L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Eff35, Lesbienne Asexuelle et paumée.

Vous êtes nouveau ? Présentez-vous ici - 08/07/2019 à 10:06 - 19 Participations

Eff35, Lesbienne Asexuelle et paumée.

Bonjour à toutes et tous

Je m'appelle Laetitia, j'ai 25 ans et je vis près de Rennes.

La raison de mon inscription : la solitude.

Bizarrement je suis très bien entourée, famille amis, épanouie professionnellement avec des projets.

Pourtant je me sens incroyablement seule depuis toujours.

Je m'explique : je suis lesbienne asexuelle. Je sais depuis toujours que j'aime les femmes, sans aimer le sexe. Ce n'est pourtant que récemment en ayant parcouru X forums que j'ai enfin accepté que je suis comme ça et le serai toujours.

Je n'ai eu qu'une vraie relation amoureuse, passionnelle et destructrice dans laquelle je me suis forcée à faire l'amour par peur de perdre ma copine qui en avait besoin.

Mon père et mes plus vieux amis savent que je suis lesbienne.

En revanche mes collègues de travail, mon entourage actuel n'en savent rien car au départ je n'ai pas voulu en parler puis petit à petit je me suis enfermée dans le mensonge pour paraître normale. Aujourd'hui je ne me sens ni le courage ni l'envie de rétablir la vérité, garder celà privé me convient bien enfait.

Ce qui me manque c'est de pouvoir en parler avec des personnes qui seraient à même de me comprendre et avec qui je pourrai discuter de tout ça. Et puis j'ai découvert cette application puis ce forum qui s'apparente à une lueur d'espoir pour moi...

Je vis vraiment mal ma situation depuis quelque temps, je me pose beaucoup de questions sur mon présent et mon avenir sentimental, je suis célibataire depuis plusieurs années, je n'ai eu absolument aucune relation physique ni sentimentale depuis tout ce temps car je me suis enfermée, pensant que jamais je ne trouverai quelqu'un qui accepterait mon asexualité et encore moins quelqu'un comme moi.

Bon, j'ai déjà écrit un gros pavé ! En gros, je ressens un énorme besoin d'échanger avec des personnes A ou non, juste des personnes qui auraient envie d'échanger avec moi.

Eff35


2 votes

Bonjour,

J'ai l'impression , en lisant ton texte , que tu t'interdis la sexualité (tabou? honte? blocage?... )comme si il y avait 1 raison cachée .La sexualité est normale ; c'est l'expression physique de sentiments forts pour l'etre aimé .Comment pouvoir aimer qqun totalment sans s'exprimer sexuellement ? ça doit etre totalement frustrant .Peut etre n'as tu pas rencontré la personne qui pourrait te donner cette envie d'épanouissement ?Je crois que le secret est au fond de toi

Pour te donner 1 conseil : reste discrete sur ton orientation sexuelle car certaines personnes mal intentioonnées peuvent s'en servir contre toi .De plus , ça ne les regarde pas !


0 vote

Bonjour Venise,

Je suis certaine de ne pas aimer le sexe... j'ai été folle amoureuse de mon ex copine et pourtant je n'avais pas envie de sexe avec elle ni avec personne. J'aimais la câliner, l'embrasser etc mais jamais je n'ai eu envie de plus... (même physiquement je n'ai aucune réaction si tu vois ce que je veux dire) je ne ressens aucun plaisir lorsqu'on me touche à cet endroit.

Je n'ai jamais eu envie de faire l'amour je n'y pense même jamais. Je n'ai aucun manque de ce côté là et c'est justement ça qui est difficile à vivre pour moi car les relations tournent principalement autour du sexe et je le prends en pleine face chaque jour peu importe avec qui je discute, je ne trouve personne comme moi.

J'ai mis beaucoup de temps à l'accepter, je ne l'ai pas précisé mais j'ai aussi essayé le sexe avec quelque autres filles et même un homme. Je me suis toujours forcée pour me convaincre qu'un jour j'y arriverai.

J'ai surtout besoin qu'on me dise que je ne suis pas seule dans cette situtation, maintenant qu'enfin je suis en paix avec ça.

Je te remercie pour ta réponse


0 vote

Je ne peux pas te donner beaucoup de conseils .Peut etre aller voir 1 sexologue ? Sans doute n'es tu pas seule en ce cas .Moi c'est plutot l'inverse et je t'envie beaucoup 😂


0 vote

Meilleure réponse

Salutations Eff!

Tu peux être sûre que tu n'es pas seule dans cette situation. Des personnes asexuelles il y en a d'autres.

Ce n'est pas la majorité évidemment, mais tu peux en trouver.

L'important c'est d'être claire sur le sujet lorsque tu rencontres quelqu'un pour ne pas te retrouver dans une relation où tu te forces comme tu l'as dit dans ton post.

Si tu n'aimes pas ça, tu ne le fais pas.

Ce sera aux personnes que tu rencontres de l'accepter ou non. Mais pareil, tu ne pourras pas les forcer non plus.

Il y a aussi possibilité de trouver des compromis, tel qu'un sexfriend pour la personne avec qui tu es si elle a besoin de sexe etc.

Mais tout cela dépend de toi et de ce que tu es prête à acepter ou pas pour vivre une relation épanouie.

En tout cas, ne t'inquiètes pas, tu n'es pas seule.

D'ailleurs il me semble qu'il est possible de faire des recherches sur le site en fonction des orientations sexuelles des personnes, en cliquant dans recherche tu dois pouvoir trouver d'autres personnes qui sont aussi assexuelles pour discuter avec, voir, vous rencontrer. ( Il fait cocher avec le "A...")

Bonne chance et bravo à toi d'avoir réussi à être en paix et de t'accepter comme tu es.

Tchouss!


4 votes

Un sexologue mais pourquoi faire ?

Aimer sans aimer faire l'amour cela existe chez certain et c'est ainsi.

La difficulté réside dans le fait de trouver un/autre être compatible avec ça qui ne sera pas frustre par la situation.


2 votes

Salut Eff ,

Sois la bienvenue . C'est avec ce genre de sujet que l'on apprend à mieux comprendre les nuances de chacun(e) . Ton sentiment de solitude n'a rien de bizarre , je te souhaite de pouvoir échanger avec d'autres dans la même situation que la tienne (et pas que hein)^^ . Quelques lignes sur le sujet de l'asexualité : " 5 choses à connaître sur l’asexualité "

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=asexualite-types-sexualite-orientations-sexuelles


2 votes

Salut Eff35.

Vis comme tu aimes . Pas de souci à ne pas aimer le sexe.

Il y a une certaine carla59 qui a envoyé un post trés similaire au tien. Vous vous etes trouvées (lol). Vous allez au moins pouvoir discuter..


3 votes

Merci à tous et toutes pour vos messages.

C'est tellement agréable de pouvoir s'exprimer librement sans avoir la trouille d'être jugée, incomprise et d'avoir de si gentilles réponses.

J'ai pris note de vos conseils et j'espère, à mon tour, pouvoir apporter ma contribution sur ce forum à l'avenir.

Encore merci.


1 vote

Bienvenue Eff.

C'est le gros avantage de ce site je dirait. Il y a tant et tant de profils différents avec tant et tant d'histoire plus ou moins heureuse ou douloureuses, similaires ou pas.

J'espère pour toi que tu trouvera de quoi briser ton sentiment d'isolement et que cela t'aideras, même un peu, de savoir que non tu n'es pas seule.

Tu mérite d'être heureuse comme un tas de personne ici alors je te le souhaite très fort.


0 vote

Bonjour Eff, et ceux qui t’ont apporté leurs réponses,

Je suis… Ravie. De vivre ici et aujourd’hui, de voir que chacun peut s’exprimer dans toutes ses nuances et avec ses particularités, chercher écho au gré de son histoire et de tout ce qui peut s’avérer complexe, difficile à vivre… S’alléger de ce qui peut être, parfois, un plus ou moins lourd poids.

Et puis je suis saisie. De ce sentiment de solitude que l’on ressent chacun dans son coin des moments, et qui s’avère et se révèle si universel en fait. Humain…

Ce qui m’interpelle, régulièrement, c’est ce besoin de catégoriser, de nommer, de (se) mettre dans des cases et des mots dessus. Je le comprends néanmoins, tellement. C’est que je dois trouver ça réducteur et que ça ne colle pas à mon besoin de liberté en presque toute chose, d’être soi surtout.

Je trouve que ça complique la vie et réduit le champ des possibles. On s’empêche certaines découvertes et des surprises par tous ces filtres… Pourquoi ne laisse-t-on pas faire la vie et ce qui se passe, s’échange et se partage, circule naturellement par ce qu’on est chacun et des fois par ce qu’on n’explique pas ? Lâcher prise, accepter d’attendre de voir ce qui se passe, ce dont on a envie ou pas. Découvrir l’autre dans tout ce qu’il est et le reste après ? Pourquoi faudrait-il une manière de faire à tout et pour tous, toujours ? On évolue tellement au cours d’une vie, chacun, qu’on n’a déjà pas la même façon de voir et de vivre les choses chaque fois, et heureusement !

Je ne sais pas… Et puis rajouter des questions ici et à un sujet qui n’est pas le mien, n’est peut-être pas opportun.

Merci en tout cas, Eff, de partager ce que tu vis et ressens ouvertement, librement ; d’exprimer qu’on peut vivre les rencontres et les relations ainsi, aussi. De rappeler que l’essentiel c’est qu’il n’y a pas de règles et qu’on a tous le droit d’être chaque un : qui l’on est.

Au souffle de la liberté (y’a un peu de vent vers Nantes) et de la tolérance, je te souhaite de trouver ici des oreilles dans des yeux, peut-être un endroit reposant dans ce qu’on ne s’y sent pas à l’étroit… Te souhaite de vivre pleinement tes moments, à ta guise, de lier de jolies connaissances à l’avenir.


2 votes

Belle écriture SensetVie.

En fait, pour te répondre, je pense que lorsque l'on se sent trop éloigné de la norme, cela angoisse un peu. Le fait de se mettre une étiquette rassure, car alors on se sent appartenir à un groupe (l'humanité est tellement vaste qu'il y a forcément des gens comme nous). Ainsi, par l'intermédiaire d'un site comme celui-ci par exemple, on a toujours des retours. Voilà basiquement l'interret des étiquettes, meme si l'on s'en détache par la suite. C'est comme un passage obligé pour se définir, se connaitre et ainsi se situer par rapport aux autres.


0 vote

Je suis lesbienne (pas asexuelle), mais pour moi une vraie relation amoureuse peut éventuellement se passer de sexe

Donc on va dire que j'y accorde une moindre importance car pour moi l'amour et l'attachement peuvent dépasser la sexualité, surtout après plusieurs années de relation ^^


1 vote

Tout à fait d´accord avec toi Anamajob!


0 vote

Wow SensetVie ton message m'a vraiment touchée. Par son contenu oui mais surtout la façon dont tu l'as écrit, c'est très joliment dit.

Je suis assez d'accord avec toi s'agissant des "cases" dans lesquelles nous sommes constemment rangés. Malheureusement si le terme est assez réducteur la réalité c'est bien celà... Je suis une personne qui n'aime pas le sexe mais qui peut aimer tout court et ça c'est un fait. Je ne peux être autrement et le fait d'être différente m'oblige à le signaler aux autres si je veux être honnête et l'assumer, particulièrement si c'est dans le but de démarrer une relation sentimentale avec quelqu'un.

J'ai besoin de savoir ce que je suis, de poser des mots dessus, cela me rassure et me permet de me rendre compte que nous sommes quelques un(e)s à vivre sensiblement la même chose.

Ce qui n'enlève rien pour ma part au côté spirituel et unique.

Je suis désolée si ce que je dis est un peu brouillon, ma plume est moins fine que la tienne :).

Aucun problème pour les questions. Je crois que justement nous nous contentons souvent de nous questionner sur ce qui nous touche et pas suffisamment sur tout le reste.

C'est en partie pour ça que l'asexualité et tant d'autres sujets sont si méconnus. Personne ne se questionne, personne n'en parle.

Merci à toi pour ton message


0 vote

Si je peux contribuer par ma petite pierre à cet édifice virtuel, tant mieux :-) .

J'ai lu vos réponses, les entends et les comprends. Il me semble personnellement que ces mots qu'on peut poser sur certains aspects de nous et de ce qui nous constitue, répond au besoin de se comprendre et de se définir, de s'identifier à d'autres aussi, des moments de nos vies.

Rien dans ta réponse ne me semble brouillon Eff, je comprends.

Pour moi le plus important est de s’aimer, et il y a pour le faire bien des manières !! Qui évoluent même au fil du temps et de la relation, du quotidien et des évènements de vie, de chacun et puis de l’équilibre qu’on doit sans cesse ajuster, rétablir, nourrir… Pour lequel on doit s’écouter dans le respect des besoins respectifs.

La sexualité (de quoi se fait-elle exactement d’ailleurs ?) peut être tellement de choses ! Un vecteur, une fuite, un plaisir, une contrainte, elle peut faire se sentir aussi léger qu’enfermé, autant lier qu’éloigner... L’essentiel me semble d’être d’accord sur ce qu’elle doit apporter et que parfois mieux vaut s’en passer (ou la redessiner, peut-être sous des traits qu’on ne lui aurait pas imaginés). M’enfin, ce n’est que mon petit avis sur le sujet !

Du coup, Eff, comment t’imagines-tu dans une relation de couple à présent ? Après celle que tu as vécue, te projettes-tu nécessairement avec une personne asexuelle ou envisages-tu d’autres formes de relation ? Je suis curieuse, surtout de ce que je ne connais pas en l’expérimentant moi-même ;-).

Pour ma part, le désir sexuel découlant naturellement (mais uniquement) des sentiments, ça m’intéresse, cette manière qui est la tienne de ressentir et d’aimer… J’essaye surtout de comprendre comment tu penses pouvoir la vivre avec quelqu’un, et si ça te voue indispensablement à aimer une femme asexuelle elle aussi.

A toi et à tous, good day !


0 vote

Citation de SensetVie #304002

"La sexualité (de quoi se fait-elle exactement d’ailleurs ?) peut être tellement de choses ! Un vecteur, une fuite, un plaisir, une contrainte, elle peut faire se sentir aussi léger qu’enfermé, autant lier qu’éloigner.."

Trés bien dit. Par contre, en quoi la sexualité peut-elle etre une fuite? Que fuirait-on à travers elle? Merci SensetVie de m'éclaircir sur ce point qui m'interpelle.


0 vote

Seulement que parfois, s'y plonger ou y chercher un moyen de se retrouver empêche de se confronter au dialogue et aux difficultés de communication, de compréhension... Qu'en tant que couple on peut y chercher la solution et en fait s'éloigner des réalités, éviter de se confronter à ce qu'il est difficile de regarder... Je crois.

Et puis parfois, on peut penser que le problème vient de la sexualité (qu'il n'y a plus, ou routinière, ou que sais-je...) alors qu'en fait, c'est autre chose qu'il faudrait mettre en lumière.

Pas toujours évident me semble-t-il, de faire la part des choses dans cette sexualité qui peut être à la fois somme de ce qu'on partage au sein d'un couple et en même temps en être une composante... Mais là n'est plus du tout le sujet initial de Eff ;)

En espérant t'avoir répondu Mimoza :)


0 vote

Merci SetVie.

Je comprends mieux ce que tu veux dire. Utiliser la sexualité comme un moyen d'union du couple et ainsi fuir les vrais antagonismes dont il faudrait debattre pour la pérenité du couple. Merci.


1 vote



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant