L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Quand la tolérance est mise à rude épreuve.

Café du commerce - 02/09/2019 à 12:33 - 15 Participations

Quand la tolérance est mise à rude épreuve.

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

On a tous des choses que l'on aime et forcément d'autres que l'on adhère pas forcément, pourtant on doit y faire face quand elles viennent souvent sonner à votre porte. Je me demande souvent si je dois ouvrir la porte à ces personnes qui n'ont pas saisi pourquoi on change peut-être de comportement à leurs égards. Tu auras beau dire ce qui ne va pas et forcément la personne n'acceptera pas vraiment qu'on lui dise les choses car ca serait sans doute une mauvaise interprétation des choses qu'on pourrait établir à leur égards. Pourtant ils continuent tout de même leurs trucs et forcément ca te fait souvent souvenir les pires cas de figures de similaire qui ont pu exister. Quand ca te tombe dessus tu ne saurais pas forcément comment agir. Alors forcément tu ne peux qu'ignorer car si tu parles ca empire encore plus la situation. Rien n'est de pire quand tu ne dois rien imaginer mais que la personne fait tout pour que tu puisses penser qu'il va être virulent voir même dangereux et nocifs envers ceux qui croiseront sans doute son chemin dans ses pires moments de laisser aller à ses instincts qui titilleront ton seuil de tolérance. Evidemment là tu te dois de réagir, soit lui offrir ta main quitte à ce que ca ne lui plaise pas forcément ou soit attendre qu'il se décide de lui-même de changer ce qui ne va pas. C'est tellement compliquer de se dire tu ne peux pas soulager la peine de quelqu'un au risque qu'il en ait encore plus et qu'il ait une réaction mauvaise en retour. Face à un mur épineux je ne saurai plus comment réagir au mieux. Peut-être ne pas penser à ça et continuer ma vie de mon côté loin de lui mais je trouverai ça égoiste de ma part de faire ça... j'aurai juste envie de bannir du monde toutes les choses qui font perdre limite l'humanité aux gens mais c'est impossible. Du coup chaque fois que je le croise je prie pour qu'il se rende compte ce qu'on peut traverser pour qu'il cesse. Que faire quand une personne est dans ses addictions? Devrait-on faire comme lui pour qu'il voit ce que c'est? J'espère tant qu'une personne ayant traversé ce genre d'expérience puisse en faire part pour que je trouve de meilleures solutions contre le combat que je voudrai mener même si ca ne mène peut-être à rien.


0 vote

"Rien n'est de pire quand tu ne dois rien imaginer mais que la personne fait tout pour que tu puisses penser qu'il va être virulent voir même dangereux et nocifs envers ceux qui croiseront sans doute son chemin dans ses pires moments de laisser aller à ses instincts qui titilleront ton seuil de tolérance."

Je n'ai pas tout compris mais c'est beau.

"Que faire quand une personne est dans ses addictions?"

Il y a des méthodes pour reprendre progressivement le controle des addictions, le plus bloquant est bien souvent que la personne reconnaisse qu'elle est addicte.


0 vote

Salut. Ton écriture est bien dure à saisir. J'ai cru comprendre que tu cotoies qqn qui se défonce et que tu ne sais comment réagir lorsqu'il est trop défoncé, le jeter ou l'aider.

C'est dur, mais pour se préserver, il faut le jeter, pas méchament, mais avec fermeté. Il comprendra et reviendra vers toi quand il sera clair. Si tu ne fait pas cela; il reviendra tjs te voir quand il est défoncé.


0 vote

Bonjour pour vous expliquer j'ai été témoin de ce qu'il pouvait faire en gros verbalement dernièrement encore envers une personne qui passait par là. Après c'est peut-être moi aussi qui a un problème à la personne addicte. Mais c'était pas la seule fois où il a pu être virulent et qu'on entendrait parler de lui autour. Je prends peur quand il dit ce qu'il va faire et qui pourrait être problèmatique aux autres. Dois-je lui conseiller de se confier dans un groupe de parole simplement même si ca ne lui plaît pas histoire de déballer ce qu'il ne voudrait pas dire en temps normal?


0 vote

Un groupe de parole ne peut qu'etre positif s'il l'accepte. Sinon, protège toi et fuis dès que son comportement devient problématique. C'est comme ça que tu l'aideras.


1 vote

Désolée, j'ai fait au mieux pour comprendre mais je pense avoir saisi les grandes lignes.

Citation de Anonyme #308784

Devrait-on faire comme lui pour qu'il voit ce que c'est?

Non surtout pas ! Sinon ça ferait un "addict" de plus.

Citation de Anonyme #308784

C'est tellement compliquer de se dire tu ne peux pas soulager la peine de quelqu'un au risque qu'il en ait encore plus et qu'il ait une réaction mauvaise en retour.

Je crois que tu ne peux pas aider une personne qui 1°) ne t'a pas demandé de l'aide 2°) et/ou qui refuse l'aide qu'elle ne t'a pas demandée. De plus, aider qq1 souffrant de graves addictions requiert de bien cadrer les choses. Es-tu un ami très proche, es-tu le mec, ou bien un membre de la famille de cette personne dont le comportement te préoccupe beaucoup ? Je considère que ça peut être lourd pour l'entourage.

Citation de Anonyme #308784

Dois-je lui conseiller de se confier dans un groupe de parole simplement même si ca ne lui plaît pas histoire de déballer ce qu'il ne voudrait pas dire en temps normal?

Au vu de la gravité supposée de sa situation, tu pourrais même lui recommander de se faire suivre par des professionnels spécialisés, en plus d'un groupe de paroles adéquat. Tu ne peux pas être son psy ni son infirmier personnel. Tu as aussi ta vie et tes problèmes persos à gérer. Ta compassion à son égard est honorable, mais comme l'a recommanté Mimoza : préserve-toi. En espérant que tu n'aies pas le syndrome du sauveur, car en effet : c'est un problème de vouloir aider les autres avant de s'aider soi-même.

Bon courage


2 votes

1) Ce serait bien de contextuer a minima le problème. De quelle addiction il s´agit ? Qui est cette personne qui semble semer le mal autour d´elle ? Quel est ton lien avec cette personne ?

2) Fais des paragraphes et des phrases courtes, c´est mieux pour le lecteur.


0 vote

Il se défonce à quoi?


1 vote

Bonjour. Je reviens vers vous faire suivre ce qui en était. C'est quelqu'un de l'immeuble où je suis et j'ai voulu lui en parler mais il semblerait qu'il a été envoyé dans un CSAPA : suite où je suis tombé sur son copain qui était bouleversé en compagnie du gardien et me disant qu'il a voulu noyer leur animal de compagnie par jalousie suite après avoir pris de la Cocaïne. Il me disait aussi qu'une fois il l'avait coursé dans tout l'appartement après avoir bu. J'espère qu'il se rétablira...


0 vote

Cette personne ayant des problèmes de drogue était donc... un voisin d'immeuble. C'est louable de s'intéresser autant à ses voisins. Les miens, je ne les connais pas autant.

Citation de Anonyme #308889

qu'il a voulu noyer leur animal de compagnie par jalousie

Par jalousie ou pas... dans la pieuse idée que tout ceci est bien vrai : je me joins à toi pour souhaiter à ton voisin une bonne désintox dans son CSAPA.

Cordialement

WWMN


0 vote

Meilleure réponse

Là c'est la patience des gentils betonautes qui est mise à rude épreuve 😅


3 votes

Excellent humour Dimanche. On s'est fait berné en effet.


0 vote

Ah mais ça c'est pas vraiment la drogue en elle-même. La je pense que ce monsieur a des problèmes psychiatriques. Est-ce qu'il te semble lucide quand à ses comportements lorsqu'il parle avec toi? Il se rend compte de ce qu'il fait une fois sobre?


0 vote

... et le petit animal de compagnie qui a failli être noyé, comment va-t-il ? A-t-il pu reprendre ses marques depuis le départ de son agresseur ?


0 vote

Oui je suis plutôt dans la bienvellance envers le voisinnage dont pas mal ce sont des personnes âgées. Il ne semblait en rien avoir de problèmes psychatriques depuis le temps qu'on a pu discuté et vécu en harmonie entre voisins dans notre cour et des différents batîments qui s'y trouvent.

Mais au fil du temps ca a changé quelques années après après s'être lié avec son copain qui s'est installé avec lui. Il a changé, il est devenu distant à un moment mais j'avais pu néanmoins réussi à tenir des discussions avec lui sans avoir à me douter que c'était aussi profond. Que dernièrement il était devenu incohérent et disaient des choses horribles pour ensuite pleurer...

franchement j'étais dépassé pour pouvoir calmer sa peine même en temps normal où il ne semblait pas être bourré. Pour moi il avait surtout des problèmes de couple, que peut-être il se projetait un peu trop sur les autres surtout quand il était bourré. Et je ne me doutais pas qu'il serait à prendre autre chose.

Sinon concernant l'animal de compagnie il a préféré le confier à une personne de son entourage après l'avoir fait examiné, il semblerait qu'il soit pour le moment plutôt craintif.


0 vote



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant