Téléchargez beTolerant l'application de rencontres LGBT friendly sérieuses sur le Google Playstore

Mettre autant d'années pour prendre en compte des choses graves.

Kendany

Yo.

Alors oui je sait c'est vrai que le titre de ce topic à un peu une connotation "drama" sur les bords. Mais ce n'est pas mon but. Encore une fois c'est une topic un peu "questionel"( je sait même pas si ce mot éxiste ) d'ados/adulescent attardé. Mais ça me trotte un peu dans la tête quand même et le téme de ce topic me tien à coeur malgré ça. Voila j'avais remarqué que l'on mettait énormément de temps et d'années pour enfin oser voire certaines choses. Comme le harcélement scolaire. On commence à peine à un peut En parler alors que ca fait une centaines d'années que ca doit éxister au moins. Même si on en parlait un peut à la télé et avant. La raison de ce tabou et bien sur dú au fait que les établissement scolaire veulent ce dédouaner de ce genre de de phénomène. pour protéger leurs réputation. Mais je ne comprend pas piurquoi on met des années voire même des générations pour enfin prendre au sérieux ce genre de problème. La passivité des témoins et adultes, ainsi que le silence des victimes n'aident pas. Mais on sait trés bien que ça éxiste. Mais pas grand ne se passe. Bon aprés je parle de harcèlement scolaire mais il y a aussi le harcélement au travail etc.......... Mais voilà. J'attend vos réponses qui je ne me doute pas seront trés pertinentes comme d'habitude.

LalaPinapple

Coucou

Oui je suis assez d'accord avec toi en faisant également un parallèle avec les violences conjugales. J'ai l'impression que dans l'opinion général, on a du mal avec le terme "d'emprise" et donc à comprendre la manipulation mentale, collective ou individuelle, de l'impact que ça peut avoir sur une personne ou un groupe. Ce qui peut donner des propos du style "mais pourquoi il/elle n'a pas parlé" "pourquoi il/elle n'est pas parti(e)" "pourquoi ils ont laissé faire". C'est puissant la manipulation et je pense que c'est ce qui coince car c'est concrètement difficilement évaluable et difficilement compréhensible. Et malheureusement la justice laisse peu de place aux notions "abstraites" . Mais c'est vrai que c'est dur de voir à quel point on est lents par rapport à ces sujet là.

Kendany

Je ne sait pas comment c'est dans les autres pays. Mais en France. On est pas des fléches. On est un peut En retard j'ai l'impression. Comparé à d'autres pays d'Europe sur la prévention et la mise en place de dispositif pour éviter ça.

Eko33

Salut,

Questionnement intéressant mais réponse compliqué ^^

Il s'agit d'une question de société, où il y a tout un tas de facteur qui fait que la prise de conscience est tardive.

Si on garde le harcèlement scolaire, pour ne pas troo se perdre, entre hier et aujourd'hui beaucoup de choses on changeait.

Si avant ce n'etait pas sur la table des débats, ca peut être du au fait, qu'il y avait d'autres problèmes qui ont mis de côté celle-ci, le fait que les instituteurs pouvaient frappés les élèves, que dans les familles les punissions corporels étaient peut-être plus présente donc une sorte de banalisation de la violence.

Le fait aussi qu'il fallait que les enfants apprennent à ce défendre pour ne pas être faible, cas de mon père quand il était petit où mon grand-père lui a dis de se débrouiller et de se battre (ambiance !!).

Aujourd'hui de nombreux combats on fait changer les consciences et les suicides dû aux harcèlement scolaire se font plus présent dans les médias, donc cela devient un problème à ressoudre.

Les changements dans les sociétés ont toujours mis du temps, après je n'ai pas les connaissances suffisantes pour en expliquer toute la complexité.

Chaque generation doit se battre pour les suivantes, c'est l'evolution

Membre Anonyme

Hmm coucou toi :)

Quel est le sujet ? Le fait de prendre trop de temps pour comprendre qu'une chose est grave ? 🙄

Bon sujet hein :) mais je pense qu'il y a trop de choses, d'évènements sur lesquels il faudrait revenir, et attention je ne veux pas dire que ce serait une mauvaise chose de le faire. Au contraire.

Le harcèlement scolaire. Les féminicides/violences conjugales. Avoir voté Macron et devoir s'en prendre plein la g***** à cause de ces votant la. Les ponts qui se cassent la gueule aussi (si vous n'avez pas entendu parler de ce drame dernièrement où un pont s'est effondrer emportant 1 voiture où se trouvait 1 maman et sa fille, et 1 camion aussi, pont qui se trouvait au dessus d'un fleuve, ça va encore ce n'est que de l'eau, mais je crois savoir que la jeune fille est décédée...). Fin voilà il y a tant de sujet qu'on finit par comprendre trop tard la gravité.

Alors bon. Pour en rester au harcèlement scolaire, je ne sais pas depuis quand àa existe, mais je ne dirais pas que depuis 20 ou 30 ans mais surement plus. Seulement on appelait pas ça comme ça je pense. Y a toujours eu ce coté tête de turc, enfant mal vu mal aimé, pas accepté tout simplement ... dans les écoles/cours de récré. Et si ça n'était pas la ? Bah surement ton voisin qui venait jusque devant chez toi te chercher/provoquer ... fin voilà on a compris l'idée ?

Le problème qui persiste n'est pas réellement de prendre du temps à comprendre que c'est du harcèlement. C'est d'agir, de tout faire pour que cela n'arrive pas/plus, un travail de long haleine qui ne semble pas fonctionner. Y a t-il suffisamment de gens/parents concernés pour se mobiliser ? Je ne saurais dire.

Parfois d'ailleurs (osef de mon avis lol) je me dis que certains parents devaient être des harceleurs quand on voit leurs enfants harcelés les autres ... Vous voyez l'idée ?

Bref, si tu ne prend pas le mal à la racine, y a de forte chance pour que cela revienne. Comme les mauvaises herbes, ou comme la plus récemment ici la mauvaise graine revienne de plus belle et surement encore plus forte...

Bisous bg.

Kendany

Ekos33.

Stan.

J'aurais pas dit mieux.

Legrand

Salut,

Pourquoi autant de temps ?

n'est-ce pas aussi car ce qui fait bouger les choses sont simplement la masse de population... l'opinion public ?!

La plupart des gens sont un peu des moutons qui se laissent guider par les informations,

Notamment par ce qui les atteint le plus intimement... sans doute les médiats (tv).

Si ces derniers ne mettent pas en avant quelque chose tout en traitant l'information pour celui qui la reçoit (ceci est grave, tabou, révolutionnaire...etc)

Rien ne change.

Pour le cas des violences/problèmes c'est un peu la même. On est tous au courant de leurs existence mais cela n'est mis en avant qu'après l'avoir médiatisé et/ou diffusé à grande échelle. éh ce phénomène est récent

Bref ça met du temps, car c'est le temps qu'une éducation ! Plus de 70 millions d'enfants français à éduqués en même temps... c'est lent !


● en ligne
Mimosa - modifié par mimoza le 07/12/2019 - 18:25:53

Salut Ken.

je crois que tu te trompes. Les harcèlements scolaires comme au travail sont des phénomènes trés récents au contraire. Rien de tout cela n'existait quand j'avais ton age. C'est arrivé avec internet pour le scolaire (réseaux sociaux) et au travail à cause de la pression économique toujours grandissante.

Frango

Bonsoir Kendany,

Ma réponse irait dans le sens de celle de Eko33.

Nous vivons en société qui a érigée des règles (lois) pour se protéger et protéger toutes celles et ceux qui y vivent.

Cette société ne peut donc pas se remettre en question, sous peine d'admettre son imperfection. Car si il y a imperfection, il y a contestation et révolution.

Pour que tout cet énorme ensemble institutionnel bouge, il faut une prise de conscience générale, que seul un changement de mentalité peut engendré.

Et un tel chengement de mentalité ne peut provenir que de générations postérieures.

=> Pour faire beaucoup plus court ; si ça va trop vite, ça se casse la gueule et c'est l'anarchie !

Bisous, Frango.

Lindos - modifié par Lindos le 07/12/2019 - 22:39:49

"j'avais remarqué que l'on mettait énormément de temps et d'années pour enfin oser voire certaines choses. Comme le harcélement scolaire. On commence à peine à un peut En parler alors que ca fait une centaines d'années que ca doit éxister au moins."

Il y a toujours eu des boucs émissaires dans les groupes, notamment les gays identifiés. Mais dans la société fortement hiérarchisée du passé le vrai risque était l'abus d'autorité, dont on parle encore. Le harcellement sexuel des femmes était un manque de respect, une impolitesse, un manque de savoir vivre. Quant-à l'école, elle était très encadrée par des surveillants, il n'était pas plus question de harceler que de se battre entre élèves, en tout cas ouvertement, ou manquer de respect aux adultes, les punitions étaient sévères. Les parents doublaient les punitions sans chercher à comprendre. De plus certains élèves plus forts protégeaient les plus faibles, souvent par éthique religieuse. Cela existe encore dans pas mal de pays, dont on dit qu'ils ont actuellement les meilleurs résultats scolaire à l'age de 15 ans, quoique pas que pour cette raison, la compétition y est féroce.

Progressivement l'indicipline et le harcelement voire la violence se sont installés, aujourd'hui même les professeurs en sont victimes, et les rares surveillants vivent dans l'insécurité juridique (ainsi que les parents). Par contre, si le harcellement scolaire est plus fréquent, il est aussi plus souvent dénoncé.


Sujets similaires
  1. Les actualités antimorositées
  2. critères de jugement
  3. Mariage Cyril Hanouna/Combal Homophobie
  4. Les Perles du Tchat (tchat tchat tchat)
  5. Vacances : France ou International ?
  6. Campagne VS ville
  7. Rêves et décés
  8. Se perdre dans sa passion ou perdre sa passion.
  9. Ca devait arriver !
  10. Séance ciné "La couleur des sentiments"
  11. Si tu as une marque Apple, tu as iMessage !
  12. ET LES CAPOTES ALORS! Protection, prévention, test

  S'inscrire pour participer