autre que l essai de mettre en lumière nos aspect obscur ???!

Enfin ton auto analyse t appartient je ne suis personne pour me permettre de t aiguillé je ne peux que philosophé…… peut être que la solitude peut t éclairé, non pas te mettre dans une catégorie mais dans une connaissance de soi ?!


 0 vote #320741
Mimoza
Homme de 47 ans
31/12/2019 à 17:32

Plus on sort de la norme, plus il est plus difficile de trouver un ou une partenaire. Certains autistes peuvent donc etre asexuels "par défaut". En dehors de cet aspect, je ne pense pas que l'on puisse établir de lien particulier entre autisme et sexualité (mais ce n'est qu'une réflexion sur l'instant, je ne connais pas l'autisme).


 0 vote #320743
Fiffi
Non binaire de 51 ans
31/12/2019 à 19:12

Il arrive qu' autisme et asexualité soient liés mais ce n' est pas toujours le cas .

Il ne faut pas généraliser , si les asexuels sont ici , c' est parce qu' ils sont seuls mais certains asexuels sont en couple . Certains asexuels n' aiment pas et craignent la solitude , d' autres sont dans des associations et ont une vie sociale active . Pour le mensonge , les asexuels ne sont pas meilleurs ni pires que les autres ; on a juste une orientation sexuelle différente de la " norme " .

Les autistes aussi sont tous différents ; certains sont asexuels , d' autres non . Je crois qu' il existe autant de forme d' autisme que d' autiste .


 0 vote #320753
Nina82
Non binaire de 25 ans
31/12/2019 à 21:01

Selon moi, l'autisme est l'asexualite n'ont rien à voir... Ça reviendrais à dire que le second résulte du premier ou pire encore... Que l'asexualite est un handicap, et pour certains cet handicap est une maladie à guérir à tout prix.

Moi je suis tout ce dont tu as dis, je ne suis pas 100% autiste (j'ai des symptômes autistiques) et pas asexuel.le, même si ma libido est riquiqui ; mais cela n' à non plus rien à voir avec l'asexualite.


 1 vote #320762
SuzanneTD
Femme de 57 ans
31/12/2019 à 21:42

Si on se réfère à la définition basique de l'autisme - sans me prendre pour dieu ni le pape - qui consiste à un repliement sur soi principalement doublé d'une difficulté à communiquer avec tous - alors nous sommes en grande majorité devenu(e)s autistes ...

Sans vouloir (un peu quand même) mettre la faute , l'hyper communication (pour ne rien communiquer)^^ y a un peu de sa responsabilité .

Par communication , entendez les gens qui communiquent - sinon c'est trop facile - à ne désigner personne , c'est toujours la faute à "on" .


 0 vote #320765
Lindos
Homme de 37 ans
01/01/2020 à 10:39

Autistes je ne crois pas, son mécanisme apparait être plus structurel.

La sexualité n'est pas gouverné que par la libido, elle peut être une compétition aussi rude que la compétition économique, et l'asexualité être un renoncement plus ou moins inconscient.

Après qu'elle est la portée des mensonges verbaux, maquillages, styles vestimentaires, lingeries, postures, chirurgies esthétiques, etc, qui travestissent pour mieux séduire ?

En ce qui me concerne j'ai toujours été plus sensible au charme naturel et par les qualités intrinsèques qu'aux emballages, parades de séduction, et autres promotions plus ou moins mensongères, promesses de performance, d'intrusions, etc. Quel que soit le domaine concurrentiel, y compris sexuel ^^

Dans ce contexte je crois que beaucoup de partenaires potentiels seraient beaucoup moins asexuels qu'ils le croient.

Mais la réalité est têtue, la sexualité reste compétitive et intrusive, surtout dans une culture de libéralisme sexuel. Il y aura toujours des non partants qui s'ajouteront aux gens ayant peu de libido.

Les modèles traditionnels concurrents n'étaient pas nécessairement plus séduisants, quand il s'agissait de séduire les parents par l'appartenance à une caste ou un rang de fortune financière. Chez les humains la concurrence reste rude, et la dominance alpha jamais très loin ^^


 0 vote #320781
Tristan07
Homme de 49 ans
02/01/2020 à 11:18

Bonjour merci pour ce débat comme dit fiffi l'autisme est un spectre très large , je suis autiste Asperger et me définirais plutôt comme demisexuel car un lien fort peut être très rassurant et du coup permettre aux désires et a la sexualité de s'exprimer j'aimerais dire telment de choses mais la communiquation écrite est difficile por moi et désolé pour les fautes


 0 vote #320852
Karoline
Femme de 41 ans
02/01/2020 à 16:22

Merci à tous pour vos participations !

Désolée pour ceux qui y ont vu un lien handicap-asexualité-autisme ou des généralités ou des liens de cause à effet...

Ce n'était évidamment pas mon but :)

En effet, plein de formes d'autisme et d'asexualité.

En tout cas, ça m'a ouvert des pistes !


 0 vote #320862

Rejoindre beTolerant