L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Votre avis sur l'écologie - Page : 2

Redmood
Homme de 27 ans
20/10/2019 à 09:16

@Leo85 Puisqu’on y est: j’utilise Debian, Ubuntu étant basé sur Debian. J’ai supprimé mon compte Facebook, il y a deux, peut-être trois ans. Le seul produit Google que j’utilise encore un peu, c’est youtube et encore, je passe de plus en plus de temps sur peertube, à la place. Quant à Amazon, je ne me souviens même plus de la dernière fois que j’y ai commandé quoi que ce soit. Tant qu’on y est, j’ai supprimé mon compte Google de mon téléphone et par conséquent, je ne télécharge plus rien qui vienne du Google Play Store. J’utilise Mozilla Firefox, à la place de Google Chrome, ainsi qu’openstreetmap, à la place de Google Maps. Qwant et lilo, à la place de google search. J’ai acheté mon ordinateur sans OS, pour ne pas payé par défaut une license Windows, dont les sous atterissent directement dans les poches de Microsoft.

Oui, tout ça est plus pertinent, que blablacar, mais plus haut, on parlait de tri des déchets, alors qu’il est plus pertinent de se demander comment les réduire (c’est d’ailleurs dans une démarche zéro déchets, que je fais mes courses en vrac), voir ne plus en plus en produire du tout. Avant d’être en coloc’, j’en était venu à descendre ma poubelle, une fois par mois, au lieu d’une fois par semaine (et je me suis lancé dans la démarche après avoir rencontré quelqu’un qui fais bien mieux encore). Pourtant, je ne vois pas en quoi, on ne pourrait pas parler de tri.

Aussi, je me suis permis d’apporter mon point de vue à propos de Blablacar, parce qu’il a été mentionné et parce que, contrairement à Google et les autres, j’entends très rarement de son cloche sceptique vis-à-vis de Blablacar, donc il me semblait intéressant d’en apporter un. Montrer aussi qu’il ne faut pas se focaliser sur les plus gros, en octroyant totalement les petits (petits certes, mais tellement nombreux), qui gravitent autour.

Mais ok, on peux arrêter là.

@Steph41190 Oui, certains dégâts sont irréversibles. Effectivement, au niveau politique (marionette entre les mains des grandes multi-nationales), tout le monde freine des quatre fers, dès qu’on parle d’écologie. Mais, si nous nous emparons de la question, sans les attendre, qui sais, peut-être finirons nous par éveiller suffisamment de conscience, pour que le feu prenne (c’est une image évidemment, inutil de brûler des forêts XD). Bon, en vrai, je t’avoue que j’y crois pas trop à l’éveil des consciences, qui renversera les politiques, en mode désobéïssance civile de masse, mais bon, faut bien s’accrocher à quelque chose. Surtout que, si ça marche pas, on aura pas perdu grand chose à essayer, mais si ça marche, on aura tout gagner.


 2 votes #314842
Lindos
Homme de 37 ans
20/10/2019 à 10:22

J'avoue que je suis impressionné par les efforts de certains, aussi je vais améliorer mon tri, notamment des déchets organiques. Mais je n'en suis pas encore à élever des poules et lapins dans mon jardin, j'attendrai les pénuries ^^

Concernant Google, je sais que chacune de mes requêtes coute l'ébullition d'une tasse à café, mais c'est tellement efficace, et les salariés se disent heureux comme des mineurs de fond dans un coron ^^, alors... Amazon c'est un peu différent, chaque coli contient beaucoup trop de souffrance humaine notamment de jeunes, de gaspillage. C'est aussi le cas des vêtements, de l'électronique, etc, même si la souffrance est délocalisée en Asie ou ailleurs. Mais il faut aussi que les gens vivent, donc quelque part en bavent, et on ne peut pas non plus se couper du monde. Donc comme je disais plus haut j'essaie de me limiter à l'utile indispensable. Dans lequel j'inclus tout de même mes loisirs, époque oblige.

Concernant la viande je l'aime trop pour m'en passer, mais me limite à du frais de qualité, bien cuisiné. Les poissons sont un peu ma honte, je les achète tant qu'ils existent, sachant pertinament que les poissons sauvages vont un jour ou l'autre ne plus être disponibles à la vente, c'est inavitable à moyen terme. En plus tous les animaux qui ne respirent pas, et donc ne crient pas, sont vraiment maltraités par les humains. Mais voilà, bien frais et bien cuisinés, ils sont excellents. Sauf que trouver un poisson de qualité, bien frais, non congelé, relève de l'exploit si on ne le paie pas une fortune. Ils se font massacrer pour finalement une nourriture de très basse qualité gustative. En Asie les gens n'achètent que des poissons vivants, ou séchés, qui restent encore bons.

Citation de gael3592 #314787

C'est vrai que j'ai cité le bullet train qui n'est pas nécessairement très écolo, en expropriation de terres de paysans, production d'électricité pas très verte, ni même rentable au prix bas où sont vendu les billets. Mais c'est une infrastructure durable évitant les déplacements en avion, et qui crée de l'expertise nationale et exportable. De même que les centrales ucléaires.

Comme partout les grands enjeux de la Chine sont la qualité de l'air, de l'eau, la gestion des déchets, la sécurité industrielle et du travail, les transports, qui impactent actuellement lourdement la santé des gens, mais peuvent être amaliorés. Et aussi l'avancée des déserts du nord ouest, mais là ce sera autrement plus ardu...


 1 vote #314846
Leo85
Homme de 26 ans
20/10/2019 à 21:57

Je suis loin d'être parfait, sur bien des points. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai créé ce sujet, car je souhaite changer certaines choses dans mon mode de vie (et j'espère ce sera également le cas pour les lecteurs de ce post). Le fait d'en parler avec vous tous me permet de me remettre en question sur certains aspects de ma façon de vivre, et de relire quelques article forts intéressants concernant l'écologie. Merci.

@Redmood : désolé si j'ai préféré écourter le sujet concernant Blablacar, qui ne me semble pas des plus importants, mais tu as de très bonnes idées et je tiens à ce que tu continues de débattre ici !

@ Lindos : Malheureusement, que les animaux aient la capacité de crier ou non, ils sont maltraités par les êtres humains. Il suffit de regarder ces reportages sur les abattoirs que tout le monde a vu. Sans parler de leur conditions de vie avant de passer à l'abattoir. On peut en dire autant sur les poissons que l'on trouve en grande surface, sur les conditions de pêche ou d'élevage. Oui, un poisson souffre même si il ne peut pas crier

Pour ces raisons, à terme, je voudrais devenir végétarien, cependant ayant moi même le goût de la bonne viande et du bon poisson, j'avoue que c'est compliqué. De son vivant, mon papa pêchait du bar, ou autres poissons, en mer, et nous les cuisinait tellement bien ! Ca me manque... Mon frère et ma belle sœur sont éleveurs de porcs / charcutiers, et font du très bon travail, dans le respect de l'animal et de la nature. Bien loin de la charcuterie qu'on trouve en grande surface, ou même dans certaines charcuteries classiques... Et que dire du bon vrai poulet fermier que tout le monde a goûté, au moins une fois dans sa vie (enfin j'espère ^^)

Le plus important est de manger le moins souvent possible de viande et de poisson, mais de bonne qualité. L'homme a un intestin d'herbivore, donc en théorie on peut vivre en très bonne santé en mangeant seulement des fruits, des légumes, des graines, des algues... Une fois de temps en temps, de la viande ou du poisson pour se faire plaisir, OK, mais pas tous les jours! Ce n'est pas une solution viable pour l'humanité.


 0 vote #314931
Lindos
Homme de 37 ans
21/10/2019 à 09:18

"De son vivant, mon papa pêchait du bar, ou autres poissons, en mer, et nous les cuisinait tellement bien ! Ca me manque... Mon frère et ma belle sœur sont éleveurs de porcs / charcutiers, et font du très bon travail, dans le respect de l'animal et de la nature. Bien loin de la charcuterie qu'on trouve en grande surface, ou même dans certaines charcuteries classiques... Et que dire du bon vrai poulet fermier que tout le monde a goûté, au moins une fois dans sa vie (enfin j'espère ^^)"

C'est le fond de la question, pour ne pas dire du problème. Et si on a la chance d'avoir de petits producteurs locaux, ou de voyager dans des contrées excentrées du monde moderne, on se rend compte que les végétaux comestibles, les fruits et légumes qu'on nous vend, ont perdu l'essentiel de leurs qualités gustatives. Nous avons remplacé la qualité par le gout industriel standardisé, la quantité et le gaspillage, et les maladies de la surconsommation. Y compris dans les pays pauvres, où les petits paysans qui produisaient chichement des produits de qualité ont été mis en concurrence avec des importations industrielles à bas prix, y compris celles longtemps subventionnées par la communauté européenne, où leur pays a été forcés par le FMI à récolter des produits exportables tels que le coton, immangeables et gourmands en eau, et où au mieux les jeunes sont partis et les vieux paysans sont morts sur place avec leur savoir faire. On est souvent tenté de forcer le trait (notamment moi-même pour plaisanter), mais tous les indicateurs montrent qu'on est en train de changer d'ère, la période agricole commencée avec le néolithique il y a 10000 ans est en train de basculer, y compris le climat comme au début de cette période.

Mon avis déjà exprimé est qu'on ne changera pas l'évolution, mais on a la chance en cherchant bien de pouvoir encore profiter de l'ancien monde, tout en s'adaptant au nouveau. Sinon c'est inévitablement la migration qui nous guette, comme les africains.


 0 vote #314976
Zeugma
Homme de 35 ans
21/10/2019 à 09:23

migration ? mais vers où ?


 0 vote #314977
  Seyan12
Homme de 28 ans
21/10/2019 à 15:33

Pour ma part,

L'écologie fait partie intégrante de ma vie :

-Pas de contenants en plastique chez moi, ni ustensiles en plastiques.

-Je me fournis en électricité chez Enercoop.

-Toute mon épargne est placé à la Nef ou des placements solidaires (Energie Partagé etc)

-J'ai des factures plutôt basse mensuellement (42 € / mois) d'électricité

-Utilisation systématique de gourdes

-Limitation des déplacements en véhicule (uniquement pour des trajets de plus de 3 km quand il n'y a pas d'alternatives)

-Utilisation modeste des réseaux sociaux (J'ai que Twitter).

-Amazon, Facebook, Google, Microsoft sont bannis de mon quotidien (Team Gnu/Linux)

-A chaques achats, je réfléchis à l'empreinte carbone du produit.

-Aucuns produits de synthése chez moi.

-Je mange bio (en ligne, amap, marché)

-Je vais militer dans une association écologique.

-Mes vêtements sont tous certifié bio et/ou max haavelar et/ou fabriqué en France

-Pour l'hygiène corporelle, que des produits solides (sauf dentifrice)

-Etc.


 3 votes #314995
Lindos
Homme de 37 ans
21/10/2019 à 21:16

Citation de zeugma #314977

"migration ? mais vers où ?"

Déjà c'est très anticipé.

Ensuite c'est toujours à peu près toujours le même problème, on ne peut pas se passer d'eau et d'énergie, mais faut pas non plus que leur flux puisse devenir trop important, et devienne ingérable.

Les climats tempérés sont parfaits, pas trop loin des cotes pour recevoir des précipitations, ou des montagnes qui captent ces précipitations, pas trop près du littoral pour ne pas subir les fluctuations maritimes, pas trop près des talwegs (cours d'eau à sec ou non) et des points bas pour ne pas se faire submerger, etc. Les climats tempérés se déplacent logiquement vers le nord lors des réchauffements climatiques, et vers le sud lors des refroidissements.

Bon maintenant il faut répondre à ta question, je répondrai sans hésiter la Bretagne et surtout Brest ! ^^ Avec actuellement 160 jours de pluie, 11 degrés de température moyenne par an, et un estuaire profond de 50m, la ville est calibrée pour absorber le réchauffement climatique. Certe en Bretagne l'eau est enrichie aux épandages de lisers de cochon, mais les bretons ne boivent pas beaucoup d'eau et importent des boissons alcoolisées, donc aucun souci mdr. Sinon il y aura aussi la Grande Bretagne, c'est la même chose que la Bretagne en plus grand XD.

T'inquiete je plaisante, quoi que...

Sinon, "Zeugma" c'est figure de style, ou la magnifique ville antique qui a été engloutie sous un des barrages sur les eaux de l'Euphrate, chez les kurdes de Turquie, près de la frontière syrienne où ça se bat actuellement ? Ces barrages sur le Tigre et l'Euphrate feront les guerres de l'eau demain, on sera en plein dans le sujet (mais c'est encore un peu trop tôt, les gens ont d'autres priorités).


 2 votes #315019
Gael3592
Homme de 35 ans
21/10/2019 à 22:46

Citation de Lindos #315019

Si c'est vraiment de la Bretagne, je préférerais Bretagne sud Morbihan :).

Migration vers où ? Je penses les élites de la société vont choisir pour nous, car eux ils vont installer en premier, prendre de l'avantage, puis les pauvres être comme nous vont suivre, et se faire exploiter après . C'est ainsi dans le sang des être humains.


 0 vote #315031
Zeugma
Homme de 35 ans
22/10/2019 à 10:40

On peut toujours morceler et se perdre dans la complexité de notre impact environnemental, essayer de gérer nos pollutions et la surexploitation des terres, des eaux, et des personnes, on peut aussi reporter indéfiniment la question de la surpopulation problématiquement liée au niveau de vie moyen des humains sur cette planète, on peut avoir aussi une confiance excessive dans la technologie et continuer à détruire les liens physiologiques du corps avec son milieu de vie, et bien sûr on peut habiller toute cette ignorance et ces mensonges dans le beau linge propre du progrès…

Reste que nous avons devant nous le constat d’une dégradation de l’ensemble des conditions structurelles qui maintiennent qualitativement et quantitativement la vie à la surface de la terre, océan compris…

Et que rien ne permet de justifier cette dégradation, mais qu’une seule chose l’explique, à savoir la triple dégradation spirituelle de certaines personnes : orgueil, vanité et concupiscence…

Car derrière chaque choix économique ou sociétal, derrière chaque performation techno-scientifique, derrière chaque accumulation de richesse, quelque chose d’égocentrique obscurcit le jugement de sagesse qui seul permettrait de voir chaque réalité à sa place naturelle…y comprit soit même évidemment !


 3 votes #315077
Leo85
Homme de 26 ans
22/10/2019 à 18:38

Le sujet de l'écologie est trop vaste, il y a tant de choses à dire :-S En créant ce topic je souhaitais que vos contributions portent principalement sur ce qu'on peut faire, individuellement. Seyan12 merci beaucoup pour ta contribution.

J'ai parlé de souffrance animale, mais j'ai oublié de préciser quelque chose. Merci Steph d'avoir listé ce problème dans ta liste, dont personne n'a parlé : notre consommation de viande d'élevage a un impact écologique très important ; Il faut bien plus d'eau pour produire de la viande, que des légumes. Les surfaces agricoles nécessaires, étant largement supérieures pour l'élevage, que pour le maraichage. Surfaces agricoles dont par ailleurs, la superficie diminue chaque année, un peu partout dans le monde...

Par conséquent, à défaut d'avoir de la compassion pour les animaux qu'il tue et qu'il mange, l'Homme a tout intérêt à manger le moins de viande possible, et privilégier les fruits, les légumes et autres produits végans... et locaux bien sûr.

Pour sa survie, et pour celle des espèces animales et végétales peuplant notre planète, qui elles, n'ont rien fait.

Le risque, cité par certains, que la population humaine soit divisée par 2, voir plus, d'ici quelques années dans de sombres circonstances, est envisageable. Ce serait bien triste d'en arriver là car il existe d'autres solutions, même si la surpopulation de la planète devient problématique.


 1 vote #315116
Membre désinscrit
22/10/2019 à 18:52

Citation de zeugma #315077

Je n´aurais pas mieux dit, merci ☺️

#315120
Maya67
Femme de 52 ans
22/10/2019 à 20:35

J'ai lu "vegan", je vais tenter de faire court.

L'industrie agroalimentaire se jette dessus et ce sont les grosses entreprises qui par ailleurs polluent un max. Quand on voit sur les paquets de legumes emballés BIO et VEGAN, c'est à pleurer. Dois-je expliquer aux naifs que ce n'est que marketing. Ils font dans le pakaging plutôt qu'encourager le vrac, pakaging venant de la pétrochimie!

Les legumes vegans, ils prennent les vegans pour de sacrés incultes!

Sur la farine, les légumes secs, le riz, les fruits... il est temps de les envoyer à l'école les vegans. J'espère qu'ils n'en achètent pas avec ces emballages, je doute car ça surf sur la vague...

le steack boulgour, saveur tomate bio et vegan, je vous la refais? et en plus ils mettent quoi comme liant? un truc delicieux pour nos papilles?

Alors on assume, c'est ce que fait pour mes repas "vegans" ça ressemble aux ingrédients frais achetés en vrac, les legumes, les mélanges de légumes secs, on sait tous les faire avec des morceaux de tomate si ça fait plaisir...

Parlons couettes.et vêtements... ouhla pas de laine, pas de cuir... c'est bien mieux le polyester, un pull polaire! un manteau en polyester, une couette... les tee-shirt et autres vetements tous en coton ou lin??? C'est excellent pour notre planète tout ce plastique en forme de vêtement venu de la .... pétrochimie!

Je ne suis pas du tout ni irréprochable bien au contraire, j'ai été très actrice de la surconsommation de M... car en plus sans un porte feuille hyper garni.

Maintenant je fais attention et je préfère des oeufs de poules élevées en plein air et bio qu'un morceau de viande d'élevage industriel.

Ceux qui surfent sur cette vague ne voit que l'intérêt financier, comme s'ils manquaient d'argent les pauvres!

Les petits producteurs, éleveurs eux triment et font de la qualité.

Même si je tends à devenir végétarienne, j'aime trop le lait de vache et dérivés dont la tartine au beurre et le fromage tout au lait cru!

Puis les maïs et soja transgéniques dans les plats et desserts, les laits végétaux mes papilles ne veulent pas.

J'avais dit court, en tout cas jamais je ne me dirai vegan, il ne me restera peut-être qu'une raison celle de ne pas me faire insulter de C... par les industriels de l'agroalimentaire!!!

Ma CB même si elle est pas bien épaisse, c'est mon bulletin de vote contre ceux qui surf sur toutes les vagues.


 0 vote #315138
Leo85
Homme de 26 ans
22/10/2019 à 21:46

Bonsoir Maya, je n'aurais peut être pas du préciser produits "végans", mais "vétégariens"...? En tout cas je voulais juste dire qu'il me semble important de manger le moins de viande possible.

Et que ceux qui en mangent devraient passer par les producteurs locaux et respecteux de l'environnement.

Moi aussi j'aime bien la bonne charcuterie et le bon fromage, avec modération ;) Mais je veux devenir vétégarien, par principe, car je serais incapable de tuer moi même un seul de ces animaux, par contre je n'ai pas prévu d'arrêter de manger du fromage local, ni les oeufs de poules du voisin.


 0 vote #315144
Maya67
Femme de 52 ans
22/10/2019 à 22:10

Bonsoir Leo,

On fait à peu près pareil, sauf que mes voisins, c'est plutôt l'herbe qui fait rire sans pesticide, pas de place sur les balcons pour les poules...:))

Ça m'a permis de me défouler sur les industriels agroalimentaires.

Je connais une jeune femme qui fait des études d'ingénieure dans l'agroalimentaire, cela fait très peur... les industriels n'ont qu'un objectif l'argent et encore l'argent!


 0 vote #315145
Leo85
Homme de 26 ans
22/10/2019 à 22:14

hmmm...

Matmatah - L'apologie

Bon allez Maya, fais tourner le joint ^^

Edit : oui, l'argent est poison dans ce monde, pourtant on pourrait faire bien plus de belles choses avec, si il était bien utilisé...


 0 vote #315146
Zeugma
Homme de 35 ans
23/10/2019 à 09:53

l'argent ne peut pas être bien utilisé ! c'est lui qui nous utilise car on lui accorde un pouvoir pratique de valorisation intrinsec et cette erreur a participé et participe de plus en plus à la perte de la relation naturelle que nous devrions avoir avec la matière et la vie…

oui l'argent est une invention très pratique, même trop puisqu'il dédouble et décuple notre capacité de travail, jusqu’à dégrader celui-ci au rang subalterne asservi au profit…

bref si l’écologie recherche uniquement à mieux partager les ressources sans rejeter l’argent comme moyen d’échange, elle finira, et c’est d’ailleurs déjà le cas en bon nombres de domaines, par devenir une valorisation commercialisée et donc une source de profits en perdant sa vraie finalité…

               "Augmenter les moyens et oublier la fin"  

           telle est la devise (sans jeu de mot) de l’argent !

 2 votes #315179
Ranargata
Homme de 30 ans
23/10/2019 à 23:01

2 sujets me viennent à l'esprit (parmi une liste d'une centaine...) :

  • Investissement massif dans le transport ferroviaire sur les lignes de TER (transport de passagers au quotidien) et le fret (ferroutage) : le nombre de camions en circulation sur les routes est catastrophique, non seulement il ne baisse pas mais il est même en tendance croissante (que fait le gouvernement ? Rien du tout. On a failli perdre la ligne Perpignan-Rungis). Il faut un plan stratégique d'envergure pour faire baisser le prix des billets de train, il faut que toutes les composantes de la SNCF restent 100% publiques (pas de privatisation). Les lignes de TER n'ont pas à être rentables, il s'agit d'un service public. Il faut rendre beaucoup plus efficaces certaines lignes laissées à l'abandon. En clair, prendre le train doit devenir très avantageux à côté des déplacements en voiture. Je me permets d'abonder, au passage, dans le sens d'un participant sur BlaBlacar qui fait concurrence à la SNCF au même titre que les inepties Macronistes à la Flixbus and co. (tout ce qui contribue à concurrencer le transport ferroviaire par des mobilités routières est une connerie). Il faut sortir du tout-TGV (ils le disent tous, mais une nouvelle va être ouverte, c'est simple on ne voit Pépy à la TV que quand il y a une grève, un accident ou pour nous parler d'une nouvelle ligne de TGV, cherchez l'erreur). Le TGV est suffisamment développé, il faut surtout le rendre abordable pour tous.

Consommer responsable signifie par exemple :

  • D'arrêter d'aller "manger" dans les chaines MacDo, KFC et autres mâchines à entretenir les élevages industriels contribuant allégrement à toutes les vidéos L214 que vous voyez sortir maintenant chaque semaine. Il semble que les 16-25 ans se montrent de plus en plus concernés par le changement climatique et le bien-être animal. Ils sont pourtant de ceux qui fréquentent régulièrement ces chaines de "restauration" rapide (qui de plus pratiquent la fraude fiscale comme sport national) : un peu de cohérence serait la bienvenue. Je ne comprends pas que ces endroits ne soient pas entièrement boycottés.

  • Il y a encore des gens qui achètent les oeufs par 12 provenant des élevages de poules en batterie dans des conditions abominables. Tant que le gouvernement n'interdira pas la vente et que des gens en achèteront, la grande distribution continuera d'en vendre (merci le capitalisme).


 1 vote #315288





Rejoindre beTolerant