L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Sexualité débridée chez les gay?

Hugotheo
Homme de 33 ans
24/10/2019 à 02:50

bonjour je me pose une question qui peut paraître stupide, mais pour vous d'où vien ce besoin et cette envie de sexe débridée sans tabou généralement pratiqué par les gay sans vouloir généraliser, c'est plus un besoin de vivre notre sexualité au maximum après avoir vécu des rejet et insultes sur notre orientation, ou plutôt le faite de comprendre ce que l'autre a besoin?



Rencontre gay   >   Rencontre gay Paris

Date de publication : 24/10/2019 à 02:50
#315303
Membre désinscrit
24/10/2019 à 03:16

Parce que la sexualité chez les gays n'est pas plus débridée ? Que c'est même le contraire en fait.

J'ai lu une enquête faite au Royaume-Uni qui disait que plus de la moitié des personnes se déclarant homosexuelles n'avait pas eu des rapports sexuels depuis plus d'un an. Je dis la moitié pour être prudent mais je pense que c'était bien plus que ça.

Il faudrait que je retrouve ça...

#315305
Hugotheo
Homme de 33 ans
24/10/2019 à 03:23

Je voulais dire quand ont est en couple, pas débridée dans le sens libertin, mais dans le cadre d'une vie de couple, les pratiques sont souvent plus débridée qu'un couple hétéro classique.


 0 vote #315307
Meilleure réponse

Wiloooo
Homme de 23 ans
24/10/2019 à 03:36

Il y a plus de libertins hétérosexuels que de libertins homosexuels car on estime à 10% la population homosexuelle (et il faut retirer nos chères amies lesbiennes). Ahahah on généraliste beaucoup sur la sexualité des homos.

Pour ma part j'ai une amie qui a un sexshop et croyez moi les hétéros sont aussi borderline xD

Peut être que chez les homos(masculins) ça se remarque plus ....


 3 votes #315308
Maya67
Femme de 52 ans
24/10/2019 à 04:37

Bonjour,

Elle est bizarre cette idée. Comment peut-on savoir ce qui se passe dans l'intimité d'un couple?

Il y a des sondages fiables? Est ce qu'après un silence imposé, les homos osent dire la réalité aux sondeurs??

Sinon je suis loin d'être convaincue que les gays soient plus à l'aise, ont des pratiques plus débridées que les hétéros.

Soyons à l'écoute des 2 corps et pensons qu'on fait l'amour mieux que notre voisin, ca ne mange pas de pain!


 2 votes #315310
Seevbarb09
Femme de 31 ans
24/10/2019 à 12:24

Je pense que les gays sont certainement plus débridés que les lesbiennes aux prides, parfois je trouve certains comportements un peu dommageable pour nous


 0 vote #315328
Mimoza
Homme de 47 ans
24/10/2019 à 13:28

Right Seevbarb.

C'est une vision trés fausse qui vient du temps des gay prides. Les gens étant déjà choqués par leur visibilité nouvelle et par leur sexualité, ils ont outrageusement appuyé le trait pour bousculer l'ordre établi. Et cette vision d'eux est restée, à tel point qu'ils en souffrent eux-meme actuellement, faisant passer la sexualité en premier plan dans leurs rapports, alors qu'ils souhaiteraient souvent un contact un peu plus naturel et moins axé là-dessus.


 2 votes #315331
Gael3592
Homme de 35 ans
24/10/2019 à 13:38

Débridé... Avec les mains oui....pour la plupart.


 0 vote #315332
DrowningMan
Homme de 40 ans
24/10/2019 à 13:41

Eh ben... on peut pas dire que la gay pride soit représentative de ce qui se passe dans l' intimité.

Elle est plutot revendicative et un peu provoc... Et jamais j' oserais y aller un jour en France (quoique déjà faite à Sydney car j y suis tous les ans a l' époque de la GP qui est vraiment big : 1 million de personnes, rien que ca et on se marre bien lors des soirées after)

Prendre et donner du plaisir reste pour moi la règle quelque soit la relation H ou F.

Je deviens de moins en moins sexe voire asexuel, je préfère l' affectif cuddle au sexe pur et dur qui trop souvent est imposé.


 0 vote #315333
W0nderwOOman
Femme de 40 ans
24/10/2019 à 15:17

Citation de DrowningMan #315333

on peut pas dire que la gay pride soit représentative de ce qui se passe dans l' intimité.

Tout à fait puisque la gaypride, a.k.a la marche des fiertés, n'a pas vocation à promouvoir la "sexualité débridée". Je me permets de citer naïvement, ce que l'inter-lgbt prône :

nous marchons pour l’Egalité des droits, contre les discriminations, pour vivre et nous épanouir dans nos corps, dans nos genres, dans nos vies, dans nos familles. Est-ce vrai ou faux, c'est encore autre chose...

En revanche, la gaypride parisienne (comme plein d'autres) est devenue un évènement marketing, politisé (ex: présence du char du PCF) et toujours festif. Pour ma part, cette année je n'ai vu personne avec des plumes dans le c#l à l'exception d'un monsieur plutôt âgé, qui ne portait qu'un string assorti à des ailes en plumes rose. Je me suis dit qu'il a dû tellement se cacher dans sa jeunesse, qu'il en profilte pour se lâcher à ce point ! Sinon, je n'ai vu aucun char qui faisait office de backroom, précision : ils étaient quasiment tous sponsorisés (syndicats, assocs, etc.). Je n'ai vu que des gens habillés ou déguisés, danser ou marcher, comme dans tous les gros events où Machin doit rejoindre Bidule qui s'est perdue quelque part...

Là où j'étais, les gens dansaient sagement, parfois, en scandant les lyrics par cœur, ce qui est beau à vivre et à voir. Sans surprise, les lesbiennes étaient minoritaires et je ne me plains pas : c'est déjà mieux que d'être invisible !

Alors réduire la représentativité de la (désignée) communauté LGBTQI à la GayPride, reviendrait à réduire les Dunkerquois à la seule image de leur carnaval, pourtant très sympa. Ou bien réduire la musique caribéenne à Franky Vincent.

Sexualité débridée ou pas : tant qu'il y a consentement mutuel, chacun·e fait ce qu'il ou elle veut dans son lit (ou ailleurs), avec le, la ou les partenaires de son choix. Pas besoin d'arbitre puisqu'il n'y a pas de compétition, à moins que j'ai manqué un épisode... vous m'excuserez, je n'utilise pas Sexadvisor.

(désolée pour la longueur)


 3 votes #315340
Maya67
Femme de 52 ans
24/10/2019 à 15:24

Citation de mimoza #315331

Bien entendu que nous, petits êtres humains avons un besoin vital d'affection, alors que le sexe n'est pas vital.

avez vous vu les bébés, enfants sans affection dans les anciens orphelinats roumains par exemple? Nous sommes de la même espèce en plus grands.

Perso mon rêve est d'avoir ce plaisir sensuel et sexuel avec la personne que j'aime. Je suis célibataire et exclusive, en cours de... et je voudrais bien savoir.

Je pense que je ne sacrifierai plus mon plaisir charnel

La gaypride n'a jamais été représentative, c'était pour se montrer en nombre, certain.e.s de facon exubérante après toute cette frustration...un peu de provocation. J'y suis allée un paquet de fois et en famille notre couple et nos enfants quand ils étaient ados, ils allaient de leur côté et nous du nôtre pour soutenir au moins et faire nombre. Les discussions y étaient très sympas, pas sexe et on ne se sentait pas le C.., ce sont les chiens qui se disent bonjour comme ça!


 0 vote #315341
Guiton
Homme de 41 ans
24/10/2019 à 18:09

J ai pas le sentiment d avoir une vie sex plus débridée que mes amis ou collègues hétéro. Cela depends de chacun je trouve. Aussi du mileux et de la localisation. De sa situation personnelle.. etc.. Les femmes peut être moins cul et plus cérébrales? Je pense cela est plus lié au mode de relation envisagé. Dans une optique de libertinage et de sensations nouvelles il yva aura plus de plans cul et de comportements extrêmes très visibles sur les apps. Dans une relation plus longue la recherche sera plus tournée vers les plaisirs du partenaire dans l intimité du couple donc moins visible au plus grand nombre (pas besoin d être sur une app pour les couples serieux). Un comportement même très visible n en fait pas un comportement majoritaire de faite. Ce n est pas parce que il y a des drag queen que tous les homo aiment se travestir en femme.. Ce n est pas parceque sur les app se concentre la plus part des extrêmes que tous les homos ont une vie sexuelle débridé...

guiton


 2 votes #315350
Lindos
Homme de 37 ans
24/10/2019 à 18:58

Je ne connais pas assez les hétéros, mais parviennent-t-ils à couramment cumuler des dizaines de partenaires, voire des centaines au cours d'une vie comme certains gays ?

Bon pour être honete je connais des régions du monde où les hétéros sont d'une efficacité remarquable et de redoutables concurrents statistiques des gays (mais comme ceux-ci sont de plus en plus souvent interdits cela limite cette concurrence).

Quant-au débridage au lit, les hétéros ne sont pas trop mal positionnés aussi, par une longue tradition, et peut-être plus de muqueuses disponibles ^^


 0 vote #315354
Frango
Homme de 56 ans
24/10/2019 à 19:18

De mon côté, je connais des collègues (femmes) hétéros qui font des réunions à domiciles, pour ventes/achats de godes... Les homos font toujours partie du "côté obscur" et font toujours fantasmer les gens "normaux" !!! Et je ne parle pas des clubs échangistes et des films pornos...

Bref, il faut arrêter de nous stigmatiser et de nous montrer du doigt, comme des bêtes de foire, ou des moutons à cinq pattes.


 3 votes #315358
Guiton
Homme de 41 ans
24/10/2019 à 19:27

Citation de Frango #315358

Tout à fait mon avis!


 0 vote #315360
Gael3592
Homme de 35 ans
24/10/2019 à 20:31

Citation de Frango #315358

Je suis d'accord aussi. Le délire sexuel ne se distingue pas avec l'orientation, genre ni âge. Ce n'est pas une étiquette des gays, sinon certains gros mots ne devraient pas existé dans toutes les langues du monde.

Chez nous on a un proverbe un peu sexiste sur les femmes .bon. S'il vous plaît les filles ne m'attquent pas.

Les filles 30aines sont des louves, 40aines sont des tigresses, les 50 /60aine sont des tubes vacuum.

Bon je sors.


 1 vote #315371
Maya67
Femme de 52 ans
24/10/2019 à 20:39

Citation de gael3592 #315371

tu as raison: sors et plus vite que ça !!!!!


 0 vote #315374
Steph41190
Homme de 44 ans
24/10/2019 à 21:30

Salut à tous!

Personnellement je ne pense pas que la libido soit liée à l'orientation...mais plutôt au sexe des individus.....les hommes ont clairement toujours une longueur d'avance en teme de désirs et sont donc plus enclins à vouloir des rapports....tout le monde n'est pas à égalité en terme de libido non plus.

Pour ce qui est de savoir ce qu'il se passe dans les couples........ joker!


 1 vote #315387
Maya67
Femme de 52 ans
24/10/2019 à 22:03

Citation de steph41190 #315387

S'il te plait oublie ce qu'on nous a mis dans la tête depuis notre naissance.

Ce n'est pas une question de sexe des personnes la libido.

Dans notre éducation, on nous a martelé

un homme a plus de besoin qu'une femme, un homme qui multiplie les conquêtes est un don juan, comme le sexe eqt externe le plaisir est pour vous, mâles dominants!!

Mesdames, écartez les jambes pour le plaisir de ses messieurs. Si vous prenez du plaisir ayez honte , si vous multipliez les conquêtes vous êtes des salopes

La voilà la différence... elle ne date pas d'hier et a la dent dure...!


 3 votes #315397
Membre désinscrit
24/10/2019 à 22:56

En ce qui concerne les femmes , elles sont aujourd'hui suffisamment émancipées pour s'affranchir de bien des carcans . Pour autant , toutes n'adhèrent pas aux plans Q , ce qui ne fait pas d'elles des "coincées" , contrairement aux retours généralement reçus après un ..."ça va pas être possible , pas intéressée"^^

#315415
Gael3592
Homme de 35 ans
24/10/2019 à 23:27

Citation de Maya67 #315397

un homme a plus de besoin qu'une femme, un homme qui multiplie les conquêtes est un don juan, comme le sexe eqt externe le plaisir est pour vous, mâles dominants!!

Eh non. Je pense c'est plutôt un loser qu'un don Juan. Car c'est peut être pas lui qui a largué la fille, mais c'est souvent lui qui se fait larguer voir se faire jouer. Donc, un pathétique quoi.

Citation de Lindos #315354

Hi Lindos, je veux comprendre pourquoi tu dois réagir de manière différente même si au fond tu es d'accord avec la plupart des gens.

Comment tu définis le partenaire ? Un plan cul est un partenaire ? Eh non. C'est un inconnu. Les sexefriend peut être mais je ne pense pas qu'un gay peut en avoir des dixaines voir centaine. Tu exagères un peu là. Faire un tour en une semaine voir un mois il doit être une sexe machine.

Les hetero y a beaucoup de nympho aussi, jen connais beaucoup beaucoup. Les surnoms: bouffeurs de minnoux etc ne sont pas donné pour rien. Même toi tu es d'accord sur ce point. Je ne vois encore moins ton idée d'associer les gays au délire sexuel humain.


 0 vote #315423
Lindos
Homme de 37 ans
25/10/2019 à 09:53

Citation de gael3592 #315423

"Comment tu définis le partenaire ? Un plan cul est un partenaire ? Eh non. C'est un inconnu. Les sexefriend peut être mais je ne pense pas qu'un gay peut en avoir des dixaines voir centaine. Tu exagères un peu là. Faire un tour en une semaine voir un mois il doit être une sexe machine."

D'un point de vue sanitaire un partenaire est un plan, une ou des rencontres dans un lieux gay, dans un sauna, un sexe friend, un copain, un prostitué, un amourette de vacance ou de voyage, etc. Le multipartenariat est la multiplication des partenaires, et une des causes de la forte incidence (et prévalence) des IST chez des gays masculins. Gays que les autorités assimilent couramment aux gays masculins dans leur ensemble, ce qui occasionne d'ailleurs une distortion sur l'estimation du nombre de gays, et des moyens pour les protéger.

La vie sexuelle pouvant durer actuellement pas loin de 50 ans, même en tenant compte du retard que les gays prennent sur les hétéros pendant l'adolescence, cela laisse largement le temps de recontrer plusieurs dizaines généralement à plusieurs centaines pour les plus excités, de partenaires. Pas besoin d'être un sexe machine, juste d'avoir le temps et des partenaires disponibles, ce qui est plus facile dans les métropoles. Après on peut discuter l'unicité de ces partenaires, car localement les gays ne sont pas si nombreux, mais statistiquement quand un partenaire en rencontre plusieurs c'est un peu comme si on partageait leurs IST.

Comme je disais le multipartenariat n'est pas la seule raison de la forte incidence des IST chez les gays masculins visibles (plus de 10 fois plus que la moyenne), le fait qu'ils soient une minorité aussi (dans certaines petites villes tout le monde aurait finit par avoir couché avec tout le monde si n'y avait la mobilité), mais aussi la fragilité de la muqueuse anales qui visiblement ne s'est pas encore adaptée biologiquement à la situation.

Personnellement j'ajouterais la dispersion des actions de prévention en France, l'état ne sachant que payer les factures, lesquelles sont salées.

Une nouvelle population à risque apparait aussi actuellement, les gays nés à l'étranger, un peu comparable à la situation des minorités pauvres aux US, sur lesquels la communication minimaliste actuelle de la prévention ne semble pas avoir de prise.

Au total la situation n'est pas désespérée, mais suffisamment préoccupante pour que les décideurs apparaissent tourner leurs neurones sept fois dans leur tête avant de faire confiance à l'état sanitaire des gays masculins.

Bien sur on peut chanter tout va très bien madame la marquise, et crier pour avoir l'égalité des droits sans avoir de devoirs, mais je trouve personnellement qu'avec quelques efforts la confiance serait meilleure et tout pourrais aller bien mieux.

J'ai conscience que les hétéros ne font pas plus d'efforts, voire moins que les gays, mais pour l'instant ils ont la chance de ne pas être dans une situation de type africaine où les IST ont infiltré toute la population depuis le plus jeune âge. Mais ils ne perdent rien pour attendre, STI are in progress ^^


 0 vote #315441
Maya67
Femme de 52 ans
25/10/2019 à 11:54

Citation de gael3592 #315423

" un homme a plus de besoin qu'une femme, un homme qui multiplie les conquêtes est un don juan, comme le sexe eqt externe le plaisir est pour vous, mâles dominants!!"

Heureusement que beaucoup ne pensent plus comme ça, mais en France des générations ont entendu de tels propos et c'est encore bien ancré, crois moi. Même si la bien pensance dit "non", il y a encore des mentalités à faire évoluer.


 0 vote #315449
Steph41190
Homme de 44 ans
25/10/2019 à 19:18

Citation de Maya67 #315397

Je n'ai pas besoin d'aller bien loin pour prouver que la libido des hommes est plus envahisantes dans les faits que celle de femmes ...il n'y a qu'a regarder le nombre de sites de plan Q et les applications ou les mecs s'y concentrent à foison et où les femmes y sont moins nombreuses (je ne parle pas des sites sérieux)...rien que cela confirme ce que je pense. Et je n'ai pas dit pour autant que les femmes en général n'ont pas de désirs non plus. je ne fait que constater tout doux hein! 😁 Où alors les femmes sont moins accros au net? 😉


 0 vote #315473
Maya67
Femme de 52 ans
25/10/2019 à 20:09

Citation de steph41190 #315473

Je me demande seulement si l'éducation, le bourrage de crâne qu'on nous fait et nous a fait aux hommes comme aux femmes, n'a pas une énorme incidence sur nos comportements. Les hommes se doivent certaines performances, je ne vous envie pas.

Je sors d'une pharmacie où je viens d'entendre, "tu piailles comme une fille!" car ce bébé, en poussette, pleurait. Il a eu le droit de se faire crier dessus aussi et la mère d'ajouter "je ne fais pas partie des mères qui font à leur gosse nianianianianianianai" moi, gentillement et sûrement " vous feriez mieux il a à peine 1an 1/2 votre bébé " au revoir à la volée ( pour les pharmaciennes aussi, nous n'étions que 2 clientes) et je suis partie car pas en état de discuter aujourd'hui, ç eut été intéressant pourtant. Ça lui a cloué le bec, certainement par la prise de conscience de son énervement.

2019: pleurer, piailler est un truc de fille pas de garçon.

Ce n'est pas un cas isolé, j'ai travaillé 2 ans et demi en crèche, les pros aussi tiennent de sacrés discours, aucune de mes collègues n'avait plus de 35 ans...

les reflexiond en "rigolant" sur la taille des petits zizi en salle de change...les discours: il en fera des ravages celui-là, pour un bébé de moins de 2ans...

Aucune influence?????


 0 vote #315477
Steph41190
Homme de 44 ans
25/10/2019 à 21:03

Citation de Maya67 #315477

Je suis d'accord avec toi concernant les préjugés qui perdurent dans le temps (et dans beaucoups de domaines)...mais la ont fait du hors sujet. Pour moi la sexualité débridée n'est pas que chez les gays...mais chez beaucoup d'hommes en général...c'est mon constat.

Il y a aussi beaucoup de mecs soit disant "hétéro" qui cherchent des relations homos sur ces sites.


 0 vote #315480
Maya67
Femme de 52 ans
25/10/2019 à 21:22

Citation de steph41190 #315480

Nous sommes d'accord, je me suis perdue dans la volonté de trouver d'où cela peut provenir...

Plus chez les gays que chez les hétéros? Homme s'entend comparons ce qui est comparable, des queutards y en un paquet chez les hétéros... Est ce que la présence des femmes freine ou frustre leur imagination?? Cherchons des statistiques, ça va être compliqué.


 0 vote #315487
Steph41190
Homme de 44 ans
25/10/2019 à 21:37

Citation de Maya67 #315487

Je pense que c'est un instinct naturel à but reproductif (à l'origine) qui ne date pas d'hier (sûrement beaucoup plus ancien que les préjugés d'ailleurs)...qui est accentué par la société consumériste....et qui n'est pas près de changer!


 0 vote #315488
Maya67
Femme de 52 ans
25/10/2019 à 22:00

Je pense que l'homosexualité existait peut-être même avant de comprendre que s'ils pratiquaient homme/femme la reproduction était assurée. Sauf que personne ne se prenait la tête. 🙃


 1 vote #315493
Jeuneaimemur
Homme de 19 ans
29/10/2019 à 19:36

de mon point de vu oui elle doit être plus débridés que les hétéros mais peut de personnes diront leur pratique régulière ou occasionnelle de peur d etre juger, il y a peut un mec a expliqué que son mec adorais lui lecher sucer c est pieds sale, c est une pratique répendu il y a juste a voir sur les applications de rencontre le nombre de mecs qui recherche ce type de jeux c est énorme, et je ne crois pas que beaucoup de femme hétéro aime sentir er lécher les pieds de leur mari le soir.

Ici qui serait capable d avoué c est pratique dite hard sans pudeur, tres peut de monde car ca reste encore un enorme tabou et une honte a avoué, même si cela nous procure des plaisirs énorme et que ce qui est vu comme hard dans les porno peut etre extrêmement sensuelle a vivre en couple, j en est marre ce cette forme de honte de qui nous somme en privé moi j assume mes gout pour la soumission, l'uro, le fist, l'utilisation de jouet xxl, les odeur corporelle de mon copain le soir quand il rentre sexe aisselles pieds, les jeux a plusieurs, les fuck machines...

Ok dite de moi que je suis une s****e j'assume.


 0 vote #315839
Gael3592
Homme de 35 ans
29/10/2019 à 19:50

Citation de Jeuneaimemur #315839

Oh la la t'es parti trop loin mon gars.

Le fait de ne pas vouloir dire au public, c'est parce qu'il est privé tout simplement. Aussi, tant de sujets les êtres humaines peuvent discuter, aimer ou non lecher les pieds en est juste un. Tu réponds pas à ton boulanger quand il te demande baguette bien cuite que tu aimes lecher les pieds. Quand macron parle sa politique il va pas dire qu'il aime les femmes mûres etc... Sinon il vas se prendre pour un foux.

C'est pas une honte d'avoir des délires sexuels, mais ça reste personnel et par politesse tu parles pas ça devant les gens. C'est tout, la plupart des fois les gens se sentent gènés pas à cause de tes délires sexuels, mais tu imposes ta vie privées sur eux. Ils ont du mal à te répondre car c'est pas leur oignons tout simplement.


 3 votes #315840
Hugotheo
Homme de 33 ans
31/10/2019 à 23:23

Ce n'est pas du tout honteux tu a raison, mais dire l'est délire de decon aussi direct peut leur donner un côté sale et humiliant, car ce type de jeux se vie en toute complicité avec caresse, baissé, regarde amoureux et complice, simple exemple, quand tu parle uro pour les non habitués à ce type de jeux ça peut donner une image humiliante et sale, un homme dominant voulant humiliée un soumis par exemple, alors que ce peut être un jeux sensuelle d'une énorme complicité et un jeux totalement mutuel, donc à vouloir être trop honnête tu abime ta sexualité en lui donnant un côté tard et porno alors que ce peut-être d'une énorme tendresse.


 0 vote #316003
Mimoza
Homme de 47 ans
31/10/2019 à 23:39

Citation de Jeuneaimemur #315839

Oui pas de souci JAM. Tu dis tout haut ce que certains pensent tout bas. On est assez pudibons dans nos sociétés marquées par le christianisme ( La sexualité, c'est sale, on n'en parle pas).

L'uro, lorsque l'on est trés proche de son ou sa partenaire, est quelque chose de trés intime et assez troublant.


 0 vote #316006
Hugotheo
Homme de 33 ans
31/10/2019 à 23:49

Citation de mimoza #316006

Oui une sorte de grosse jouissance, il est normale que quand on aime un homme et c'est attribué masculin d'aimer ce qui en sort et d'en faire un jeux sexuel, mais même si tu le vie de façon complice et épanoui dans ton couple, si d'autre personne savent ce que l'on pratique cela aura toute suite une image négative et humiliante, il faut mieux garder ça pour soit.


 0 vote #316007
Mimoza
Homme de 47 ans
31/10/2019 à 23:58

Citation de Hugotheo #316007

Tout à fait. Mais c'est de l'hypocrisie. Pratiquement tout le monde a gouté au moins une fois les sécrétions intimes de sa compagne ou compagnon. L'urine provient du sexe alors qu'elle est classée un peu comme les deféctions et avec le meme dégout. Alors que ce n'est pas tout à fait la meme chose. Et quand bien meme. Certaines personnes sont aussi scato, et ce n'est pas bien loin de l'uro dans le délire.


 0 vote #316008
Hugotheo
Homme de 33 ans
01/11/2019 à 00:07

je qualifierais plutôt l'urine comme sécrétion sexuel et non excrément, l'urine tu en fait un jeux tu la contrôle, tu peut faire une soirée uro avec ton copain, en préparent des bouteilles d'eau, et jouet a boire un maximum c'est extrêmement sensuel car on sait comment sera évacué cette eau, et avec beaucoup d'eau l'urine est totalement claire sans rien de désagréable et ce devienne un vrai jeux intime


 0 vote #316010
Mimoza
Homme de 47 ans
01/11/2019 à 00:14

Citation de Hugotheo #316010

Tout à fait Jean-Pierre. Sauf que dans l'esprit des gens et comme il est dit aux petits enfants, c'est pipi caca, c'est sale. On a tendance à associer les deux.


 0 vote #316013
Gael3592
Homme de 35 ans
01/11/2019 à 08:49

Hmmm, uro,

En principe, si le donneur est en bonne santé et ne présente pas de maladie infectieuse, la pisse est stérile. Un point de vue microbiologique. Mais ça reste toujours sale, il y beaucoup de toxines et des déchets du corps dedans. Jamais on me faisait, fait et ferait ça. Je ne donne point non plus.

Je ne veux pas contrer la chate de beto, portant beaucoup sur la tolérance, mais je pense que

1, toutes les pratiques sexuelles restent privées , entre la personne et son partenaire. La morale est dans la communica et consentement entre les deux partenaires. Mais pas aux autres.

  1. Parler ouvertement en publique ses délires sexuel restent toujours gênant, s'il parle, il faut assumer les remarques des gens et des conséquences derrière , sinon c'est de l'intolérance. Par la suite, vouloir se justifier ou imposer son ressenti qui n'est pas compatible avec les interlocuteurs est irrespectueux.

3, chacun a ses pratiques sexuelles préférées avec tel personne. Et ça évolue en fonction des besoins et tout bêtement le partenaire. Les immortels courent après le plaisir, c'est tout à fait normal. Choisir ce qui lui plaît et vivre pleinement, mais partage pas autant avec les gens qui ne sont pas concernés. Pour préserver son petit monde intime et passionnant.

Bon sexe


 1 vote #316061
Maya67
Femme de 52 ans
01/11/2019 à 09:25

Citation de gael3592 #316061

100/100 d'accord, les plaisirs charnels se partagent à 2 et évoluent et si on les étale aux autres elle est où la complicité?

Puis on parle uniquement technique, c'est un peu réducteur, observer et être à l'ecoute des deux corps, c'est efficace...

Faites vous plaisirssssss


 0 vote #316063
Steph41190
Homme de 44 ans
01/11/2019 à 11:27

+1


 0 vote #316076
Jeuneaimemur
Homme de 19 ans
03/11/2019 à 23:41

Pour moi la sexualité hard est une forme de rébellion je n'est aucun caractère ni aucune repartie quand on m'attaque sur mon homosexualité j'ai toujours subi les insultes et dénigrements en silence et vivre une sexualité intense est ma façon d'assumer ma sexualité une façon d évacuer c est humiliations par le sexe, quand je couche j'ai besoin que se doit intense de vivre au maximum les raison des humiliations subi, que se soit le fist l'urologue ou quand mon chéri me partage avec c est potes je me sent vivre et ça me donne la force d'assumer et subir les insultes


 0 vote #316348
Hugotheo
Homme de 33 ans
04/11/2019 à 01:10

En gros tu dit combattre le mal par le mal attention a toi la sexualité doit être un moment de complicité de partage de tendresse et de respect, ta vision du sexe risque de très mal finir.


 0 vote #316353
Mimoza
Homme de 47 ans
04/11/2019 à 07:54

Dac avec Hugo. A la longue, tu risques de te faire plus de mal que de bien, car ça va monter creshendo et il y a des chances pour que tu perdre le controle et le respect de toi-meme.


 1 vote #316360
Jeuneaimemur
Homme de 19 ans
06/11/2019 à 02:21

oui je sait que ça peut mal finir mais j'ai besoin de ça mon chéri sait m'utiliser sans retenu j'ai découverte beauté chose avec lui, mais ce sentiment d'infériorité et d etre un objet me rend heureux et me comble j'ai le sentiment d etre ce que je suis


 0 vote #316475





Rejoindre BeTolerant