L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Solitude, dépression & peine sentimentale

Forum Gay - 02/07/2019 à 18:43 - 27 Participations

Solitude, dépression & peine sentimentale

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,

Jeune homme de 26 ans, ça fait depuis quelques temps que je commence à sévèrement déprimer.

En cause : une énième rencontre qui n'a débouché que sur du cul alors que je commençais evidemment à m'attacher. Cette relation aura duré 1 mois, mais elle était intense. Malheureusement mon partenaire ne recherche pas de relation sérieuse, ou en tout cas pas avec moi. J'ai énormément de mal à l'accepter, non pas que je lui en veuille, mais parce qu'il constitue un énième rappel de mes échecs relationnels, j'ai l'impression de répéter le même schéma encore et sans cesse. Je suis épuisé, je n'en peux plus.

A bout devant ce constat, j'ai peu à peu commencé à faire de vraies crises de colère via texto, des mots sont sortis et j'ai bien l'impression de l'avoir perdu à tout jamais.

En soit, je me dis que c'est un mal pour un bien, mais je vois bien qu'il y a quelque chose d'anormal dans mon comportement, être aussi impulsif et violent c'est normalement pas dans mes traits de caractère. Je commence également à être irritable avec ma famille et mes amis.

La dernière anecdote en date (d'aujourd'hui), c'est quand je lui ai proposé d'être amis (suite à une engueulade, lui ayant confié mon attachement pour lui) et qu'il m'a officiellement proposé d'être son plan cul "en attendant qu'on trouve l'amour tous les deux, sans se priver de faire d'autres rencontres, car il est vrai que j'aimerais bien approfondir une amitié quelque part".

Rien que de l'écrire, je suis en rage.

1) Depuis quand être ami avec quelqu'un c'est coucher avec lui ?

2) N'ai-je donc aussi peu de considération que celui avec lequel on couche ?

3) Ne suis-je pas digne d'être aimé ?

4) Ça arrive à d'autres mecs ce genre d'histoire ? Comment vous gérez ça ?

Ça me fait chier car j'ai eu un vrai coup de foudre pour lui, et je pensais que c'était réciproque. Une fois de plus, je me trompe.

Je commence à boire tout seul les WE chez moi, je me mets dans un état minable, j'ai peur de la solitude et de devoir rester sur Grindr à 40 ans passés. C'est pas une vie pour moi, je peux pas le concevoir, j'ai besoin d'être avec quelqu'un et de construire un projet de couple.

Il va sans dire que j'ai plus du tout aucun self-esteem et que je rêve secrètement de me faire renverser par une voiture.

Ça peut paraître excessif mais c'est vrai, désolé.

J'en peux plus de ce milieu gay qui ne jure que par le consumérisme et la quête des corps. Je n'arrive pas à m'y adapter et je sens que tout ça me détruit à petit feu.

Des conseils ? :(


Rencontre gay
1 vote

Meilleure réponse

Salutations!

En lisant ton texte j'ai l'impression que tu cherches une personne , ou une relation sérieuse en tout cas pour arrêter de déprimer.

Aussi niais que ça puisse paraitre , avant d'être heureux en couple je pense qu'être heureux seul, c'est la base.

(Puis évidemment pour une personne extérieure, ça attire plus)

Et si tu cherches une personne pour devenir heureux, ca voudrait dire que ton bonheur ne dépend que d'une personne et c'est vite une situation dangeureuse.

Si jamais c'est une mauvaise intérpétation de ma part, je m'en excuse.

Mais déjà si on pouvait savoir les raisons de ta déprime hormis le côté relationnel, ça serait un bon départ pour t'aider.

Bonne journée à toi et bon courage.


7 votes

Aucune autre raison. J'ai besoin de quelqu'un pour m'épanouir, je n'arrive pas à être seul. J'ai besoin d'être en couple pour m'accomplir, le reste a tellement peu d'importance à mes yeux.

Sur le long terme, j'ai envie d'acheter un appart à 2, de faire de longs déjeuners en famille le dimanche midi avec mes parents, d'y passer noël et les fêtes, de partir en vacances dans des lieux insolites. Et de partager tant d'autres choses ! Et surtout vieillir à 2.

Mais plus le temps passe, plus je déséspère.

Dans le reste de ma vie, tout va plutôt bien, hormis ce sentiment de vide qui grouille dans mon ventre chaque jour suite à cette rencontre.


0 vote

Est ce que tu ne fais pas "peur" aux gens que tu rencontres?

Une relation ça s'amplifie avec le temps. Si une des personnes concernées a déjà des objetifs bien précis et ne laisse pas la relation se créer, ça enlève le naturel.

Tu as peut être des exigences trop elevées?

Je rouve ça intriguant que tu dises ne pas arriver à être seul , qu'est ce que tu entends par là?

Passer du temps avec toi même te déplait?


0 vote

Bonsoir à toi :)

J'ai longtemps été dans la même situation, j'ai beaucoup déprimé à cause de ça, j'ai même hésiter à un moment à abandonner et basculer justement dans ce monde de "coup d'un soir"... Puis après quelques claques que je me suis mise, j'ai pris du recul et vraiment essayer de laisser venir les choses. Quand je dis laisser venir ce n'est pas attendre sur son banc pendant des siècles, c'est surtout ne pas partir bille en tête et entâmer une relation. Une relation sérieuse vient en général quand on ne l'attend pas, la preuve j'ai trouvé le mien sur un jeu et ça va faire bientot 6 ans que l'on est ensemble.

Laisse toi le temps, être ami avec quelqu'un et laisser les choses se transformer en une relation ce n'est pas forçément la mauvaise idée quelques fois et honnêtement tu en souffrira moins je pense.

Comme Taka l'a dit, sois heureux avant de vouloir être heureux avec quelqu'un également. En l'étant, je t'assure que ce sera plus simple pour toi plutôt qu'à chaque rencontre avoir la boule au ventre en te disant "Si ça se trouve il partira demain..."

Bon courage


2 votes

Salut anonyme.

C'est bien de te confier anonymement. ça va déjà te soulager. Je compatis parceque c'est une souffrance assez classique chez pas mal de gens, filles comme garçons.

Je suis pas psy, mais ça semble se rapprocher de la dépendance affective. Tu ne peux profiter sans une tierce personne à tes cotés. Je ne sais pas analyser les causes, mais il y a quelque chose à creuser à ce niveau. ( enfance? trop couvé? manque d'autonomie? défaut de responsabilisation? ). Essaie de te demander d'ou cela peut provenir. Le problème est que tu peux vite devenir un boulet pour tes partenaires et les étouffer à ta façon.

Bon courage.

Prends soin de toi et essaie de te faire plaisir, de trouver des choses qui peuvent te faire du bien et sortir de ta tete ce manque affectif.


2 votes

Citation de Anonyme #303270

Bonsoir Anonyme.

Bon courage,ne baisse pas les bras mais ne base pas non plus ta complétude sur une personne.

Je suis d'accord avec ce que tu dis mais je pense qu'il faut un minimum d'amour propre ou d'amour de soi pour attirer au minimum ça s'appelle le charme, la confiance en soi . C'est bien la vie de couple mais il faut savoir aussi savoir vivre seul et se sentir complet seul. Et c'est cette complétude que l'on apporte dans la relation, en tout cas c'est mon point de vue. Sinon c'en est trop et tu deviens presque une responsabilité émotionnelle pour ton partenaire. Ma définition de la relation de couple c'est deux personnes avec leur propre identité, envie, projet propre qui décident de faire un projet commun tout en gardant leur projet initial, il faut un équilibre où chacun y gagne .

Comme dit plus haut, sache déjà être indépendant sentimentalement et plus tu seras confiant plus tu attireras du monde.

Et petit conseil ce n'est pas parce que tu aimes une personne et que tu le lui fais savoir que cette personne doit t'aimer en retour. Les jeux de coeur sont compliqués donc voilà.

Tu peux déjà commencer par sortir souvent avec des amis ça peut détendre que de rester à te morfondre chez toi et boire tout seul, il n'y a rien de pire que cela, ça montre que tu abandonnes deja. Et une relation ne se cherche pas elle se trouve, et comment ? En forçant le destin, en sortant sans attente particulière en rencontrant des gens et créant des relations au début amicales qui pourront déboucher sur autres choses et évite les applications comme Grindr, je ne sais pas où tu habites mais certaines villes sont plus facilitantes que d'autres au niveau rencontre en personnes .


2 votes

@Takabo

Et bien je ne supporte plus la solitude. Comme pas mal d'entre nous visiblement.

Passer du temps avec soi-même, c'est quoi ? visiter New-York tout seul ? ça me vend pas du rêve non...

Je fais déjà pas mal d'activités solitaires, je peins et je joue du violon depuis maintenant 20 ans, mais ça ne me suffit plus.

J'imagine que je peux faire un peu peur oui, mais je reste secret sur mes intentions evidemment. Je vais pas dire au type lors d'un premier rdv marions-nous et adoptons un labrador.

@Quadrillon

Ah mais je veux bien être ami moi, au contraire y'a pas de soucis ! le problème c'est que je couche pas avec mes amis, et j'ai l'impression que c'est mal convenu d'être ami avec des gays sans coucher avec eux. Dans mon cas, je me retrouve systématiquement dans cette situation, et je comprends vraiment pas pourquoi ?


0 vote

Salut,

Je comprends ta colère, c'est bien pour ça que moi même j'ai du mal à envisager une relation avec quelqu'un : trop peur que cela ne soit qu'une relation de courte durée, que la personne en face me donne de l'espoir, alors qu'en fait elle souhaite avant tout assouvir un besoin, et que la relation ne dure qu'un mois.

Cependant je rejoins l'avis des autres, car il est vrai qu'on ressent une composante dépressive dans ton message

Je commence à boire tout seul les WE chez moi, je me mets dans un état minable (...) Il va sans dire que j'ai plus du tout aucun self-esteem et que je rêve secrètement de me faire renverser par une voiture.

Forcément dans cet état d'esprit là, il est peu probable que tu attires quelqu'un qui pourrait être compatible avec toi, car cela ne renvoie pas une bonne image de toi même.

Je dis cela sans aucun jugement, car moi même je suis passé par des périodes de déprimes, à me mettre dans un état minable (et surement pire que toi), c'est sur que c'est pas dans ces moments là que je risquais d'attirer quelqu'un (quelqu'un de sérieux en tout cas).

Peut être que te faire aider par un psychothérapeuthe, ou un énergéticien si tu es ouvert à ça, revoir ton hygiène de vie (limiter l'alcool, faire du sport...) pour résoudre des problèmes plus profonds que ta solitude, pourrait t'aider. Je pense que les énergies s'attirent, alors mets toi dans une bonne énergie et tu auras plus de chances de rencontrer la personne qui te convient.

Ce n'est que mon avis.


1 vote

Ce que j'entendais par passer du temps avec soi même c'était plus une question d'amour propre en fait.

Est ce que tu aimes la personne que tu es?

Et même si tu restes secret pour tes ambitions, ça peut facilement se ressentir et, par conséquent, mettre un frein à tes rencontres.

(Par contre tu as tout à fait le droit de ne pas vouloir coucher avec les personnes que tu considères comme des amis et je suppose que tu te retrouves dans ce genre de situation parce que tu as des attentes un peu trop elévées et que les personnes n'osent pas s'engager par peur de ne pas être à la hauteur, la pression etc)


0 vote

+1 avec tous les intervenants .

La dépendance affective est un fléau , étouffe l'autre . Apprendre à s'aimer soi , à être indépendant (affectivement) , est un préalable avant de vouloir construire une relation avec quelqu'un . Trouver son équilibre personnel est un atout . Même si la rencontre avec l'autre peut aussi être un moteur , vouloir que cet autre remplisse nos vides conduit bien souvent à l'échec d'une telle relation , en plus de rendre vulnérable au premier venu tellement cette quête d'amour est importante . J'ai lu ton post initial comme une lettre au Père Noël . (sans vouloir te heurter) . Une vie imaginaire qui te fait douter de toi au moindre échec . Tu es jeune , apprends à être bien tout seul avec toi même d'abord . Céder à des plans Q montre que tu es surtout en "mendicité d'amour" , ce qui d'évidence ne t'apporte rien de bien à tous les niveaux . Il y a des gens compétents , dont c'est le métier , pour t'aider à y voir clair . Je te souhaite vraiment de parvenir à réagir , et tout le meilleur .^^


1 vote

Merci pour toutes ces réponses. Ça fait du bien d'en parler.

@Icarter

Je ne force pas du tout les gens à m'aimer, je veux juste qu'ils soient honnêtes et qu'ils arrêtent de jouer avec moi en fait... le coup du soyons plan cul, tout en sachant mes sentiments, je l'ai vraiment vécu comme un manque de respect et un coup de couteau dans le dos. Mais bon, j'imagine qu'on est les seuls à pouvoir se préserver soi-même ?

@Takabo

Je sais pas. En soit je m'aime bien, mais je suis plus sûr de rien. Le regard des autres, et en particulier celui de ma dernière relation, m'a beaucoup trop destabilisé. Et puis c'est dur d'avoir une haute estime de soi quand on est sans cesse en compétition avec les autres ? mais j'imagine que c'est la même chose pour tout le monde.

Par contre je comprends pas pourquoi je me retrouve dans cette situation et quel est le lien avec mes attentes ? Parce que j'ai aucun problème à être friendzoné en fait, au contraire je préfèrerais ça à être baisé et me faire tej.

@Jeanne00

Tu as raison sur bien des points. De quelles personnes compétentes tu parles ? de Psychologues ?


0 vote

Tu t'estimes en compétition avec les autres? Pourquoi, et par rapport à quoi?

Tes attentes sont éléves dans le sens où tu veux une vie de couple, vieilleir à deux etc. Tu t'es déjà beaucoup projeté.

Et c'est sans doute trop pour les personnes que tu rencontres. D'où la relation d'amitié/plan cul que certain te proposent.

Je ne peux pas l'affirmer, mais ça semble cohérent.

Avoir ce genre d'attente peut être toxique puisqu'au final peu de gens seront assez bien pour toi et les gens auront peur de ne pas être assez bien pour toi.

Cercle vicieux, quand tu nous tiens.

C'est difficile, mais t'eloigner de cet objectif de vie pourrait sans doute être positif pour ne pas tomber dans la dépendance affetive comme il a été dit plus haut.

Tomber amoureux et être avec quelqu'un, c'est un plus, c'est le petit cadeau de la vie.

sI ça devient un objectif, tout le naturel est brisé.


0 vote

+1

Plutôt que de chercher à tout prix , laisse de la place à la rencontre sans pour autant t'en faire un film où tout est déjà anticipé et sans te perdre en tombant dans les premiers bras venus .


0 vote

@Takabo

Et bien je dirais que les applis ont exacerbé cette tendance à la mise en concurrence.

Hop.

Ah ok, je comprends mieux maintenant.

Du coup faut que je renonce à cet objectif et que je me dise simplement "ça viendra quand ça viendra" ? J'ai intérêt à kiffer ma vie et à prier le dieu de la Sérendipité du coup.


0 vote

Si certaines applis te mettent dans des états de compétition, et que tu n'aimes pas ça, désincris toi.

Se comparer aux autre est rarement productif.

Personnelement je fonctionne sur un prinipe simple. Si j'aime quelque chose chez moi je l'amplifie, à l'inverse si je n'aime pas quelque chose, j'essae de le réduire jusqu'à ce que ça disparaisse.

C'est bête , mais c'est efficace.

Là est la subtilité, je ne peux pas te dire de renoncer à ton objetif de vie.

Mais j'essaie de te faire comprendre ce que les personnes que tu rencontres peuvent ressentir et qui explique donc ta situation actuelle: Etre avec quelqu'un qui ne vit que pour la relation, ça fait peur.

L'idéal serait de trouver un entre les deux. Qu'est ce qui te rend heureux dans ta vie de tous les jours?


0 vote

@Takabo

Le truc c'est que pour rencontrer des gay, à part des applis... ça a l'air d'être un peu compliqué. Reste les boites, j'y vais de temps en temps mais c'est plus pour danser que pour y faire des rencontres. C'est bien là l'inconvénient d'appartenir à une minorité, les possibilités de rencontre sont réduites.

Ok pour le process amplification/réduction, mais comment tu fais ? Une introspection pour modifier le paramétrage ? Une méthode à suivre en particulier ?

Ce qui me rend heureux dans la vie de tous les jours, euh... aucune idée. J'ai déjà tout...


0 vote

Ben oui , kiffe ta life parce qu'à vouloir vivre d'abord au travers de celle d'un autre , tu t'exposes à la solitude , la dépression , la peine , le chagrin . Faire ses choix suppose de pouvoir dire : non . Ce qui est la plus grande difficulté des gens affectivement dépendants , ils ne savent pas le faire . Et même , ils déploient des efforts incommensurables pour dérouler un tapis rouge en disant "moi , je t'aime . je suis prêt à tout pour toi , alors aimes moi " . Sauf que ce tapis là est surtout rouge de larmes de sang et finit plus par s'apparenter à une simple carpette . Succomber trop tôt à des avances est de ta seule responsabilité . Remettre à l'infini la responsabilité d'un échec sur l'autre , c'est aussi refuser d'endosser la tienne . Apprendre à se connaitre demande du temps , de rester dans la réalité . Personne ne te demande de mettre aux clous tes projets/tes envies : juste d'apprendre à relativiser tes objectifs en prenant le temps pour . Dans l'urgence , les choix sont souvent mauvais ...


1 vote

Là dessus je te rejoins, c'est difficile de rencontrer des gens gays en dehors des applis.

Mais si ton obejctif sur ton appli est de rencontrer des gens tu peux te dire que t'en as rien à carrer de la compétition.

Si une appli te permet de rencontrer une personne intéressante, c'est déjà une victoire.

Pour le processus d'amplification / réduction, ça devient de l'automatisme. Quand je fais quelque chose ou que je pense quelque chose je me demande si j'aime faire ça ou si j'aime penser ça.

Si j'aime alors pas de problème je continue.

Par contre si je n'aime pas, j'essaie de me demander pourquoi j'ai agi de telle façon ou penser telle chose et qu'est ce que je peux faire pour que ça arrive de moins en moins.

Ca demande aussi de ne pas etre trop exigeant envers soi même, et se concentrer sur le positif.

Un exemple simple , je juge les gens et je n'aime pas ça.

Si dans la journée j'arrive une fois à ne pas juger une personne, ça me suffit. Je me félicite pour cette réussite putôt que de me dénigrer pour les personnes que j'ai jugé.

Tu as déjà tout? Qu'est ce que tu entends par tout? Certaines personnes n'ont rien et sont tout de même heureuse, ce n'est pas un degré de bonheur.


1 vote

je pense qu'avec les écrits intéressants en réponse à ton post tu as de quoi mettre en place des actions positives. Je rajouterai que étant bi et en couple hétéro mais cherchant un petit copain, ce chemin est désespérant il est vrai tant il est facile de ne pas poursuivre une relation quelle qu'elle soit : partir sans crier gare depuis son portable, ordinateur, ... n'est pas très engageant (pas très responsable) mais c'est une réalité ; mais bon tu sais chez les hétéros si on enlève les contraintes de famille (enfant, ...), l'entourage et les usages pas grand chose ne tient le couple dans biens des cas.

Pour les rencontres n'hésite pas aller dans des lieux gays (bars, boites, associations, ...) ou hétéros avec tes ami(e)s et regarde autour de toi dans la vie quotidienne : pour le pratiquer, entrer en contact avec un garçon qui te plait est possible. Il faut rester prudent mais à ce jour je n'ai pas croisé d'homophobe histérique !

je finis en te disant fais ce dont tu as envie toi et non ce que tu crois être ton envie, ton besoin souvent guidé par les autres.


1 vote

Pour que le jeune homme daigne accorder un peu d'attention à ceux qui lui répondent , il semblerait qu'il faille se maintenir dans la vingtaine et être de préférence masculin . C'est oublié que nous aussi , nous avons eu 26 ans un jour . C'est dommage .


0 vote

Bonjour anonyme,

Toutes les réponses sont fort intéressantes. Je pense que cela devrait t'aider déjà. Cette pente vers laquelle tu glisses lentement ne m'est pas étrangère.

C'est pourquoi je me permets d'intervenir.

Effectivement, comme d'autres l'ont dit, il est important déjà de comprendre que tu ne peux être heureux avec quelqu'un si tu n'es pas un bon compagnon pour toi-même. Tu dois t'aimer un minimum, apprécier ce que tu es pour pouvoir ainsi aller vers l'autre avec tes forces.

Que représente la solitude pour toi ? Peux-tu te regarder dans la glace et être fier de toi ? Peux-tu regarder dans le rétro et apprécier le parcours déjà effectué ?

Pour aller vers l'autre, il est important de s'aimer, comme je le disais, afin de ne pas tout attendre de l'autre. Le bonheur, tu dois l'avoir en toi.

Je pense que si je suis triste, maussade, mon énergie va être basse. Je vais dégager quelque chose de négatif et je risque fort d'attirer du négatif.

Si au contraire, je rayonne.Je suis bien dans ma peau. Je reconnais ma valeur. Je n'attends rien de l'autre (très important). Je ne peux être déçue. Je risque fort d'attirer du positif, quelqu'un qui rayonne comme moi ?

J'ai expérimenté les 2 attitudes très fréquemment et c'est extraordinaire comment les rencontres bonnes ou mauvaises viennent de ce que nous dégageons. Du coup il ne nous est plus possible de dire que c'est le destin, que c'est la faute à "pas de chance" puisque ce sont nos énergies propres qui déterminent nos relations.

Je ne juge absolument pas. J'ai longtemps fait de mauvais choix. Mais tout a été plus facile lorsque j'ai accepté de regarder la part de moi qui n'était pas au top, pour la changer et enfin être heureuse. En résumé, il est important d'avoir un regard extrêmement bienveillant envers toi-même pour enfin mieux comprendre ce qui se passe dans tes relations. Et plus tu accepteras tes forces comme tes faiblesses, enfin, toi en entier, plus tu verras tes relations avec tes amis ou relations amoureuses changer et devenir beaucoup plus positive. Crois en toi. C'est le maître mot. Et en ta possibilité d'avoir une relation amoureuse riche et épanouie, sans faire de plan sur la comète. Fais toi confiance. Fais confiance à la vie.

Ton ordonnance dès demain : prendre soin de toi (éviter l'alcool, alimentaire saine, petit plat avec des couleurs...). T'appréciedr à ta juste valeur. Accepter tes parts d'ombre. Prendre ta part dans ce qui se passe. Aller vers l'autre en toute simplicité, sans attente. Pas mal déjà, non ?

J'espère que le fait que je sois une femme mûre ne te blessera pas. Mais ton courage à exprimer tout ce que tu vivais m'a vraiment touchée et j'avais envie de m'exprimer pour peut-être t'aider, enfin, je l'espère.


4 votes

Coucou bonjour Mister

Bon tout d'abord pourquoi boire ? ça ne va pas du tout arranger le problème ça serait trop simple

Je suis assez d'accord avec Mister Takabo , n'attend rien de personne. D'autant que tu ne sais pas sur qui tu peux / va tomber à l'avenir.

Imagine que ça finisse encore pire que la proposition qui t'a été faite. Prend le temps de faire la bonne rencontre sans arrière pensée tu vois genre pas en te disant "peut-être que ce sera le bon ..."

Je suis assez sensible (timide normalement...) à ce genre de discussion mais honnêtement je pense que le garçon en question peu importe son âge et sa condition quelle qu'elle soit, il faut que tu l'oubli même si c'est dur et/où long ça te fera du bien.

Puis je ne pense pas qu'à 40 ans tu finira sur les sites tellement y a de gens qui peuvent aider sur les sites justement comme ici (merchiii Mister Wilo haha) les gens sont cools ici je trouve.

(Moi j'estime qu'on a tous un chéri, un bon , qui nous attend quelque part , c'est juste que , soit nous même , soit lui (toujours les autres) , ne savons comment faire pour se trouver, comme si on se sentait freiner de nos expériences passées ... bref tu mérites surement quelqu'un qui te respectes au moment présent mais qui te respecteras aussi dans les jours à venir.)

Il parait que le temps guérit les blessures (je me le suis prouvé il y a encore quelques mois) et aujourd'hui je viens essayer de me faire de nouvelles connaissances par ici en espérant trouver un homme charmant, et je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas pour toi.

Je ne sais pas si j'ai été compréhensible ou si j'ai pu t'aider même si je l'espère mais rien ne t'aidera plus que toi, toi et rien que toi (avec les contributeurs à te détresse) mais pas l'alcool ne t'y noit pas 😱 😱 😱 et alors laisse donc les voitures un peu en paix elles polluent mais ne méritent pas d'être froissée tu crois pas ?

Désolé pour le roman si celui ci ne t'as pas aidé. Mais du coup j'espère que tu auras de meilleures réponse mais stp ne sombre pas dans l'alcool tu vaut mieux que ça j'en suis sur non ?

Bises à toi et tiens bon !

Je mets un P.S. : je confirme que avant de vouloir être avec quelqu'un il ne faut l'aimer, pas seulement, il faut se supporter, s'aimer, s'accepter etc ... soi même. C'est après ça que tu pourra je pense envisager la vie à 2 et tes projets...

Ne jamais oublier que vouloir n'est pas toujours pouvoir.


0 vote

bonjour a toi

courage ! je vois que je ne suis plus seul a penser ce genre de chose de "notre communauté" !

Ton message m'a un peu chamboulé

Boire même si j´avoue c´est tellement bon sur le moment n´apporte vraiment rien par la suite...

N´ecoute pas les grands discours de ceux quj diront pour vivre heureux il faut deja être heureux tout seul , POUR MOI ce sont des conneries !! Je suis comme toi, le moment où je serai totalement heureux et epanoui ça sera quand j'aurai trouvé l'amour !!

bon courage a toi et si besoin passe en privé (inutile de te dire que je garderai ton annonymat sur le forum ;) )

A bientôt jˆespére


1 vote

Les conseils très judicieux que tu as reçu sont frappés de bon sens.

Sauf que...on ne refait pas sa nature profonde.

S'épanouir, apprécier sa solitude en étant seul n'est pas donné à tout le monde.

Je te comprend moi qui ai toujours excecre la solitude.

Sur une nature telle que la tienne ces conseils n'ont aucune utilité car cette merveilleuse plénitude du " commencer par être heureux seul " tu ne peux même pas l'appréhender.

Tu souffres de ne pas partager, de ne rien construire à deux un point 'c'est tout. Et comme je comprend ce sentiment qui ronge.

Dépendance affective ? Et alors ?

A partir du moment où on est en phase, heureux et amoureux de quelqu'un on est forcément dépendant. Car la recherche du bien-être est la condition sin equanon de toutes nos actions d'humains.

Après c'est une question d'intensité de dependance qui si elle n'est pas jugulee devient toxique.

Je trouve aussi la proposition de ton gars particulièrement odieuse.

Te " consommer " physiquement en attendant de trouver mieux en sachant que tu as des sentiments forts... T'as pas coche la case du gentleman C'est certain.

Un gros bourrin bien égoïste qu'il faut t'empresser d'envoyer balader à mon avis ( si possible sur la planète mars).

Mais rassure toi non le monde gay n'est pas compose de profils Grindr exclusivement. Un tas de mecs vivent la même chose que toi et sont plus que lassés par cette notion de "supermarché de la bite" qui tristement, perverti à mon sens une bonne partie de la communauté gay masculine.

Rien qu'ici sur cette appli un peu différente, fais le tour des profils et tu découvriras à quel point d'autres souffrent de la même chose que toi.

Oses. Entres en contact..N'aies aucune gêne à le faire.

Sincérité et droiture font toujours des miracles à terme.


2 votes

Citation de Calinette123 #303359

👏

😍


0 vote

Bon bah tu vois y a visiblement meilleurs conseils que moi XD

Bon bah je te souhaite de trouver quelqu'un qui te rendra heureux même si je reste persuadé qu'il faut absolument que tu sortes ce gars de ta tête et que tu rencontres d'autres mecs, sort avec eux, tâte le terrain et surement qui en aura 1 ou 2 qui sortira du lot mais il faut être heureux soi avant sinon je suis sur que ça aura du mal à démarrer :)

C'est sur que les autres disent toujours des conneries ...

Prend soin de toi mister anonyme j'espère que tu trouvera et que tu deviendra heureux pour de bon pourquoi pas :)


0 vote


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant