Téléchargez beTolerant l'application de rencontres LGBT friendly sérieuses sur le Google Playstore

Aide  Une grande solitude qui me pèse


● en ligne
Aminou - Modification par Wiloooo le 23/12/2019 - 12:32:51

Bonjour/Bonsoir,

Je viens vers vous car aujourd'hui je ressens une grande solitude et un manque d'amour important. En ce moment, mon moral n'est pas au top. Je ressens un manque cruel de confiance en moi. Intérieurement, je me sens triste. J'aimerais aller mieux, me sentir entouré mais j'ai comme l'impression de ne pas en être capable car quand je commence à me lier je me fais des films. Tout ça vient probablement de mon vécu familial difficile et de mln refoulement de ma sexualité. J'ai honte de moi.. Quels conseils me donneriez vous?

Aislinn

Bonjour,

Oui j ai connu ce sentiment aussi. J avais tendance à m isoler toute seule prise dans un paradoxe: la solitude me pèse mais je n ai envie de voir personne. Alors le conseil que je te donnerai personnellement est le suivant: ne fais pas comme moi: sors de ta "zone de confort" et oblige toi à aller voir tes amis (tu en as forcément). Ne te contente pas d un coup de fil: va les voir, partage du temps avec eux autour d'un café ou d'un verre: la convivialité de ces moments fait beaucoup de bien. Tu t'appercevras qu'il existe des gens qui tiennent à toi, qui t'apprécient pour ce que tu es (même si toi tu ne t'aimes pas) et vous pourrez parler de choses et d'autres (et pas nécessairement de ce qui ne va pas). Tu vas te vider la tête, passer un bon moment et cela te fera beaucoup de bien. Ne surtout pas s'isoler c'est la dernière chose à faire, sinon après on gamberge, on rumine, on voit tout en noir et on se déteste d'etre comme ça c'est un cercle vicieux qui n'en finit pas. Alors vraiment oblige toi à "sortir", à voir du monde, même si tu n en n as pas envie, ne t'isole pas tout seul.

Sur ce je te souhaite de passer malgré tout de joyeuses fêtes (même si je sais que pour beaucoup cette période n est pas des plus réjouissantes) et une dernière chose: j'ignore pourquoi tu as honte de toi mais il ne faut pas. Essaie de commencer par ête moins dur/exigent envers toi même, autorise toi eventuellement le droit à l erreur, parviens à te définir comme quelqu'un d'aimable (au sens de "qui peut être aimé") et vraiment: entoure toi même si tu n'en n'as pas envie.

Bon courage, et n'hésite pas non plus à venir discuter plus amplement ici

Membre Anonyme

Faire des choses gratifiantes. Même des petites choses qui à priori sont insignifiantes. Ca te redonnera un minimum d'estime de toi de te voir toi-même te sortir de ton mal être.

Fais toi du bien, fais l'effort de te préparer un bon bain avec de la musique que tu aimes etc puis un bon repas... enfin tu vois ce que je veux dire :)

Je pense que la solitude on ne s'en débarrasse jamais mais en revanche elle n'est plus un fardeau quand on se suffit à soi-même. Et ça sera plus facile pour toi d'aller vers les autres et de faire de bone rencontres quand tu te sentiras satisfait de ce que tu es.

Que la force positive soit avec toi :)

Membre Anonyme

Je rejoins les réponses apportées par Aislinn, la période hivernale et les fêtes de fin d'année sont souvent difficiles lorsqu'on souffre de solitude mais force toi à sortir, occuper /combler le vide par des activités, quand le soleil reviendra on se sentira tous beaucoup mieux ;-)

En attendant, comme c'est d'actualité, je rejoins Ovniscient et te souhaite que la force soit avec toi ;-p

Membre Anonyme

J'ai une petite question quant à vos réponses... Se forcer à sortir, tout ça, mais comment on peut trouver justement la force de sortir... ?

Membre Anonyme

Il y a des moments où l'on doit trouver la force en soi, se faire violence de tenter quelque chose pour aller mieux... Il faut s'obliger, ne pas se laisser le choix ou ne pas se dire qu'on a le choix mais que c'est ce qui doit être fait pour entamé un chemin vers du mieux...

Je sais c'est difficile car plus on s'isole et plus on devient agora phobe.... J'ai eu plusieurs années ainsi...

LalaPinapple

Pour moi, trouver la force en soi, c'est d'abord faire le travail de prendre soin de soi comme l'a conseillé @Ovniscient dans son commentaire et faire d'abord des choses qu'on aime, qui nous rendent heureux, qui nous rendent "beau" (soins de cheveux, soins de peau, bain chaud et/ou peinture, dessin, bricolage, jardinage, yoga, sport....). En fait pour moi c'est tout un ensemble de renforcements positifs qui peuvent permettre de remonter l'estime de soi. Et pour moi, quand il y a l'estime de soi, sa soeur jumelle (= la confiance en soi) n'est pas loin. Les 2 vont ensembles. Et pour moi c'est ça qui te donne la force de sortir de ta coquille et de sortir voir du monde, etc. La solitude c'est un engrenage. Il faut réussir, par un moyen ou un autre, à enrayer la machine pour sortir de cercle vicieux et biffurquer sur un engrenage positif. C'est pas magique, ça demande du temps, mais ça en vaut la peine et tout le monde en est capable.

Membre Anonyme - modifié par Ovniscient le 22/12/2019 - 16:44:14

Dans les moments ou ça ne va pas il y a toujours des instants ou on est juste lassé d'être seul et de se sentir comme une merdouille.

Perso c'est dans ces moments de ras-le-bol envers moi-même que je saisi l'opportunité de me bouger et de me lancer dans une sortie, une activité. Et des fois je me surprend même à oser des choses que je ne ferais pas d'habitude^^ D'ailleurs ces moments sont généralement les plus audacieux pour moi.

C'est un peu comme les gros fumeurs. Certains vont se lever un matin et se dire qu'ils en ont marre de se détruire. Ils n'auront pas envie de fumer ce matin la parce qu'ils n'y verront que des mauvais côtés. Et bien il y a des gens qui saississent ces opportunités pour arrêter de fumer.

Le but étant après de tenir sur la longueur^^ Mais ça, ça vient avec l'entraînement je pense.

Bon après il y a peut-être de meilleurs moyens mais pour moi ça fonctionne comme ça. Il faut savoir capter l'élan et s'en servir. :)

Mimosa

Salut Aminou.

""Tout ça vient probablement de mon vécu familial difficile et de mln refoulement de ma sexualité. J'ai honte de moi..""

Terrible sentiment O combien destructeur et paralysant socialement que la honte de soi. Je pense que c'est surtout là-dessus qu'il faut que tu travailles.

Je peux te donner un petit conseil, c'est de ne pas te voir comme étant défini par cette sexualité qui te fait honte. En soi, la sexualité est quelquechose de privé que personne ne voit. Meme si tu es efféminé, c'est pas grave. C'est ta personne et les gens biens ne feront pas le rapport avec ta sexualité. Essaie de l'oulier et de penser que rien ne te différencie des autres, et de ce fait, tu n"as pas de honte à avoir. Je sais que ce ne sont que des mots, et que le sentiment de honte met du temps à disparaitre. Mais en tout cas, dis-toi qu'il finira par disparaitre.

Reglisse

Coucou Aminou,

Je comprends un peu ce que tu vis.

À 20 ans, j’étais dans une immense solitude (un peu comme toi). Je n’avais absolument aucun(e) ami(e). Même pas des relations amicales. Rien. Le néant.

Je ne peux pas vraiment te conseiller, puisque la solitude fait partie de ma vie. Mon compagnon est comme moi, donc je ne peux pas compter sur lui pour en sortir.

Maintenant, j’aime autant la solitude que je la haïs. C’est une amie perverse qui ne me veut pas toujours du bien. Elle me protège des autres autant qu’elle creuse un fossé avec eux. Parfois je savoure sa compagnie, parfois je lutte contre elle.

L’écriture m’a aidée à surmonter bien des difficultés. J’ai toujours vécu dans un monde imaginaire immense parce que j’ai été rejeté par les autres très rapidement.

J’essaie de trouver un équilibre entre mon goût pour l’isolement et mon envie de partage. Pas facile.

Frango

Bonsoir Aminou,

Alors, déjà, pour commencer, tu n'es pas seul, puisque tu es inscrit sur ce site !

Et ça, ce n'est pas rien.... Ca veut dire que tu fait partie d'une communauté de personnes "réelles" qui, comme toi, sont venues ici et s'y sentent en confiance.

Oui, nous formons une sorte de "communauté de vie", avec nos questions, nos incertitudes et nos doutes...

Personne, ici, n'a de vérité absolue, mais chacun possède une "petite vérité relative" qui est la sienne et qu'il essaye de faire partager. Car, sans partage, nous ne sommes rien et nous ne valons rien...

Déjà, tu viens nous parler de toi et de tes inquiétudes. Alors, pour tout ça, merci. Car tu as dû sans doute hésiter...

Il faut que tu t'acceptes tel que tu es, pour ne plus avoir honte de toi. Car la honte fait barrage à l'Amour qu'il y a dans ton coeur. Et sans cet amour, tu auras du mal à t'épanouir pleinement dans ta vie... Tu comprends ?

Aies confiance en toi.

Amicalement, Frango.

Tangerine - modifié par Tangerine le 25/12/2019 - 20:32:26

Bonsoir Aminou,

Ce que tu ressens est ressenti par beaucoup de gens, mais il y a des solutions, ne t'en fais pas.

Je crois que ce qui te fait souffrir vient des relations avec les autres : peur du jugement des autres, peur de ne pas mériter d'être aimé, tristesse de te sentir seul...

Essaie, juste comme un exercice, d'imaginer que "les autres" n'existent pas : essaie d'oublier que tu as une famille qui a des attentes envers toi, des voisins qui peuvent te juger, qu'il y a des cadres imposés par la société, etc.

Tu es donc seul, peinard, avec toutes les libertés du monde à ta disposition : maintenant, demande-toi ce que tu veux TOI, de quoi tu as envie, ce que tu aimerais réaliser de beau dans ta vie, ce qui te ferait plaisir, là maintenant, et pour plus tard, et dans l'absolu. Rêvasse longtemps, imagine tout ça.

Et puis agis. Au début commence petit. Du genre : "là j'ai envie de frites", et go, tu pars réaliser ce premier objectif.

Ce que je te dis rejoint ce que d'autres t'ont dit : il est important de prendre soin de toi, de te chouchouter, de passer du temps à ta toilette, à t'occuper de ton corps, à te faire de bons petits plats, etc. Pourquoi ? Parce que, dans le monde entier, la personne la plus importante pour toi, c'est TOI. Tu es ton meilleur ami, et tu peux énormément à condition de t'en rendre compte.

Déjà bravo pour avoir fait la démarche de venir parler sur le forum ;-)

Membre Anonyme

Comme l'ont dit certains : tu n'es pas seul dans ce cas. Et dis-toi que beaucoup s'en sortent. Parfois c'est une passade qui peut durer certas masi un moment dans la vie.

Il ne faut pas regretter car chacun avance à son rythme et que chacun fait ce qu'il peut en fonction de ses moyens.

Le mieux est de ne pas rester seul car la solitude physique accentue la solitude morale et la confiance en soi chute. C'est benët ce que je viens de te dire mais ça marche pour moi.


Sujets similaires
  1. rupture comment faire
  2. Est-ce qu'une personne en recherche d'emploi pourrait avoir la chance de trouver l'amour ?
  3. Rupture brutale et compltement lâche.
  4. en colocation avec .....
  5. Bisexuelle en couple longue durée
  6. Se faire "outé", comment reagir ?
  7. Gros doute sur mon orientation sexuelle... Bi ou Gay ?
  8. Je suis plus quoi penser.. complètement détruite..
  9. Je ne sais pas quoi faire
  10. Amour et burnout
  11. Youtubeurs et site internet parlant de sexualité/genre etc...
  12. Coups de déprimes

  S'inscrire pour participer