Téléchargez beTolerant l'application de rencontres LGBT friendly sérieuses sur le Google Playstore

Aide  A la recherche de nouvelles distractions

Membre Anonyme

Bonjour,

Les messages du forum étant visibles par n'importe qui sans avoir besoin de s'inscrire sur le site, je prends quelques précautions via ce profil. J'aurais pu créer le sujet en anonyme, mais peut-être que des gens souhaiteront discuter du sujet par message privé.

Je viens de m'inscrire sur le site (que j'ai fréquenté il y a quelques années déjà) pour poster ce message et peut-être trouver une solution à...je ne sais trop quoi.

Je suis une femme, la 20ène d'années, HPI (peut-être Asperger mais je redoute de faire le test) et pseudo-hermaphrodite (à cause d'une maladie).

Il y a quelques années j'ai rencontré une femme sur internet, elle vivait dans un autre pays. Cette année j'ai décidé de la rencontrer et j'ai donc fait un très long voyage jusqu'à son pays, dans l'espoir de commencer une belle histoire (la distance et le décalage horaire ne sont pas des contraintes pour moi). Dès mon arrivée à l'aéroport, j'ai commencé à me dire que ma situation sentait le sapin. Elle changeait les plans qu'on avait prévu. Après 2 semaines passées là-bas, parfois en sa compagnie, et parfois non (ce qui n'était pas prévu), elle m'a finalement abandonné officiellement pour le reste de mes vacances et je me suis retrouvée toute seule dans ce pays.

Plus tôt dans l'année, on m'avait diagnostiqué une tumeur potentiellement cancéreuse dû à ma maladie. Peu de temps après mon retour en France, j'étais à l'hôpital pour qu'on me la retire.

2 semaines plus tard, en repos chez moi après l'opération, j'apprenais que mon chat avait un cancer qui ne peut pas être guéri.

Le lendemain, le travail m'appelait pour m'annoncer qu'un de mes collègues avait été assassiné lors d'un déplacement à l'étranger (non, je ne travaille pas dans un domaine "à risque" pourtant).

Je vis seule (avec mon chat), je n'ai pas d'amis, mais j'ai le soutien de ma famille, même si ils habitent loin de chez moi.

Cela fait maintenant une semaine depuis le dernier évènement. L'accumulation des évènements récents ajoutés à mes problèmes "habituels"(principalement ma difficulté à trouver l'amour dû à ma santé) font que je suis sous relaxant (selon mon docteur, ce n'est pas encore le stade de la dépression). Je ne pleure plus, je vois une psy, mais je reste vide. Je n'ai toujours pas d'appétit, aucun de mes loisirs ne me fait envie, mais je souhaite me sortir de cette situation.

Je ne viens pas demander de la pitié ou des mots de réconfort, mais de nouvelles idées pour m'aider à remonter, sachant que je suis encore au repos chez moi pour un certain temps.

Plume

Coucou AnneOnyme,

Etant de la même espèce que toi, je te suggère de te nourrir d'Art ou de créations personnelles... Le surplus émotionnel n'est gerable il me semble que s'il est magnifié d'une façon ou d'une autre..

Bon courage à toi,

Plume


● en ligne
Kendany

Hello. Je confirme ce que dit Plume. Tu peut chercher quelque chose qui pourrait pour toi être une passion aussi. Une passion dévorante qui t'occupe tellement l'esprit. Aprés si tu souhaite trouver des gens avec qui discuter ou faire des rencontres tu es au bon endroit. Avec les beeting etc...

ICarter

Hello a toi,

Comme dit plus haut, tu peux aussi participer au tchat et discuter avec plein de monde.

Bon courage a toi.

Frango

Bonsoir AnneOnyme (là, c'est original !),

Bon retour à toi.

Visiblement, tu n'as pas une vie simple et facile et je te souhaite beaucoup de courage.

Les petits "truc" qui me prennent du temps :

_ Les forums Betolerant (!)

_ Le bénévolat

_ Les livres (art, architecture)

_ La musique

le ménage, les courses, la cuisine.... ;-)

Bonne soirée, Frango.

Pseudo

Bonsoir,

je comprends tellement bien ca, la solitude, la pathogie, les profiteurs de cette demande d'amour et qui te laisse tomber quand les choses deviennent difficiles.

Je le vie également, crois moi, c'est dure et on a envie quelques fois de baisser les bras.

Quels conseils puis je te donner? les personnes qui ont répondues à ton message, on tout dit. Trouver une activité qui puisse te permettre de t'épanouir, ca occupe l'esprit, ca destresse. Mais facile a dire et plus difficile à faire ! et pourtant c'est la meilleurs des solutions. Prends le temps un weekend de regarder dans les sites des associations de ta ville ou ta région. Continue de poser une annonce encore, pour rencontrer l'ame soeur. Mais protege ton coeur, ne dit pas tout sur qui tu es ! garde une part de mystére, ce n'est pas mentir c'est te proteger.

Continue de voir ta ou ton psy, médite, fait des scéances de sofrologie en groupe c'est mieux car seul on demotive vite malheureusement.

Profite de ton chat, occupe toi de lui, (le mien a 18 ans, il est malade, mais il est présent et j'essai de m'occupe aussi de lui)

Si tu aime les animaux vois si il y a pas d'association qui demande des bénévoles à la SPA ou autres assos pour la protection des animaux et peut rencontrera tu l'ame soeur la bas ;*)

Perds pas expoir, mais vie ...si ca vient temps mieux si ca viens pas, apprecie ta vie quand même ...par des ativitées que tu aime ou aimeras, et tu te feras de amis ... avec le temps, car les gens sont méfiants laisse les pprendre a te connaitre..

Bises et écrit quand ca va pas, il y aura je pense toujours des personne pour te répondre, e fait le test pour ton sperger possible, tu saura.... et tu te posera plus la question. Courrage !

Membre Anonyme - modifié par AnneOnyme le 11/12/2019 - 17:09:42

Je vous remercie pour vos messages.

Encore une épreuve difficile aujourd'hui. J'ai pris la lourde décision de faire venir à domicile un vétérinaire ce matin, pour la dernière fois...voyant que l'état de mon chat se dégradait...

Plume : Je me demande ce que tu entends par "même espèce" mais je suis quand même touchée. Je réfléchis à ta suggestion. Je vais peut-être me mettre à écrire si je trouve l'envie. Plusieurs personnes m'encourageaient à le faire il y a un certain temps, c'est peut-être "l'occasion". Je me suis souvenue que j'avais aussi envie d'apprendre la couture (pour réparer mes vêtements) et le crochetage (par curiosité). Ce n'est pas de l'art, mais...

Kendany et ICarter : Je pourrais peut-être organiser un beeting pour rencontrer du monde, oui...

Frango : Il s'avère qu'avant tout ça, je faisais de la cuisine. J'aime expérimenter (dans beaucoup de domaines, tant que ça respecte les gens et les animaux bien sûr, j'ai mes limites), et je commencais justement une nouvelle expérience dans le domaine de la cuisine, profitant d'être chez moi pendant un long moment. Avec les événements récents, je n'ai pour le moment pas la tête à continuer (ça me demandait beaucoup de rigueur, avec de la prise de note) mais je garde ça en mémoire.

Pseudo : J'en ai profité jusqu'à la fin. Je ne regrette rien. Je vais parler du test d'Asperger à ma psy, elle pourra peut-être m'aiguiller. Merci pour ton partage. Je suis déjà bénévole dans une association également.

La semaine prochaine j'aurai les résultats de l'analyse concernant ma tumeur. Je saurai si c'était cancereux ou pas.

Je vous remercie encore pour vos messages. Ca m'a donné des pistes/des idées pour avancer.

Pseudo

Bonjour et meilleurs voeux pour cette année

J'espere que ca va mieux pour toi actuellement. Je ne me suis pas connecté depuis un moment.

Pas mal de soucis au travail et avec un ami :-(

bref, si ca va pas mieux, continue encore et encore... et essai de profiter de chaque journée ou ca va. Je sais plus facile à dire qu'à faire.

;-)

Membre Anonyme - modifié par AnneOnyme le 22/02/2020 - 18:46:34

Bonjour Pseudo et meilleurs voeux à toi aussi.

Pour être honnête, non ça ne va pas mieux après trois mois. Je continue de pleurer tout les jours quand je suis chez moi.

Ma tumeur était bénigne mais dans le même laps de temps mon père fut admis aux urgences et on lui a découvert une tumeur, pas fixée au même organe que moi, mais elle le touchait quand même, du coup on lui a enlevé également.

D'après les divers médecins que je consulte, le fait qu'on ait une tumeur quasiment au même endroit n'est pas une question d'hérédité. Du coup on a juste pas eu de bol ? (c'est une question rhétorique)

J'ai repris le travail en janvier. Ca ne "m'aide" pas, mais ça m'occupe. N'ayant aucune envie de rentrer/rester chez moi, et mon travail ayant toujours été une passion, c'est mon employeur qui doit être content vu les horaires que je fais depuis mon retour (7h00/20h00 avec une pause de 10mn à 3h00 le midi, c'est assez variable). Je rentre quand je sens que je pourrai dormir dans une heure ou deux. Le problème reste les week-end.

J'ai été déclaré dépressive par mon médecin (conjointement avec l'avis de ma psy) il y a deux semaines vu que mon état psychologique stagne vers le bas. On m'a prescrit un anti-dépresseur mais je ne le prends pas car je ne pense pas que la solution se trouve là-dedans.

J'ai fait un voyage la semaine dernière, pour des vacances. C'était prévu depuis 1 an. J'ai perdu mon passeport 1h00 après être arrivée à destination, je suis tombée malade et les changements de pression dans l'avion au retour ont agravé les choses. Me revoilà, encore, en arrêt pendant une semaine.

Je lis un livre en ce moment pour améliorer ma mémoire et trouver des techniques de mémorisation (et je suis la première surprise de voir que ça fonctionne). Quand je sens que je suis sur le point de pleurer alors qu'il y a des gens autour de moi (enfin sauf chez la psy, c'est son boulot d'appuyer là où ça fait le plus mal), je fais travailler ces techniques pour me remémorer le nom des 10 pays les plus riches du monde puis les 10 plus grands pays dans l'ordre et si ça ne suffit pas, je me plonge dans les techniques plus avancées. Le livre s'appelle "Boostez votre mémoire: Mémorisez l'impossible en vous amusant" de Jean-Yves Ponce. Si jamais ça peut aider des gens...

Guiton

Bonjour ano,

bcp de galeres dur de voir la vie en rose avec tout ces problèmes. Essaye de noter les choses positives qui t arrive. Même très simple. Souvant on cherche loin des plaisirs qui sont atteignable autour de soi. Note chaque fois que tu as un moment de plaisir et essaye de refaire la même chose plus souvant au quotidien.

Bon courage à toi.

Membre Anonyme

Bonsoir Guiton et merci pour ton message.

Je trouve la coïncidence amusante. Aujourd'hui en écrivant mon message (la partie sur la mémoire), j'ai repensé à un deuxième livre que j'avais commencé à lire, avant "tout ça", et qui parlait de la pensée positive via des exercices, dont le premier était "le journal de gratitude". Il s'agit d'écrire chaque jour une chose pour laquelle on est reconnaissant, tel que "Merci pour le toit au-dessus de ma tête", "Merci pour l'eau courante potable", etc.

J'imagine que je vais devoir écrire ce soir dans mon journal "Gratitude (et autres petits plaisirs)" : "Merci Guiton pour ton message qui m'a provoqué un sourire".

Plus sérieusement, c'est peut-être un signe qu'il faudrait vraiment que je me mette à écrire ce genre de journal.

Guiton

du coup moi aussi j ai eu un sourire en lisant ta réponse! ça fait 2 sourires en quelques minutes! jackpot! tirage bonus...

Quand j ai trop de merdes je fais une pause et j essaye de faire des petits trucs que je sais vont me faire du bien. J évite les mails et les news haha y a trop de mauvaises nouvelles. Bon c est pas une recette miracle mais ça m aide. Dans ces moments la je me donne comme objectif me faire du bien car je sens mon ame comme mon corps en ont besoin.

Atakris - modifié par Atakris le 23/02/2020 - 00:36:24

Bonjour (merde on est l'soir..)..

Ah, le HPI.. Ouais, je suis aussi atteint d'HPI.. (fin c'est ce qu'on m'a dit, moi à dire vraie, je me fous de savoir qui je suis, ça m'aide pas plus dans ma vie à savoir qui je suis.. Je vis le présent comme le dernier jour)..

Mais, pour résumer, je suis pour ma part un gender-fluid, un pansexuel et je vis la vie amoureuse OU normale au travers de mes émotions..

Le reste, je suis humain.

J'ai pas mal de vis cachées (NON il n'y a pas de fautes d'orthographe, c'est vraiment de vis que je parles, la vie n'a pas été tendre avec moi non plus).

Après, certaines personnes ont fait pire que moi hein, sauter sur des mines (sans évidemment rien n'avoir demandé à personnes), pour elles non plus la vie n'a pas été tendre...

L'amour est d'un chiant en réalité..

Ne le cherches pas ce con (c'est affectueux quand je dis con en parlant de l'Amour, car c'est un mot masculin)..

C'est lui qui te trouvera.. Voilà ce qu'on me répètes..

Que je le cherches ou non, cet abruti d'amour ne fait que de me faire souffrir.

J'en ai parfois vraiment marre aussi de ne tomber que sur des échecs en amour.

J'ai eu aussi pas mal de tuiles en amour comme dans d'autres domaines qui me sont tombées dessus.. Mais bon, les tuiles c'est comme les goutières, ça finit tôt ou tard par lâcher.

Donc, dis-toi qu'un jour ça ira mieux, PERSONNE N'EST MAUDIT par la poisse, (je pensais cela par le passé: que j'étais un pauvre poissard qui ne valait rien).

J'ai en réalité trouvé d'où me venait cette foutue poisse: c'est de ne voir que le mal et ne plus penser au bien.

Le bien est annulé par le mal, car le mal arrive toujours après.

On se rappèle alors plus de mal que du bien, mais fais une liste de toutes les belles choses que tu as eu dans ta vie, et tu verras, tu n'es pas plus poissarde que les autres.

Cela-dit, ta situation actuelle est étouffante, il ne faut surtout pas que tu restes dans cette situation.

Si tu veux discuter, ici, c'est le meilleur endroit.

J'y ai aussi fait 2 rencontres amoureuses, (mais 2 échecs au final), à chaque fois les gens veulent rester amis avec moi car ils me rebalancent toujours la même connerie: "T'es un chic type, gentil, serviable, adorable et vraiment génial! Mais.. restons amis.. tu veux bien?"

Et femmes comme hommes hein, donc, on peut pas me repprocher de pas sortir avec les bonnes personnes, je choisis pas, c'est mon coeur qui choisis pour moi, d'ailleurs celui-là, parfois j'aimerai bien qu'il me foute la paix.

Après, moi comme un con j'acceptes de rester ami (à dire vraie, ces amitiés ne sont pas de vraies amitiés, ils m'oublieront le jour où un piano me tombera dessus, je ne comptes pas trop sur leur "amitié", toutefois, j'acceptes de rester amis avec eux pour deux raisons: "En souvenir du bon vieux temps" ET "Car je ne leur en veux pas, je suis si compliqué qu'ils prennent peur, c'est tout.."

Bon, ça c'était pour la PARTIE "je suis une poissarde, j'en ai marre".

Comme quoi, non, tu n'es pas une poissarde, à la différence des autres, nous, on a pas peur de dire qu'on a eu des tuiles, car on s'en tape de notre "fierté" de résistance.

Maintenant, pour les occupations..

Et bien, le monde est magique tu sais, il existe des millions de façons de s'occuper. En voici quelques unes.

  • Expérimenter l'apprentissage d'une nouvelle langue (par exemple le Japonais, c'est tellement prenant que ça m'a donné mal au crâne pendant 2 mois lol..)

  • Jouer à des jeux vidéos (en solo/coop/en ligne): ça prends masse de temps, ça sert strictement à rien, ça ne t'aidera pas à avoir plus de thunes dans ta vie, mais, au moins ça va t'aider à t'occuper l'esprit si tu joues avec des jeux prenants ton cerveau comme la part intégrante de l'élément-clef du jeu.

  • Lire des livres: je t'avouerai, c'est chiant de lire certains livres, on dirait que les romancier(e)s le font exprès de tant émotionnaliser leur personnage pour qu'on s'y reconnaisse dedans, et qu'on finir parfois de ressasser son vécu, alors que c'est pas de nous que l'auteur(e) parle.

  • Te faire lire des livres: Avec l'Appli AUDIBLE.. Vous avez accès à des centaines de milliers de livres en audio.. (pardon, c'était un placement de produit, faut bien manger!)

  • Inventer des jeux: différents outils de créations sont très accessibles aux néophytes dans ce domaine. (exemple: RPG Maker, je connais des filles (et des mecs) néophytes qui n'auraient jamais pensés être capable de créér autant de belles choses sans s'y connaître en développement, car c'est le LOGICIEL qui développe pour toi.

  • Sortir: bon, pour ma part j'ai envie de toujours répondre à ça "Et pour faire quoi"? Alors, pour une fille, sortir ça peut être faire du lèche-vitrine (non, vas pas te mettre à lécher les vitres des magasins, c'est une expression.. (ben oui, je sais que tu sais..)), tu peux aussi aller danser (c'est d'un ridicule d'y aller seul(e) ? Bah, ce qui es ridicule c'est de penser que tu es ridicule car tu n'est pas accompagnée...)

  • Voir un film: le cinéma, hulu, netflix, amazon prime, orange cinéma séries (la vache, jamais j'ai placé autant de pubs dans un post de forum!), bref, voir un film c'est cool, mais voir une série c'est encore mieux: ça dure plus longtemps et tu veux sans cesses savoir ce qui va se passer! Essaies des films interactifs aussi.

  • Jouer à des jeux vidéos intellectuels: des jeux de mots, de lettres, de chiffres, de réflexion, de décisions, tout ça quoi, ça occupe l'esprit et en plus ça te rends cool pour étaler de la confiture lors des repas de famille.

  • Faire du sport: moi je suis contre l'activité sportive, ça fatigue trop xD, mais parfois ça peut être une clef d'occupation et même de rencontres de nouvelles personnes.

  • Jouer à des jeux de sociétés avec d'autres personnes dans des bars à jeux: c'est cool, vas-y, ça occupes, mais c'est pas gratuit.. ouais, faut bien un point noir dans la jolie toile de l'espoir.

  • Apprendre à cuisiner des plats exotiques: et en plus si c'est bon, ça peut même être mangeable.. Sinon, jettes et recommences.

  • Apprendre à dessiner: je suis nul en dessin moi, mais tu peux prendre des cours avec Kendany, il est doué, il m'a montré ses travaux une fois, et ben, c'est sympa!

  • Aller à des expositions: c'est pas mal d'apprendre de nouvelles cultures! (attention hein, cultures pas cultes..)

  • Apprendre à te connaître davantage: faire DE TOUTES NOUVELLES expériences dans ta vie, que ce soit dans des domaines qui peuvent choquer les pauvres âmes sensibles avec des outils adéquats, ou que ce soit de nouveaux horizons aussi!

Voilà, en espérant t'avoir aidée, et si tu veux me parler, hésites pas, envoies moi des messages privés, je répondrai.

Une dernière chose: tu te rappelles de la pub Sixx ? (tain, encore un placement de produit, wow j'suis riiiiche maintenant!!!), et de leur célèbre phrase "Je suis une super Nana"? Ben fais de même, dis-toi le! AU PLUS FORT POSSIBLE!

Ah, et.. aussi, penses à utiliser cette application sur Android, elle est géniale:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.comment_avoir_confiance_en_soi.estime_de_soi

(et paf, encore un placement de produit!)

(ne me remercie pas, c'est cadeau).

Membre Anonyme

Ma psy m'a annoncé qu'elle arrêtait de me suivre pendant au moins 6 mois (une histoire de maternité...j'étais au courant bien sûr, mais son congé devait survenir plus tard, pas tout de suite) du coup je me retrouve sans bouée maintenant. Je pensais que ça me servirait d'électrochoc pour aller mieux. Pendant deux jours consécutifs je n'ai pas pleuré (dont un dimanche, waouh), puis je me suis de nouveau effondrée en larme.

Bonsoir Atakris,

Je m'excuse pour le temps de réponse. J'avais besoin de réfléchir à ton message avant de m'exprimer.

La plupart des activités que tu mets en avant sont des choses que je fais/faisais, mais forcément, comme je n'en ai pas parlé, tu ne pouvais pas savoir. Je n'en citerai que quelques-unes.

Il m'arrive de lire un livre dans les transports (pour m'occuper l'esprit) ou encore de jouer aux jeux vidéo (c'est ma principale passion, j'ai même pu en faire mon métier avant de me rendre compte que finalement ça allait juste rester une passion et j'ai changé de boulot) seule (mais je trouve difficilement l'envie maintenant) ou à plusieurs (mais pas facile de trouver des joueurs/joueuses...j'ai répondu à un message sur le forum concernant une recherche de joueurs/joueuses, une seule personne m'a recontacté en privé).

J'aime expérimenter en temps normal, sur mon logement, mon chat (pas de maltraitance, ne vous inquiétez pas, je tentais de lui apprendre à utiliser les toilettes des humains et je faisais de la pâtée maison, entre autre), et moi-même.

Je te remercie pour ton message, ça me fait réfléchir.

Je te souhaite une bonne soirée.

Atakris

Bonsoir AnneOnyme, pas de sushis pour la réponse tardive ;)

Ah, oui, bon, les psy, ... moi j'ai pas confiance, mais, en même temps les psy j'en ai pas besoin.

Cela-dit, dans ton cas, surtout, si tu veux parler, t'as qu'à t'entretenir avec moi en privé, on me dit souvent que je suis un, bon psychologue (sans rire).

J'aimerai vraiment pas que tu fondes encore en larme, ce n'est pas bon, surtout si ça dure 6 mois, non mais sérieux, t'imagines? Tu pourrais te noyer!

Ah, la plupart des activités que je proposes TU connais donc, mais tu dis la plupart, c'est donc que certaines NON :)

Lesquelles n'as-tu pas testé du coup, ce sera plus simple :) ?

Lire est un bon moyen d'occuper son esprit, mais, moi je t'avouerai, je n'en prends plus le temps..

Tu as fais du jeu vidéo ton métier, mais comme c'est intéressant, et en quoi ça consistait?

(ben oui, je parles au passé, car tu as précisé que tu as changé de boulot car tu ne voulais au final qu'en garder la passion).

Tu aimes jouer à quoi?

Tu sais, si tu veux on pourrai s'organiser quelques parties.

Bon, je suis sous Linux, donc mon panel de jeu est réduit à ceux sur Steam (et encore, pas tous :p)

Mais, parles-m'en plus!

Ah et ton chat finalement sait-il tirer la chasse d'eau maintenant?

De la pâtée maison? Tain, mais en fait tu es une artiste féline, Sheba devrait t'embaucher!

De rien pour mon message, et si tu veux continuer en privé, ben n'hésite pas!

Je te souhaite aussi une très bonne soirée, et surtout, j'espère que tu te portes bien, toute cette détresse, ne devrait pas exister en toi, tu es apparemment quelqu'un qui a besoin d'aide, de chaleur humaine, d'écoute, d'une oreille attentive, alors restes pas seule dans ton coin, c'est malsain!

Elfilosophe

Bonjour AnneOnyme

Depuis peu, je me suis rendue compte que j'etais surement une aspie en cormorbidité avec un tdah....

Je comprends donc à quel point l'on peut manquer d'élan et/ou d'intêret pour faire les choses et encore plus pour faire les tests. Pour commencer , il y en a en ligne, ca donne déja une idée.

Perso je souhaite me faire diagnostiquer car loin de moi l idée de vouloir rentrer dans une case, cependant comprendre mon mécanisme de fonctionnement me permettra d'avoir des clefs pour que cette différence ( car ce n'est pas une maladie ^^), soit moins handicapante au quotidien.

Je sais que c'est un parcours du combattant car les TSA sont encore malconnus en France et davantage encore lorsqu il s'agit des femmes.

Nous sommes souvent diagnostiquée a tort comme étant bi polaire, dépressive ou anxieuse ...

Concernant ta santé tu dis:

"Plus tôt dans l'année, on m'avait diagnostiqué une tumeur potentiellement cancéreuse dû à ma maladie. Peu de temps après mon retour en France, j'étais à l'hôpital pour qu'on me la retire."

J'ai envie de te demander , qu'appelle tu " ma maladie" ?

J'ai un point de vue sur la maladie qui va a l'encontre de la pensée unique alors ,si cela t'interesse, nous pourrions en parler en privé.

D'ailleurs si ça interesse plusieurs personnes ici je pourrait rédiger un post à ce sujet.

Bonne journée a tous

Atakris

Très intéressant, oui, si tu peux en faire un post global, je pense que ainsi, ça aidera de toutes façons les gens qui l'ont à comprendre et qui ne l'ont pas à appréhender.

Membre Anonyme

Bonjour AnneOnyme. (j'aurais préféré utiliser un véritable prénom, pour "faire résonner" la personne que tu es. Mais je conçois que ceci ne va pas de soi pour chacun, chacune, et que tu as certainement des raisons.)

Je ne vais rien ajouter en terme de "solutions" à tout ce que diverses personnes ont pu déjà dire avec une grande cordialité. Sache que tes témoignages m'émeuvent beaucoup, sachant ce qu'est l'adversité et la maladie et la solitude qui vont souvent avec. Je veux juste en quelques mots témoigner envers toi, envers l'être humain qui a manifestement de profondes qualités de coeur et que tu es à part entière, de l'amitié.

Sans doute y a-t-il des personnes qui ont un "destin" plus singulier que d'autres, c'est à dire qu'il leur est donné et imposé de vivre des réalités d'une façon frontale, radicale. Alors, il y a celles qui progressivement apprennent, s'éveillent, grandissent secrètement, en acceptant les ensiegnements des épreuves, et celles qui ne veulent rien savoir et se dressent en fait contre leur propre vie, dont ils ne supportent pas la singularité et l'étrangeté. Et il arrive aussi que lorsque la vie nous éprouve, elle décape notre ego et ses illusions. C'est comme une initiation. Nous savons bien que tout ce qui peut vraiment éveiller un humain n'est pas encouragé dans notre système social normatif, quand il n'est pas même puni ! Et la médecine elle-même est parfois complice de cela. (je ne dénigre pa sla médecine pour autant). Ceci redouble la solitude d'une vague culpabilité de ne pas être capable de s'adapter au monde des "normés". Et pourtant celle ou celui qui se retrouve dans cette situation est à même de découvrir et comprendre bien des mystères de l'âme humaine, de toutes les âmes. Mais d'abord ceci suscite énormément de peurs et de résistance, de fuites. Sache que tu n'es pas seule, et tu le sais, tu le constates. Je veux signifier par là que tu as certainement des aptitudes à développer ta conscience spirituelle. Le mot peut porter à confusion, je le sais bien. Je n'en dirai pas plus ici. Mais je suis tout à fait sérieux.

Enfin, concernant ces enchaînements de malchances, de ratages, je vais suggérer, comme je l'ai déjà fait ici plusieurs fois d'étudier la vie de ta famille, de tes parents d'abord, de tes grands parents aussi -c'est un minimum- pour tenter de repérer si tu n'es pas parasitée par des histoires sombres, tragiques, des secrets qui ont laissé des marques non cicatrisées dans tes ascendants. S'intéresser à l'histoire de ses acendants c'est aussi leur témoigner de l'amour et il est bien rare qu'il n'en n'aient pas besoin ! Et en même temps c'est s'intéresser à soi ! Il ne faut jamais lire les ccomportements au premier degré et donc ne jamais juger à l'emporte-pièces, et laisser remonter tous les souvenirs, les impressions. Ce que j'évoque là s'appelle "psychogénéalogie". Tu as eu un suivi psy, dis-tu. Il y en a de différentes sortes. Que le tien se soit interrompu est peut-être l'occasion d'en chercher un autre (mais interfère ici la question d'argent, car nombre de pratiques ne sont pas prises en charge).

Enfin, accepte que pleurer est sans doute bien plus salvateur que tout blinder en soi ! Bien entendu, cela fait mal. Mais les larmes sont aussi l'expression d'une vraie sensibilité, et pas seulement envers ce qui est triste. Je me souviens d'une vidéo (sur le net) où l'on voyait un garçon avec sa mère, écoutant de la musique classique, et cet enfant était si bouleversé par la musique qu'il pleurait. J'ai évidemment pleuré en regardant, au moins parce que ce garçon c'était aussi moi avec 50 ans de moins. Et cela ma procuré un profond bonheur, "spirituel". La beauté est en tout et à travers elle c'est le mystère de l'univers qui se révèle un peu. Heureux qui peut le saisir, ne crois tu pas ? Communier va infiment plus loin que communiquer !

Je te remercie pour ton témoignage et je salue chaleureusement aussi celles et ceux qui ont fait preuve d'empathie, se sont manifestés à toi. Que toutes ces attentions te protègent ! (si tu souhaites échanger en MP, n'hésite pas!)

Atakris - modifié par Atakris le 04/03/2020 - 02:03:21

En effet, tu as raisons, étudier son passé, son entourage, proche, distant, est un bon moyen de comprendre le présent pour influer sur son propre futur.

C'est comme ça que j'ai découvert beaucoup de qualités.. Et défauts en moi, et plus succinctement ma personnalité profonde.

En revanche, même si pleurer est tant salvateur (pour certain(e)s), et même s'il est vrai que pleurer est un sentiment de sensibilité, d'émotions fortes à faire partager indirectement, pour ma part, pleurer ne m'a jamais été utile.

Et oui, bien entendu que j'ai pleuré et plein de fois dans ma vie, pertes de proches, de matériel (surtout les données que j'avais pas sauvegardé...), pertes de vue de ma propre personnalité, d'essayer de me comprendre, de le faire comprendre aux personnes qui me sont proches, (dont certaines j'ai eu l'obligation d'une séparation pour me sentir mieux)... Et bien pleurer pour exprimer une quelqconque sensibilité maintenant, non merci..

Ca me détruit trop.

Je préfères coucher sur le papier mes faiblesses, mes rages, mes défaites, mes échecs, et en comprendre surtout le SENS de pourquoi ça m'attriste, pourquoi ça me donne de mauvaises émotions, moi qui adore les bonnes émotions et les belles ondes de joies et de plaisir d'être vivant.

Rien de mieux que de se comprendre soi-même pour s'appréhender de la meilleure manière qui soit: "HUMAINEMENT" et pas psychologiquement.

Membre Anonyme

Bonjour Elfilosophe (et Atakris).

J'ai tenté de te contacter par message privé pour répondre à ta question mais je n'ai pas pu car je ne suis pas authentifiée.

Pour répondre à ta question "J'ai envie de te demander , qu'appelle tu " ma maladie" ?", à ma naissance on m'a diagnostiqué une maladie, et c'est de ça dont je parlais.

Je ne vous cache pas que je souhaite laisser couler ce post, ayant obtenu un certain nombre de nouvelles idées de choses à faire pour me changer les idées, je pense que le tour de la question est globalement fait.

Je vous souhaite un bon week-end.

Atakris

Bonsoir AnneOnyme!

L'essentiel c'est que tu profites de tes nouveaux centres d'intérêts, peu importe leur degré d'éphémérité,

Ravi d'avoir pu aider :)


Sujets similaires
  1. Le Blues du Funenbulle
  2. On va où sur nancy boire un café entre filles ?
  3. Bisexualité et trouble borderline
  4. Orientation sexuelle : doutes et questions.
  5. comment conquérir une fille quand on est homo ?
  6. Soigner le mâle par le mâle
  7. Histoire professionelle
  8. Je suis bisexuel mais ... c'est pas simple !
  9. Homosexualité acquise ou innée ?
  10. Problème : nouvellement bi, dois-je l'annoncer à mes parents ?
  11. Besoin d'un avis, d'un conseil
  12. Bi ou pas Bi ? tel est la question!

  S'inscrire pour participer