L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Comment un groupe pédophile a tenté d’infiltrer la Gay Pride d’Amsterdam

Café du commerce - 31/07/2019 à 10:17 - 75 Participations

Comment un groupe pédophile a tenté d’infiltrer la Gay Pride d’Amsterdam

L'info est suffisamment inquiétante pour être diffusée . Je suis consternée par la démarche et le positionnement de ces individus . Loin de vouloir donner une leçon de morale à quiconque , je persiste à défendre les valeurs auxquelles je crois . J'ai donc signé la pétition qui se situe dans le lien .

À Amsterdam, un homme, qui se revendique du «Front de Libération des Enfants», a distribué en marge de la Gay Pride des tracts demandant l’intégration des pédophiles à la communauté LGBT. La police a confisqué les prospectus, mais n’a pas arrêté l’individu.

http://www.lefigaro.fr/international/comment-un-groupe-pedophile-a-tente-d-infiltrer-la-gay-pride-d-amsterdam-20190730


0 vote

Salut Jeanne,

Ce n'est pas la première fois qu'ils essaient. Ils ont même un drapeau! Les "MAP" = Minor attracted person, sévissent depuis longtemps sur Twitter. Il font déjà parti de certains Prides, notamment en Angleterre et Canada.

Ils ont tenté de faire la pride de Paris, et c'est fort possible qu'ils y aient participer, mais sans leur drapeau.

Il y avait pas mal de personnes qui les défendaient sur twitter, sous prétexte qu'ils n'ont pas choisi d'être ce qu'ils sont, ça leur donne le droit de participer à la pride. L'argument phare de ces gens, c'est que comme les lesbiennes et les gays, ils n'ont pas choisi leur orientation! Non, mais j'hallucine.......

Ce qui me tue dans cette histoire c'est que pas mal de Queer prennent leur défenses, on c'est battus pour ne plus être traité de pédophilie et voilà où nous en sommes aujourd'hui!!


1 vote

Elle ou la petition?

Franchement certe ils ont pas choisie leur orientation mais je pense pas que les enfants victimes de ces gens l'ait choisi non plus.

Pour moi les pedophiles, du fait de la fragilité physique et de la meconnaissance de la sexualité des enfants, sont à mi-chemin d'etre des violeurs. Donc pas à integrer aux marche des fiertés.


3 votes

C'est bien gentil d'etre tolérant mais parfois ça peut aboutir à des horreurs."A pardon infini, peine infini" comme le disait Levinas à la chrétienne Simone Weil, pas sur que ça soit la citation exacte mais le lien est faisable.


4 votes

Citation de LouRrr #305758

Ahh mais je suis à 100% d'accord avec toi! Ils n'ont rien à faire dans une pride! On ne peut pas tout tolérer!! Si on banalise la pédophilie, ce sera la porte ouverte à toutes les fenêtres. Ce sera quoi la suite, banalisr le viol, le meurtre etc......

Pour ceux qui acceptent les MAP à la pride ne se rendent pas compte à quel point ils nous portent préjudice!


2 votes

Meilleure réponse

😱 OMG... je ne connaissais pas du tout mais je trouve ça horrible ! Je me demande même si ce n'est pas une farce de la part de ceux qui détestent les LGBTi+ - oui je sais, se réfugier dans le complotisme n'est pas une solution... mais je trouve ça tellement incroyable !! On n'a pas fini de lutter contre celles et ceux qui font des amalgames capillotractés entre pédophilie et homosexualité et ces gros c#nn#rds débarquent avec leurs tracts souillés de leur idéologie perverse. Le cas de ces gens-là - oui, ces gens-là !! - relève de la psychiatrie. Je dois vraiment débarquer car visiblement on trouve même sur wikipédia un article sur l'apologie de la pédophilie (1er résultat quand on recherche "front de la libération des enfants" dans Google). Et après ce sera quoi, les zoophiles, les nécrophiles ou les "viol-ophiles" qui vont réclamer le droit d'intégrer les gay prides ? Ce n'est pas parce qu'on est LGBTi+ qu'on doit tolérer tout et n'importe quoi... en tout cas je ne pourrais jamais m'associer à ceux qui prennent la défense de ce front de la libération des enfants.

@Jeanne : intéressant, tu lis le figaro ? :-)

nb : La pédophilie n'est pas une orientation sexuelle. Les pédophiles sont majoritairement d'anciennes victimes de pédophilie. Et heureusement, toutes les victimes ne deviennent pas des bourreaux.


6 votes


Les enfants c'est chasse gardée.

Ces gens là doivent être des pourritures à la Christian Quesada, avec des ordinateurs remplies d'images pédo-pornographiques...

Ils me dégoûtent, j'espère qu'ils n'ont pas d'enfants et n'en côtoient pas, mais j'en doute


1 vote

Non mais........ L'amour tolérant rime aussi avec l'amour consentant !

Tout amour non consentant = caca boudin !


4 votes

Citation de w0nderwOOman #305761

Malheureusement ce n'est pas nouveau! Il suffit de tapper "MAP" sur twitter, tu vas halluciné.

Je suis farouchement contre le fait que ces personnes utilisent la pride pour banalisé la pédophilie.

Et tu as 100% raison, ce n'est pas une orientation sexuelle!


2 votes

La pédophilie est indépendante de l'orientation sexuelle et du genre. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas un sujet, ni que celui-ci n'ait pas été associé aux gays par le passé, mais ce n'est actuellement pas le cas.

Ceci étant, à vouloir la diaboliser au point la faire coincider avec la protection des mineurs, le sujet devient un fourretout indémerdable, et surtout bien pratique pour se débarrasser des gens gênants. Des pays comme l'Iran sont allés jusqu'au bout de cette logique, là-bas ils pendaient les gays qui sortaient avec des mineurs presque majeurs. Cela a fait hurler le monde entier à l'homophobie. Bon c'est vrai que c'était un peu expéditif car ils pendaient aussi le mineur (souvent prostitué), et puis c'était surtout pratique pour se débarrasser d'opposants politiques.

La question n'est pas simple, mais pas indémerdiable,et complexifiée par le défaut de prévention et les hurlements en sorcellerie. Et s'agissant de prévention cela devrait être comme pour les accidents de piétons, il ne viendrait à l'idée de personne de leur faire porter des armures. Il y a des pays qui font de la prévention, c'est peut-être le cas aux Pay-Bas mais je ne le sais pas.


0 vote

Je ne connais pas le mouvement ni ses revendications, mais juste une chose:Je ne connais pas le mouvement ni ses revendications, mais juste une chose:

Citation de LouRrr #305758

Franchement certe ils ont pas choisie leur orientation mais je pense pas que les enfants victimes de ces gens l'ait choisi non plus.

Pour moi les pedophiles, du fait de la fragilité physique et de la meconnaissance de la sexualité des enfants, sont à mi-chemin d'etre des violeurs. Donc pas à integrer aux marche des fiertés.

La pédophilie n'est pas la pédocriminalité.

Ce n'est pas parce qu'une personne est pédophile qu'elle va forcément avoir des rapports sexuels avec des enfants, ni cautionner les traffics.

Et les pédocriminels ne sont pas "à mi-chemin" d'être des violeurs, s'ils ont un rapport sexuel avec un mineur, ils violent (puisque ce dernier est considéré comme ne pouvant pas donner un consentement éclairé).


1 vote

J'ai fait un petit tour sur Twitter (chose que j'évite normalement pour rester en bonne santé) et c'était à la fois horrible et hilarant. Normalement, je m'attendais à des quelques réactions prévues. D'un côté des insultes, menaces de mort, signalements et tentatives de divulguer des infos privées (souvent de la part des gens religieux, comme si on dirait un moyen de signalement moral en réaction des scandales de pédophilies dans ces religions), des avis du type "c'était attendu vu la décadence de la société", "allez-y encore une nouvelle lettre P qui s'ajoute à la communauté LGBT", etc. De l'autre côté, on a affaire à une petite minorité de pédos (aheum...personnes attirées par les mineurs) vocale mais surtout très connectée, un nouveau jargon imitant le vocabulaire LGBT, des tentatives de normalisation d'un discours sympathisant surtout envers le sous-groupe NOMAP,..., encore des insultes, des guerres virtuelles...tout ce qui caractérise Twitter quoi.

Après je pense qu'il y a deux leçons à apprendre. La première concerne la manière dont on argumente les comportements à caractère moral. Les gens qui réagissent d'une façon disproportionnée ou même d'une façon hystérique prouvent qu'il y a un manque inquiétant de compétences pour argumenter pour ou contre des idées morales. C'est normal. Ces gens-ci ont appris depuis leur enfance que le sens moral est fixe, et même inculqué par le créateur ou incrusté dans nos esprits. Il y a donc une base morale fixe qui sert de repère pour tout jugement moral, qu'elle soit interprétée à partir des textes sacrés ou tout simplement par une intuition méta-éthique. C'est la théorie du volontarisme théologique qui domine les religions d'aujourd'hui. Le défaut principal de cette théorie est qu'elle est facilement attaquable par la raison où l'intuition-même (un dieu qui condamne l'homosexualité et l'apostasie et ne condamne pas le viol ou la pédophilie n'est pas source d'une moralité supérieure !), et c'est pour cette raison qu'une théorie de réalisme moral est privilégiée. Toutefois, ce réalisme est attaqué à la fois par les partisans de la théorie divine mais aussi des défenseurs du relativisme moral. Pour les premiers, ils commencent leur discours avec « on est contre l’homosexualité parce que notre livre sacré dit ceci et cela, et puis si on tolère l’homosexualité on va vite tolérer la pédophilie et la zoophilie » (exemple du sophisme de la pente savonneuse), et finissent par « on avait raison ! » (un non-sequitur fallacieux). Le deuxième groupe, influencé par la pensée postmoderne, croit qu’il n’y a pas d’objectivisme moral, ou au moins se doutent de l'existence d'une théorie morale proprement construite. Pour eux, on ferait mieux d'être tolérant envers un groupe ou une culture au lieu de prétendre qu’on est meilleur. Ce groupe tire sa légitimité argumentaire du seul fait qu’une théorie objective n’existe pas. Les deux camps ont tort à mon avis. Le premier est dogmatique et le deuxième est juste anticonformiste. Le réalisme moral me semble plus proche de l’entreprise scientifique, car par induction de certains faits on peut conceptualiser qu’une théorie morale universelle doit exister. Et concernant le sujet, ça nous évite de faire l’amalgame forcé entre l’homosexualité et la pédophilie.

La deuxième leçon qui me parait importante aussi concerne la vision du militantisme LGBT qui, d’une manière ou d’une autre comporte une portion non négligeable de la pensée anticonformiste et postmoderne. Quand un militant attaque la morale objectiviste par des arguments comme « oui, mais l’homosexualité existe dans la nature aussi !», « l’homosexualité a été tolérée dans le passé !», « l’objectivisme moral a abouti à la mort des homosexuels !», il raisonne mal car tous ces arguments sont faux (paralogisme naturaliste, argumentum ad antiquitatem, gambit de Galilée, respectivement). On s’en fout de ce qu’on retrouve dans la nature (tous les animaux sont nus et ce n’est pas un argument pour le naturisme), beaucoup d’idées tolérées depuis l’antiquité sont fausses (terre plate) et d’autres inventées et même persécutées sont fausses aussi (occultisme). Des arguments moraux doivent se reposer sur des prémisses morales qu’on peut accepter et sur une logique aussi. Elle ne doit pas se reposer sur des idées reçues depuis l’âge du bronze ni sur une simple volonté à défense l’idée contraire juste en contrariant ses opposants.


2 votes

Bonsoir à tous et toutes ,

Je suis choquée d'apprendre que ce fait n'est pas nouveau , pire que ces individus ont même une visibilité et un drapeau . Même si tous ne passent pas à l'acte (ce dont je doute - les attouchements sur mineurs font autant de dégâts) , les autres ne sont ni plus ni moins que des violeurs d'enfants . Sans vouloir se voiler la face , les enfants ont aussi une sexualité en développement (entre eux) . Dans le cas précis des pédophiles , nous sommes très éloignés d'une relation entre adultes consentants . En tant que LGBT+ , je refuse d'être associée à ces gens là . Encore moins en tant que femme , mère , grand-mère . On ne touche pas aux enfants .


2 votes

Bonsoir.

Ce sujet est evidement délicat. Je ne me suis pas renseigné sur la source (les pedophiles dans les gayprides parceque c'est surement trés minoritaire et plutot anecdotique. Ceci-dit, les commentaires que j'ai lu m'ont paru trés catégoriques. Non que je défende les pédophiles, évidement. Ceci-dit, j'ai un ami qui en est, qui m'en a parlé à mi-mot, qui est bien-sur isolé dans sa honte et son drame, et qui est au-dessus de tout soupçon de criminalité je présume (bien que je ne puisse pas l'affirmer à 100 pourcent non plus). Donc je voulais signifier qu'il s'agit d'etres humains comme vous et moi ayant une sexualité trés problématique. ( sans compter les cas, comme cités plus avant, qui sont des anciens enfants violés et ne peuvent s'empecher de reproduire ce shéma).

Voilà, juste pour signifier la complexité de la nature humaine. Ce qui ne doit pas bien entendu entacher l'intransigeance face à ce problème.


0 vote

Toutes les victimes ne pédophiles de deviennent pas pédophiles à leur tour . Justement , ils devraient avoir d'autant plus conscience , et plus que tous autres , à quel point ce genre de "penchants" (je ne peux pas employer le mot sexualité , dans ce cas présent) est destructeur pour un gamin et sa future vie d'adulte . Je n'ai aucune compassion pour eux .


0 vote

Ces derniers, qui deviennent à leur tour des criminels, n'ont juste pas les moyens intellectuels de faire autrement. Comme un enfant frappé va elever ses enfants en les frappant. c'est l'instinct de reproduction educationnel. c'est une réalité jeanne. Essaie de ne pas voir les choses uniquement à travers ton prisme de pensée.


0 vote

Mon prisme de pensée est bien tenté de te répondre que , dans ces cas très précis , je m'espère ne pas être la seule à démontrer le contraire , ni à être une exception ... ;-)


0 vote

Je considère que c'est une réalité, que ces gens existent et qu'il ont une réalité en tant qu'etre humain avec une sexualité déviante et problématique.C'est en considérant leur existence que l'on peut sauver des enfants et non en la niant. C'est lorsqu'ils se sentent complètement au banc de la société et dans un isolement profond qu'ils sont plus amenés à passer à l'acte. C'est mon sentiment en tout cas, n'en déplaise à certains. Une société doit s'occuper de tout le monde, les fous dangeureux comme les pédophiles. Elle ne doit laisser personne de coté, quel que soit ses tares. Les drames surviennent souvent chez les gens complètement marginalisés.


1 vote

Ils ont sûrement besoin d'une prise en charge mais comme pour toute autre thérapie (et pour qu'elle soit efficace) , il faut la vouloir . Les éternelles victimes , c'est chiant . En tous cas , ceux qui organisent leur visibilité comme dans le post initial ne vivent sûrement pas dans la douleur ni la souffrance . Bien au contraire , c'est ce qui est choquant et dérangeant . Ils tentent d'en faire une "normalité" . Ceux là sont de vrais criminels , et je pèse mes mots.


1 vote

Oui. Là-dessus je suis d'accord avec toi Jeanne. Il ne peut y avoir un consentement sur cette déviance et les pédophiles ne peuvent évidement rien revendiquer. Est-ce qu'indiquer leur présence sur les réseaux sociaux signifie qu'il revendique leur sexualité? Et le droit à leur sexualité? Je ne pense pas. Ils ont été eux meme des enfants et savent que leur sexualité n'est pas décement envisageable. Donc je suppose qu'ils cherchent juste à dire qu'ils existent, eux et leur problématique. je sais que c'est dur à entendre et c'est peut-etre pour cela quils le font?


0 vote

Je sais que tu comprends , Mimoza - L'aide , ils la trouveront auprès d'un psy . Sûrement pas sur des réseaux sociaux . Je sors^^


1 vote

En effet, j'ai vu passer vite fait une pétition sur cette affaire sur Twitter.

Je suis à moitié surpris que ça se passe aux Pays-Bas. Les pédophiles néerlandais ont toujours été très en pointe dans les tentatives de normalisation et la demande de "droits" sans oublier la traditionnelle victimisation qui a de plus en plus de succès depuis quelques années.

Pour revenir à la France, il y a une nouvelle loi qui a été voté sur les violences sexuelles sur mineur (majorité sexuelle etc). Selon certaines personnes, cette loi encouragerait la justice à requalifier juridiquement des viols sur mineur en simple atteinte sexuelle. Après je ne suis pas un spécialiste donc je n'ai pas d'avis tranché sur cette loi.

Il y a une affaire en ce moment où une adolescente handicapée de 13 ans a eu plusieurs rapports sexuels avec plusieurs pompiers qui avaient aux environs de 20 ans. Aujourd'hui agée de 24 ans, elle les accuse de viol (crime) mais il seront jugés seulement pour atteinte sexuelle (délit). Je pense que la justice française a un sérieux problème.

Perso, ma seule limite est que les relations sexuelles doivent être entre des adultes conscentants. Même si on peut débattre sur le "maintien de l'intégrité physique" des personnes en particulier dans les relations SM.

Sinon, les pédophiles visent le mouvment LGBT aussi parce qu'il y a une faille. Le mouvement Queer dont parle Desiles54 fait parti de cette faille. Plus globalement, il y a un certain relativisme qui se développe dans une partie des milieux militants (LGBT, féministe etc) où tout se vaut au final.

Perso, je commence à en avoir un peu marre du relativisme où on met tout au même niveau. Dans le cas présent, certaines personnes sur internet mettent au même niveau les LGBT et les pédophiles (je ne parle pas de ce forum). C'est hallucinant.

Au final, ça contribue aussi à maintenir le vieux cliché homophobe que tous les homos seraient des pédophiles en puissance.


3 votes

J'ai pris connaissance de ce sujet avec bcp d'effroi... A mon sens la communauté LGBT a plus que tout intérêt à faire front d'un seul bloc pour contrer toute tentative d'infiltration de ces groupuscules. Il en va de la crédibilité de tout ce qui a déjà été construit et de ce qu'il reste à faire.

Les pédophiles existent d'accord, et certains parmi eux en souffrent effectivement énormément et tentent de contrôler leurs pulsions... quel message leur envoie t'on alors si l'on cautionne ne serait-ce que partiellement une forme de légitimité au débat sur cette question ?

Je comprends que certaines idées tentent de s’immiscer par d’autres voies, en commençant à différencier nettement l’éphébophilie (attirance pour les jeunes ados), à ne pas vouloir légiférer clairement sur un âge de consentement… C’est selon moi laisser une marge de manœuvre dangereuse et avancer sur une pente glissante avec le temps.


1 vote

La communaute LGBT pourais essayer de faire evoluer le debat au lieu de s auto victimisé, de peur de la repression qui se porte sur elle comme quoi les pedophiles sont tous des homos blabla. Justement au lieu de tourner le dos, essayer de porter front a se genres d'assinuation. J ai un avis tres tranché sur la pedophilie, la repression n arrange rien. Connaitre le vrai fond du probleme et d en trouver des solutions plutot que toujours la represion serais dans nos valeurs, valeurs qui raisonneraient vers le 21 eme siecle, la fin d un silence que personne ne veux entendre depuis la nuit des temps !


1 vote

Sauf que Photocop, "le vrai fond du problème et ses solutions" se trouvent, se découvrent, se travaillent chez un psy par rapport à cette question...


1 vote

Qu est ce qu on fait en france pour un criminel ? On lui laisse la parole et le pouvoir de se defendre qu elle qu en soit les faits ! Pourquoi ça ne serais pas pareil pour les pedophiles. Je trouve en respectant les avis de chacuns, et surtout la legitimité des enfants victimes, que cette maniere de faire est arriéré...

Nous naissons pas tous egaux dans notre nature, mais en droit et en devoir oui. C est ça le fondement de la democratie. Et notre devoir a tous c est de faire parler le plus longtemps cette liberte d expression. Les pedophiles ont le droit a la parole, et c est meme leur devoir de le faire. Ils doivent prendre concience de leur deviance et faire avancer le debat, et de pas se cacher comme des victimes derriere la repression.


0 vote

Relis bien l'article , Photocop . On y parle de PedoPride = Fierté d'être pédophile . Ceux là ne réclament pas le droit à la parole , ils la prennent déjà . Ils veulent une approbation de leurs crimes sur des enfants . Allons allons , un peu de bon sens . Les réseaux sociaux sont leur meilleur terrain pour chasser et se reconnaître . (à quelles fins , je te laisse deviner) . Préviens , à la prochaine GangstaPride ^^ (je ne veux pas louper ça)^^


0 vote

Whoops et la societe ? Je ne pense pas que le seul probleme viennent des pedophile justement...

C est a la mode maintenant de dire va voir un psy quand tu as un probleme. Entre guillemet arrete de nous faire chier avec tes problemes resous tes problemes tout seul nous on en veux pas. C est comme si maintenant si tu es un peu different que tu avance pas dans le moule comme tout le monde, c est forcement toi le probleme. Je ne suis pas d accord. Le probleme il viens aussi de la repression qui par la meme ocasion il faut bien l avoue, a empeche la prise de parole des victimes. Il fallais surtout pas voir ça, il fallais etre avec un voile sur les yeux. Quand tu voulais prendre la parole, ont te disais tu raconte n importe quoi tu es trop petit pour savoir ce que fond les adultes dans la sexualite, un enfant ne dois jamais se revolter contre la legitimite face a lui d un adulte ect... Il y avais la religion avec les pretres aussi... Et maintenant parce qu on sait et qu on c est fais dupe ( ou alors qu on a bien voulu rien voire ) la seule solution c est les pedophiles fermer là on vouscasse la gueule, on vous castre ( souvent de force, et non dans le consentement ) on vous isole ?


0 vote

Ouais bof je sais pas si en faite c est tres interressant pour eux. Ils vont plus du coup a leur perte qu atre chose. C est pas ça qui va remonte la legitite de leurs situation. Je pense pas du moins. Mais c est plus pour dire que tout ce qui es de la repression ça sert a rien... Si ils veulent etre fiert et se ramasser des tartes tant mieux pour eux là ils sont stupudes.


0 vote

Photocop, proposer un accompagnement psy pour un pédophile ne signifie pas lui dire "arrete de nous faire chier avec tes problemes resous tes problemes tout seul", bien au contraire, c'est lui dire "apprend à gérer tes pulsions avec un professionnel (si tant est qu'il puisse l'aider dans ce sens d'ailleurs) ou fais toi aider chimiquement s'il le faut". Ici on ne parle pas de déprime, de dépression ou de quelque chose qui ne concernerait que l'individu en lui-même et seulement lui, mais bien d'un trouble potentiellement dangereux pour des êtres que la société se doit de protéger, s'il y avait passage à l'acte.

Ce n'est pas quelque chose qu'on peut relativiser.


0 vote

Je trouve cette histoire tellement énorme que je me demande s'il ne s'agit pas de trolls, ou de personnes cherchant à discréditer la Gay Pride. Revendiquer le fait d'être un criminel potentiel, c'est un peu se tirer une balle dans le pied.

Citation de photocop70 #305841

Photocop, je peux comprendre ton point de vue, mais si tu dis que la société est trop répressive, explique-nous vers quoi elle pourrait évoluer. De mon point de vue, la répression permet de dresser une barrière morale et de générer une culpabilité qui empêche le pédophile de passer à l'acte. Et je pense qu'elle se justifie dans ce cas-là. Notre société met en avant le bien-être de l'enfant depuis des décennies maintenant (pour preuve encore, la loi banissant les châtiments corporels - la fessée en somme), en conséquence l'enfant à gagner un statut quasi-sacré. Dans cette circonstance, vouloir protéger l'enfant tout en accordant de la considération pour les pédophiles est contradictoire.


0 vote

Citation de Anamorphose #305854

Je suis d'accord. L'article parle d'un individu isolé distribuant des tracts. Plutot qu'un pédophile qui prendrait de tels risques, je verrais plutot un homophobe cherchant à discréditer les LGBT.


0 vote

En quoi seraient-ils plus des "criminels potentiels" que toute autre personne ?


0 vote

Extrait de l'article initial :

" Au début des années 2010 déjà, l’association pédophile néerlandaise «Martijn», qui avait pour objectif de légaliser les relations sexuelles entre adultes et enfants, avait défrayé la chronique. Forte de centaines de membres, l’organisation avait été interdite par la justice en 2012. Mais un an plus tard, la cour d’appel avait annulé cette décision, estimant que les éléments prouvant un risque de troubles publics étaient insuffisants. Entre liberté d’expression et droits de l’enfant, la société néerlandaise était partagée, comme l’écrivaient nos confrères du Monde en 2014. La justice avait finalement tranché en faveur des droits de l’enfant, en interdisant définitivement les activités de l’association cette même année."

Vous croyez vraiment qu'ils se sont volatilisés dans la nature , comme par enchantement ?!

Un peu plus d'infos : https://fr.wikipedia.org/wiki/MARTIJN

En France , la prévention se fait déjà auprès des enfants . Via l'école , les familles mieux informées , je crois même qu'une bande dessinée est sortie là dessus . A vouloir "enrober" leurs discours (lire la fiche wiki) , ils tendent à vouloir faire oublier qu'il s'agit de perversion . On retrouve nombre de leurs comportements dans les sectes . Un enfant n'est pas apte à donner un consentement à un adulte . La sidération et la honte le font se taire pendant longtemps . Les enfants sont de petits êtres vulnérables . Pas des sextoys pour adultes .


0 vote

Citation de Ivysaur #305858

Je tiens d'abord à préciser que j'utilise le terme de 'criminel potentiel' parce que je présume que c'est ainsi qu'ils sont perçus, et je sous-entends une présomption de culpabilité. Cela ne relfète pas forcément mon avis.

On n'est pas dans le cas de personnes qui n'en ont pas conscience, ou bien qui en ont conscience et en ont honte. Parce qu'ils ont conscience de leur pédophilie, et qu'ils le revendiquent avec fierté (Pedo Pride), le paradigme est différent. La notion de fierté fait la différence car elle exclue la notion de culpabilité, elle implique qu'on ne regrette pas les actes qu'on fait et qu'on en tire une satisfaction.


1 vote

Citation de Jeanne00 #305859

Je trouve ça dingue que cette association ait perduré 30 ans ! Je ne connais pas la législation néerlandaise (ni comment elle était à cette époque), mais c'est quand même abhérrant qu'on ait permis sa création. Encore s'il s'agissait de seulement comprendre la pédophilie, notamment avec des études sociologiques sérieuses, ça passe encore, mais cette association pronait pour une légalisation des rapports adultes - enfants.


1 vote

Excusez moi pour ces précisions, on ne peut pas débattre sur des imprécisions...

Ivysaur ,

« Ce n'est pas parce qu'une personne est pédophile qu'elle va forcément avoir des rapports sexuels avec des enfants, ni cautionner les traffics. Et les pédocriminels ne sont pas "à mi-chemin" d'être des violeurs, s'ils ont un rapport sexuel avec un mineur, ils violent (puisque ce dernier est considéré comme ne pouvant pas donner un consentement éclairé). »

Mineur sexuel, en France un mineur civile majeur sexuel peut avoir un rapport sexuel consentant avec un majeur civile. De plus, Yotuel rappelle à juste titre qu’il y a eu récemment un débat en France sur l’âge du consentement, et une loi modifiant le code Pénal En 2018.

Yotuel ,

« Pour revenir à la France, il y a une nouvelle loi qui a été voté sur les violences sexuelles sur mineur (majorité sexuelle etc). Selon certaines personnes, cette loi encouragerait la justice à requalifier juridiquement des viols sur mineur en simple atteinte sexuelle. Après je ne suis pas un spécialiste donc je n'ai pas d'avis tranché sur cette loi. Il y a une affaire en ce moment où une adolescente handicapée de 13 ans a eu plusieurs rapports sexuels avec plusieurs pompiers qui avaient aux environs de 20 ans. Aujourd'hui agée de 24 ans, elle les accuse de viol (crime) mais il seront jugés seulement pour atteinte sexuelle (délit). Je pense que la justice française a un sérieux problème. »

Si j’ai bien compris, en l’absence d’âge seuil de consentement en France c’était à l’appréciation des juges et de la jurisprudence, et donc sujet à débats. Pas mal de pays préfèrent à juste titre légiférer sur les différences d’âges, car les seuils provoquent des effets de seuil, que la puberté n’est pas une science exacte, et qu’elle survient même de plus en plus jeune. En France, sans doute pour ne pas tout devoir refondre, on préfère jusqu’à présent rajouter des alinéas aux alinéas et des seuils aux seuils.

Le gouvernement préférait le seuil de 15 ans pendant que les magistrats pourtant très demandeurs de directives plus précises auraient préféré 13 ans, sentant qu’ils allaient se retrouver dans des cas indémerdables, du style un lycéen jeune majeur accusé de viol parce qu’ayant succombé aux charmes d’une collégienne de 14 ans. A être trop gourmand comme bien souvent, le gouvernement n’aurait obtenu que l’ajout d’un alinéa qui qualifiant de viol l’absence de discernement sexuel du mineur de 15 ans et sa vulnérabilité et l’abus de cette vulnérabilité.

Je trouve cela déjà pas si mal car il existe des mineurs sexuels particulièrement vulnérables, même si cela laisse les magistrats avec leurs états d’âme. Par contre comme d’habitude en France la population n’est pas au courant, elle fait ce qu’elle peut ou ce qu’elle veut, des accidents surviennent et leurs auteurs sont punis s’ils sont pris. C’est déjà miraculeux que les magistrats parviennent à s’y retrouver de façon à ce que la morale sociale soit sauve.

Whoops,

« Les pédophiles existent d'accord, et certains parmi eux en souffrent effectivement énormément et tentent de contrôler leurs pulsions... quel message leur envoie t'on alors si l'on cautionne ne serait-ce que partiellement une forme de légitimité au débat sur cette question ? »

Pour résoudre une question faut qu’elle existe socialement. Par exemple il y a des pays où selon leurs autorités « l’homosexualité n’existe pas », donc il n’y a pas de problème, et les quelques têtes qui dépassent ou qui se font prendre sont jetés en prison ou condamnés à mort. Comme par hasard ce sont les pays où l’homosexualité est la plus endémique chez les hétéros.

Dans le même style l’Église qui prend toujours soin de séparer le masculin du féminin, pense avoir trouvé un axe de solution à sa pédophilie endémique en écartant tout ce qui est proche de l’homosexualité. Il y a une logique sur le papier, mais en ignorant le mécanisme de la pédophilie, et en visant l’ostracisme après avoir longuement pratiqué le pardon, elle n’est pas au bout des ses peines.

Bref, il y aurait un pour cent de la population concernée par une attirance chronique pour les plus jeunes, selon les allemands (ou canadiens) qui ont choisi la visibilité et la prévention plutôt que de cacher la question sous le tapis en punissant les accidents.

Photocop70 ,

« La communaute LGBT pourais essayer de faire evoluer le debat au lieu de s auto victimisé, de peur de la repression qui se porte sur elle comme quoi les pedophiles sont tous des homos blabla. Justement au lieu de tourner le dos, essayer de porter front a se genres d'assinuation. J ai un avis tres tranché sur la pedophilie, la repression n arrange rien. »

C’est surtout une stratégie d’amnésie collective, les homosexuels ont historiquement préféré les jeunes aux vieux. Depuis une meilleure visibilité sociale, les ados gays font moins de frustrations et blocages qui les auraient conduit à préférer durablement les plus jeunes. Mais il demeure indéniablement des gays ayant une préférence pour les jeunes, les ados, voire les jeunes ados, ou carrément les enfants. Et parmi eu des ados gays qui penchent du coté où ils pourraient tomber, et que personne n’aide. C’est facile de leur dire va voir un psy, ils n’y vont déjà pas spontanément quand ils sont suicidaire et en dangers de mort, et puis surtout c’est de la responsabilité des adultes de savoir, pouvoir, et s’en donner les moyens.

Cela ne concerne pas que les gays, mais il peut avoir débat sur l’implication de la communauté LGBT+ dans la prévention. Quand on sait les difficultés qu’elle a pour prévenir les maladies infectieuses, on peut se douter que ce ne serait pas simple ^^. Mais la question mérite d’être posée, sachant qu’on peut difficilement avancer sans une implication de l’État, et surtout dans un contexte de chasse aux sorcières.

Whoops,

« Sauf ... "le vrai fond du problème et ses solutions" se trouvent, se découvrent, se travaillent chez un psy par rapport à cette question »

Et que les psy n’ont pas la science infuse, à mon avis peu sont en capacité d’être efficaces sur le sujet. A ma connaissance en France il y a une association qui travaille avec des moyens dérisoires, notamment par des groupes de parole rassemblant des adultes ayant été abusés et des personnes ayant des tendances pédophiles.

Jeanne00,

« On y parle de PedoPride = Fierté d'être pédophile »

Quelles qu’elles soient ces revendications de fierté me laissent rêveur. Chez les humains être visible et vivre debout ne devrait pas nécessiter une fierté, sauf dans des cas où c’est physiquement difficile. Par contre la société est légitime à interdire, et surtout prévenir les dérives mais encore faut-il qu’elle le fasse.

.

Concernant l'association néerlandaise, il y a une logique psychologique à ce que des pédophiles aient du mal à comprendre ce qui leur ait reproché. Mais bon, un alcoolique peut comprendre ce qui lui est repproché et s'approprier les techniques de sevrage sans qu'on ait besoin de l'ostraciser en permanance, on est en gros dans le même cas de figure.


0 vote

Oui je parlais uniquement de minorité sexuelle, puisque c'est le sujet dont il est question ici.


0 vote

bonjour,

Avec la nouvelle loi Schippa tout acte sexuel avec un mineur de 13 sera automatiquement requalifié en viol. Faisant suite au fait divers sordide de la fillette de 11 ans etant jugé consentante du viol qu'elle a subi avec un adulte de 30 ans.

Sinon oui les pedophiles essaient de faire reconnaitre leur paraphilie répréhensible penalement comme une "orientation sexuelle", ce qu'elle n'est pas. Tout comme les zoophiles ont tenté egalement.

je mets ces deux paraphilies côte à côte car elle induit un acte sexuel non desiré avec un sujet fragile ne pouvant pas exprimer son refus où qu'il ne soit pas entendu!

Un enfant n'est pas anatomiquement, ni psychiquement, preparé à un acte sexuel et penser le contraire est juste abjecte.

Un pédophile qui ne passe pas à l'acte est tout aussi dangereux, qui ici confirait son enfant à ce type d'individu? Personne.

Les idées sont tout aussi dangeureuses que les actes et je vous invite a relire l'histoire de ces idees ecrites qui paraissaient des lubis...

Il y a des associations de prise en charge, et des psychiatres et psychologues.


4 votes

Citation de CeliaJones #305887

les pedophiles essaient de faire reconnaitre leur paraphilie répréhensible penalement comme une "orientation sexuelle", ce qu'elle n'est pas

+1 : la pédophilie est référencée dans la classification internationale des maladies de l'OMS, serait-ce vraiment une erreur ?

Il y a des associations de prise en charge, et des psychiatres et psychologues.

Plus d'infos sur le site pedo.help, ou encore sur le site de la FFCRIAVS

Comprendre n'est pas excuser.

Un exemple : dans le cadre d'une manifestation publique autorisée par la préfecture d'un département lambda, imaginez-vous dans un cortège, des femmes victimes de violences conjugales - pour celles qui sont encore en vie - défiler aux côtés d'hommes qui ont violenté leur compagne ? Même si ces derniers se seraient repentis et consulteraient leur psy toutes les semaines ? À part l'avocat·e de la défense, devons-nous tous prendre le parti des hommes violents, qui pourtant eux aussi souffrent à leur manière et ont incontestablement besoin d'un suivi psy (comme les pédophiles ou les toxicomanes), malgré tout le mal qu'ils ont fait à leur compagne ?

Je ne sais pas si c'est le cas d'autres personnes ici, mais je connais personnellement des gens victimes d'abus sexuels dans leur enfance (ou pré-adolescence), de la part d'adultes qu'on peut qualifier de pédophiles d'après les actes qu'ils ont commis. Est-ce que la totalité des personnes issues de la dite communauté LGBT aurait été épargnée par les violences sexuelles dans leur enfance ? Je ne crois pas, si on considère qu'1 fille sur 3 et 1 garçon sur 5 seront abusés avant l’âge de 18 ans, combien d'adultes ont été ainsi abusés ?

Je transpose mon exemple : je conçois parfaitement que des victimes LGBT de pédophilie (dans l'église ou dans leur cercle familial), n'aient aucune envie de défiler dans une gay pride (cf. l'article posté par Jeanne) aux côtés de personnes faisant l'apologie de l'attirance sexuelle pour les enfants. Non pas à cause du qu'en-dira-t-on/des homophobes/tout-ça-tout-ça, mais parce qu'il est impossible de demander à une victime d'être indulgente envers une ou des personnes représentatives des vices de son agresseur, en plus de soutenir, même passivement, une cause incompatible avec ses valeurs. De plus sans être une victime, est-il trop difficile d'avoir un minimum d'empathie pour toutes celles et ceux qui ont subi des violences sexuelles dans leur passé ? Est-ce mal de manifester plus d'empathie envers des personnes agressées plutôt qu'envers les agresseurs ? Y-aurait-il des supporters du père Preynat ici ?

Quand il s'agit de l'église catholique, les opinions envers les prêtres pédos sont quasi unanimes. Quand il s'agit d'un individu néerlandais qui tend un tract appelant à l’intégration des pédophiles dans la communauté LGBT+, il faudrait être plus cool avec lui ?! Et bien que ceux qui veulent lui faire un hug, le fassent. En ce qui me concerne, je ne souhaiterais jamais la bienvenue à ce genre d'invidu ni chez moi, ni ailleurs. Non, je ne veux pas savoir ce qu'il y a dans sa tête quand il approche des enfants et je n'ai aucun rôle à jouer dans sa guérison. Je laisse volontiers les psys, la justice, les associations faire leur job et me réjouis de la position prise par l'organisation de Pride Amsterdam 2019.

nb : La pédophilie est une maladie, inutile de rajouter un tel P à LGBT, d'ailleurs nul besoin d'être étiqueté LGBT pour prendre la défense des enfants et des adultes ayant subi des horreurs, quand ils étaient enfants.

(désolée pour la longueur ;-))

@Jeanne : merci le Figaro ? :P


6 votes

Citation de CeliaJones #305887

Un pédophile qui ne passe pas à l'acte est tout aussi dangereux, qui ici confirait son enfant à ce type d'individu? Personne.

Pas plus que tout autre personne qui est potentiellement un violeur.


0 vote

CeliaJones,

"Avec la nouvelle loi Schippa tout acte sexuel avec un mineur de 13 sera automatiquement requalifié en viol."

Je t'admire d'avoir compris quelque chose de la loi Schiappa. Si ce point est confirmé en pratique cela ne changerait pas grand chose, les magistrat considéraient qu'à 12-13 ans un mineur n'est pas consentant. Cela leur simplifirait la tâche.

"Un pédophile qui ne passe pas à l'acte est tout aussi dangereux, qui ici confirait son enfant à ce type d'individu? Personne."

Comment le sauras-tu s'il n'a pas déjà été jugé fautif ?

C'est le point faible d'une politique uniquement répressive, dont seuls les spécialistes comprennent ce qui est interdit. C'est un tonneau sans fond, où les jeunes majeurs sont particulièrement concernés, et dans une moindre mesure certains mineurs civils majeurs sexuels.

"Il y a des associations de prise en charge, et des psychiatres et psychologues."

Qui interviennent sur décision de justice ? C'est bien tard.

De façon générale un interdit est d'autant mieux respecté qu'il est clair, connu, compris, et que les gens qui ont des difficultés soient aidés avant qu'ils ne dérivent. Sinon la justice est un fond de commerce inépuisable, ce qui apparait être le cas pour nombre de risques et interdits en France. Pendant que le sentiment d'insécurité perdure.


2 votes

Citation de Ivysaur #305893

Si Yvisaur.

La grosse différence, c'est que certains pédophiles ne peuvent avoir de sexualité avec des adultes. Ils seront donc plus tentés de franchir le pas que d'autres qui ont tout de meme un peu de sexualité quelle qu'elle soit, meme s'ils sont avides d'autres choses.


0 vote

@Celia Jones - Non , la loi Schiappa a seulement reporté le délai de prescription de 20 à 30 ans , sans établir un âge légal au consentement .

https://factuel.afp.com/non-lage-du-consentement-sexuel-ne-passe-pas-13-ans-en-france

@Lindos - Impossible pour moi de mettre sur un même pied d'égalité un alcoolique et un pédophile . Si aux Etats-Unis et au Québec , on retrouve aussi des groupes de ce genre en associations ou groupes de parole , c'est peut-être aussi qu'ils sont fichés avec un accès libre au public via le Net . https://www.lepoint.fr/societe/mon-voisin-est-il-un-delinquant-sexuel-02-05-2018-2215119_23.php . Il y a peut-être là plus une volonté de s'afficher comme "agissant" pour prévenir toute violence d'avec le voisinage , un peu comme une volonté de rassurer . Sachant à quel point ils peuvent être manipulateurs "tout en douceur" , je maintiens persiste et signe tous mes doutes et ma méfiance envers cette population très particulière . Je considère que la seule prévention est dûe aux enfants . Se justifier de faire des victimes parce que victime soi-même n'est pas , et ne sera jamais , un argument recevable . Nous avons tous "un enfant qui nous dort dedans" , nous-même . A l'âge adulte , il faut prendre soin de lui tout en ayant conscience que nous ne le sommes plus vraiment . C'est cela devenir adulte , avec les responsabilités qui vont avec .


0 vote

Au revoir Celia Jones. En espérant te re-lire un de ces 4 :-/ 👋


0 vote

Citation de seevbarb09 #305929

Il y a deux options: soit elle a supprimé son compte, soit la modération l'a viré.

En tout cas, ses interventions étaient très intéressantes. C'est vraiment dommage.

La modération est toujours un sujet sensible. Une mauvais modération dans un sens ou dans l'autre pour "tuer" un forum ou un réseau social. Une mauvaise modération fait fuir les personnes les plus construtives en général. C'est un sujet assez complexe.


0 vote

Jeanne00,

"Impossible pour moi de mettre sur un même pied d'égalité un alcoolique et un pédophile" "Je considère que la seule prévention est dûe aux enfants"

La comparaison vaut pour les principes de prévention, outre que les alcooliques peuvent être violents et dangereux.

La prévention appliquée aux victimes, c'est comme si on se contentait de protéger les piétons par une armure, notamment les enfants, pour les protéger des automobilistes pressés. La prévention routière est complexe, ne se contente pas de réprimer les accidents de personnes, mais empile préventivement des tas de mesures visant les automobilistes pour éviter les dérives. Il existerait la possibilité, il a certainement existé au début de l'automobile, des mesures uniquement réactives et répressives diabolisant les automobilistes devenus dangereux. Il y a longtemps qu'on sait que c'est une méthode satisfaisante pour l'émotion, mais peu efficace, et on fait autrement.


1 vote

Citation de w0nderwOOman #305928

Elle a été virée pour avoir dit sur un autre topic, que les lesbiennes ne sucent pas des bites et qu'on s'en prends souvent à nous à cause de ça!!

Alors on nous dit que personne n'oblige les lesbiennes a sortir avec des personnes trans, mais quand on dit que ce n'est pas possible parce que nous sommes lesbiennes, on est censurées et qualifié de transphobe. Et sa censure est vraiment la PREUVE que les lesbiennes n'ont plus le droit d'être lesbienne sans être traité de transphobe.

Sur ce, je quitte ce site à mon tour, car on a décidément pas le droit de donné notre avis, sans prendre le risque d'être viré!

Je suis totalement hs, mais je tenais seulement à faire remarqué que les lesbiennes n'ont pas le droit à la parole ici!


0 vote

La pédophilie ne relève ni de l'orientation sexuelle, ni de l'identité de genre, mais du consentement et c'est là qu'est la limite.

Comme l'a dit Wiloo "L'amour tolérant rime aussi avec l'amour consentant !"

La pédophilie n'a rien à faire dans nos luttes !

L'argument du consentement suffit emplement, pas besoin d'aller cherché des raisons psychitriques à la nois, dont les homos ont été victimes et dont les trans son toujours victimes. Faut-il vraiment rappelé que l'homosexualité à longtemps été inscrite sur la liste des maladie mentale par l'OMS et que la transidentité l'est toujours ?

D'autre part, devons nous vraiment nous justifier pour les actes de personnes malveillants qui ne sont pas des notres ? Ce ne sont pas les organisateurs de la pride en question qui ont invité ces pédophiles. Pourquoi devraient-il se justifier ?

Après, plus généralement, sur la manière dont la société doit gérer la pédophilie, je pense qu'il faut être pragmatique et efficace, c'est un sujet trop grave et trop important pour laisser nos intéligence céder le pas à nos émotions.

Personnellement, je pense qu'une politique uniquement répréssive est nécéssairement inéficace et ne met pas tout en oeuvre pour protéger les enfants de ces personnes. La logique voudrait que l'on fasse un maximum de prévention en s'occupant ds pédophiles en demande de soins (ça existe, bien plus qu'on ne veut l'admettre), en leur proposant un traitement leur permettant de mieux contrôler leurs pulsions, en les isolant de tous contactes avec les enfants, etc...

Dans un sujet aussi grave, l'efficacité devrait primer sur la morale, protéger les enfants est plus important que soulager notre conscience !


1 vote


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant