L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Les explications allucinante d'un médecin ayant refusé un certificat à un couple Gay

PetiteCore
Femme de 42 ans
23/10/2019 à 14:19

Il y a quelques semaines, Têtu relatait les mésaventures d'un couple d'hommes candidats à l'adoption, cherchant un médecin pour établir un certificat médical. Leur médecin traitant n'étant pas hablité à établir ce certificat, ils disent avoir choisi au hasard un médecins sur une liste de médecins habilités fourni par les autorités. Lors d'un premier entretient il leur aurait demandé de réaliser un test VIH alors que cela n'est pas prévu par la procédure. Pourquoi ? Cette demande s'appuiai-elle sur des éléments objectifs tels qu'une étude scientifique ? Le couple n'en saura pas plus car, affirment-ils, lors de ce qui aurait dû être le second entretient, le médecin aurait refusé de les recevoir et leur aurait dit qu'il ne leur ferait pas ce certificat.

Après avoir retrouvé le médecin, Quotidien lui propose de s'expliqué cela donne cette vidéo surréaliste. Au delà de la mise en scène pour le moins étrange, les arguments sont très inquiétant de la part d'un médecin.

Moceaux choisis (je vous épargne les pseudo citation et référence à telle peronalité ou telle chanson)

"froisser deux adulte ou protéger un innocent" : en quoi l'enfant derait-il en danger avec ce couple ? Quels élément objectif lui permette une telle affirmation ? Ce médecin s'appuie-t-il sur lune étude scientifique, sur des préjugés, ou sur le sempiternel sophisme de l'appel à la nature ? on en saura pas plus.

Délitement des moeurs et décadence, dénie de spiritualité : Ce genre de discours assez courant à toute les époques chez les réactionnairee, c'est l'argument à tout faire, facile à utiliser mais toujours très subjectif et assez irrationnel.

Dictature de la bienpensense, terrorisme des minorités, corruption des lobbies, soumission des politiques et des médias" : Là, il me semble claire que l'on est dans la théorie du complot pure et simple, non ?

La majorité silencieuse est en grande souffrance dans nos cabinet, cette souffrance est aussi respectable que celle des minorités" : Sans doute, et ?

Car la santé est ternaire, physique, mentale et spirituelle, quoi qu'on en dise" : Physique et mental, je peu comprendre mais spirituelle ? C'est un discours plus religieu que médical, me semble-t-il, non ?

La nature nous montre la voie, les ingénieur le savent" : Ah, enfin, le sophisme de l'appel à la nature, il fallait bien qu'il sorte.

"Nous ne consentons pas au viol de notre conscience, de notre âme et encore moins de notre esprit" : Là encore, je peu comprendre la notion de conscience, même si en l'occurance, je ne suis pas certaines que ce soit justifié, mais avec l'âme et l'esprit, on quite le domaine rationnel pour le religieux.

Soyons sérieux, nos enfants nous jugerons" : Sans doute

Vivre ensemble est possible, arrêtez juste, peut-être, de vous imposer" : Faut-il comprendre que les LGBTQI+ doivent accepter de rester des citoyens de seconde, tout juste tolérés ?

En fin de vidéo, à la question de la journaliste "êtes-vous contre l'adoption par des couple homo", le médecin répond "personnellement, oui". Tout n'est-il pas là ?

Ce médecin ce défend d'être homophobe, mais alors, sur d'autre que l'orientation sexuel de ces patients s'est-il basé pour leur refuser ce certificat ?

Un médecin ne devrait-il pas être aussi rationnel et objectif que possible, s'appuyer uniqueùent sur des données objectives, sur l'état de la science, plutôt que sur ses opinion politiques ou ses croyences religieuses ?


Date de publication : 23/10/2019 à 14:19
#315194
W0nderwOOman
Femme de 40 ans
23/10/2019 à 14:57

Dr Laurent Dap (président du conseil départemental de Moselle de l’Ordre des médecins) :

« On lui demande un examen médical, pas un avis moral. Les seules clauses de conscience acceptables sont liées à des soins ou des traitements, le cas le plus fréquent concernant l’IVG. Mais pas pour un certificat. Il y a une faute déontologique. »

Source : L'Est Républicain

Un médecin ne devrait-il pas être aussi rationnel et objectif que possible,

Idéalement, dans le meilleur des mondes : oui. Hélas nous ne vivons pas dans un tel monde...

En fin de vidéo, à la question de la journaliste "êtes-vous contre l'adoption par des couple homo", le médecin répond "personnellement, oui". Tout n'est-il pas là ?

Evidemment ! Il aurait pu dire non dès le départ au couple gay. Or, ce médecin n'assume pas son homophobie. Tout comme certain·e·s n'assument pas leur racisme, par ex, en désapprouvant l'union entre deux personnes de couleurs différentes.

Cette mode d'avoir un comportement discutable sans vouloir endosser de qualificatifs trop embarrassants...


 2 votes #315199
CeliaJones
Femme de 39 ans
23/10/2019 à 18:31

J'ai vu l'émission de Quotiden sur ce sujet...

Cela prouve juste que le dégrés d'instruction n'est pas relié à l'intelligence. Ce medecin devrait passer un examen psychologique sans psychophobie. Sa mise en scéne était délirante, ses props étaient délirants en mode paranoïaque.

Sinon rien de nouveau, il y a toujours eut des médecins avec des convictions religieuses voir sectaires, bien que cela soit formellement interdit dans la pris en charge. On laisse à la porte de son cabinet ses convictions pour ne rester que dans le soin.

J'espére qu'il aura un suivi psychologique et un blame de l'orde des medecins.


 1 vote #315233
Lindos
Homme de 37 ans
23/10/2019 à 18:57

Ce sont à peu près les arguments de La Manif pour tous, on voit à peu près l'origine de ses convictions. Et je suis assez d'accord avec CeliaJones, il n'apparait pas être en excellente santé dans cette vidéo. C'est vraiment pas de chance d'être tombé sur lui, faut espérer que les médecins aggrés ne sont pas comme lui en Lorraine.

Concernant le VIH, les médecins traitants doivent recommander le dépistage à leurs patients à risque, mais individuellement, avec les précautions orales d'usage, et lorsqu'il s'agit de leur santé. Là cela semble être complétement hors procédure d'adoption, et du même tonneau que ses états d'âme personnels...


 2 votes #315237
Carabix
Non binaire de 30 ans
23/10/2019 à 19:13

Etant également médecin et bissexuel je suis profondément choqué par ces déclarations de ce confrère qui me font bondir.

Serment d´Hippocrate: Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions (...) Que je sois déshonoré et méprisé si j´y manque.

Il a du oublier quelques passages...


 2 votes #315240
W0nderwOOman
Femme de 40 ans
23/10/2019 à 19:17

Citation de Carabix #315240

Serment d´Hippocrate: Je respecterai toutes les personnes

Sauf que ce médecin a dû prêter un serment d'hypocrite... :-)


 3 votes #315241
CeliaJones
Femme de 39 ans
23/10/2019 à 19:20

Citation de Carabix #315240

Malheureusement, il y a un très gros travail à faire au niveau des prises en charge des patients. La France est trés en retard à ce niveau...


 0 vote #315242
Carabix
Non binaire de 30 ans
23/10/2019 à 19:50

Citation de CeliaJones #315242

Tu as parfaitement raison. Malheureusement nous sommes formés à la pratique et pas au côté humain. Les étudiants dont livrés à eux mêmes et apprennent sur le tas.


 1 vote #315253
Steph41190
Homme de 44 ans
23/10/2019 à 21:04

Salut à tous,

D'abord merci @PetiteCore pour ce sujet.

Je ne suis pas étonné qu'un homme ayant effectue (théoriquement) de longues études soit aussi ignorant et surtout aveuglé par certaines croyances digne d'un autre siècle! (il a probablement baigné depuis son plus jeune âge dans le contexte homophobe de ceux qui prêchent la "bonne parole"...le pli est pris! ou "la messe est dite")

La méfiance est de mise dans toutes les couches de la société....les humains sont parfois trop "guidé" par leur entourage personnel...et dont la preuve (dans ce cas) est irrémédiablement la présence de paroles et d'expressions en lien avec les religions. Toujours la même cause!

Le pire c'est que ces dogmes religieux n'ont jamais disparus et vont probablement revenir de plus en plus.

Cordialement,

Stéphane


 1 vote #315276
Frango
Homme de 56 ans
23/10/2019 à 21:43

Bonsoir à tous,

Oui, c'est plutôt étonnant, venant d'un médecin.

Par contre, il ne faudrait pas faire d'amalgame ; catho = homophobe. Je pense qu'il y a trop de clivage dans notre société et que nous avons la manie de vite coller des casquettes sur la tête des gens. Effectivements, par peur du changement, certains, se réfugient derrière les "pillers" de notre civilisation : la religion, le droit, la science, la politique, etc... Mais ils sont généralement assez peu nombreux (par rapport à l'ensemble) à s'exprimer vraiment. Il y a du bon et du mauvais dans chacun et il ya surement "des homos parmi les cathos". chacun ne se retrouve pas forcément dans les mouvements de masse, parmi ceux qui brandissent les banières. Je ne suis pas partisant de toujours opposer deux mondes...

Et concernant la conscience populaire, actuellement, il est de bon ton de se montrer tolérant, vis à vis des homos, vis à vis des immigrés, brefs des minorités. Maintenant on parle de l'empreinte carbone, des éoliènnes. Tout ça, ça a évoluer, mais est-ce vraiment stable ??? J'ai connu cette époque (pas si lointaine) où il fallait se cacher et fuir. Où le simple fait de porter un pull rose pouvait declencher l'hilarité de tout un groupe. Alors, est-il si certain que nous soyons si bien acceptés que ça, en 2019 ???!!!??? Ou est-ce juste "politiquement correct" pour le plus grand nombre ?


 0 vote #315285
Steph41190
Homme de 44 ans
23/10/2019 à 22:19

Citation de Frango #315285

Comme pour tous il y a ceux qui disent tout haut ce que d'autres "pense tout bas" (et ils sont très nombreux)

Comme pour tous les systèmes politiques ou religieux, cela va de la simple personne qui acquièse au puriste radicale.....

Mais au non de quoi doit ont empêcher de laisser vivre les gens libres?

Les politiciens, comme les religieux n'ont sus bien souvent, que protéger leurs dogmes et leurs bien ....mais au prix de combien de vies? Une partie de la "bétise" humaine en somme!

Cette gabegie continue d'ailleurs dans certains pays!


 0 vote #315286
Membre désinscrit
24/10/2019 à 00:06

@PetiteCore - Meurki , pour plus tard également .

#315293
Maya67
Femme de 52 ans
24/10/2019 à 04:05

Comme il a "trahi" le serment d'Hippocrate, il est passible de sanctions par l'ordre des médecins, je pense.

Comment fonctionne cette instance?

Sait-on s'il y a une réaction ?

Il est sur la liste des médecins habilités, ils sont choisis comment ?

Comme ces propos sont discriminatoires, idem, il est passible de sanction, la justice va-elle intervenir?

Y a t-il eu dépôt de plainte aupres des 2 autorités concernées ?


 0 vote #315309
Steph41190
Homme de 44 ans
24/10/2019 à 06:45

@Maya67:

"Comme il a "trahi" le serment d'Hippocrate, il est passible de sanctions par l'ordre des médecins, je pense."

Dans le monde des bisounours certainement,......dans le monde réel avec un cas comme celui là....c'est plutôt très rare je pense!

  1. D'abord car beaucoup de victimes ne doivent pas porter plainte et purement aller voir ailleurs.

  2. De car je suppose que la composition de l'ordre doit être plutôt très traditionaliste et donc pas forcément "gay friendly"....surtout que l'âge moyen des médecins et plutôt très haut voir proche de la retraite.

Mais je parie que @Carabix est mieux informé que moi sur le sujet.... je me trompe peut être...


 1 vote #315313
Meilleure réponse

Lindos
Homme de 37 ans
24/10/2019 à 13:11

Citation de Frango #315285

"il ne faudrait pas faire d'amalgame ; catho = homophobe"

Les catholiques disent combattre les pratiques homosexuelles mais pas les homosexuels, afin de sauver leur âme (autrement dit la promesse de les sauver après leur mort).

Il serait équitable que les homosexuels combattent les pratiques catholiques mais pas les catholiques, afin de sauver leur corps (autrement dit la promesse de les faire jouir de leur enveloppe terrestre de leur vivant) ^^


 6 votes #315330
BarelyInsane
Homme de 27 ans
24/10/2019 à 21:16

Tout d'abord, un médecin est quelqu'un qui pratique la médecine. Il n'est pas forcément chercheur et n'est pas exposé à l'utilisation de la méthode scientifique dans son quotidien. On a le fameux cas de Ben Carson, un neurochirurgien médaillé pour la première séparation réussie des siamois par la tête, mais c'est aussi quelqu'un qui pense que la terre date d'il y a 6000 ans et l'homosexualité a causé la chute de l'empire romain. Alors pourquoi des personnes brillantes croient et même défendent des idées stupides ou ridicules ? c'est tout simplement une question de dissonance cognitive, et la religion, comme le poids de la tradition, est un outil de pression qui empêche les gens de réfléchir de façon critique quant aux idées reçues, sacrées ou communément admises, laissant la personne devant un conflit de pensée qui se termine parfois par le rejet de ce qui s'oppose à ces idées.

Tu as bien déconstruit le fil de l'argumentation du docteur, PetiteCore. Comme toujours, c'est toujours le même schmilblick : "je ne suis pas homophobe, bla bla la bienpensance, bla bla la décadence, bla bla ma croyance sous persécution"...tout sauf assumer directement leur homophobie.


 4 votes #315386


Rejoindre BeTolerant