L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


On se tire une balle tout de suite ou on attend ?

Café du commerce - 09/07/2019 à 14:40 - 37 Participations

On se tire une balle tout de suite ou on attend ?

Bonjour à tous

Ce forum, riche en sujets traités, et presque exhaustif en terme de difficultés du quotidien des homos, trans, assexuels et non binaires me fait me poser une question ...

Non pas que je ne sois pas sensible à la détresse et aux questionnements existentiels de mon prochain mais quand même,

Existe-t-il des personnes ici qui vivent leur orientation de façon pleine et heureuse ? J''aimerais vraiment pouvoir lire ce genre de témoignage plein d'espoir et d'ondes positives.

Personnellement ça doit faire une bonne 20 aine d'année que j'ai arrête de me couper les cheveux en 4 pour me les recouper en 12 concernant mon moi profond. Et m''est avis que certains devraient en faire autalt. Ça leur irait mieux au teint.

Attention ceci n'es pas une critique des demandes d'aide, et encore moins de ceux qui isoles ou fragiles galèrent à admettre et assumer ce qu'ils sont.

Mais au bout du compte je me dis aussi que quelques interventions émanant de personnes épanouies dans leur sexualite et rapports a autrui ne seraient pas dommage.

Ne serait-ce que pour démontrer aux personnes un peu plus en souffrance qu'être " different" , voir tres different, et heureux ce n'est pas incompatible.

Je suis une chef d'entreprise qui ai toujours mené ma vie privée comme ma vie pro. En prenant des risques et en faisant passer ma liberte de faire, de penser et d'agir avant tout.

En gros mon bonheur je me le suis construit et en prendre plein la tronche à intervalle régulier (familialement, sentimentalement et professionellement ne m'en à pas empeche). Selon moi se vicrimiser outre mesure est une pente glissante qui mène invariablement dans un gros mur. J'ai parfois l'impression que certains s'adonnent un peu trop facilement à ça.

Alors, les gens heureux, envoyez nous du rêve !

Par pitié de belles histoires.


12 votes

Ah, mais ce serait vite répétitif d'écrire un topic pour étaler son bonheur, et qui plus est, ce serait peut être mal vu (je suppose hein) par d'autres qui pourraient être jaloux / incompréhensifs...ou tout simment qui se diraient qu'à force c'est assez lourd.

Et puis ça pourrait provoquer un effet inverse, ceux qui voudraient demander de l'aide pourraient ne pas le faire pour éviter de trancher avec toute cette joie.

C'est souvent ceux qui ont des choses à dire qui s'expriment, et on a plus de choses à dire quand on est malheureux que bien dans sa vie et dans sa peau. Si ça se trouve j'ai tout faux, mais en tout cas, c'est comme cela que je vois les choses.


3 votes

Bonjour Calinette,

Bonne idée.

Existe-t-il des personnes ici qui vivent leur orientation de façon pleine et heureuse ?

Malheureusement je ne peux pas encore témoigner, mais je chemine à mon rythme et j'espère que j'y arriverai prochainement.

Tu dis que ça fais 20 ans que tu as arrêté de te prendre la tête, ce qui sous entend que avant tu le vivais mal? Comment as tu fais, quels sont les élements qui t'ont amenés à vivre pleinement heureuse avec ton orientation?

EDIT : @Lunatic : Ohh bah si les gens heureux devaient ne pas s'exprimer, afin ne pas déprimer les gens malheureux, on irait pas bien loin ^^

Je pense que c'est une bonne idée, et encore mieux si les gens expliquent comment ils ont réussi à devenir heureux. Lire du positif rend positif. A moins de sombrer dans la jalousie effectivement.

Je conseille le bouquin "l'Art du Bonheur", du Dalaï Lama, aux gens qui ont tendance à voir la vie en noir, et qui veulent bien faire un effort pour changer.

(désolé Wiloooo pour le double post...)


2 votes

@Leo85 Merci d'éditer votre première contribution au lieu d'en créer une deuxieme svp

(pour la énième fois....)


1 vote

Meilleure réponse

Je trouve que c'est une très bonne idée. Et contrairement à Lunatic je pense que lire les témoignages de personnes heureuses et bien dans leur peau pourrait en aider beaucoup à prendre confiance et à s'assumer. :)

Je commence donc haha. Je suis gay, je m'en suis rendu compte relativement tard par rapport à la moyenne, vers 17 ans, c'est apparu comme une sorte de révélation. À aucun moment je n'ai eu de honte vis à vis de ça, c'était juste une partie de moi. J'ai rapidement fait mon coming out à ma famille et mes amis, et ça s'est globalement très bien passé. Ma mère a eu beaucoup de mal, elle avait peur pour moi, pour ma sécurité, elle pensait que vivre en tant qu'homosexuel c'était risqué, et d'une certaine façon, quand on voit l'homophobie toujours à l'oeuvre, difficile de le contredire. Son premier réflexe a été de m'envoyer chez le psy. Après un an de thérapie complètement inutile, elle s'est vite rendue compte que je ne changerai pas et que ce n'est pas un choix. Elle a beaucoup évolué, et maintenant ce sujet n'a rien de tabou, je lui ai déjà présenté certains de mes exs, à mon père aussi, ça s'est toujours très bien passé. :)

Je suis tombé amoureux, plusieurs fois, le premier amour a été bien sûr le plus marquant, et je dois l'avouer, le plus beau. Je me souviens pas avoir dit "je t'aime", c'était pour moi une sorte d'évidence. J'ai goûté pour la première fois au bonheur, à l'harmonie.

Puis il y a eu d'autres hommes, tous très beaux à leur manière, d'autres moins, mais peu importe. J'ai appris à prendre confiance en moi, à m'épanouir dans mes études, à faire des choix de vie importants, à aimer mon corps, à aimer mes défauts (sans pour autant trop m'y conforter) et à me comprendre.

Aujourd'hui je ne me pose aucune question concernant mon orientation sexuelle. Ce n'est qu'un détail de plus dans la complexité de ce qui fait un être humain. Je suis célibataire et ça me va pour le moment, je ne cherche pas à tout prix à rencontrer l'âme soeur, je sais que je tomberai de nouveau amoureux et que je goûterai une nouvelle fois à l'harmonie, même si je sais que je peux très bien y arriver tout seul :p

Voilà pour moi. :P


13 votes

@ Leo85 : La Charente Maritime (mon pays natal) salue la Vendée ! Alors ce n'est pas que je vivais spécialement mal mon attirance pour les femmes il y a 20 ans. Je n'en ai jamais eu honte. Mais issue d'un milieu très "carcan" ou il ne fait pas bon s'éloigner des normes il me semblait impossible d'envisager une relation lesbienne socialement visiblle. J'étais terrifiée par le jugement et le rejet. J'ai donc tenté d'étouffer mes envies pendant des années. Je cultivais mes fantasmes secrets tout en donnant le change avec des hommes...

Des amitiés profondes et rapprochées en quelque sorte mais une sexualité toujours décevante ( je fus une grande simulatrice).

Le problème c'est que les besoins profonds ça ne s'anéantit pas comme un pied de tomates en sautant dessus à pieds joints ! Je ne suis pas assez bouddhiste pour ça.

A mes 30 ans J'ai jugé que je me mentais à moi meme et que le temps des frustrations avait assez dure. J'ai lève le voile.

Ma mère aujourd'hui décédée à réagit en belle personne qu'elle était. Elle a dit que la vie serait forcément un peu moins simple pour moi avec "ca" mais qu'à partir du moment où la voie de mon bonheur passait par la, aucun parent au monde digne de ce nom ne pouvait s'y opposer.

La seconde femme de mon père (noble, catho et hyper concervatrice) dont j'attendais les foudres n'a émit aucune critiques. C'est même devenue ma meilleure confidente et complice lors de mon coming out.

Mes amis ont unanimement bien réagit en ne réagissant pas justement. Cela n'a rien changé du tout. Reste quelques bornés famille et autres qui le sont restés. Insultes et mise à l'écart professionnelles entre autre.

Pour moi la parole à été salvatrice. Je ne l'ai alors plus cache a personne sauf a mon pere âgé et tres malade qui n'est plus en mesure d'encaisser un tel boulversement...Ce coming out à fait l'effet d'un filtre phénoménal pour moi. L'acceptation des uns m'a prouvé leur amitié sincère. Le rejet des autres m'a permit de faire du tri dans mon carnet d'adresse.

Et puis les années ont passé. L'avantage majeur de vieillir dans ce process de délitement qui en a peu, C'est qu'on est beaucoup moins affecte par ce qu'autrui pense de nous. On apprend mieux à s'en foutre. Le besoin de plaire à tous se fait moins vital.

Aimer est le sentiment le plus noble dont nous sommes capables. Ceux et celles qui rejettent l'amour des autres même quand il s'agit d'amours particulières rejettent l'amour tout court.

Ils représentent pour moi des êtres microscopiques en terme de valeur sur l'échelle humaine.


3 votes

@Lunatic : rien n'est jamais trop répétitif quand il s'agit de bonheur.


0 vote

*Aimer est le sentiment le plus noble dont nous sommes capables. Ceux et celles qui rejettent l'amour des autres même quand il s'agit d'amours particulières rejettent l'amour tout court.

Ils représentent pour moi des êtres microscopiques en terme de valeur sur l'échelle humaine.

Salut Caline.

Un peu excessif comme propos. mais ça te ressemble et ça fait de toi surement qqn d'attachante.

c'est un peu à nuancer à mon avis. Tout d'abord parcequ'il y a plusieurs formes d'amour ( eros, filia, agape, si tu connais). Ensuite parcequ'il y a des gens qui peuvent aimer d'une bien vilaine façon ( trés egocentrée) et que ça ne se verra pas de l'exterieur ( alors que ce sont des etres microscopiques en terme de valeur sur l'echelle humaine). Et enfin parcequ'il y a des gens de valeur qui, pour des raisons ou d'autres, ne sont pas capables d'aimer, ou du moins ne sont pas capables de consommer un amour terrestre, ou un amour tout court ( gens ayant des problemes de skizophrenie par ex, ou d'autres types d'enfermement, timidité maladive, manque profond d'estime d'eux meme, physique à tirer au couteau, difficulté profonde avec le passage à l'acte sexuel, etc, etc, etc.....

Mais sinon, je vois l'idée que tu veux faire passer et suis d'accord. Aimer d'une belle façon est qqch de noble.


2 votes

Bonjour à tous ^^

Eh ben Calinette , que t'arrive t-il donc avec ce sujet . J'ai lu pourtant que tu nageais dans le bonheur en ce moment , aurais-tu un soupçon d'angoisse face à cette toute nouvelle aventure qui s'offre à toi , au point d'avoir besoin qu'on te fasse rêver un peu plus hein^^. (je te taquine un chouïa)

Tu le dis toi-même , tu t'interroges moins depuis une petite vingtaine d'années . Ta forte personnalité fait que tu as peu de frein autant dans l'agacement que dans l'enthousiasme (oui je sais , je t'entends d'ici)^^ . Est-ce pour autant que tous devraient adopter ton rythme . Et puis ce titre : "On se tire une balle tout de suite ou on attend" . C'est qui ce On d'abord , nan mého ?! ... A choisir , je préfère attendre , ce que nous faisons d'ailleurs tous généralement hein^^. Je comprends ton envie de lire de belles histoires encore faut-il que d'autres aient envie de se raconter par le détail . Moi non . Je peux juste dire que je considère ne pas avoir le droit de me plaindre d'avoir pu vivre ces belles histoires . Je rejoins BalthazarBux dans les grandes lignes de qui il est . "Se victimiser" est un terme qui m'a hérissé le poil dans ce contexte . +1 avec Mimoza . Il y a bien des façons d'aimer , souvent d'aimer mal d'ailleurs . Voilà , j'ai vu de la lumière je suis entrée ... 😊


1 vote

Ah je t'attendais bien au tournant ma Jeanette.

Il ne m'arrive rien de particulier. Et oui je nage dans le bonheur tu as vu juste !

J'ai juste eu envie d'avoir des témoignages de personnes qui vivent bien leur orientation.

Histoire d'amener un soupçon de légèreté et de bien être au forum !

J'assume pleinement le terme de victimisation. Certains se complaisent dans une attitude de victime. C'est mon avis et franchement je le partage.


2 votes

Coucou Mimosa. J'évoquais les personnes qui rejettent les histoireshistoires d'amour qui leur sont étrangers c'est tout. Tu extrapoles un brin mon ami.


0 vote

A Balthazar

Et d'un !

Ravie d'apprendre que je peux aussi croiser ici des homos jeunes ( les témoignages désespérés émanent souvent de tres jeunes) qui sont à l'aise dans leurs baskets/converses/doc marteen/ tong ou chaussons !

La bise.


1 vote

@Balthazar : Respect 👍 à te lire je pense que tu as la chance d'avoir grandi dans un environnement social, familial et scolaire plutôt tolérant. La chance que tout ce soit passé aussi facilement !

@Calinette : La Vendée salue également ton charmant département de Charente Maritime =) et particulièrement la ville de la Rochelle (quelle magnifique ville, super propre avec des gens super polis et sympas !)

J'adore ton style d'écriture, avec une pointe d'humour juste bien dosé (déjà le titre lol, légèrement cynique ^^). C'est rassurant de te lire car je pense que ce qui bloque pas mal de gens (dont moi), c'est les fausses croyances qu'on se fait à l'idée de devoir assumer sa sexualité au grand jour.

Peur de la réaction des gens, du regard qu'on va porter sur nous, alors qu'on n'en sait pas grand chose. Après il y a les moins chanceux qui vivent dans un environnement particulièrement homophobe, pour qui un éloignement me paraît être la meilleure solution.

Comme si ce n'était pas possible d'être heureux "à cause" de notre orientation, de la société. Il parait que tout est possible, il suffit d'y croire et de s'en donner les moyens, prendre de la distance si besoin... Bien vu pour ces "amis" intolérants soudain repérés, ça doit aider à faire un tri bien efficace dans sa liste d'amis.

Je vais suivre ce sujet de près. Belle journée à tout le monde, heureux et moins heureux ☀️

Edit : Par contre, je rejoins Mimoza pour les gens "microscopiques", tout le monde a un parcours différent, pour certains, très douloureux, et ne soyons pas trop durs avec les personnes qui ont le moins de chance. Certains risqueraient de se sentir dévalorisés par cette phrase. A chacun de la trouver la lumière, à son rythme.


2 votes

Les êtres microscopiques pour moi sont ceux qui rejettent la différence chez autrui.

Manque de neurones peut-être. Manque d'humanité surement.

Et surtout une incommensurable bêtise.


2 votes

All right la Caline.

J'avais mal saisi le sens de ta phrase. Je suis d'accord avec toi. Beaucoup de gens sont hostiles à ce qu'il ne connaissent pas. Des gens sans aucune culture ou bien des gens avec un cerveau trés étroit.


2 votes

Voir un cerveau de la taille d'un cerveau de poule !


1 vote

Effectivement j'ai relu la fin, et j'ai moi aussi fait une erreur d'interprétation, désolé ! Je confirme que il y a des personnes qu'on ne changera pas. A une époque j'ai voulu tenter de faire changer des personnes qui vivaient dans la haine et sans aucune compassion. J'y ai laissé des plumes et de l'énergie, si c'était à faire je ne le referais pas, même si je garde toujours naïvement espoir que les gens mauvais puissent changer.


0 vote

Il est possible aussi, que ce cet "état" ne puisse être généralement atteint qu'avec l'expérience et la maturité.


0 vote

Pas faux Franckright mais je connais aussu de jeunes hommes et femmes pour qui ça roule très bien.


1 vote

Et sinon n'oubliez pas que l'idée de base c'est de recevoir des témoignages de gens bien dans leur peau ^^ Manifestez-vous :P


2 votes

Bonjour, j'ai 28ans et j'avoue que je vis bien mon orientation sexuelle. C'était pas facile au début, venant d'une famille asiatique (culture du mariage, de la femme au foyer qui doit se marier avec un riche homme ect...) mais j'ai posé mes conditions, et je vis pour moi maintenant, et non pour le regard des autres.

Maintenant, je suis en couple depuis 4 ans avec ma copine, on est pacsées, et j'avoue qu'on n'a jamais eu de problemes à nous afficher en ville (Paris). C'était plus des "insultes" du fait qu'on ait des origines asiatiques. Je ne veux pas poser de généralités mais, ce n'était que des maghrébins ou des blacks qui se foutaient de nos origines avec des "ni hao" ect 🤷‍♀️

Sinon, si vous avez des questions ou quoi, je suis disponible. L'essentiel, c'est de vivre pour soi.


5 votes

Bonjour

Je suis un homme (trans) homo de 25 ans et ça fait 10 ans que je réalise que mon corps n'a pas pris le bon chemin en ce qui concerne la puberté

Par moment c'est compliqué pour moi d'être épanoui dans la vie quand on a la taille d'un nain et pas du tout d'attraits masculins. Surtout quand j'allais dans des réseaux sociaux et qu'on me bombarde de message genre "salu mademoiselle t tro bonne" par des gamins de 15 ans en chaleur (alors que c'était bien spécifié "HOMME" sur mon profil). Désolé les mômes, mais hors de question que je sors avec quelqu'un 10 ans plus jeune que moi. Qui plus est, ça me dégoute.

J'ai jamais eu de relations amoureuses et ça commence un peu à me peser, voila pourquoi je me suis inscrit sur ce site.

MAIS: point positif:

J'ai des amis qui me soutiennent et une famille qui me comprend. Ca a pris du temps mais ça va maintenant, je n'attends plus que je commence ma transition et je pourrais oublier ma disphorie!

Juste pour dire que peu importe les petits moments agaçants, y a toujours un truc bien qui arrive après

On a beau essayer de me troller en m'appelant mademoiselle, il y aura toujours quelqu'un dans la rue qui m'appellera monsieur (et je les remercie), ça vient quand ça vient.


5 votes

Salut Nitro.

Moi je te trouve beau en tout cas. c'est déjà un bel atout d'etre beau.

J'espère ( et suis presque sur) que ça va aller de mieux en mieux pour toi.


2 votes

Je comprends l'idée de ce sujet, c'est cool et ça peut encourager certaines personnes d'avoir des témoignages positifs, limite apaisants. Par contre, on n'a pas tous le même entourage ni le même développement personnel, c'est une simple réalité.

"Bravo" à ceux et celles qui n'ont pas de soucis avec leur sexualité et bon courage à ceux et celles qui ont un long chemin à parcourrir pour se sentir épanoui(e)s.


4 votes

Citation de Calinette123 #303925

Oui je suis bien d'accord avec toi. Mais les gens homos qui sont pleinement épanoui ? quelque soit leur âge, ne sont jamais sur des sites de rencontre et rare sont ceux qui viennent témoigner s'ils sont vraiment heureux. Je dois avouer moi même en 2017-2018 quand j'étais avec mon compagnon avant qu'il ne décède, je ne pensais pas du tout à venir témoigner de ma joie ?. Sur les sites de rencontre on ne rencontrera que des gens qui sont seul et qui attendent l'Amour ou bien des gens qui recherchent par tous les moyens (fake ou pas) du sexe et de la chair fraîche.

Voilà comme je le vois.


2 votes

Citation de Calinette123 #304031

Les points d'interrogations sur mon précédent message, ne sont pas de moi je précise. Ça doit être un beug de la messagerie ?.


0 vote

Citation de Calinette123 #303925

Existe-t-il des personnes ici qui vivent leur orientation de façon pleine et heureuse ?

@Fab087 : pour ma part, j'ai compris que Calinette123 demandait si des gens voulaient témoigner positivement sur leur manière de vivre leur orientation sexuelle. Il ne s'agit pas d'une recherche de témoignages sur des couples heureux, épanouis etc. NB : Leo85 a ouvert un topic pour demander des témoignages de personnes ayant trouvé l'amour. D'ailleurs Wilooo a posté plein d'exemples, et encore je crois qu'il ne les a pas tous postés. J'ai compris aussi que le but de ce forum n'est pas uniquement focalisé sur la Rencontre Amoureuse, sinon j'avoue que ça m'ennuierait beaucoup, même si mon topic sur quel est votre dernier film n'a aucun succès, LoL !

Citation de Fab087 #304074

Sur les sites de rencontre on ne rencontrera que des gens qui sont seul

Disons plutôt, que théoriquement sur de tels sites, on est censé y trouver des personnnes célibataires. Célibataire n'étant pas synonyme de personne souffrant de solitude ou d'isolement, sans oublier que beaucoup de gens, pas forcément célibs, peuvent souffrir d'une certaine solitude (absence d'intéractions sociales de qualité provoquant une baisse de morale voire bien plus).

Tout ça pour dire, qu'il n'est pas incompatible d'être célibataire et de vivre son orientation sexuelle de manière épanouie, bien que comme l'a rappelé Lunik, ça ne se passe pas toujours bien, en fonction des entourages familiaux et amicaux des un·e·s et des autres.

Je parle je parle mais moi, w0nderOOman (nan mais pour qui je me prends ?), qu'en est-il de mon orientation ? C'est un non-sujet, car ça fait des années que je ne m'interroge plus dessus. Pourtant, à l'adolescence j'étais fan d'Albert Délègue, Brad Pitt et de Tom Cruise. Et plus tard lorsque j'ai découvert Sharon Stone dans Basic Instinct, je n'ai pas tilté or je l'avais trouvée incroyablement divine. Par pudeur, je ne vous raconterai pas ma vie, mais ça a été une bonne nouvelle pour moi de reconnaître que je préférais les femmes. Mes ami·e·s s'en foutent. Ma proche famille aussi - je n'ai pas fait de communiqué pour le reste - mais je n'éprouve pas le besoin d'en discuter avec mes voisins ou la boulangère. En milieu pro, j'ai pris l'habitude de ne pas copiner avec les collègues (sauf si exception), et j'ai surtout observé chez certains du racisme mais rarement de l'homophobie.

Bien sûr, tout ça reste entre nous ;-) ?

Merci d'avoir lu et désolée pour la longueur de mes posts.


5 votes

Citation de Calinette123 #303997

Hey Calinette ,

Je m'en doutais bien un peu aussi ... ^^ . Sur le dernier point , nous avons l'une et l'autre plus un tempérament à bousculer pour faire réagir plutôt que de prendre la main pour pleurer ensemble . Ce qui est souvent perçu différemment chez beaucoup , pire , pris pour de la méchanceté ou du mépris ou que sais-je encore par qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez , ou de son ego . S'arrêter aux apparences n'est pas un grand signe d'ouverture ni de tolérance . Nous sommes un bel exemple de réconciliation ... 😊

Bref , retour au sujet ...^^


0 vote

Citation de w0nderwOOman #304076

Je suis bien d'accord à ce que tu dis.

Ce n'est pas parce que tu es en couple que tu dois te terrer dans dans ta relation. Heureusement que certains sont ouverts et veulent toujours se socialiser.

Je suis en couple depuis bientôt 3 ans et demi, rien que du positifs. Mais mon vécu personnel fait que je n'ai pas beaucoup socialiser dans la vie, en plus mes études d'ingénieurs ont fait que je n'ai vraiment pas eu le temps pour sortir. Maintenant j'ai des bon amis et j'aime bien aussi discuter de problème sur le tchat, ce qui est bien. Donc dire que quand on est en couple on n'a pas être sur les Sites de rencontres, je dirai cela ne s'applique pas sur beto, car en plus d'être un site de rencontre, il est aussi un lieu de rencontre plus général, c'est nous contrôlons nos interaction avec les autres.

Pour dire que je vis bien mon orientation et ma vie de couple. J'arrive à bjen limiter vie pro et privée, ce qui n'est pas chose facile pour certains.


1 vote

Je vous souhaite à tous paix, joie et bonheur,. Que l'amour vous comble. Dans la vie il y a des hauts et bas. Chacun voit et entend ce qu'il a envie de voire ou d'entendre et c'est bien normal.

Je vous souhaite que du bonheur.

Le bonheur est dans ma vie, d'une autre manière. Il reviendra aussi en couple.

?????????????


1 vote

@Fab087 ON EDITE SA PUBLICATION ON ECRIT PAS DEUX PUBLICATIONS A LA SUITE MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 😡 😡


0 vote

Citation de Wiloooo #304092

Parfait bet tolérant... Je t'envoie que du bonheur. ?????????????


0 vote

Hors sujet : Hey Wiloooo moi perso j'ai fait l'erreur de faire un double post 1 fois depuis que je suis inscrit et tu as réagit direct, quand d'autres font régulièrement 2 ou 3 posts d'affilés tu dis rien.

Je ne dis pas ça méchamment, et je ne tiens surtout pas à rentrer en conflit, mais je pense qu'il faudrait peut-être expliquer clairement aux gens pourquoi ne pas faire plusieurs posts d'affilé, ce serait surement plus efficace car apparement il y en a beaucoup qui ne comprennent pas.


1 vote

Je n'ai rien contre la "méthode Coué" consistant à se persuader qu'on nage dans le bonheur. Cela fonctionnerait aussi bien que le détachement des contraintes du vivant, ou la résignation à payer dans cette vie les erreurs d'une vie précédente, ou encore de devoir affronter les douleurs de la vie pour gagner un paradis parfait (rempli de filles vierges, de superbes chums éternellement jeunes, de viandes et boissons multiples à volonté, all included en quelque sorte).

Toutefois certaines personnes n'ont d'autre choix que de dire leur situation désespérée, le bonheur n'est pas vraiment transmissible, et dire qu'on est heureux ne rend pas nécessairement plus heureux les autres ou peut même les gêner...^^


1 vote

Citation de Lindos #304160

Je suis d'accord avec toi Lindos. " Dire qu'on n'est heureux ne rendra pas nécessairement heureux les autres" mais ça peut aider à diminuer une sorte de pessimisme, de fatalisme.

On voit via les témoignages que l'homosexualité est assumée différemment.


0 vote

Désolé Calinette pour le hors sujet, je suis étonné qu'il n'y ait pas plus de personnes venant témoigner de leur bonheur "malgré" leur sexualité. Apparemment ceux qui vivent heureux ne trainent pas trop sur le forum...?

Pour te répondre Lindos, je crois que le bonheur est transmissible car pour avoir fait parti des personnes qui voyaient le mal partout, ou qui ont regulierement pensé au suicide... J'ai constaté que c'est grace à des personne qui voient la vie avec optimisme, malgré les difficultés de la vie, bref, grace a des personnes qui préfèrent voir le positif plutôt que le negatif, que j'ai réussi à décider d'aller mieux.

C'est pour ca que je pense que ce genre de sujet peut aider certaines personnes à voir le verre moitié plein, plutot que moitié vide, mais je comprends très bien que c'est difficile pour certains... et respecte les personnes qui dépriment en lisant ce genre de sujet.

Mais je pense qu'on est créateur de notre vie, bien plus qu'on ne le croit, et qu'il faut décider de changer pour aller mieux.

Ce n'est que mon avis! Ciao


0 vote

Depuis toujours, plus de 25 ans maintenant... j'ai pensé comme Calinette que transmettre du bon, du chouette ou de l'indifférent ! au sujet de mon orientation sexuelle était de ma responsabilité comme celle de tous ceux et celles qui ont l'air d'avoir une vie normale, ont l'air socialement integrés et ont l'air bien dans leur peau. C'est pas de la frime, c'est de l'exemplarité. Qu'il est bon, pour un jeune surtout, de voir que son sa prof de math, ou son sa coach de basket, le la boucher(e), le la avocat(e), le la docteur (e)... sont homos et que ... tout le monde s'en fout ! La diversité des situations, des profils, des physiques, des affichages... bref la diversité des exemples permet à chacun de se forger une idée et une identité. Trop de folles ou de camioneuses, définitions des nec plus ultra homo, pourtant si rejouissant(e)s et indispensables dans leurs luttes, ont pu, à mon epoque (c'était avant pédale douce et gazon maudit, la préhistoire quoi !) en refroidir plus d'un(e) !

Et pourtant chacun de mes pas de jeunesse dans une identité à construire (en 90 et en region parisienne hein !, pas au cul des vaches dans un bled paumé ! c'était plus facile.... note : j'ai habité ensuite des bleds paumés et j'adore, c'est pas la question !), bref chacun de mes pas m'a convaincu de la nécessité de nous montrer autant que possible, authentiques, entier(e)s et nombreux (ses) et tellement divers. Combien ? 6 / 10 % ? ça fait du monde, ça en fait deux ? deux et demi ? par classe de 30 elèves ? On devrait rabacher ça aux gosses plutot que de les laisser s'insulter avec des mots d'adultes, des mots stupides, vulgaires et faux.

Cette identité m'a servi pour construire une sexualite et une sensualité spéciales et aussi j'avoue a été parfois utile pour paraitre originale !, il y avait même des copains qui m'enviaient, eux si bêtement heteros les pauvrets... Cette identité m'a construite et m'a aidée à me forger une personnalité plus authentique et decomplexée, cette identité m'a liberée de certaines normes sociales (se débarrasser des codes de la séduction feminime hetero, le kif !), de contraintes et croyances qu'imposent la société patriarchale, de reflexes normatifs qui s'insinuent et que l'on croit constitutifs de nous même. Cette distanciation est une chance ! Qu'elles semblent desuettes par la suite ces injonctions sociétales, elles feraient rire si elles ne se perpetuaient pour le pire, soient pour exemples et pour exemples seulement tant il y aurait à dire, les feminicides et les homobitrans...phobies !

Voilà jeunes beaux hommes et belles femmes, la dinosaure vous assure de son soutien. Soyez beaux et belles en vous même, ne forcez ni le trait, ni le style et autant que possible rapprochez vous de ceux et celles à qui vous pouvez vous confier. Reservez les luttes à plus tard quand vous vous saurez fort(e)s. Prendre des beignes en amont ne vous servira pas. Affirmez vous d'abord, assurez vous de vous même ! Vous ne serez convaincant(e)s aupres des incorrigibles raidasses que si vous êtes convaincu(e)s. Essayez autant que faire se peut de ne pas vous couper de vos familles, de vos freres et soeurs de sang ou pas. Ils sont parfois surprenants. S' ils ne sont pas recuperables, ce n'est pas de votre fait, ni de votre faute, partagez avec eux ce qui est partageable et allez vers ceux qui vous font du bien. Bises à toutes. J'espere vous avoir donné du courage.


3 votes

Merci Senga pour ta belle participation à mon sujet.


0 vote



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant