L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Faire son coming out au boulot?

Wombat
Homme de 33 ans
02/10/2019 à 16:04

Personnellement je ne l'ai pas fait. Je n'ai jamais ressenti le besoin de le faire, je préfère que cela reste dans la sphère privée.

Si ce n'est que j'ai une collègue qui n'apprécie pas trop les homos, je le ferai bien juste pour ça. 😁

  • L'avez-vous fait?

  • Si oui pourquoi?

  • Est-ce que cela a eu un impact?



Rencontre gay

Date de publication : 02/10/2019 à 16:04
#312295
Lairds
Homme de 33 ans
02/10/2019 à 16:13

J'ai fait mon coming out au boulot, enfin certains collègues. Mais, je vais attention à qui je le dis.

Ça s'est fait naturellement. Ce sont des collègues ouvert d'esprit. Je l'ai fait parce que je savais qu'il n'y avait pas de soucis avec ces personnes.

Oui, Il y a eu des impacts positifs: des regards qui en disent beaucoup, des sous entendu en finesse, de très bon fou rire.


 3 votes #312296
Gay62200
Homme de 37 ans
02/10/2019 à 17:46

Citation de Wombat #312295

Hello.

Ecoute je suis comme toi je n'ai jamais ressenti ce besoin, cette utilité même de le dire. Rester discret pour éviter les remarques (même si je dis souvent que je m'assume :) ).

tu dis :

Si ce n'est que j'ai une collègue qui n'apprécie pas trop les homos, je le ferai bien juste pour ça. ?

Mais si elle déteste les homos comme et que lui confis ça juste juste pour faire suer, elle pourrait devenir un peu plus contre eux (fin ou pas on en sait rien ^^ moi et mes suppositions lol).

En tout cas même si je ne bosse pas, et bien qu'évidemment qu'aujourd'hui je m'ouvre un peu mais sans trop en dire, certains se sont fait des films sur le fait d'être gay c'est pas reluisant (genre qu'on baise tous les jours, les maladies etc etc ... 🙄 ) mais si j'avais un emploi je n'en dirais mot parce que j'aime épanouï dans mon travail et j'ai peur que ça gâche tout.


 0 vote #312298
Wombat
Homme de 33 ans
02/10/2019 à 17:49

Citation de Gay62200 #312298

De toute façon je ne la supporte pas donc je n'irai sans doute pas me confier à elle.


 1 vote #312299
Gay62200
Homme de 37 ans
02/10/2019 à 17:53

Citation de Wombat #312299

Tu me rassure (bon après j'ai dit "confier" mais c'est plutôt "annoncer" mais bon même résultat je pense).


 1 vote #312301
Gay62200
Homme de 37 ans
02/10/2019 à 17:56

Citation de Lairds #312296

C'est ce qu'il me semble le plus capable à faire je pense selon eux, pour montrer leur désaccord probablement, toujours et encore comme si on devait leur demander l'autorisation, voire rendre des comptes même pour ça ...


 0 vote #312302
Lairds
Homme de 33 ans
02/10/2019 à 18:01

Citation de Gay62200 #312302

Pardon.

C'est de ma faute. Je me suis mal exprimé. J'ai modifié ma réponse.

Les impacts sont positifs. Mes collègues sont supers. Je participe au fou rire, au sous entendu, etc.


 2 votes #312303
Gael3592
Homme de 35 ans
02/10/2019 à 18:34

Hello,

Je l'ai fait et je regrette de l'avoir fait.

Comme Lairds, j'ai confié cela à certains collègues d'autre services, jamais aux p*utes de mon bureau.

Ce sont les gens bien, un parmi eux devient même un ami. mais le fait de les avoir confier cela n'est pas juste pour eux, car ils doivent garder ce secret pour moi. Je sais que ça leur gène parfois, quand les grandes gueules font des blagues hetero sur moi, ces collègues ne sentent as forcément très à l'aise.

En tout cas, on est jamais obligé de faire son coming out, c'était juste à l'époque mon ex vient souvent me chercher à l'entreprise. Les gens commencent à donc me poser la question. Je peux pas dire qu'il est juste un ami encore moins un frère (différences éthiques). Donc jai fait le coming out a seulement ce qui m'entend bien avec.

Après, je conseille toujours de ne pas faire son coming out. Cela ne change rien par rapport à ton boulot. Si ton DRH ou le patron est homophobe ( c'est souvent le cas), vaut mieux penser te protéger.


 1 vote #312307
PetiteCore
Femme de 41 ans
02/10/2019 à 18:59

Personnellement, je n'avais pas trop le choix. Losrque j'ai entrepris ma transition, j'avais un emploi dans l même entreprise depuis plus de 17 ans que je préfèrai le garder.

J'avais de grandes appérhensions mais cela c'est bien passé.


 2 votes #312308
Membre désinscrit
02/10/2019 à 19:10

Ca dépend du secteur dans lequel tu travailles.

Favorable : milieu de la mode, art, culture ..

A éviter : usine, BTP, sport ...

#312309
Mimoza
Homme de 46 ans
02/10/2019 à 19:58

Il y a deux options : tu le dis librement si la discussion amène au sujet. Ou bien tu caches ta vie privée aux gens, par honte, par pudeur, par délicatesse?

A toi de voir, mais je ne crois pas tellement que ce soit une question de milieu actuellement. Les rugbymen sont tous pédés et les ouvriers revent de l'etre, lol.


 0 vote #312312
Mimoza
Homme de 46 ans
02/10/2019 à 20:01

Il y a deux options : tu le dis librement si la discussion amène au sujet. Ou bien tu caches ta vie privée aux gens, par honte, par pudeur, par délicatesse?

A toi de voir, mais je ne crois pas tellement que ce soit une question de milieu actuellement. Les rugbymen sont tous pédés et les ouvriers revent de l'etre, lol.

Je pense que plus tu l'assumes simplement et avec pudeur, plus les gens te respectent.


 0 vote #312313
Membre désinscrit
02/10/2019 à 20:36

Citation de mimoza #312313

Le mot pédé est hyper violent, que font les modo ?

#312316
Seyan12
Homme de 27 ans
02/10/2019 à 20:37

Oui, je l'ai fait ! Quasi systématiquement pour couper court aux rumeurs éventuelles etc.


 1 vote #312317
Kendany
Homme de 24 ans
02/10/2019 à 20:55

Citation de Dimancche #312309

ainsi que l'armée et la police.


 1 vote #312320
Mimoza
Homme de 46 ans
02/10/2019 à 21:01

Citation de Dimancche #312316

???

Diantre ! Dimanche a perdu son humour caustique légendaire !


 0 vote #312321
Steph41190
Non binaire de 44 ans
02/10/2019 à 21:11

Très juste @Dimancche...perso j'ai travaillé (vive l'intérim') dans plusieurs secteurs bâtiment, industrie, éducation, service public et même dans ce dernier milieu (qui était pourtant soit disant "plus ouvert") il vaut mieux s'abstenir !....ayant été témoin de remarques homophobe envers une autre personne qui elle avait fait son coming out...CQFD. Ma règle de base pour vivre heureux...vivons cachés (moins risqué). Les lois contre l'homophobie, le sexisme, le rascisme ont beau être en application...il y aura toujours des gens pour les transgresser et d'autre pour fermer les yeux. Seules quelques secteurs sont "visiblement" moins touché....mais l'hypocrisie n'est pas rare. Les apparences sont parfois trompeuses.

Et dans le dernier boulot que j'ai....cela ne risque pas d'arriver.....c'est à 80%masculin, 70%ouvertement matchos (et parfois raciste) et 40%proche de la retraite (l'ancienne génération...la pire) donc clairement dans un cas comme cela tu peut oublier tout de suite le coming out! Même sous la contrainte c'est Niet!


 1 vote #312322
Kendany
Homme de 24 ans
02/10/2019 à 21:12

Honnétement je ne vois pas trop à quoi ça sert d'avouer son homosexualité au travail excepté si des circonstances vont pousser l'individu à le dire. Comme par exemple une simple question ou un dénouement de conversation qui vont déboucher sur ça. Sinon étant donné que l'homosexualité est banale et n'a rien d'extraordinaire je ne vois pas pourquoi quelqu'un voudrait l'avouer comme ça du jour au lendemain au grand public. A part pour avoir de l'attention ou ce faire remarquer.Surtout que tes camarades de boulots tu te les côtoie les trois quart de ton temps. Donc t'as intérêt à avoir des collégues tolérants et pas trop con. Sinon ta vie pro risqué trés vite de devenir un enfer et peut déboucher sur du harcéllement. Donc à part si on connais ces collégiens depuis trés longtemps et qu'on leur fait entiérement confiance. Je pense que c'est une des pires idées au monde d'avouer ça au travail. A la rigeuere si tu as des amis qui sont homophobes. Il te suffit juste de ne plus le côtoyer. Mais au travail les gens nous sont imposés et on et obliger de les voir 5 jours sur 7. Donc on ne peut pas ce contenter de ne plus les voires. On est obligé de ce les coltiner. Du coup non je ne l'ai pas fait et ne le ferait pas. Ou du moins il y a très peut de chance que je le fasse.


 4 votes #312323
Pasea
Homme de 50 ans
02/10/2019 à 21:18

Je suis dans le transport et nombreux sont homophobes...


 0 vote #312324
Mimoza
Homme de 46 ans
02/10/2019 à 21:27

Perso je ne disais rien quand j'étais à l'usine, mais aux gens qui me tendaient des perches sur une homosexualité suposée de ma part, je leur répondais par un sourire entendu signifiant : "Ah, tu as tout compris toi !" Et cela me les mettaient dans la poche en général. Ils me taquinaient parfois, mais toujours sympatiquement et respectueusement.


 0 vote #312326
Meilleure réponse

Guiton
Homme de 41 ans
02/10/2019 à 22:57

Au boulot j ai plus des clients que des collègues alors du coup je vois pas trop la nécessité à partager ma vie privée avec eux comme ça . Bien sur on peut se faire des amis au travail et dans le cadre de cette amitié être sincère est essentiel. En toute circonstance que l on soit gay ou non il faut savoir choisir les personnes que l'on juge digne de confiance. Pour le reste je préfère rester pro.

guiton


 4 votes #312336
JulienDunk
Non binaire de 32 ans
03/10/2019 à 00:33

Perso, je garde l'info pour moi, je bosse avec une équipe plutôt jeune et ouverte d'esprit donc ça se passerai bien je pense. Mais il y a d'autres équipes, d'autres services, avec des mentalités "à l'ancienne", enfin homophobe ou inconsciement homophobe. Et tout ça peut faire l'objet de réorganisationn départs, arrivées, donc je préfère rester neutre. J'ai un nouveau job, donc je me suis posé la question, mais après tout les gens n'ont pas besoin de savoir, donc officiellement je suis hétéro.


 1 vote #312341
Jeanne00
Femme de 57 ans
03/10/2019 à 09:20

Citation de Wombat #312295

L'avez-vous fait?

Oui , il y a fort longtemps déjà

Si oui pourquoi?

Par lassitude d'entendre toujours "ton copain , ton mari"et de devoir constamment biaiser . (ce qui devenait pesant)

Est-ce que cela a eu un impact?

Complètement . Les discussions sont devenues plus fluides , plus naturelles . Une fois le moment de surprise passé , rien n'a changé , si ce n'est la représentation des autres : qu'une lesbienne est une femme comme une autre ^^ - Des années plus tard , après avoir changé d'entreprises , je continue avec le même fonctionnement . Je n'éprouve pas un besoin impérieux de le dire , simplement au détour d'une conversation je n'élude plus , je fais simple . En même temps , je connais suffisamment les gens avec lesquels je travaille pour avoir la certitude que mon orientation n'aura aucun impact sur les bonnes relations que nous avons déjà . J'aurai quitté cette entreprise bien avant ça sinon .^^


 1 vote #312352
Salorie
Femme de 37 ans
03/10/2019 à 11:38

Bonjour,

pour ma part je laisse les choses se faire complètement naturellement.

quand les gens racontent leur weekend ou vacances ils disent tout simplement " mon mari a fait si, ma femme m'a fait ça.."

J'ai décidé de faire les choses tout naturellement comme je raconte une partie de ma vie et bien je dis "j'étais avec ma femme... "

je ne dis pas que c'est un coming-out je dirais juste que l'homosexualité est naturelle et si on le cache comme un mystère on la rend anormale. Comme si c'était quelque chose de malsain.

Je n'ai jamais rencontré de situation d'homophobie virulente.

Les retours que j'ai sont que justement le fait que je rende ça naturel dans mes propos a été très apprécié par la plupart des gens que j'ai croisés.

Et j'estime que comme on dit " que celui qui se sente morveux ce mouche ?

donc le plus gêné sans va!

Moi je me suis cachée trop longtemps ! J'ai le droit d'exister comme je suis!

Mais attention je ne suis pas dans la provocation ou la revendication. Juste je suis comme tout le monde. Je ne revendique pas ma sexualité juste je vie et je n'ai rien à cacher! Je suis comme tout le monde!


 4 votes #312360
Membre désinscrit
03/10/2019 à 11:49

Citation de Salorie #312360

Je crois que c´est la meilleure méthode pour faire son coming out au travail (les hétéros ne se gènent pas pour parler de leur conjoint) : en parler de la manière la plus naturellement possible. Mais cela n´est possible que dans certain milieu.

Tu travailles dans quel domaine ?

#312361
Kendany
Homme de 24 ans
03/10/2019 à 11:51

Citation de Salorie #312360

Pour moi c'est pareil je ne cache pas mon homosexualité ( Sauf rare exceptions comme au travail ) Est les gens qui le savent le vivent trés bien. Aprés en général j'arrive à flairer les personnes homophobes ou ouvertes d'esprit. Du moins je pense. N'importe qui peut ce tromper sur le compte de quelqu'un.


 0 vote #312362
CiriEllen
Femme de 31 ans
03/10/2019 à 11:57

Dans mon travail, c'est un milieu très masculin. Donc parfois, je suis obligé d'affirmer mon homosexualité pour que certains ne pensent pas à me faire des avances... !

J'assume pleinement mon homosexualité mais ce n'est pas écrit sur mon front. Donc lorsque je suis arrivée dans ma boite, j'ai discuté avec mes nouveaux(elles) collègues et c'est au fur et à mesure des conversations que j'ai discuter de mon homosexualité.

Je n'ai pas toujours eu le courage de l'annoncer à des collègues, car pour moi, le mélange de la vie pro / perso n'existe pas. Les gens avec qui je travaille n'ont pas besoin de savoir avec qui je couche. Des collègues restent des collègues, et ne deviennent pas mes amis. Cependant, dans des petites structures, ou bien lorsqu'on partage des moments conviviaux avec des personnes qui nous paraissent sympa, on a pas envie de leur mentir lorsqu'ils demandent : "et ton mec, il fait quoi dans la vie?"

J'ai donc décidé que dans ma nouvelle boite, j'allais pleinement m'assumé. Cela fait un bien fou, de ne pas se mentir à soi-même, de ne pas mentir aux autres et surtout de pouvoir être soi-même.


 2 votes #312364
Maya67
Femme de 52 ans
03/10/2019 à 12:06

En effet le temps du comming out est révolu et c'est tant mieux!

De la même façon, si nous parlons de nos activités extra professionnelles, je le fais naturellement, si nous participons à des activités de CE sportives, culturelles, repas de fin d'année... je ne vois pas pourquoi je clamerais ou préviendrais que mon ami.e est une femme ou un homme, et je ne rencontre pas de problème particulier, je ne réagis pas aux réactions étonnées et ça passe.

Peut-être est ce plus simple pour les lesbiennes? Mieux admis?

Il reste malheureusement dans la tête de bcp de personnes des confusions entre notre vie privée de bi /homo ou autres et le fait que nous allons sauter sur tout ce qui bouge.

Pour les femmes les vieux fantasmes restent chez certains mâles hétéros et pour les hommes malheureusement aussi et il n'a pas la même nature.

Nous devons continuer à montrer que notre orientation sexuelle ne veut pas signifier débridée, faire dans la simplicité y contribue, je pense.

Bon courage à tou.te.s


 2 votes #312365
Salorie
Femme de 37 ans
03/10/2019 à 13:33

Citation de Dimancche #312361

Je suis commerciale et je suis sur un plateau.


 0 vote #312375
Yotuel
Homme de 30 ans
05/10/2019 à 16:23

Tout dépend du secteur d'activité où tu travailles et de la génération des collègues aussi. En tant que homo, c'est pas pareil de travailler dans une entreprise de la mode à Paris où la moyenne d'âge est de 30 ans que dans une entreprise du bâtiment en Corse où la moyenne d'âge est de 50 ans.

Perso, je pense que le coming out au travail est le type de CO le plus risqué puisque les conséquences négatives peuvent être financières en plus des autres conséquences habituelles.

Sans parler que les rivalités peuvent être importante dans le milieu professionnel (l'argent monte les humains les uns contre les autres) donc l'homosexualité d'une personne pourra être considérée comme une "faiblesse" par les collègues ou les supérieurs. De plus, le travail est le domaine où le harcélement est le plus fréquent.

Perso, le milieu professionnel est le dernier endroit où je ferai mon CO sauf s'il y a déjà un gay out dans mon entreprise et que tout se passe bien pour lui.


 2 votes #312689
Gael3592
Homme de 35 ans
05/10/2019 à 19:00

Citation de Seyan12 #312317

J'avais pensé la même que toi. Sauf que j'entends rarement des rumeurs sur moi, peut être que je dégage pas une image typique d'un mec gay.

Les collègues qui sont au courant me conseillent aussi de ne pas le faire dans les futures boîtes, car il faut séparer le pro et la privée.


 1 vote #312704
Yotuel
Homme de 30 ans
05/10/2019 à 19:45

Citation de gael3592 #312704

"car il faut séparer le pro et la privée."

Cet argument est assez hyporcrite parce qu'on l'emploie qu'envers les homos. On repprochera jamais à un hétéro de parler du week-end à la campagne avec sa femme et ses enfants par exemple.

Quand on discute avec nos collègues du même niveau hiérarchique, on parle forcément à différents degrés de sa vie privée à un moment donné pour maintenir un minimum de communication (pendant la pause par exemple).

C'est très difficle de pas du tout parler de sa vie privée au travail et c'est pour cela que les homos sont des maitres dans l'art de la dissimulation malheureusement. On est obligé de mentir quand on est pas out. C'est pas un choix.

Je pense que tes collègues ont surement un bon sentiment mais l'exprime très mal en tous cas.


 1 vote #312707
Gael3592
Homme de 35 ans
05/10/2019 à 20:49

Citation de yotuel #312707

Hmmm je ne suis pas d'accord.

Je vais tout simplement ne rien parler de ma vie privée avec les collègues c'est tout. Ils parlent ceux qu'ils veulent, sachant que la plupart des heteros parlent peu leur vie privée non plus, sauf certains femmes.

Je ne suis pas du type de raconter ma vie privée au travail, ni la politique ni le salaire, encore moins des sujets que je ne maîtrise pas ( la meilleure marque des couches par exemple ).

Ou par example un a dit avec sa femme ils sont allé voir un film, si je veux dire quelques choses je ne parle que la critique du film c'est tout. Je dis pas avec qui je suis allé. Pourquoi je dois les faire savoir avec qui je suis allé ?

Un collègue est juste un collègue, je fais pas amis avec à priori. Certains méritent même pas une discution avec, donc encore moins de connaître ma vie privée.

Cet argument est assez hyporcrite parce qu'on l'emploie qu'envers les homos.

Eu non, je l'interprète pas cette manière. Les hetero ont aussi des taboux à ne pas aborder au travail. Comme séparation, trahison, dispute avec son compagnon, nouvelle amie etc... Encore moins des trucs sexuels,


 0 vote #312713
Steph41190
Non binaire de 44 ans
05/10/2019 à 21:53

Au boulot, je ne parle par principe..... que du boulot et aucunement de ma vie privée...c'est une règle de base pour avoir la paix! Et cela fait 20ans que je respect ce principe. Et quand les collègues commence à parler de leurs vies privées...soit je tourne les talons et je vais voir ailleurs, soit je dévie le sujet abordé, je fais mine de...mais je ne dis jamais rien....ou au pire (très rarement arrivé) je dis que je fait la séparation entre vie privée et travail....de toute façon au bout de quelques temps ils lachent prise et passe à autre chose quand il voient que je reste muet comme une carpe^^ Le silence à parfois des effets bénéfiques. Puis comme je fais rarement des poses les occasions de discuter sont très rare. Cela laisse moins de possibilités pour alimenter les réunions tupperware....


 1 vote #312717
Yotuel
Homme de 30 ans
05/10/2019 à 22:47

Citation de gael3592 #312713

Je me suis mal exprimé. Je voulais juste dire qu'une grande partie des homos au travail ne parle pas de leur conjoint à cause de l'homophobie au travail et pas juste pour séparer vie pro et vie privée. Je pense que c'est une sorte de "luxe" (le mot n'est pas parfait) pour un homo de pouvoir ne pas faire référence à son conjoint uniquement pour séparer vie pro et vie perso.

Ensuite, parler de son homosexualité au travail n'est pas synonyme de parler de ses pratiques sexuelles. C'est deux choses différentes. On peut parler de son conjoint sans parler de ses pratiques sexuelles en détail. Parler de son homosexualité ne se résume pas à savoir qui encule qui (ou pas) dans le couple homo. Entre l'extrême de rester muet et l'extrême de dire que je me suis fait un plan golden shower avec deux mecs de cité la nuit dernière, il y a quelque chose entre ses deux extrêmes je pense.

Ce qui m'interpelle est que certains homos (je ne vise personne en particulier) qui ne parlent pas de leur conjoint au travail à cause de l'homophobie essayent de "couvrir" la chose et de minimiser l'homophobie au travail en disant que c'est juste pour séparer vie pro et vie perso.

Après, je comprends tout à fait que pour se protéger qu'un homo qui ne veut rien dire de son conjoint à ses collègues adopte le comportement de Step41190 par exemple.

Mais ça sonne un peu faux quand on utilise cet argument entre homos.

Arpès chaque secteur d'activité et chaque entreprise est différence sur les relations entre collègues. Sans parler du caractère de chaque être humain.


 2 votes #312721
Gael3592
Homme de 35 ans
05/10/2019 à 23:11

Citation de yotuel #312721

Je me suis mal exprimé. Je voulais juste dire qu'une grande partie des homos au travail ne parle pas de leur conjoint à cause de l'homophobie au travail et pas juste pour séparer vie pro et vie privée. Je pense que c'est une sorte de "luxe" (le mot n'est pas parfait) pour un homo de pouvoir ne pas faire référence à son conjoint uniquement pour séparer vie pro et vie perso.

Oki je vois ce que tu veux dire.

Perso, je pense tout simplement que les collègues ne sont pas ceux qui doivent être au courant de mon compagnons. À la maison je ne parle pas de boulot non plus avec mon compagnon. Même si j'ai passé une journée difficile, une fois rentrée, c'est fini. De toute manière, c'est juste un travail.


 1 vote #312725
Steph41190
Non binaire de 44 ans
05/10/2019 à 23:17

J'ai toujours travaillé dans des lieux qui s'affichent clairement comme matchos, misogyne, plutôt raciste....alors ne serait-ce qu'évoquer l'homosexualité...la réponse ne se fait pas attendre...j'ai bien vu pour le mariage gay et maintenant pour la PMA...il suffit de tendre l'oreille pour comprendre...même pas besoin de parler! Les sujets d'actualités donnent déjà une tendance concernant l'acceptabilité..ou pas 😉 Ont ne refera jamais le monde. Dans un cas comme celui là tu n'as d'autre choix que de cloisonner travail /privé.... la moindre fuite et ta vie au travail peut devenir un enfer.


 2 votes #312726
Membre désinscrit
05/10/2019 à 23:40

Moi j´ai toujours trouvé un peu fatiguant ces collègues qui racontent leur vie, ce qu´ils ont fait durant le week end, leurs enfants etc. toutes les quotidienneries .. mais il faut bien s´adapter et faire semblant de s´intéresser à leur vie privée sinon on passe vite pour le mec hautain et froid 😌 La vie est cruelle

#312729
Jeanne00
Femme de 57 ans
07/10/2019 à 20:34

Tous les arguments/positions sont défendables . M'enfin quand on a la chance d'être bien entouré(e) au niveau professionnel et sachant qu'on y passe la majorité de son temps , pouvoir se dire sans détours est un grand soulagement . Si je devais aujourd'hui , pour x raisons , me retrouver dans une entreprise où être pleinement moi-même m'était impossible , je démissionnerai sans l'ombre d'un remord , quitte à être en situation difficile .

Il ne m'est plus possible aujourd'hui de composer encore avec les préjugés des autres .

(nb : faire son coming-out ne veut pas dire détailler par le menu son intimité)


 1 vote #312970
Steph41190
Non binaire de 44 ans
07/10/2019 à 21:09

@jeanne 00: "me retrouver dans une entreprise où être pleinement moi-même m'était impossible , je démissionnerai sans l'ombre d'un remord , quitte à être en situation difficile"...

C'est là que réside la principalement différence de position de chacun...entre le confort "psychologique" et le confort "matériel"...en période de disette sur l'emploi...le choix est somme toute "risqué"...pour ceux qui sont déjà en précarité financière le choix et rapide. Ce n'est même plus un choix d'ailleurs. 😠


 0 vote #312980
Jeanne00
Femme de 57 ans
07/10/2019 à 21:36

Ah ben pourtant , choix déjà fait qui m'a valu d'être en situation de précarité -et de handicap- et d'être (en fin de carrière) toujours au smic , malgré mes compétences . Je ne regrette rien . Je vis beaucoup mieux sur tous les plans . En même temps , je me suis toujours contentée de peu alors je n'ai pas eu (une fois la déception passée) de gros efforts à fournir . Ma situation est certes particulière , l'affect occupant une grande place chez moi , je ne conçois pas/plus de travailler avec des gens qui ne partagent pas mes valeurs .

Très jeune , sachant que j'allais devoir me débrouiller seule , il n'était pas concevable pour moi d'exercer un métier où j'allais possiblement m'ennuyer . Je n'ai pas cherché la sécurité de l'emploi , juste à faire ce que j'aimais . Entre animation , éducation , restauration : il y a un dénominateur commun , le rapport aux autres .

Jeune , il est difficile de choisir . Plus âgé , aussi .

Eh bien pourtant , je ne m'encombre plus avec ces impératifs . Je sais enfin dire "NON" , en toute lucidité .


 0 vote #312990


Rejoindre BeTolerant