En questionnement sur les attirances

Hermine - Modification par hermine le 10/12/2019 - 02:12:47

Bonjour c'est redondant comme sujet je sais mais voilà : je me pose des questions sur mon orientation.

Normalement il n'y a pas à se prendre la tête avec ça mais bon, force est de constater que ça a 1 impact sur mes rapports avec les 2 sexes. C'est comme si le fait de pas savoir si il faut poser ou non une limite avec telle personne de tel sexe avait 1 impact et ça me rend pas bien dans ma peau.

A la base, la découverte de mon homosexualité il y a 5 ans en arrière (mais honnêtement les 1ers signes évidents étaient entre 11 et 12 ans, seulement j'avais rien vu venir) s'est passé tranquillement, enfin disons que j'etais en train d'essayer d'aborder la fille de ma classe dont j'étais tombé progressivement amoureuse depuis le début du collège en ayant en tete que si ça marchait, on se verrait surement en secret. Mais au final, elle n'aimait pas les filles ... Dans l'idée, je me disais que si besoin, je saurais affronter le regard des autres... mais dans les faits, j'ai gardé ça pour moi pendant 3 ans, me suis isolée, ait simulé une relation avec un ami gars pour qu'on me laisse tranquille et ai regardé beaucoup de contenu queer et même si sur le moment je m'en rendais pas compte, je faisais en sorte que ça se sache pas.

C'est entre 17-18 ans donc y'a meme pas 2 ans, que j'ai voulu progressivement "m'assumer" comme on dit et me demandez pas pourquoi la premiere chose que j'ai fait pour ça c'est adopter un style de vetement plus "masculin" entre parenthèses. Je sais pas si ça a 1 lien mais je me suis mise à beaucoup regarder les femmes d'apparence "tres masculines" (enfin je dois meme pas etre doué à reconnaitre les filles "masculines" puisque à chaque fois que des potes disent ça à l'unanimité d'une fille, je trouves pas qu'elle l'est tant que ça...)et les hommes bien habillés ce que je faisais pas avant. Et voilà le probleme : au départ je pensais regarder la gente masculine que pour l'esthétisme mais récemment je me repose des questions si c'est uniquement l'esthétisme ou une vraie attirance physique meme si c'est quasiment rien? Il y a aussi que j'ai eu plein de problemes persos et de stress en rapport avec mon orientation sexuelle du coup, des fois je penses à abandonner, trouver quelqu'un du sexe opposé et faire semblant d'etre "normale" parce que c'est plus simple. Donc je sais pas si l'ambiguëté serait lié à ça aussi ?

Et pourtant y'a des jours où ça parait évident ... je continue à avoir des sentiments pour une fille a la fac...et rien qu'aujourd'hui de la jalousie car son attention était totalement porté sur une autre fille et elles ont des liens ambiguës... Et aussi cette amie est tres tactile et a plusieurs reprises, elle a posé sa tête contre mon épaule et ça et d'autres formes de rapprochement me fait un mélange de tension et de douceur.

En fait c'est juste que je partais du principe que lesbienne c'etait n'avoir AUCUNE attirance pour les hommes, donc si éventuellement, il y en a ben ça remet des choses en question... et du coup est ce que ça veux dire qu'il y a une part bisexuelle ou alors hétéro depuis le début et c'etait une erreur ? Voilà c'est rien mais c'est juste pour avoir un avis extérieur car ça impacte mes relations dans la vie de tout les jours, surtout dans le fait d'hésiter à sauter le pas pour une relation amoureuse parce que je me dis tout le temps "et si j'étais pas lesbienne en fait et que c'etait du fantasme ou autre" Et si y'a bien 1 truc que je hais, c'est etre dans se mettre avec quelqu'un uniquement "par fantasme/pour le fun" donc si on pouvait éviter, ce serait pas mal. Voilà

Fabrice1971

Bonjour,

je vais te dire : "arrêtes de penser et fais ce que ton feeling te dit".

Ce n'est pas si important de savoir si tu es lesbienne, bi ou hétéro vis la relation avec les personnes que tu désires quelque soit leur sexe.

Avec l'âge tu verras bien dans quelle case te poser ou pas ... (on ne sait pas toujours ce qu'on n'est réellement et au final c'est peut-être ça la bisexualité).

Il faut arrêter de vouloir tout mettre dans un case, sois toi-même et laisses toi aller où ton coeur, tes désirs t'emmènent. Ce n'est que pas l'expérience que peut-être un jour tu sauras te classer et si comme moi tu n'y arrives pas vraiment ce n'est pas grave laisses toi diriger par tes sentiments, tes désirs sinon tu risques peut-être de le regretter plus tard.

Après je ne te cacherai pas que la bisexualité n'est pas quelques choses de toujours facile à vivre car la société a longtemps reposé sur un seul modèle : l'hétérosexualité, elle a fini par s'ouvrir à l'homosexualité doucement et c'est clair que pour la bisexualité il y a encore beaucoup de chemin mais on y arrivera ...

L'important ce n'est pas le genre qu'on aime (homme, femme, transgenre ...) mais la personne aimée.

Bon je ne suis pas sûr que ce que je viens d'écrire te serve beaucoup mais je pense qu'il faut arrêter de se poser des questions et vivre ce dont on a envie.

Que tu sois hétéro, lesbienne, bisexuelle, tu connaitras surement des moments merveilleux avec l'être aimé, d'autres beaucoup moins et peut-être des ruptures qui feront mal et d'un autre côté te feront grandir ...

Je dirai pour conclure : "Aimes et laisser toi aimer"

Tom545

salut.

il y a beaucoup et j'en connais qui se sont marié avec le sexe opposer juste pour être normal et fonder une famille.

mais aprés arriver a la quarantaine ils ne savent pas ques qu'ils veulent et surtout dans leur tête ils sont perdu.

aprés je vais pas faire une généralité et d'ailleur moi non plus je ne sais pas quesque je veux.

c'est assez délicat quand même

Eko33

Bonjour,

Si ca peut t'aider, la bisexualité ce n'est PAS avoir envie des 2 sexes à 50/50.

Il faut le voir comme l'échelle de Klein (je te laisse aller voir sur google), c'est beaucoup plus pratique et permet de savoir un peu mieux où tu te situe, avec le temps et les expériences ca peut changer et tu saura d'adapter ^^

Pour ma part je serais plus 90/10 gay, je suis déjà tomber amoureux fou d'une femme, mais c'est assez rare, je ne vais pas m'interdire quoi que ce soit non plus en fonction d'une hypothétique étiquette.

Bon courage à toi

Frango

Bonsoir Hermine,

Ce qui m'amuse (si je peux me permettre...?), c'est qu'il n'y a que des hommes qui t'ont répondu pour l'instant...

Mais que l'on soit femme ou homme, le problème est le même pour celle ou celui qui le vit. Et c'est de la souffrance qui en découle.

Hétéro, c'est cool, le chemin est tracé ! Ta famille, tes ami(e)s n'attendent que ça. La plus belle robe, la plus belle journée. S'il n'y a pas de soleil, il y aura du Champagne...!

Homo, en 2019, c'est encore difficile dans certains millieux.... Ben oui, on espère le bonheur de ses enfants, mais on aurait tellement voulu mieux pour eux, enfin... Qu'est-ce que vont dire les grands-parents ?

Mais les bi ??? Ouais, là, c'est un chemin beaucoup moins facile... Parce que ça veur dire, tantôt l'un, tantôt l'autre... Et notre société "monogame" n'y est pas prête du tout... La fidélité dans tout ça ? L'un des piliers de notre morale ??? Tout ce qu'il faut remettre en question...

Alors, savoir qui tu es vraiment ? C'est toi qui détiens la réponse, sans le savoir peut-être encore... Je comprends pourtant que tu sois pressée de connaitre cette réponse, bien que tu sois encore très jeune et que ta perception va certainement s'affiner dans les mois ou les années à venir.

De par ton tempérament, il se peut qu'il y ait longtemps le doute en toi. Parce que tu désires une réponse précise et claire maintenant, maigré ton incertitude. Ne vas pas trop vite et ne brule pas les étapes de ta vie et de ton coeur. Laisse toi le temps d'aimer et de discerner.

Tu parles beaucoup du regard que tu portes sur les autres, garçons et filles, sur leurs tenues vestimentaires... Mais essaye-tu aussi de les ressentir avec ton coeur, au plus profond de ton être ? Tu dois séparer l'être du paraître, et ressentir leur présence, leur absence. Le véritable Amour rend heureux, heureux à en pleurer, tu le sais. Et nous sommes tous fait pour accéder à ce bonheur suprême (avec plus ou moins de réussite).

Alors, avec tes 20 ans, donne-toi toutes les chances d'être heureuse, non pas avec ta tête et tes réflexion (il en faut quand même...!), mais écoute ton coeur et sois heureuse....

Gros bisous, Frango.

Lilli

Bonsoir Hermine. Je me reconnaît énormément dans ce témoignage. Personnellement j'ai découvert à l'âge de 14 ans que j'étais attirées par les filles. A partir de ce moment, j'ai eu juqu'à l'âge de 16, 17 ans de grands questionnements sur mon orientation sexuelle. Pourquoi ? Je ne vais pas redire ce ui a déjà été dit plutôt : la bisexualité n'est pas mise en avant dans notre société... Alors entre les moments où je ne regardais plus que les filles je me sentais lesbienne par moments, et puis parfois c'était l'inverse : je ne regardais plus que les garçons. Alors déjà que l'adolescence est une période difficile, quand en plus tu passe ta vie à te demander si tu es hétéro, bi ou lesbienne, pas simple ! Et puis finalement, j'ai fini par comprendre. La sexualité, pour moi, c'est quelque chose de fluide. Je pense qu'elle n'est jamais vraiment fixe et c'est comme tout, ça évolue tout au long de la vie. Il arrive parfois que des gens se réveillent un matin après 20 ans de mariage et avoir eu des enfants et qui se rendent compte que leur sexualité a changé et qu'ils ne sont plus attirés par le sexe opposé, (ça peut aussi être le cas pour une personne homosexuelle bien sûr). On peut très bien ne sortir qu'avec des hommes toute sa vie, et tombée amoureux fou d'une femme au moins une fois dans sa vie, et vice versa. Je sais à quel point c'est difficile, et même si c'est plus facile à dire qu'à faire, mon conseil est le suivant : arrête d'écouter les autres, arrête de te prendre la tête, concentre toi sur ce que tu ressens, et ne te prend surout pas la tête ! Ecoute toi, et fonce, écoute tes sentiments et vis sans te poser de questions. Bonne soirée à toi et courage !

Hermine - modifié par hermine le 27/12/2019 - 23:42:33

EDIT : J'ai fini par savoir. Problème résolu. Mais merci à tous en tout cas

Bonjour à tous et merci pour ces réponses, ça va me permettre de commencer à approfondir le problème d'une autre manière.

Héhé, oui moi aussi j'ai trouvé ça surprenant d'avoir des réponses majoritairement masculines, on s'attendrait plutôt au contraire. Enfin bon, le principal est d'avoir des réponses ^^


  S'inscrire pour participer


Sujets similaires
  1. Questionnement sur mon orientation sexuelle
  2. Coming out et moults questionnements