L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Couple et acceptation de l'enfant de l'autre

Sarakkroche
Femme de 32 ans
02/11/2019 à 23:52
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

bonsoir,

toute première question sur le forum, car je m'interroge sur un point qui semble se renouveler constamment dans mes relations.

je suis homosexuelle ayant eu un passé d'hétéro et un enfant avec cet homme.

J'assume complètement mon homosexualité.

A chaque fois que vit une histoire avec une femme, ça se solde par un "non, mais en fait, je ne me vois pas vivre une vie de famille". Je précise que la rencontre entre ma fille et mon ex compagne a été réclamée par cette dernière et qu'elle a proposé de passer 1 semaine de vacances toutes les trois . je précise qu'il s'agissait pour la dernière d'une relation à distance, mais qu'on se voyait régulièrement et qu'on était ensemble depuis plus d'1 an.

je ne comprends pas ce revirement de situation systématique.

J'imagine bien qu'il peut-être délicat d'avoir le rôle de belle-mère, mais pourquoi ce revirement de situation quelle que soit ma compagne ?



Rencontre lesbienne   >   Rencontre lesbienne Nancy

Date de publication : 02/11/2019 à 23:52
#316276
Plume
Femme de 34 ans
03/11/2019 à 00:09

Bonsoir Sarakkroche,

Ton témoignage a fait émerger une question chez moi.. : Comment tu qualifierais ta relation avec ta fille? Peut être qu'il y a quelque chose à creuser dans la place accordée à ta femme dans la cellule familiale..

Plume


 0 vote #316279
Sarakkroche
Femme de 32 ans
03/11/2019 à 00:18

Entre ma fille (elle a 3 ans) et moi, il y a eu des moments difficiles. J'ai eu du mal (et encore parfois) à accepter ce rôle. Je ne pense pas être une maman-poule et apprécie mes week-ends sans elle aussi. Ça ne m'empêche pas de veiller à son bien-être.

lorsque ma fille faisait des jalousies envers ma compagne, je la recadrais en lui expliquant qu'elle n'avait pas à frapper ma compagne, je l'envoyait dans sa chambre et lui expliquait que j'avais assez de place dans mon cœur pour elles deux.

ma compagne n'hésitait pas à lui faire des remontrances lorsque c'était nécessaire.

je ne suis intervenue qu'une seule fois, quand ma compagne a levé la main sur ma fille.


 0 vote #316280
Plume
Femme de 34 ans
03/11/2019 à 00:39

Citation de sarakkroche #316280

Je pense que le rôle de "belle-maman" est toujours complexe à endosser.. D'office, tu endosses une responsabilité (prendre la place, aux yeux de l'enfant, de l'un des parents).

Mais pour que les femmes fuient comme tu le décris et de manière répétée, ça peut laisser penser que les difficultés passées dont tu parles transparaissent d'une manière ou d'une autre..

Un exemple (je ne sais pas si tu es concernée) : Si tu te sens coupable et que cela entraîne chez toi une volonté de prioriser inconsciemment ta fille sur toute autre relation. Il est même possible que ta fille fasse comprendre à ta femme qu'elle n'est pas la bienvenue (même à 3 ans..).

Si tu arrivais à questionner une de tes ex, peut être que ça tapporterait des éléments de réponse.. Parfois, sans avoir des retours ostensiblement hostiles, un simple climat familial peut effrayer..

Je ne sais pas si cela peut t'aider mais je je ne vois pas d'autres pistes a creuser dans ton témoignage..

Ah si! (je viens de relire ton dernier post) : tu peux aussi avoir des principes éducatifs différents. Et quand il y a déjà un enfant à éduquer, ces différences se voient directement et peuvent parfois être un motif de rupture..

Plume


 0 vote #316282
Sarakkroche
Femme de 32 ans
03/11/2019 à 00:53

Elles ont été peu en contact, mais suffisamment pour que ma fille s'attache à elle.

Il y avait un week-end consacré à ma fille et l'autre à ma compagne.

Parfois, je leur laissais des instants rien que toutes les deux: ma fille allait vers ma compagne pour qu'elle lui lise des histoires, faire des châteaux de sable,...etc.

Ma compagne m'expliquait qu'en "vieillissant", elle avait l'impression d'avoir moins de patience.

Je ne dirais pas que j'en ai plus qu'elle, mais elle trouvait que je prenais le temps d'expliquer les choses à ma fille (ce qui ne résonnait pas comme un reproche dans sa bouche).

J'ai essayé de répartir mon temps pour l'une et pour l'autre.

J'imagine que le fait qu'elle ait sa vie à Paris et moi en province a joué contre notre relation, car impossibilité pour moi d'empêcher le père de ma fille de voir sa fille (ça,ma compagne le comprenait).

En ce qui concerne une autre compagne,elle avait déjà eu des enfants (déjà ados) et ce ne voyait pas a nouveau avec un enfant en bas-âge.

Alors pourquoi s'engager dans une ? Ma fille n'a pas débarqué dans une pochette surprise


 0 vote #316285
Plume
Femme de 34 ans
03/11/2019 à 01:08

Quand tu décris ton organisation de vie, on dirait que ta femme et ta fille sont au même plan, au même niveau.. Je suis loin d'être spécialiste de la question mais dans les familles recomposées (et les autres aussi), il me semble important que les adultes et les enfants soient bien positionnés.

Si je me mets à la place de ta femme, ce principe d'égalité des droits me dérangerait. Et j'aurais envie de te dire "Je veux faire partie de ta famille et participer à l'éducation de ta fille. Du coup il me semblerait normal que l'on décide ensemble de ce qui est bon pour elle et pour nous."

Ensuite, pourquoi elles s'engagent et changent d'avis.. Sûrement parce qu'elles pensent en être capable, avant de se prendre la réalité en pleine face.. Et puis quand on est amoureux, tout est possible!

Bref.. Réfléchis à l'organigramme de ta famille et aux pouvoirs laissés à chacunes..

Des fois les parents n'osent pas faire passer leur besoins avant ceux de leurs enfants. Mais si c'est ponctuel et bien expliqué, cela peut être bénéfique pour tout le monde..

Plume


 0 vote #316287
Mimoza
Homme de 47 ans
03/11/2019 à 08:27

Bonjour.

Un enfant de trois ans dans ces situation agit uniquement à l'instinct. Il peut se braquer complètement ou prendre le pouvoir. Si tu ne laisses aucune place éducative à ta compagne, l'enfant le sens et prends de suite le pouvoir sur elle. Et dans ce cas, la nouvelle venue ne peut pas trouver une place dans le trio.

Tout ceci est assez délicat, mais je dirais que la clé se situe dans ta posture à toi. Il est primordial que tu donnes du pouvoir à ta compagne et que vous puissiez faire bloc ensemble pour élever ta fille. En somme comme dans un couple classique.


 0 vote #316293
Romangel
Homme de 34 ans
03/11/2019 à 08:32

je ne suis intervenue qu'une seule fois, quand ma compagne a levé la main sur ma fille.

J'avoue que cette pphrase m'a quelque peu surpis, sachant que tu indique qu'elles ont passé une semaine ensemble...

Le reste me semble normal, il faut qu'un nouvel équilibre se forme. Les enfants sont jalous de partager leur parent, enfin ils ont conscience qu'un tiers prendra de leur temps. Or un enfant aime êtrel e centre de l'attention, ça lui confirme qu'ils sont aimés.

il faut donc rassurer l'enfant de l'amour indéfectible qui anime le parent envers lui et le cadrer dans la relation parent-enfant pour qu'il accepte la relation parent-amant qui se construit elle-aussi.


 0 vote #316294
Mimoza
Homme de 47 ans
03/11/2019 à 08:47

En fait, pour etre plus précis, il est nécessaire d'arriver à passer la première periode qui sera toujours une periode de rejet de la part de l'enfant. C'est pour cela qu'il faut vraiment se souder avec la nouvelle arrivante pour avoir la solidité necessaire pour contrer l'enfant. Une fois cette première periode passée (je parle pour un enfant de trois ans), l'enfant aura intégré ta compagne comme faisant partie de son univers et ça devrait bien se passer.

Un enfant cherche toujours les limites, et un petit geste pour signifier qui est le plus fort est parfois necessaire. C'est meme ce qu'il recherche de façon inconsciente. Si tu limites ta compagne dans son champ d'action, tu fais gagner ton enfant.


 0 vote #316295
Meilleure réponse

Romangel
Homme de 34 ans
03/11/2019 à 08:52

Si tu limites ta compagne dans son champ d'action, tu fais gagner ton enfant.

Quelle limite ?

Lever la main sur un enfant qui n'ai pas le sien... Cela peut être une limite !

Après dix ans de vie commune, où l'autre a participé à l'éducation de l'enfant pourquoi pas car il fait partie intégrante de la vie de l'enfant.

mais au bout d'une semaine lever la main, je trouve ça léger... en terme de limite. Que se passera-t-il au bout d'un an... dix ans, quand l'enfant va tester encore plus les limites ?


 1 vote #316296
Mimoza
Homme de 47 ans
03/11/2019 à 08:58

Citation de Romangel #316296

Je ne suis pas trop d'accord avec ce que tu dis. Il ne s'agit pas le frapper, mais de communiquer avec lui avec ses armes à lui. Parfois il faut juste faire comprendre qui est l'enfant et qui est l'adulte. Qui a le pouvoir sur qui. Il ne s'agit pas de violence mais de communication. Tant que l'on peut l'éviter, c'est parfait, mais si ça devient nécessaire en terme de communication, il faut laisser exprimer.


 0 vote #316297
Romangel
Homme de 34 ans
03/11/2019 à 09:03

Citation de mimoza #316297

En une semaine... tu lèves la main sur un enfant... Belle communication oui !

Pardon, je m'énerve un peu mais je n'arrive pas à concevoir qu'en si peu de temps, l'adulte raisonné fasse acte de démonstration de violence envers un enfant déraisonnablement jaloux.


 1 vote #316298
Sarakkroche
Femme de 32 ans
03/11/2019 à 10:06

je pense avoir soutenu ma compagne dès le début face à l'agressivité de ma fille. Justement, je ne voulais pas que ma fille dirige ma vie de femme. on a fait bloc ensemble. Je pense avoir laisser de la place à ma compagne, tout en ne voulant pas lui mettre trop de pression à ce niveau là, car même si elle essayait de comprendre la relation qu'il peut y avoir entre un parent et son enfant, elle percevait un enfant comme une contrainte.

Je précise que la fois où elle a levé la main sur ma fille, ma fille a eu droit à des remontrances de ma part aussi. Ma fille allait "emmerder" ma compagne dès le réveil cette semaine là et l'avait frappée. Ma compagne était du genre à dire pour qu'un enfant prenne conscience de ce qu'il fait, il faut lui montrer ce que ça fait. Je ne suis pas une mère parfaite et il a pu m'arriver de déraper, mais pour moi il n'y a pas de logique a dire à un enfant de ne pas frapper (griffer,mordre,.....) si on le frappe (griffe, mord )soi-même: pour moi, il y a une incohérence dans le discours . J'ai parlé de ma vision des choses à ma compagne.

Dans cet épisode de vacances, j'ai d'abord repris ma fille et j'ai fait une remarque à ma compagne, mais l'essentiel de la discussion avec cette dernière s'est fait sans la présence de ma fille, parce que justement je ne voulais pas "trop" la désavouer devant ma fille.

Je tiens à préciser que mon ex-compagne n'était pas un monstre avec ma fille. Elles ont passé de très bons moments ensemble aussi. Mon ex compagne avait conscience que si ma fille frappait c'était par jalousie et que c'est parce qu'il lui manquait du vocabulaire pour exprimer ce qu'elle ressentait.


 0 vote #316301
Mimoza
Homme de 47 ans
03/11/2019 à 10:16

Citation de sarakkroche #316301

Tu sembles avoir du tact et un bon comportement. Peut-etre qu'au fond, ce n'est pas ta fille qui a été une réelle entrave, mais peut-etre juste ta relation amoureuse qui n'était pas assez solide? Un enfant à gérer en plus est un bon test. Le couple doit etre vraiment solide pour faire face aux difficultés. Mais ce n'est pas un réel obstacle quand on est motivé. Au contraire, cela fait un cocon familial et peut renforcer la relation.


 0 vote #316302
Plume
Femme de 34 ans
03/11/2019 à 10:30

Je suis d'accord avec Mimoza, et du coup, je ne vois plus trop quoi te dire pour t'aider..

Peut etre qu'en attendant la prochaine rencontre, il serait intéressant d'évoquer les relations amoureuses avec ta fille sous forme d'histoires, de comptines ou d'activités manuelles. Sa posture est normale mais rien n'empêche de faire évoluer ses représentations en douceur, pendant une période de paix (de célibat). Il y a une multitude d'histoires qui pourraient faire écho à votre vécu et qui pourraient vous faire du bien à toutes les deux.

Plume


 0 vote #316303
Lindos
Homme de 37 ans
03/11/2019 à 10:59

Je vais essayer de donner mon point de vue, même si en tant qu’homosexuels on manque sans doute beaucoup d’expérience éducative, et en tant qu’hommes gays très indépendants, sans doute encore plus.

Tout semble se passer comme si ta fille n’a pas la moindre envie de te partager, ni avoir une nouvelle personne ayant autorité sur elle, à fortiori d’autorité supérieure à la tienne. Apparemment sa stratégie instinctive fonctionne, il n’y a pas de raison pour qu’elle y renonce.

En pratique un enfant ne devrait pas avoir la même autorité que des adultes, sinon il prend le pouvoir comme l’explique Mimoza. Tu n’en es probablement pas entièrement responsable, c’est toute la société occidentale qui a intérêt à ce que les enfants soient égaux des adultes, à n’être pas contrariés et à fortiori corrigés par eux, afin de garantir la liberté individuelle y compris celle de l’enfant et surtout alimenter l’économie.

Quant-aux beau-parents ils n’ont juridiquement aucune autorité sur les enfants, si en plus ils doivent se battre pour exister face aux enfants des autres, cela entraîne beaucoup de contraintes dans une société qui les fuit.

Mais cela ne date pas d’aujourd’hui si l’on en croit Platon qui vécu en Grèce il y a 2400 ans, même si à l’époque les filles n’existaient pas socialement : Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne, Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie...


 1 vote #316305
Mimoza
Homme de 47 ans
03/11/2019 à 11:19

j'ai eu personnellement trois relations analogues (dont j'étais la pièce rapportée). L'une s'est trés bien passée, malgré quelques heurts, et les deux autres moins bien. A mon avis, cela dépend vraiment et presque exclusivement de l'investissement du couple lui-meme, sur le moyen et long terme. Les enfants sentent beaucoup de choses et sont finalement d'assez bons juges quant à la qualité de la relation que leur mère entretient. (et il faut bien-sur arriver à passer la petite periode de rejet que la plupart des enfants auront en début de relation. Mélange de douceur et de fermeté, et de leur faire comprendre que ce n'est pas à eux de décider). Le ou la nouvelle venue doit etre dans le respect et la retenue, et la mère dans le dialogue, mais tout en préservant son jardin secret quant à sa vie privée avec sa compagne. S'il y a du tact, de l'amour, du respect et de la motivation, on y arrive.


 0 vote #316306
Maya67
Femme de 52 ans
03/11/2019 à 11:30

Bonjour,

Sarakkroche d'après ce que tu écris, tes deux dernières compagnes étaient plus agées que toi.

L'une te disant clairement qu'elle ne souhaitait pas replonger dans l'éducation d'un bébé, oui 3 ans ce sont des bébés, car les siens étaient grands, ce qui ne voulait pas dire que toi tu la laissais indifférente, mais la fin était écrite et annoncée. Donc tu pouvais ne pas rentrer dans cette relation qui forcément serait sans vie dans le quotidien, ou de courte durée. Votre histoire a été belle si tu la panses encore.

L'autre, la dernière, vous n'étiez pas sur la même longueur d'onde éducativement, donc passé la période de vibrations, papillons dans le ventre... la réalité prend le dessus. Il faut un minimum d'entente dans l'éducation pour que le couple tienne.

Un bébé de 3 ans quand il frappe, la réponse est de lui faire un câlin, et de lui verbaliser que s'il veut un câlin, il peut venir sans frapper. Il apprend toutes les émotions, est perdu avec tout ça, à l'adulte de mettre les mots et tendre vers la douceur plutôt que la violence.

Et OUI tu as raison si l'adulte fait des gestes violents ou identiques à celui de l'enfant en lui disant il est interdi de le faire, c'est totalement illogique, l'adulte à le droit, pas l'enfant?? Vu ta façon de penser l'éducation de ta fille, la Communication Non Violente selon Marshall Rosenberg devrait t'intéresser.

Je suis d'accord avec Romangel quelqu'un prêt à lever la main sur un bébé de 3 ans, c'est plus que très limite. Ne regrette pas trop...

Le couple doit avoir une énorme place, dans une vie de famille dans ton cas, et justement quelle chance que cette petite fille soit là, mais pendant quelques années, n'en déplaise à ceux qui veulent les enfants sans les inconvénients, on ne les range pas dans un placard quand ils nous dérangent. On vide le placard pour jouer, on enfile bottes et ciré pour sauter dans les flaques, on barbouille, on cuisine... on partage à 2, à 3...

Et on se prend un bon wk, une semaine uniquement en amoureux, les mômes chez les grands parents ou des amis, et les enfants sont très contents que cette amour existe entre les adultes qui les aiment.

Je ne suis pas objective, je suis l'inverse de ton ex, j'ai de plus en plus de patience avec les enfants. Mais comme celle d'avant au quotidien, je ne m'y verrais plus, les 3 miens sont adultes, aucun problème de 8h à 18h en semaine, car je sais que le soir et les wk, je me pose et peux tout relacher et ne rien faire, si je veux. Enfin quelques soient les horaires, à temps partiel pas 24/24.


 1 vote #316307
Sarakkroche
Femme de 32 ans
03/11/2019 à 12:08

Merci pour toutes vos réponses.

Je vais prendre du temps pour moi, panser mes blessures et y réfléchir.


 1 vote #316308
Mimoza
Homme de 47 ans
03/11/2019 à 12:40

Bon courage Sarakroche.

Le problème apparant aussi, c'est que tu as du développer une relation trés fusionnelle avec ta fille et qu'elle a l'impression que tu lui appartient complètement.

"lorsque ma fille faisait des jalousies envers ma compagne, je la recadrais en lui expliquant qu'elle n'avait pas à frapper ma compagne, je l'envoyait dans sa chambre et lui expliquait que j'avais assez de place dans mon cœur pour elles deux."

Désolé de te le dire, mais j'aurais été aussi tout à fait interloqué si j'avais du "essuyer les coups" d'une enfant de trois ans.

J'espère que ça va s'arranger pour vous deux et que ta petite fille va pouvoir s'appaiser et trouver ses repères d'enfant et ses limites.


 0 vote #316311
Sarakkroche
Femme de 32 ans
03/11/2019 à 16:25

Je n'arrive pas à saisir en quoi je semble fusionnelle avec ma fille. Je ne la laisse pas faire ce qu'elle veut et je suis même stricte avec elle. Elle sait qu'elle a plutôt intérêt à filer droit contrairement à son père.

Quand elle ne voulait que je prenne ma compagne dans mes bras, je ne la laissais pas faire.

Ce sont des crises de jalousie d'enfant classiques parce que les enfants pensent que le monde est centré sur eux. Je ne pense pas que disputer ma fille et lui expliquer les choses soit un mal.

==========================

Après consultation de mon ex compagne: elle ne me trouvait pas fusionnelle avec ma fille.


 0 vote #316317
Sea77
Femme de 34 ans
05/11/2019 à 00:22

Citation de sarakkroche #316317

Je connais des couples heteros que ont les mêmes problématiques et même âge (3 ans). Je pense que l'enfant as vue se détruire sa solidité familiale et que soit teop petite poir pouvoir comprendre la vie adulte. Je trouve que soit mieux pas ajouter des autres personnes dans leurs vie si on l'aime jusqu'à quamd sera aduktes donc 18 ans. je trouve que déjà soit dure accepter la séparation des ses parents que sknt sa base, après avoir aussi des autres personnes, est trop. Je trouve que sera bien vivre tes relations mais chez toi et pas devant. Un fois que on devient parent, je nw pense pas que soit possible choisir de pas se faire diriger la vie da ses enfants, car c'est une responsabilité à absumer seuf si on veut donner de la souffrance gratuit, que j'espère soit pas le but.

Les couples que je connais ils ont allé chez le psy avec aussi la belle mère + bcp de patience mais au final, les copines sont parties car ne sont etais jamais accepté et deja partager son partner avec un enfant que n'est pas le sienne, est beaucoup as accepter. Je trouve que un parent séparé soit mieux que soit en couple avec un autre parent séparé pour se comprend et avoir la même vie. On peut dire plein des choses sympa et agréable mais la vérité est que est tres rare qui marche et souvent ça dépend si existe un autre parent et l'age de l'enfant


 0 vote #316406
Plume
Femme de 34 ans
05/11/2019 à 00:38

Sarakkroche,

Tu as du recul et tu es capable de te remettre en question. Je rejoins complètement l'avis de Mimoza, ce n'était pas la bonne personne. Mais tu as le droit d'être mère et amoureuse et tu vas trouver celle qui te correspond et qui aura sa place dans ta famille.

Je ne suis pas d'accord avec l'avis de Sea77 : Ta fille a besoin d'une mère... épanouie.

Courage!

Plume


 0 vote #316408
Sarakkroche
Femme de 32 ans
05/11/2019 à 04:22

je suis d'accord avec ta dernière phrase Plume: elle a besoin d'une maman épanouie.

Les enfants sont des éponges. Quand j'ai quitté son père , elle avait 9 mois. Les mois auparavant, elle sentait qu'il y avait qqch mais on ne disait rien pour la "préserver ". Elle ne dormait plus. Elle me voyait pas bien. J'ai tenté le tout avec sceptiscisme : j'ai posé des mots , simples (avoir ce dialogue avec un bébé de 9 mois, j'avais l'impression d'avoir touché le fond). Croyez-le ou non, mais ça a eu un effet immédiat: plus de problème de sommeil.


 0 vote #316411
Maya67
Femme de 52 ans
05/11/2019 à 07:19

Citation de sarakkroche #316411

Bonjour,

Je souhaitais te redire que tu as raison dans tes choix éducatifs, et la CNV comme proposé dans mon post précédent te conviendrait, selon la ville où tu habites, des associations proposent différents ateliers.

Et oui et re oui, ton épanouissement rejaillit sur celui de ta fille. Chaque chose en son temps, si tu le peux, organise toi pour vivre ta vie de femme, sans impliquer ta fille, et quand tu le ressens, ne rien précipiter, implique ta chérie dans cette vie de famille. Et si ta fille a un comportement agressif, jaloux, rassure là par des câlins pas en l'envoyant dans sa chambre, sur la même logique que tu as expliqué, "mordre pour montrer en disant c'est interdit", dire "je t'aime, va dans ta chambre", c'est contradictoire.

Surtout ce n'est pas un jugement, uniquement suivre ta logique éducative, ose la mettre en place, tu as raison. Très rapidement, voire immédiatement comme à 9 mois quand tu as posé les mots, vous vous sentirez toutes mieux.

maman extra, femme extra, chérie extra....famille extra oui c'est possible! Il y aura des Kouaks, désolée, les humains ne sont pas des machines


 0 vote #316416
Myr45
Femme de 35 ans
05/11/2019 à 22:43

Bonsoir, peut être que tout simplement ta compagne n était pas prête à endosser le rôle de belle mère, qui certes est un rôle compliqué et qui demande responsabilité et ouverture d esprit. quoi qu'il en soit en aucun cas elle ne devait lever la main sur ta fille!!! un enfant de trois ans bien que turbulent ou ayant des attitudes inadaptées, reste un enfant de trois ans et ne comprend pas la portée de ses actions puis qu'il n a que trois ans. dans ce genre de situation il faut faire preuve de patience et de persévérance en tant qu adulte, l enfant lui, surtout à cette âge, calquera son attitude sur celle des adultes. je ne pense pas que ta relation à ta fille fusionnelle ou non soit responsable de tes difficultés de couple, qui, quoi qu'il en soit se surmontent à deux, dans l intérêt du couple et par conséquent de l enfant. courage cette personne n était peut être pas la bonne


 0 vote #316467





Rejoindre BeTolerant