L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


les pervers narcissiques dans l'entourage

Place aux débats - 11/09/2019 à 14:58 - 39 Participations

les pervers narcissiques dans l'entourage

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Je vis cela par le bien de ma soeur qui fusionnelle avec ma mère contrairement a moi a toujours sa validation et c'est pour cela que je déménage en septembre

avant ma soeur voulais que je vis avec elle en colocation mais je n'en veux pas plus

Car je n'ai plus de force psychique mentale cela à duré 25 ans de ma vie mes amis jamais assez biens pour elle mon ex aussi et je me suis enfoncé à croire ce qu'elle disait car ils m'ont abandonné , un matin je suis jolie et au diné tu es trop grosse arrête de manger, petit à petit sans me rendre compte j'ai commencer à faire tout ce qu'elle voulait aujourd'hui je fais même le même métier qu'elle

Et on se dit que ce n'est pas possible ça ne peut pas l'être dans sa propre famille on se dit tu t'imagines des choses tu es folle

Mais dans tout ça on arrive à ne plus savoir qui on est à vivre frustré perdue

Les mots qui m'ont touché :

Ils culpabilisent à outrance leur proie, ne supportent pas d’avoir tort, sont incapables de discussions ouvertes et constructives ; ils bafouent ouvertement leur victime, n’hésitant pas à la dénigrer, à l’insulter autant que possible sans témoins, sinon ils s’y prennent avec subtilité, par allusions, tout aussi destructrices, mais invisibles aux regards non avertis ! 

Quels que soient son sexe, son âge, sa nationalité, le bourreau a toujours le même comportement, il vampirise sa victime, buvant son énergie vitale. On peut mettre des années avant de se rendre compte du processus de destruction mis en place. Au commencement il peut n’y avoir que des petites brimades, des phrases anodines mais méprisantes, pleines de sous entendus blessants, avilissants, voir violents, c’est la répétition constante de ces actes qui rend l’agression évidente. Souvent un incident vient déclencher la crise qui amène l’agresseur à dévoiler son piège ; en règle générale, c’est la prise de conscience de la victime, et ses sursauts de révolte, qui vont déclencher le processus de mise à mort : car il peut y avoir véritable mise à mort psychique, où l’agresseur n’hésitera pas à employer tous les moyens pour parvenir à ses fins : anéantir sa proie.


2 votes

Meilleure réponse

Salut Alex. Tu vien de décrire avec exactitude le comportement de mon pére quand il étiait encre en vie. Sinon sait tu pourquoi elle est comme ca. Les traumatismes qui lui ont poussaient à devenir comme ca ?

Sérieux ca pulule de partout c'est incroyable.

La société de l'individualisme, de l'ultra narcissisme et de l'image de soi éxacerbé doit peut être y être pour quelque chose je pense. A ce genre de pathologie.


4 votes

Bonjour pour ma part ayant quelques expériences avec quelques pervers narcissiques.

J'ai préféré largement couper les ponts avec ceux-ci car tu auras beau chercher à faire tout ce qu'ils veulent ou même de vouloir les comprendre : rien n'y fait malgré tout ce que tu pourrais faire ou dire pendant des années.

S'il y a une chose qu'il aura besoin ou qu'il convoite autour de toi ou de toi il se gênera pas de te le rappeler subtilement.

Après c'est aussi bien si il s'agit d'une personne dans la famille ou l'entourage : est de prendre parfois un peu ses distances pour son propre bien.

Effectivement je me suis rendu compte que je n'avais pas besoin de me limiter aux exigences d'un tier pour vivre avec grandes passions, la vie.

Après ca reste quand même un grand mot le pervers narcissique : j'imagine que certains puissent se rendre compte que ce n'était pas la bonne voie.


2 votes

Citation de Kendany #309980

Petite elle faisait tout comme moi et quand j'haussais le ton pour qu'elle ne mettent pas les mêmes vêtements que moi par exemple ma mère fusionnelle avec elle car mon père ne voulait pas de moi et la frappait donc je pense que c'est pour ça qu'elle ne m'aime pas me reprimandais petit à petit tout a été comme elle l'a toujours voulu

Quand j'ai fait mon coming out quelques jours après ma soeur hétérosexuel s'est déclaré transsexuelle

Je veux dire ça a toujours été ça avec elle tu vas un truc on va parler de toi elle va faire quelque chose pour que l'attention retombe sur elle

Je m'efface volontier pour elle et pourtant ça continue ses problèmes sont toujours plus que les tiens elle souffre toujours plus que toi enfaite tu en fais trop


0 vote

Citation de callmeAlex #309987

Ha ouais effectivement. Elle a l'aire jalouse en plus.


1 vote

Citation de Kendany #309991

C'est ce qu'on me disait mais j'étais mais non

Elle a l'amour de ma mère et moi je n'ai rien d'exceptionel pour être jalousé


0 vote

Salut CallmeAlex,

Si tu es sure de toi sur le diagnostic... il faut fuir le plus loin possible (psychiquement parlant). Les pervers narcissiques sont dangereux et ne sont pas dotés de sentiments comme "nous". Ils n'aiment pas les membres de leur famille, ils n'aiment.. personne. Ils ne jouissent que du plaisir de détruire psychiquement les autres jusqu'à complète destruction de leurs identités.. Et à ma connaissance, l'état actuel des connaissances en psychiatrie ne permet pas de les faire changer.

Bref. La fuite est le seul moyen de s'en sortir.. Désolée..

Après, il est possible que ta soeur soit "juste" narcissique. Elle manipulerait alors aussi pour briller plus que les autres et se mettre en avant. Mais la souffrance des autres ne lui procurerait pas de plaisir particulier.

Pour différencier les deux pathologies, il suffit de regarder l'entourage : Un pervers narcissique est entouré de gens.. en pleurs..

Quoiquil en soit, bon courage pour ta reconstruction.

Plume


2 votes

Et merci à tous bye


0 vote

Salut à toi - Ne retrouvant pas le bon sujet pour répondre , je vais le faire ici .

La meilleure façon de se fuir est de ne pas répondre - ou de refuser d'entendre les réponses - à ses propres interrogations - N'ayant pas le complexe du Sauveur , ton choix de supprimer ton compte est respectable . J'ai lu tes interrogations multiples ainsi que ces bribes de ton histoire personnelle . Là où nous croyons , souvent à tort , être les seul(e)s à vivre nos malheurs , avec le temps nous nous apercevons que nos souffrances sont souvent communes à en devenir banales - Finalement , c'est presque leur banalité qui cause les plus grandes souffrances ... Bon courage à toi .


1 vote

des fois je trouve les PN sont pathétiques. ce sont svt des gens qui savent quils sont pas a lhauteur d'image qui nous donne. mais pretendant et manipulant opinions des autres.

ma stratégie est de leur faire comprendre que je joue pas leur jeux. laisse moi tranquil, sinon je l'harcele par poser trop de questions. .. étant donné qu'il sait tout faire, et les autres sont nuls. jusqu'au moment où il cède. Au boulot, ça marche plutôt bien. y a des cas extrêmes, je préférais changer de service.

mais dans la vie privée, je prefere plutot fuir , car on obtient rien d'un PN, si l'on est trop près, on risque de se faire manipuler.


0 vote

Sur le net je lis plein de trucs sur les pervers narcissiques, mais j´en ai jamais rencontré de toute ma vie (un quart de siècle quand même) 😩 .. Peut-être que leur instinct de prédateur les dissuade de s´attaquer à moi :)


0 vote

Citation de Dimancche #310067

Les PN ne montrent jamais leur vrai visage en plublic. Ils ont toujours l'aire sympas et charmant. Ont en à tous surement tous connu sans le savoir.


0 vote

@Mimoza - Pas faux - Ils savent reconnaitre les personnes à la grande sensibilité qui les rend vulnérables .


1 vote

Citation de Kendany #310070

Je le sais. Je veux dire par là qu´ils ne s´en prennent qu´aux personnes fragiles, ils sélectionnent leur proie. Quant à moi, la personne qui est susceptible de me manipuler comme son jouet n´est pas encore née 😜


0 vote

Citation de Dimancche #310073

Détrompe toi. Ils peuvent être attiré par une personne trés vivante et pleine de force de caractére aussi. Car ils jalousent chez les gens ce qu'eux n'ont pas. Mais oui une propension à culpabiliser et à tout prendre sur soi sont des traits de caractéres qu lui facilite sont travail de sape.


0 vote

Que nenni . A fragilité , je préfère faiblesse/faille , comme talon d'Achille - Les hypersensibles savent que l'affect est leur talon d'Achille . Une fois cette notion assimilée , ils deviennent extrêmement méfiants , conscients de cette ouverture aux manipulations dont la seule porte de protection reste la distance .


0 vote

Citation de Jeanne00 #310071

Grand Dieu ! Je n'ai rien dit sur ce sujet Jeanne. Je n'ai pas participé !


0 vote

+1 avec toi , Kerdany .

Ils sont surtout attirés par les qualités qui leur font défaut - L'hypersensibilité se révélant souvent ouverte à beaucoup de domaines , rien de surprenant à ce que ceux/celles - qui peuvent en souffrir - deviennent des cibles de choix .


1 vote

Citation de mimoza #310077

Ouch oui , pardon^^ - Je crois qu'il s'agissait de Dimancche . Va comprendre , pourquoi cette confusion ... :))))


0 vote

Citation de Kendany #310074

D'accord avec Jeanne. Les gens solides et bien campés ne vont pas les attirer affectivement. Ils préfèrent se lier avec des gens montrant une faille affective ou une fragilité quelconque.


0 vote

Ils jouissent de l'emprise qu'ils ont sur l'autre. En tout cas ils en ont besoin pour exister. Qui dit emprise dit dépendance. Qui dit dépendance dit possession. Qui dit possession dit pouvoir. Ils aiment tout ça.


0 vote

Pas grave Jeanne. Sunday is a friend of my.


0 vote

; -)

Je ne te rejoins pas sur tout . Le défaut principal des hypersensibles est de faire confiance presque aveuglément - Crois-moi que quand la vue est enfin rendue , tous sont capables de devenir de véritables carnassiers ou carnassières .^^


0 vote

Citation de Jeanne00 #310078

Apparemment les zébres aussi attirent les PN. Car ils ont une empathie et une richesse interieurs assez unique.


0 vote

Citation de mimoza #310080

Tout à fait. Ai en ayant en même temps une forme de richesse intérieur pour certains aussi ( empathie, inteligence, générosité etc )


0 vote

Vous savez, je viens d'apprendre qu manifestement certains psychologues pensent que le pervers narcissique n'existe pas. Il s'agirait d'un concept qui est exploité quand les arguments manquent. Je suis sceptique, moi je ne peux que m'en remettre à l'avis de mon ami psy (Master 2) et de ma psychologue.

Je viens d'avoir le premier en ligne, il me confirme que c'est nimporte quoi et que ce n'est pas un concept.

Enfin bref. Je souhaite beaucoup de courage à ceux qui ont vécu avec ce genre de personne, et je m'en souhaite aussi au passage.


0 vote

Peut être que les PN n'éxistent pas. Mais il y a quand même des individus avec des structures de personalités et de maniérs de fonctionner bien spécifique qui font énormément souffrire les gens d'une maniére bien particulière. Bon aprés pas besoin d'être PN pour faire souffrire évidemment.


2 votes

Le pervers narcissique n'existe pas

Mal du siècle ou invention bien commode ? Le psychanalyste Marcel Sanguet démonte le mythe du pervers narcissique. Un essai à contre-courant.

Séries télévisées, émissions radio, témoignages, livres, reportages, le pervers narcissique a colonisé l'espace médiatique, qui ne se lasse plus de raconter ses méfaits insaisissables. Cet être brillant, charmeur, dont la jouissance consiste à manipuler l'autre, aurait envahi les entreprises, les couples, les familles, les cours de récréation et les vestiaires des clubs de sport. Le pervers narcissique est partout.

Marcel Sanguet, psychologue clinicien et psychanalyste, examine l'épidémie ravageuse avec circonspection. Dans son ouvrage Le pervers n'est pas celui qu'on croit (éditions Eyrolles), l'auteur démontre que cette nouvelle figure de la psychopathologie du quotidien serait surtout une invention commode, une fable destinée à nous dédouaner de nos propres échecs. Notre époque aurait « inventé la catégorie morale du pervers pour la rendre responsable de nos maux », comme le début du XXe siècle popularisa l'hystérique pour dire le refoulement des désirs sexuels.

Créature fabuleuse

La fabrication du pervers a son utilité. « La notion de pervers, revisitée pour satisfaire à l'actuel mythe de la réalisation personnelle, qui suppose que tout est possible pourvu qu'on se donne les moyens d'y parvenir, permet de se dédouaner de nos médiocrités intimes : si la réussite n'est pas à la clef, la faute en incombe à ses pervers. » Autrement dit, sommés par la modernité de nous accomplir et de nous réaliser magnifiquement, il advient que nous demeurions englués dans nos banalités. Et ici surgit le pervers narcissique. C'est de sa faute – au bureau, à l'usine, en amour – si nous avons renoncé à atteindre nos buts, nos objectifs, notre chiffre d'affaires.

Nous vivons dans l'ère du « tout est possible ». « Que faire quand l'échec s'avance, quand le ratage pointe, quand la militation s'impose ? Deux solutions. La première est l'auto-accusation : le sujet n'est pas à la hauteur de ses attentes, il n'a pas atteint ses objectifs et ne doit s'en prendre qu'à lui-même », écrit l'auteur. C'est alors que se déploie la dépression. « La seconde solution, poursuit-il, est de désigner un autre, animé de malveillance et de la volonté de nuire, comme responsable de l'échec. L'invention du pervers devient une excuse de médiocrité. » La charge est vigoureuse, mais convaincante. Marcel Sanguet conclut d'ailleurs, non sans malice, que « la société fabrique à tour de bras des diagnostics de pervers narcissiques ». Sauf que « des pervers en chair et en os qui se réclament comme tels, il n'y en a pas. Curieusement, cette catégorie en plein essor n'offre que très peu l'occasion de rencontrer un de ses nombreux membres ». Le pervers serait une créature fabuleuse, une fabrication moderne. Un peu pervers, non, cette théorie ?

Source : https://www.lepoint.fr/societe/le-pervers-narcissique-n-existe-pas-31-05-2016-2043215_23.php


0 vote

Citation de Dimancche #310108

Wahou. Ca se voit que Marcel Sanguet n'a jamais rencontré de PN dans sa vie.

Ca en ai limite insultant pour les peronnes qui essaient de se rconstruire aprés avoir vécu avec ce genres d'individu. Le PN à besoin de se sentir supérieur aux autres pour palier à son propre vide intérieur et sentiments de vulnérabilité du à une trés mauvaise image de lui même. Ce sont des personnesà l'égo plessé qui voient le vie comme un monde de prédation avec les proies et les prédateurs. C'est un mécanisme de survie. aprés c'est vrai qu'il y a des gens qui préfèrent dédouaner leur échecs sur les autres plutôt que d'assumer. Mais ce n'est pas la majorité et c'est personnes ne vivent aps aavec des PN.

Non mais c'est génial cette manie de porter le tort sur les victimes.

Il fait le lien entre des choses qui n'ont rien à voir.


4 votes

Je suis, bien-entendu, plutôt d'accord avec Kendany. Le PN te fait culpabiliser, te faire dire et faire des choses contre ton propre intérêt. Des exemples, j'en ai à la pelle. Se faisant, il se dédouanne lui même de ses propres responsabilités.

Ceci étant le point de vue de Marcel Sanguet est intéressant, mérite d'être pris en compte, de façon objective. En ce moment, sur ce sujet, je ne suis pas très objectif je crois.


2 votes

Bonjour, à

tous merci pour vos conseil je me suis fait aidé et J-4 avant le Freedom project 😂

Et j'ai eu confirmation que je ne suis pas coupable de quelconque reproche d'arrêter de chercher à réparer un truc en moi que je suis en face de PN


1 vote

callmeAlex #310242

C'est génial. Maintenat éloigne toi d'elle. Prendre conscience que l'on est pas forcément responsable de la maltraitance de ces gens et déjà un grand pas.


1 vote

Citation de Kendany #310244

Cest j'avais du mal à me réveiller car pour moi la famille c'est sacré par amour je peux pouvais tout accepter


0 vote

Citation de callmeAlex #310248

Je comprend tout à fait.


0 vote

Citation de Kendany #310251

Comme on m'a dit ça reste ma famille mais il est préférable que j'ai un espace à moi sécurisé pour me protéger


1 vote

Et je voulais trouver l'amour mais là je vais plutôt me reconstruire moi savoir pleinement qui je suis quitter mon boulot enfin pas tout de suite pour trouver ce que moi je veux car comme je l'ai dit j'ai commencé à faire le même boulot qu'elle et elle voulait même que j'ai la même patronne qu'elle dans la même entreprise


0 vote

Je ne sais pas si la "pathologie" ou le terme de pervers narcissique est admis par les psychologues / psychiatres, mais ces vampires de l'âme humaine existent bel et bien. Il faut tout simplement les fuir (si cela est possible), mais lorsque celui-ci (celle-ci) fait partie de notre entourage familial, ce n'est pas si simple. Il faut mettre en place une digue psychologique, des limites, et dès que celles-ci sont franchies, dire stop. Parfois, on ne peut pas faire autrement que de couper les ponts, car il faut penser à soi, et de toute manière, rester, c'est nourrir la psychose du pervers narcissique. Je ne suis pas sûr que l'on puisse les aider, sauf à les enchaîner au fauteuil d'un psy pendant dix ans, mais la nature profonde de l'être humain atteint d'une telle alliénation, est-elle simplement soignable ? Si votre réponse est NON, si vous souffrez à ne plus vivre votre vie, à ne plus être vous même, partez, car certaines personnes sont un poison lent qui vous détruit jour après jour et si vous attendez trop longtemps, il vous sera alors presque impossible de vous reconstruire.


4 votes

Citation de eldar #310292

Tout à fait d'accord. Ca sent le vécu aussi.


0 vote

Eldar,

Selon ma psychologue et selon un ami psychologue dans le privé (Master 2 + diverses formations), oui cela existe bel et bien.

Eux-mêmes ne sont pas toujours capables de détecter le pervers narcissique, et quand ils le demasquent c'est "au revoir monsieur". Il y a un tel déni que pour eux ce n'est pas possible de les aider.

Bref, pour l'avoir vécu fraîchement, je sais ô combien ils peuvent être manipulateur, cacher des parts sombres de leur personnalité et user de leur intelligence pour parvenir à leurs fins. Ca vaut dans leur couple, dans leur entourage familial, amical... Pro sans doute aussi mais là je n'en ai pas été témoin.

Bref, à fuir évidemment. Mais quand on esr dedans, difficile d'en sortir...


2 votes



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant